Accueil Chronique de concert Septicflesh + Svart Crown + W.E.B.
Jeudi 12 décembre 2019 : 10261 concerts, 25838 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Septicflesh + Svart Crown + W.E.B.

Septicflesh + Svart Crown + W.E.B.  en concert

Le Marché Gare - Lyon 15 Mai 2011

Critique écrite le par





 



Cliquer ici pour accéder à la galerie complète des photos

Si le temps orageux a fait perdre presque 20 degrés en deux jours à la région, il y a bien un lieu où il fallait être présent pour se réchauffer auprès des Grecs de Septicflesh, c'était hier au Marché Gare de Lyon.
Il y a bien longtemps que je n'avais pas vu Septicflesh sur scène et leur présence ce soir dans le cadre de la tournée du dernier album en date m'apporte un vrai moment de plaisir.
Je découvre donc une nouvelle salle que je n'avais pas encore eu l'occasion de découvrir, située dans une partie un peu glauque de la ville où je croiserais plus de prostituées que de metalleux sur ma route (enfin sur le trottoir quoi...). Pas trop le genre de coin où je vais rester boire un coup après le concert.

Située dans un dédale de salles et couloirs, la salle est en réalité relativement petite, et si nous étions entre 200 et 300 personnes ce soir, elle était déjà bien remplie.
Quatre groupes sont présents ce soir; et c'est sur le second, W.E.B. que j'arriverais. Formé en 2002, le groupe à deux albums à son actif sortis en 2006 et 2008. Originaires de Grèce, il assureront une prestation de bonne qualité plutôt orientée death et black metal, avec des influences sombres, un peu atmosphérique, des mélodies sensibles et classiques où se pose la voix de Darkface, décrite comme puissante et dépressive. Un mélange des styles et des influences, aux rythmes et contre-temps très saccadés, le tout bien technique et puissant bien que ce ne soit pas mon genre musical de prédilection, un peu trop expérimental pour moi.
W.E.B. est aussi connu dans son pays pour leurs concerts où danseuses dénudées et feux d'artifices ne laissent pas indifférent le public - danseuses que nous n'aurons pas ce soir je précise -  le groupe a déjà ouvert pour Rotting Christ.



http://www.myspace.com/webdarkness/music









Après ce passage par la Grèce, retour dans le sud de la France avec Svart Crown pour un concert tout aussi puissant et technique mais qui me parlera beaucoup plus que le précédent. Svart Crown est moins expérimental que le groupe précédent et officie dans un style plus brut à mi chemin entre le death et le black metal . Formé en décembre 2004, une démo et deux albums à disposition pour découvrir ce groupe. Les musiciens sont très techniques, Clément et Ludovic respectivement guitare et basse, et le batteur, Gael Barthelemy,  assurent vraiment. JB le frontman chauffe son public, et si je ne me trompe pas c'est bien lui qui ce soir demandera un "wall of death" dans cette minuscule salle, séparant le public en deux face à face. Et comme un seul vol plané par semaine me suffit, je m'écarte du cœur de la fosse afin de laisser les metaleros se percuter sans moi.
Un bonne claque de technique et de brutal qui réveillera le public, pogos et slams à l'honneur. Le groupe jouera des titres plus anciens puis laisseront parler le dernier album ce qui permettra  de remarquer un changement d'influences par l'ambiance marquée d'éclairages oranges et la fumée diffusée sans modération.
Svart Crown qui est présent au festival du Hellfest le vendredi 17 juin et que je retournerai voir avec plaisir.





































Après cette bonne claque, nous voici de retour en terre grecque pour le plaisir des oreilles et des yeux avec Septicflesh. Beau jeu d'éclairage toujours dans les tons oranges, la scène est habillée de deux drapeaux à l'artwork du dernier album, avec cet image d'homme éventré et crucifié sur une croix. Toujours dans la thématique et mythologie Grecque, Septicflesh qui ne renie pas ses origines, est venu défendre son dernier opus "The Great Mass", excellent album soit dit en passant.
Le public gueule quelques mots de grec pendant les balances du groupe, on s'en que le public est venu pour eux et qu'il est prêt à en découdre.
Composé par réalisée par Seth Spiro Antoniou - bassiste et chanteur du groupe - l'album est décrit comme "une machine occulte faite de marbre et de chair, de fantasme et de réalité, d'ordre et de chaos. Une grande machine composée de l'union blasphématoire de figures étranges, créations de l'Homme, créateur des dieux et des démons."
Belle description qui annoncera la tendance pour l'ambiance de ce soir. Une intro sombre où les membres, dos au public et têtes baissées resteront avant de se retourner pour entamer le show. Trop placée sur la gauche pour profiter de Christos Antoniou, je profiterais par contre d'une certaine proximité avec Spiro Antoniou et Sotiris Vayenas. Un Spiro toujours aussi charismatique, habillé de cuir et dont le visage et le sourire me feront penser à plusieurs reprises au masque utilisé dans le film V pour Vendetta... sans rapport je sais, mais cela colle bien au personnage et à son côté un peu fou que l'on retrouve dans son art.
Sotiris, quant à lui ne cessera de bouger et headbanguer, prenant des positions scéniques particulièrement sympa à photographier, un régal à voir (ben quoi faut bien se faire plaisir non ?)
Rien de plus agréable à mes yeux que d'être en proximité scénique avec les membres d'un groupe, c'est pour cette raison que j'apprécie particulièrement les petites salles intimistes.




Un concert de 1h30, qui passera en revue nouvel album et titres plus anciens, avec sur la fin les classiques attendus par le public. Alors que je me retourne pour éviter un slameur, j'aperçois toute la salle qui secoue la tête de manière totalement synchronisée, Septicflesh a acquis tout le public ce soir.
Les impressions sur les premières dates du groupe cette année ont été assez mitigées, pour ma part j'ai trouvé ce concert vraiment excellent, effet peut être du au fait d'être dans une petite salle plus intime, mais je pense que la suite de la tournée française devrait en être de même. Ne ratez pas ce concert car l'affiche est de qualité.

quelques titres joués dans le désordre (n'hésitez pas à compléter les titres en commentaire) :
The Vampire from Nazareth
Communion
The Great Mass of Death
Revolution
Lovecraft's death
Persepolis
Anubis

Cliquer ici pour accéder à la galerie complète des photos




 


 


 




 


 


 


 


 




 



> Réponse le 21 mai 2011, par Abigail Darktrisha

informations complémentaires : Ce n'est pas Sotiris à la seconde guitare mais son remplaçant de studio Set list : The vampire from nazareth Communion The great mass The virtues of the beast Unbeliever Pyramid god Lovecraft death Ocean of grey We the gods DNA Esoptron Persepolis Anubis Five Pointed Star   Réagir


Septicflesh : les dernières chroniques concerts

Moonspell + Septic Flesh en concert

Moonspell + Septic Flesh par Abigail Darktrisha
Le Metronum, Toulouse, le 30/03/2015
Lorsque la Grèce et le Portugal viennent fouler les terres toulousaines, c'est sans hésitation que nous quittons notre contrée Basco Landaise pour venir rejoindre le pays de la... La suite

Septicflesh + Arkan + Inactive Messiah en concert

Septicflesh + Arkan + Inactive Messiah par françois
MJC - Saint André Lez Lille, le 10/05/2009
Les amateurs de death/black metal et de Feta ne pouvaient qu'apprécier cette soirée. Etant amateur des deux, je fais le court déplacement de Valenciennes jusqu'à la MJC de Saint... La suite

Le Marché Gare - Lyon : les dernières chroniques concerts

Rodolphe BURGER en concert

Rodolphe BURGER par Xavier
Marché Gare, Lyon, le 23/03/2017
Un guéridon, noir. Deux verres posés. Un d'eau, un d'un liquide saumâtre, cher à Bashung (Vénus). Whisky, Cognac ? Le public averti massé dans la petite salle attend l'entrée des... La suite

Melt-Banana / Ukandanz par Vinogradov
Le Marché Gare, Lyon , le 26/11/2016
Le groupe japonais Melt Banana est mon coup de cœur après l'avoir vu en live un festival à St Petersbourg, en Russie. Alors, avoir une occasion de les voir à Lyon, c'est une chance inespérée ! Le concert donné au Marche Gare - un lieu de création, avec une ambiance fort sympathique - est une réussite ! La salle était pleine, jamais vu le... La suite

Interview de Peter Milton Walsh (the Apartments)  en concert

Interview de Peter Milton Walsh (the Apartments) par Lartsenic
Marché Gare - Lyon, le 26/04/2016
Filmé au Marché Gare de Lyon, le 26 avril 2016. Merci à Peter Milton Walsh pour son profond sens du partage, qui donne aux conversations "Au Bord de l'Eau" une nouvelle dimension,... La suite

Bertrand Belin en concert

Bertrand Belin par Pierre C.
Marché Gare, Lyon, le 11/12/2015
C'est une offense à Bertrand Belin de ne pas avoir encore posté de critique de concert de sa tournée qui suit actuellement la sortie de Cap Waller. L'homme invente une chanson... La suite