Accueil Chronique de concert C.A.R. + RROBIN
Lundi 19 novembre 2018 : 11731 concerts, 25248 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

Chronique de Concert

C.A.R. + RROBIN

C.A.R. + RROBIN en concert

Baraka - Clermont-Ferrand 8 septembre 2018

Critique écrite le par

Oubliez cartable, mauvaises notes et chamailleries entre camarades de classes ; oubliez les nouveaux objectifs corporate et disruptifs de votre start-up; oubliez ce moment où on laisse la fin de l'été glisser doucement dans un début de mélancolie, pour se jeter inexorablement aux portes de l'automne. La bonne nouvelle de septembre, c'est surtout la rentrée culturelle, et la reprise des concerts des salles clermontoises. Parce qu'on n'a pas tous eu la chance d'écumer les festivals cet été, ce silence nous a paru très long... trop, jusqu'à tomber en décrépitude tel un Gollum sans son précieux...

Ce soir, c'est au tour du Baraka de faire son lancement de saison. Traversant la butte en gambadant comme une agnelle enjouée à l'idée de retrouver l'ambiance exaltée du live, mon enthousiasme s'effondre quand je découvre une salle quasi vide... "Mais il est où le public, il est où ?" Peut-être en terrasse à boire des cocktaiiiils hors de prix, à débattre sur le fameux "hum, et toi, t'es plutôt chocolatine ou pains aux chocolats ?" ou à refaire le monde, qui a d'ailleurs été refait mille fois durant l'été, comprenez donc l'inutilité de refaire la chose une énième fois, n'est-ce pas... ou peut-être était-il affalé dans son canap' devant Fort Boyard... J'espère juste qu'il avait meilleure excuse.



Bref, voilà la situation quand RROBIN prend place sur scène. Le Clermontois, qui sortira son premier album en automne, s'installe derrière son imposante table de mix et délivre durant trois quarts d'heure un set electro aux influences house, hip hop tout à fait agréables. Le son est bon, pas trop fort, les basses présentes mais pas agressives, parfait pour se mettre dans l'ambiance. Ah, ça vous fait marrer d'imaginer qu'avec seulement une demi-douzaine de quidams, on parle d'ambiance, hein ?! Et bien détrompez-vous, il faut dire qu'on a plutôt eu de la chance ce soir, puisque le public est joueur (et/ou peut être bien alcoolisé, je ne sais pas), et prend possession de la piste de danse avec brio.



Après l'interlude sous une bande son des plus sympathiques, c'est au tour de C.A.R. d'entrer en scène. Une poignée de personnes nous rejoignent pour cette seconde partie. C.A.R., c'est la canadienne Chloé Raunet (Battant, Kill The DJ) qui dévoile une electro pop synthétiques et plutôt glaciale, au travers de 2 albums, dont le dernier, Pinned, est sorti en début d'année. Elle, derrière ses platines et claviers, est accompagnée par un acolyte bassiste. Et dès le début du set, on se dit que cette formation live fonctionne plutôt très bien. Dans une atmosphère dark, la froidure de la cold wave est presque neutralisée par la fiévreuse émotion de la voix de Chloé, vibrante et à fleur de peau, comme sur le très beau This City. Sa sensibilité permet même d'entrevoir parfois une lueur bienfaisante.

Le set met en avant le dernier album, tout en incluant les titres phares du premier opus, dont Idle Eyes, avec cette jolie ligne de basse bien présente, et La petite fille du troisième, reprise de Christophe, qui s'insère parfaitement dans la continuité du set. Et quel plaisir de l'entendre chanter en français ! Sur la forme, c'est sobre, c'est propre, c'est sombre, c'est bon ! Et comme depuis le début de la soirée, le son est toujours aussi bien géré. L'heure du rappel arrive enfin, et sous les acclamations, le duo revient nous jouer l'hypnotique "A Ticket" qui assurera une fin intense.

On gardera alors pour nous le souvenir de cette belle soirée intimiste. Les absents ont toujours tort, dit-on...


C.A.R. : les dernières chroniques concerts

Entretien avec Chloé Raunet du groupe C.A.R. à l'occasion de la parution de son album My Friend en concert

Entretien avec Chloé Raunet du groupe C.A.R. à l'occasion de la parution de son album My Friend par Pierre Andrieu
21/03/2015
C.A.R. est le tout nouveau projet de l'ex chanteuse de Battant (groupe apprécié en concert au Printemps de Bourges 2009), la très craquante et méchamment douée canadienne... La suite

C.A.R.  en concert

C.A.R. par Pierre Andrieu
Le Baraka, Clermont-Ferrand, le 13/03/2015
Juste après le très bon show de St. Paul And the Broken Bones à la Coopé, on remonte sur la butte en quatrième vitesse (à 50 kilomètres par heure, c'est assez grisant... )... La suite

The Noisettes + Battant + Kap Bambino + Slice & Soda + Telepathe  (Printemps de Bourges 2009) en concert

The Noisettes + Battant + Kap Bambino + Slice & Soda + Telepathe (Printemps de Bourges 2009) par Pierre Andrieu
Le 22 d'Auron, Bourges, le 24/04/2009
Belle soirée entre électronique, pop, soul et rock ‘n roll au 22 d'Auron avec - entre autres - l'électro pop de Telepathe, l'électro rock de Kap Bambino, l'électro house de... La suite

A chat with Chloé Raunet, aka C.A.R., on her first album

A chat with Chloé Raunet, aka C.A.R., on her first album "My Friend" par Pierre Andrieu
01/03/2015
C.A.R. is the brand new project of Battant's former leader (a band whose set we enjoyed at Printemps de Bourges 2009), the lovely and very gifted Canadian artist Chloé Raunet.... La suite

Baraka - Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Johnny Mafia + Brain Zero en concert

Johnny Mafia + Brain Zero par Dissy
Le Baraka, Clermont-Ferrand, le 10/11/2018
Un concert garage au Baraka, ça faisait un petit moment qu'on avait pas vu ça, la programmation étant plutôt tournée sur la pop electro ces derniers temps. Alors quand un des... La suite

Volage en concert

Volage par Dissy
Baraka - Clermont-Ferrand, le 13/04/2018
"Tu fais quoi ce soir ?" "Je vais papillonner au Baraka..." "Ah bon, c'est soirée Tinder ?" "Euuuhh non ! Y'a Volage en concert !" Un nom de groupe qui offre des promesses de... La suite

Cannibale + Thee Watched Voyeurs en concert

Cannibale + Thee Watched Voyeurs par Dissy
Baraka - Clermont-Ferrand, le 31/05/2018
On ne voulait pas manquer cette dernière date au Baraka, qui clôt sa saison d'une bien belle manière, avec Thee Watched Voyeurs et Cannibale, dans une atmosphère moite et caliente... La suite

Jo Wedin & Jean Felzine en concert

Jo Wedin & Jean Felzine par Dissy
Le Baraka, Clermont-Ferrand, le 03/03/2018
Après le mouvement interplanétaire #balancetonporc, et le non moins renommé local #balancetonsexe avec le passage de Rocco Siffredi dans notre chère ville il y a 3 semaines, on... La suite