Accueil Chronique de concert SABATON + ACCEPT + TWILIGHT FORCE
Vendredi 26 mai 2017 : 9610 concerts, 24452 chroniques de concert, 5160 critiques d'album.

Chronique de Concert

SABATON + ACCEPT + TWILIGHT FORCE

SABATON + ACCEPT + TWILIGHT FORCE en concert

Bikini, Ramonville 18 janvier 2017

Critique écrite le 21 janvier 2017 par Abigail Darktrisha

Alors que le plateau germanico-suédois fait débat sur la présence du légendaire groupe de heavy Accept en ouverture du plus récent Sabaton, c'est par le froid polaire qui touche notre hexagone que les combos écument les salles. C'est donc près de la ville rose qu'ils viendront réchauffer l'atmosphère ce soir. Une longue file d'attente affronte le froid avant l'ouverture des portes, et force est de constater le clash de générations : jeunes en tenue treillis et casques venus soutenir Sabaton, et, qui pour beaucoup ne connaissent pas ou peu Accept au vu des discours et réflexion entendus toute la soirée, et, plus vieux - dont nous faisons partie - venu voir et revoir les incontournables Teutons d'Accept. Mais en tous cas c'est devant un Bikini bondé aux balcons ouverts que joueront les groupes ce soir.


Twilight Force

Cette tournée est un plateau 100% Nuclear Blast et le tout premier groupe à ouvrir ce soir est originaire de la ville que Sabaton. Formé en 2011 et récemment signés sur le label, Twilight Force propose un "power metal" très symphonique et sans prétention qui emmènera une partie du public dans les méandres de la mythologie nordique, elfes, magiciens et guerriers étant au rendez-vous sur scène armés d'épée et bâton. Si l'ensemble n'est pas catastrophique, ce dernier n'apportera rien non plus en termes de découverte du genre, présentant un ensemble plutôt cliché. Du déjà vu et déjà entendu, cependant mené par des jeunes plutôt bons musiciens, souriants et sympathiques qui iront à la rencontre du public en fin de soirée. Le metal version univers heroic-fantasy qui ne sera pas sans rappeler une certaine période ponctuée de groupes comme Rhapsody (of fire) et les combats contre les dragons. 30 minutes de présence scénique pour défendre l'album "Heroes of Mighty Magic et pour ouvrir cette soirée, accompagnée pour beaucoup d'une mousse fraiche.


Set List :
Battle of Arcane Might
To the Stars
Riders of the Dawn
Flight of the Sapphire Dragon
Gates of Glory
The Power of the Ancient Force





Acccept

Les jeunes Suédois partis, il est temps que la soirée débute sérieusement avec nos amis Allemands d'Acccept. Si certains ont décidés de boycotter cette tournée, trouvant anormal qu'Accept se retrouve en ouverture de Sabaton, il faut peut être aussi comprendre que, au-delà d'un contexte purement historique dans l'histoire du heavy, le groupe a tout à y gagner ce soir, puisqu'ils auront donc la possibilité de conquérir un nouveau public, plus jeune, et que l'on en doute pas une seule seconde de leur capacité à le faire.



C'est donc au-delà des discours précédemment entendus, à la limite du dédaigneux envers Accept, qu'une certaine frange du public va se prendre une petite leçon de heavy ce soir. Un peu de culture ça ne fait de mal à personne ! Une leçon donnée en 1 heure de set composé de classiques, soit 10 titres sans temps mort. Un décor de scène superbe malgré le peu d'espace qui reste sur la scène (majoritairement pris par le tank de Sabaton) avec des estrades chargées et une forteresse en backdrop, le tout dans un jeu de lumière rouge flamboyant, annoncent l'arrivée imminente du groupe. Mais pas besoin d'artifices ou de place à outrance pour un groupe dont la qualité réside dans les compos et l'attitude scénique.



A noter, un nouveau line up depuis avril 2015 : Uwe Lulis aux guitares (ex-Grave Digger et Rebellion) et Christopher Williams à la batterie suite au départ de Herman Frank et Stefan Schwarzmann qui étaient "officiellement" partis pour se consacrer à leur groupe Panzer. Ce changement donne un line up toujours aussi incisif même si Uwe Lulis se positionne nettement en retrait, comme Herman Frank, ce qui renforce l'impression de groupe mené par trois musiciens (Wolf Hoffmann, Peter Baltes et Marc Tornillo). Et en même temps pas si surprenant que ça si on connaît l'histoire du groupe.



Un setlist repartie équitablement entre la période UDO et la période Marc Tornillo avec 5 titres de chaque époque. Si les anciens titres restent à mon sens des petites merveilles, les morceaux des années 2010 sont largement à la hauteur et n'ont vraiment rien à envier aux anciens classiques.



La machine Accept est extrêmement bien rodée et le groupe s'éclate sur scène. Wolf Hoffmann, fidèle à lui-même, qui enchaine les mimiques en martyrisant sa Flying V - très mise en avant dans le mix - pour le plus grand plaisir des photographes et des fans du premier rang. Par moment on a même l'impression qu'Uwe Lulis joue sans être branché et que l'équipe technique remonte le son pendant les duels de guitare, ou pendant les moments nécessaires, par exemple l'exceptionnelle deuxième partie de Final Journey. Le public réagit et chante pendant toute la prestation, ce qui prouve bien qu'une bonne partie du public n'est pas venue que pour Sabaton. Les classiques incontournables du groupe "Restless and Wild", "Princess of the Dawn", "Fast as a Shark" ou encore "Metal Heart" font chanter la foule en chœur et ça fait plaisir à entendre.



Peu d'artifice mais de nombreux jets de fumée tout au long du show, le tout harmonisé avec un superbe jeu de lumière. Le plus beau de la soirée ans conteste. Un set qui passera très vite pour finir sur "Balls to the Wall" et on aura le plaisir d'entendre, juste après, des discours élogieux et surpris sur le groupe de la part des novices du genre. Superbe accueil donc et superbe show - trop court- en attendant une tournée en headliner, surement en fin d'année ou en début d'année prochaine avec un nouvel album dans les bacs. Pari réussi : Accept repartira ce soir avec un nouveau public. Que dire d'autre ? Un set toujours aussi millimétré avec une technicité et une précision qui restent égales et sans faille au fil des années, donnant sur scène cet inimitable effet de rouleau compresseur au mixage parfait.


Set List :
Stampede
Stalingrad
Restless and Wild
London Leatherboys
Final Journey
Princess of the Dawn
Fast as a Shark
Metal Heart
Teutonic Terror
Balls to the Wall





Sabaton

Pour beaucoup de groupes c'est un challenge de passer derrière un groupe comme Accept. Mais Sabaton pourra ce soir compter sur une production énorme et un soutien sans faille de son public. L'accent à été mis sur le jeu scénique et sur une technologie peu habituelle pour le groupe. Ecran géant derrière la scène et roadies déguisés en spartiates viennent compléter ce soir la batterie positionnée sur le tank géant et les décors militaires poussés à l'extrême. Le groupe ne fera pas les choses à moitié pour ce qu'il présente comme sa plus grosse tournée à ce jour. Il faut reconnaître que Sabataon a su conquérir un public dévoué et développer une imagerie tellement précise qu'il est commun de croiser fans qui vont jusqu'à se coiffer comme le chanteur, porter casque et autre gilet pare-balles. Une base de fan solide et particulièrement fidèle qui va même jusque connaître les noms du staff sur scène.



L'arrivée sur scène se fera avec la reprise "You're In The Army Now" de Status Quo, une version martiale imprégnée de claviers qui fera chanter le public mais qui n'apporte rien au titre d'origine, qui d'ailleurs est déjà une reprise. Le son est bon, le groupe est efficace et en place. Par contre, comme à tous les concerts de Sabaton, le clavier est énormément mis en avant, c'est leur marque de fabrique, mais le fait que le clavier soit inexistant sur scène et donc sur bande donne une impression que le groupe accompagne une bande son. Les guitares ne sont pas l'élément principal de leur son mais c'est quand même dommage quand on joue du heavy metal de ne pas mettre plus en avant le côté électrique...



L'accent étant mis sur une imagerie poussée à la limite du théâtre, des spartiates monteront sur scène sur le titre "Sparta". Un petit côté kitsch à prendre à mon sens quelques degrés en dessous de zéro comme la température extérieure, surtout avec ce magnifique casque spartiate vissé sur la tête de notre frontman. On est loin d'un show version Alice Cooper. "Primo Victoria" Egalement un petit karaoké ce soir avec une diffusion sur écran géant des paroles et refrains de certains titres. Pour qui connaît bien le groupe, il n'y aura aucune surprise sur le show : toujours la même gestuelle avec Joakim Broden qui tentera ce coup-ci de jouer du clavier (sur la tournée d'avant il tentait la guitare...), mais qui finira hilare avec une paire de maracas.



Sans oublier beaucoup de discours basés sur un humour propre à lui. On ne peut pas dire qu'il ne communique pas avec son public. Le comique appelant le comique, une peluche crocodile vert affublée de lunettes volera en direction de la scène (par respect je ne citerai pas les auteures de cet envoi), ainsi qu'un bonnet de noël et un soutien gorge. Le soutien gorge je ne comprends toujours pas... Changement de line up pour le groupe par rapport à leur précédent passage sur ces terres : dans ses tranchées, le guitariste et claviériste du groupe : Tommy Johansson, anciennement chez ReinXeed et Golden Resurrection. Un cesser le feu se fera par l'intermédiaire de guitares acoustiques, ainsi qu'un clavier, pour le titre "The Final Solution".



Un peu de douceur dans ce monde de testostérones. On aurait pu réclamer d'autres titres mais le groupe défend son dernier opus en date, "The Last Stand", via 6 titres. Un morceau assez rare sera joué, issu de The Art Of War (Union (Slopes of St. Benedict). 1 heure 30 de concert qui comblera les fans du groupe et qui verra Floor Jansen (Nightwish) monter sur scène vers la fin du concert afin de rejoindre son concubin derrière les fûts à l'occasion de son anniversaire. Un bon concert, mais il faut avouer qu'au-delà du côté scénique, une certaine pauvreté dans les compositions, toutes structurées de manière similaire, se fait sentir, et que pour un groupe de heavy à l'imagerie guerrière, le côté clavier et chœurs ajoutés à une bonne dose récurrente de samples devient redondante quand on voit régulièrement le groupe sur scène et surtout après Accept !

Ceci dit, au final tout le monde a passé une bonne soirée, grâce à une organisation parfaite, un public qui a répondu présent - plus de 1000 personnes - et surtout grâce aux 3 groupes qui, malgré leur différences, ont répondu aux attentes des fans.


Set List :
Ghost Division
Sparta
Blood of Bannockburn
Swedish Pagans
Carolus Rex
The Last Stand
Winged Hussars
Far from the Fame
The Final Solution
Resist and Bite
Night Witches
The Lion From the North
The Lost Battalion
Union (Slopes of St. Benedict)

Primo Victoria
Shiroyama
To Hell and Back


Accept : les dernières chroniques concerts

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V en concert

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V par Gandalf
Parc de Can Zam, Barcelona, le 25/07/2015
Pour cause de glandage et excellent resto en ville, nous arrivons vers 18h sur place, ratant les Primal Fear, mais ce n'est pas bien grave au vu de la montée en puissance qui va... La suite

Accept + Sticky Boys en concert

Accept + Sticky Boys par jorma76
Le Moulin, Marseille, le 24/07/2015
Mais comment Tom fait il pour avoir des dents si blanches  ? Mais quel est donc le secret des cheveux soyeux de JB  ?? Mais quel exfolient utilise Alex pour sa barbe  ??? Et... La suite

Hellfest 2013 2ème jour : Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal  en concert

Hellfest 2013 2ème jour : Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal par Abigail Darktrisha
Clisson, le 22/06/2013
Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal... Si contrairement à la veille, cette seconde journée du Hellfest 2013 s'annonce plus légère pour moi en terme de... La suite

Bang Your Head Festival (1er jour) :  Portrait - Stormwarrior - Crimson Glory - Death Angel - Quiet Riot - Immortal - Accept en concert

Bang Your Head Festival (1er jour) : Portrait - Stormwarrior - Crimson Glory - Death Angel - Quiet Riot - Immortal - Accept par Abigail Darktrisha
Balingen Allemagne, le 15/07/2011
Il arrive parfois que deux festivals tombent à la même date, c'est le cas cette année avec le Sonisphere de Madrid en Espagne et le Bang Your Head de Balingen en... La suite

Sabaton : les dernières chroniques concerts

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein en concert

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein par Philippe
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Arrivée en France du Download Festival, le gros machin metal de Live Nation, donc ? Personne n'est dupe, ce n'est pas de la philanthropie, l'idée est évidemment d'aller empiéter... La suite

Sabaton + Alestorm + Bloodbound en concert

Sabaton + Alestorm + Bloodbound par Abigail Darktrisha
Le Rocher de Palmer, Cenon, le 23/02/2016
De retour au Rocher de Palmer dans ce mois à l'actualité très chargée niveau concerts métal pour la région Bordelaise (Machine Head, Ghost, Sabaton, Symphony X... ), une file... La suite

Sabaton + Bloodbound + Alestorm  en concert

Sabaton + Bloodbound + Alestorm par Meli
L'Espace Julien- Marseille, le 22/02/2016
Le lundi est la journée la plus " merdique " : le week-end vient de se terminer et une longue semaine de labeur nous attend. Bref, c'est la déprime !!! Quoi de mieux qu'un bon... La suite

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 1/2) : Saxon + Status Quo + Nightwish + Scorpions + Wasp + Dream Theater  + Sabaton  en concert

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 1/2) : Saxon + Status Quo + Nightwish + Scorpions + Wasp + Dream Theater + Sabaton par Gandalf
Parc de Can Zam, Barcelone, le 23/07/2015
2eme édition pour ce festival espagnol en milieu urbain, première fois pour nous, et j'espère qu'il y aura un nouveau cru l'an prochain avec une aussi belle affiche, parce que... La suite

Bikini, Ramonville : les dernières chroniques concerts

Kreator + Arch Enemy en concert

Kreator + Arch Enemy par Abigail Darktrisha
@ Bikini Toulouse (Ramonville), le 01/12/2014
Si un certain groupe chante "les soirées parisiennes", je pourrai presque chanter "les soirées toulousaines" cette semaine car deux fois le Bikini en moins de sept jours ce... La suite

Saxon + Skid Row en concert

Saxon + Skid Row par Abigail Darktrisha
@ Bikini Toulouse (Ramonville), le 26/11/2014
Deux grands noms du heavy et du glam-punk des années 70 et 80 ça ne se manque pas, de plus aucune date n'étant planifiée sur le territoire espagnol, ce sera direction le pays... La suite

Sexy Sushi + Toxic Avenger + OS + Le Dealer en concert

Sexy Sushi + Toxic Avenger + OS + Le Dealer par Vilay
Bikini - Ramonville, le 20/09/2013
L'electro ALternativ invite Groland ! L'electro ALternativ est un festival qui a su se faire un nom, années après années, grâce à son bon goût en matière de musiques digitales et... La suite

Simple Plan en concert

Simple Plan par J.
Bikini, Ramonville Saint Agne, le 25/04/2012
C'est sans hésitation que je suis retournée voir Simple Plan en concert après les avoir vus une première fois en 2008. Bien sûr, j'aime leur musique, mais ce n'est pas non plus... La suite