Accueil Chronique de concert Seeed + Dub Incorporation
Lundi 17 février 2020 : 10711 concerts, 25922 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Seeed + Dub Incorporation

Le Moulin Marseille 14 avril 2006

Critique écrite le par

L'Allemagne, donneuse de leçons ? En discutant avec Sébastien, berlinois égaré dans un Moulin "sold out" comme au bon vieux temps des LKJ et autres Toots & the Maytals, je réalise qu'en effet, ça paraît assez surréaliste... Pour répondre à sa question (mi-allemand mi-anglais, houlà, va falloir réviser mes cours de Terminale...) je suis effectivement incapable de citer plus de quelques maigres noms de groupes germaniques (Can ? Rammstein ? Kraftwerk ? Einsturzende Neubeuten ? Gamma Ray ? Nina Hagen ? Tangerine Deam?). Et pourtant...



Aie aie aie ! Seeed ! SEEED !!!
Imaginez : ils ne sont que 300 ou 400 à huit heure et demie, adolescents français archétypés dreadlocks et rebellion anti-CPE en bandoulière, agglutinés devant la scène du Moulin l'esprit quelque peu embrumé, impatients de pouvoir reprendre en coeur les refrains entraînants et fédérateurs des stéphanois de Dub INc, et tout à coup, là, devant eux, surgissent d'une galaxie sans nom pas moins de 11 piles éléctriques au look hésitant entre Fishbone, Prince et Kid Creole. Le choc est rude, l'incompréhension quasi-totale. Sur scène, c'est déjà l'explosion : cuivres, platines, claviers, percus, costards rouges étincelants, combinaisons à capuche, chapeaux à larges bords, foulards noués sur la tête, et un groove, nom de d..., un de ces trucs qu'on a du mal à réaliser tant le son incroyable qui s'éjecte de ce déferlement de sauts, de riffs et de lumières prend au ventre comme une gorgée de bière glacée descendant direct dans l'oesophage en plein coeur d'un mois d'aôut marseillais.
Et ça ne s'arrêtera pas : du reggae comme on ne l'attendait plus, explosé à coups de boucles electro-tek et de dubs délirants, un trio de toasters infatiguables, une armada de groovers tout droit sortis d'un clip de George Clinton, putain, c'est incroyable ! Ca déboule tous azimuths, ska, dub, ragga, reggae, roots, sinjay, ambiant, booty, hip-hop, rocksteady, ces gars-là savent tout faire, et tout faire avec classe, humour, et une énergie et un plaisir de jouer tonitruant : ça fait des reprises du "close to me" des Cure sur un skank infernal, de Kylie Minogue sous cocaïne, bref, du jamais vu ! Le show est rodé comme un camion diesel, les lumières sont milimétrées et pleines d'audaces, les chorégraphies ravageuses, les voix pleines et épanouies, entrecoupées de délires toastés à la vitesse de l'éclair, c'est la claque !!!
Et pour sûr, quand on se penche sur le phénomène Seeed, monumental carton plein en Allemagne, (définitivement en avance d'un long train en matière de reggae, cf l'explosion de Gentleman, à venir dans cette même salle le 03 mai...)où ils écumment les salles de 8.000 personnes dans l'hystérie générale : Sébastien, mon allemand, n'en revient pas de voir ce groupe dans une salle si "intime" !!! Pour lui, c'est comme assister à un concert V.I.P !
Seeed, c'est aussi une leçon d'humanisme : sur le plateau, un tel mélange multiracial qu'on dirait une pub Benetton ! Le son Jamaïcain, le pur, le vrai, est autant tenu à bout de bras (Hey, Marseille, we know you like the Roots !...)que cet ultra mix de sonorités sans limites regroupées inlassablement sous la grande pulsion rastaphonique, loin, loin, bien loin de tous les clichés épuisants du style... Quelle claque !

Il faut bien l'avouer, le son laborieux des Dub Inc aura bien du mal à donner la réplique à cette intervention surréaliste, et il faudra l'enthousiasme juvénile et brûlant des fans du combo stéphanois venus en nombre pour parvenir à faire oublier ce skud germanique. Ce sera chose faite, le Moulin hurle en choeur tous les refrains du groupe, et la température ne cesse de monter : il faut bien avouer que les Dub INc savent emporter leur public, et que "Couscous" (oups Suite à un message de Mektoub communication, en charge de la communication des Dub Incorporation, il apparaît que "Couscous" n'est absolument pas le surnom de Bouchkour, le chanteur kabylle des Dub Inc. Merci de ne pas me tenir rigueur de cette erreur indélicate..."), l'un des deux toaster drappé d'une djellabah flamboyante est un vrai phénomène... Hélas, trop peu de ce jeune public très partisan n'a semblé réaliser à sa juste valeur la bombe brutale des Seeed qui venait d'exploser dans les murs du "temple reggae marseillais" de St Just, et il fut parfois triste de voir ces petits groupes de "djeuns" quitter la salle durant leur show, déçus d'avoir à attendre l'arrivée des Dub Inc devant un Coca, un peu trop longtemps à leur goût... Mais gageons que la sauce aura pris malgré tout, et que Seeed reviendra en fanfare dans peu de temps de par chez nous, cette fois peut-être au complet : à onze, ce soir là, ils n'étaient qu'en "formule réduite".... Deutschland, ich liebe dich !

Photo Cyril

 Critique écrite le 18 avril 2006 par Kouros


Dub Inc : les dernières chroniques concerts

S-Crew + Dub Inc + Biga* Ranx + Lorenzo + Kemmler (Festival MMX) en concert

S-Crew + Dub Inc + Biga* Ranx + Lorenzo + Kemmler (Festival MMX) par Sami
Esplanade J4 , le 15/09/2017
Première édition du festival MMX (pour Marseille Music Experience) proposé par les équipes de Weart bien connus chez les amateurs d'electro et Acontraluz dont on avait de bons... La suite

Dub Inc + Broussaï en concert

Dub Inc + Broussaï par Lebonair
Le Zénith de Paris, le 20/12/2013
Ce soir, ce fut le dernier concert de l'année 2013 pour ma part avec au programme les Stéphanois de Dub Inc au Zénith de Paris. J'ai un tas de bons souvenirs avec eux par le... La suite

Dub Inc + Wailing Trees en concert

Dub Inc + Wailing Trees par Pirlouiiiit
Moulin, Marseille, le 03/12/2013
C'est presque tout léger que je me rends au Moulin, ayant ce week end rattrapé mon retard en chroniques des dernières semaines (retard qui a atteint jusqu'à 10 concerts !), mais... La suite

Paléo Festival 2013 :  Stupeflip + Sigur Ros + Brandt Brauer Frick + Mulatu Astatke + Anthony Joseph + Régis Gizavo +   Dub Inc + Alvin Zealot en concert

Paléo Festival 2013 : Stupeflip + Sigur Ros + Brandt Brauer Frick + Mulatu Astatke + Anthony Joseph + Régis Gizavo + Dub Inc + Alvin Zealot par Guivano
Paléo festival - Nyon (Suisse), le 25/07/2013
Chronique des concerts du 25 Juillet 2013 au Paléo Festival de Nyon : Alvin Zealot Le jeune groupe Lucernois Alvin Zealot délivre une musique qui est dans l'ensemble... La suite

Le Moulin Marseille : les dernières chroniques concerts

Camélia Jordana + Siem Folknomade en concert

Camélia Jordana + Siem Folknomade par Sami
Moulin, Marseille, le 09/11/2019
Les voix féminines et la Méditerranée sont à l'honneur au Moulin, qui, contrairement à ce qui était annoncé, est en configuration "petite salle" ce soir. Siêm Folknomade Pour... La suite

La Maison Tellier +  Blind Cinema en concert

La Maison Tellier + Blind Cinema par Sami
Le Moulin, Marseille, le 24/05/2019
Le Moulin a toujours été une des salles les plus ponctuelles de Marseille, beaucoup plus que les transports en commun en tout cas. Du coup comme souvent on aura juste le temps... La suite

Bukowski + Ultra Vomit en concert

Bukowski + Ultra Vomit par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 10/05/2019
Soirée (évier) metal potentiellement débile et bien régressive, avec les quasi-mascottes du Hellfest : les fameux Ultra Vomit de Nantes ! Le public devant l'entrée semble... La suite

No One Is Innocent + Tagada Jones en concert

No One Is Innocent + Tagada Jones par Aulie
Le Moulin, Marseille, le 24/11/2018
Samedi 24 novembre 2018, direction le Moulin à Marseille pour assister à une soirée 100 % rock engagé avec les groupes Tagada Jones et No One In Innocent pour leur "Bruit dans... La suite