Accueil Chronique de concert Sashird Lao + David Lafore Cinq Têtes
Samedi 21 septembre 2019 : 14429 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Sashird Lao + David Lafore Cinq Têtes

L'Escale St Michel - Aubagne 19 Janvier 2008

Critique écrite le par

C'est reparti pour une année de concert après quelque mois de repos, me voici de retour dans les salles de concerts pour une soirée assez méditerranéenne organisée par L'Escale Saint Michel à Aubagne.

Ca commence par Sashird Lao, qui est un trio Jazzy qui pioche ces influences musicales, dans tout ce qu'ils ont pu entendre, écouter et aussi apprendre, au Conservatoire de Nice d'où ils viennent.
Ils ont su trouver un mélange original de style, avec la superbe voix de Yona Yacoub qui est complété par les deux voix masculine qui sont de Fred Luzignant et David Amar avec sa voix et son coffre qui lui permettent de faire la contrebasse sans instrument. Leur musique sur fond Jazzy avec ce subtil mélange de notes orientales et par moment beaucoup plus musical style Groove. Mais toujours doux et agréable à écouter et mettre dans toutes les oreilles.
Je vais vous avouer que je suis arrivée en retard, assez pour rater une grande partie de leur concert, mais le peu que j'en ai vu, m'a vraiment accrochée, et pour le rappel, ils nous ont repris à capella la fameuse chanson Couleur Café de Serge Gainsbourg. Très belle reprise originale comme leur style. Je regrette de ne pas être arrivée plus tôt ; mais je retournerais les voir. Le côté magique de leur trio c'est leur facilité à faire de la musique rien qu'avec leur voix. Ce n'est surement pas les seuls à le faire, mais moi je n'en vois pas très souvent des groupes comme ça et j'aime bien. Leur musique s'écoute assis en buvant un verre, c'est comme ça que l'Escale Saint Michel avait préparé sa salle pour accueillir le public, quelques petites tables rondes recouvertes de nappes pour le côté intimiste et bien sûr ses chaises installées un peu comme dans les cabarets, surprenant sur le moment mais au final cette présentation a permis au public de rester jusqu'à la fin car tout le monde est bien installé.

Maintenant arrive pour une grande partie du public le moment attendu, David Lafore cinq têtes, c'est un marseillais monté à Paris pour devenir célèbre. Je dirais vu que c'est déjà son 2e Album en 3ans, qu'il a quand même pas mal réussi ce qu'il souhaitait et il a commencé à le devenir. Ses chansons à textes parlent beaucoup d'amour avec quelques détours humoristiques, celle qui m'a le plus plu c'est 20Francs, si on écoute les paroles, on sent un sourire apparaitre sur nos lèvres et en même temps quand on le voit la chanter, avec son air sérieux, c'est décalage total. Mais il sait vraiment prendre le public à parti, avec ces manières, sa désinvolture quand il chante ou joue de la guitare, ou encore regarde Thibaut Frisoni jouer de sa guitare ; ces mimiques veulent en dire long sur ce qu'il pense.
Pour l'accompagner, il y a une guitare électrique Thibaut Frisoni, un contrebassiste Mathias Barison, un pianiste Quentin Leroux, qui joue aussi de la flute et de la trompette selon les morceaux et à la batterie Djamel Taouacht. Dans le morceau Laisse moi Mourir un peu, la guitare électrique prend le dessus sur la douceur des morceaux précédents, cela provoque un léger changement surprenant, qui nous prouve qu'ils sont capables de plein de fantaisies.
Tout le groupe est parti pour le laisser seul sur scène, à son air, on aurait pu croire qu'il était content d'être enfin seul! Cela a duré le temps de 2 chansons, puis ils sont revenus pour l'accompagner pour la fin de ce moment. David Lafore a pris pas mal de ses influences dans les chansons française à la Brassens ou Serge Gainsbourg ou encore d'autre Grand Noms de notre patrimoine culturel. Et je l'en remercie.

Je reconnais que l'Escale St Michel m'a permis de faire la connaissance de quelques bons groupes et dans ces groupes, les 2 qui étaient programmés ce soir m'ont vraiment accrochée, je pense tout faire pour pouvoir les revoir par la suite.

 Critique écrite le 23 janvier 2008 par Ratwoman13


David Lafore : les dernières chroniques concerts

David Lafore en concert

David Lafore par Pirlouiiiit
à la Maiiiison, Marseille, le 24/02/2019
David Lafore donne une série de concert à Montreuil (tous les mercredi pendant encore 5 semaines) l'occasion pour la presse parisienne (qui dans le pays culturellement centralisé... La suite

Carte Blanche à David Lafore avec Gildas Etevenard, Ed Hosdikian, Ottilie B, Hank en concert

Carte Blanche à David Lafore avec Gildas Etevenard, Ed Hosdikian, Ottilie B, Hank par Pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 26/01/2019
Carte Blanche à David Lafore, jour 2. Hier ce fut tellement bien que je ne suis pas complètement surpris de revoir des têtes vues la veille. Pourtant ce soir il y a à la... La suite

Interview de David Lafore à l'occasion de sa Carte Blanche à la Meson en concert

Interview de David Lafore à l'occasion de sa Carte Blanche à la Meson par Luciiiie
Meson, Marseille, le 26/01/2019
Pirlouiiiit : Inutile de se le cacher, dans la famille on aime David Lafore et ce sur les 3 générations existantes. Pour ma part David fait partie de ces artistes que je suis... La suite

 Carte Blanche à David Lafore avec Hakim Hamadouche, Gildas Etevenard, Edmond Hosdikian en concert

Carte Blanche à David Lafore avec Hakim Hamadouche, Gildas Etevenard, Edmond Hosdikian par Pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 25/01/2019
Moins d'une semaine après le superbe concert de Sammy Decoster dans ces même murs, me revoici déjà à la Meson. Presque à la bourre, car juste avant j'étais au showcase de Usken... La suite

Sashird lao : les dernières chroniques concerts

Aziz Sahmaoui & University of Gnawa + Sashird Lao + Oquestrada + Charbel Rouhana (Babel Med 2011) en concert

Aziz Sahmaoui & University of Gnawa + Sashird Lao + Oquestrada + Charbel Rouhana (Babel Med 2011) par Lacrymoboy
Docks des Suds - Marseille, le 25/03/2011
C est grâce aux invitations gagnées ici même (par concert & co donc) que je me dirige au Dock des Suds pour cette première soirée Babel Med. Je n'avais pas mis les pieds depuis... La suite

Babel Med Music Day01 : JUJU + Sashird lao + Oquestrada + Aziz Sahmaoui and the university of Gnawa en concert

Babel Med Music Day01 : JUJU + Sashird lao + Oquestrada + Aziz Sahmaoui and the university of Gnawa par Boby
Dock des suds - Marseille, le 24/03/2011
Un éléphant ça trompe énormément. Pourtant, en se rendant au premier jour du festival à l'effigie du pachyderme zébré, les 3000 personnes qui avaient fait le déplacement ne... La suite

Charlie Jazz Festival 2/3 : Enrico Rava Jazz Lab + Sashird Lao + Samenakoa + François Cordas Quartet Phare Ouest en concert

Charlie Jazz Festival 2/3 : Enrico Rava Jazz Lab + Sashird Lao + Samenakoa + François Cordas Quartet Phare Ouest par Mcyavell
Domaine de Fontblanche - Vitrolles, le 03/07/2010
La petite scène du Charlie Jazz Festival a été légèrement décalée dans l'angle du bâtiment opposé à la buvette. Les odeurs de friture si agréables à nos narines en ces soirées... La suite

L'Escale St Michel - Aubagne : les dernières chroniques concerts

Nafas + Temenik Electric en concert

Nafas + Temenik Electric par Marcing13
L'Escale - Aubagne, le 21/02/2014
Le plateau de la soirée proposé par la MJC d'Aubagne annonçait une soirée très variée en terme d'influences musicales, avec toutefois un dénominateur commun : la musique nord... La suite

L + AimbAss en concert

L + AimbAss par Flag
l'Escale - Aubagne, le 17/12/2011
AimbAss + L Amis lecteurs, écartez les enfants de cet écran.La première partie de cette chronique n'est pas à mettre entre tous les yeux. L'arrivée à l'Escale d'Aubagne se fait... La suite

Soma + Skip the Use en concert

Soma + Skip the Use par Mkhelif
L'Escale - Aubagne, le 08/04/2011
Ce soir deux groupes que je suis depuis un petit moment : Soma en première partie de Skip the Use à l'Escale d'Aubagne. Arrivé sur place je récupère ma place et demande les... La suite

Belphegor'z + LaFayette + the Last en concert

Belphegor'z + LaFayette + the Last par the Vaccuopilot
L'Escale - MJC Aubagne / Aubagne, le 29/01/2011
Si l'on pénètre dans une salle obscure depuis l'extérieur où il pleuviotte sur un début de nuit frileux et désertique et que l'audience y est clairsemée, on se presse... La suite