Accueil Chronique de concert Seth Gueko + Gino & DJ Faze
Vendredi 17 août 2018 : 11749 concerts, 25130 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.

Chronique de Concert

Seth Gueko + Gino & DJ Faze

Seth Gueko + Gino & DJ Faze en concert

l'Affranchi - Marseille 09 octobre 2009

Critique écrite le par

Rendez vous pour une soirée rap de tess à l'affranchi hier soir. C'est pas la foule des grands jours et je suis surprise qu'il n'y ai pas plus de monde vu qu'aux charts du son qui sort des bagnoles le gonze est plutôt bien placé en ce moment.

Les capuches sont de sorties pour l'occaz. Ça sent la testo, une meuf pour 30 mec et tous le monde a révisé son karaoké : de la chevalière : Marche avant marche arrière, tête de roumain, zguègue de poulain au culte Si on a les yeux bleus c'est à cause des gyrophares, le public est prêt pour le zdedededex.



Pour le moment c'est Gino qui est au mic et DJ Faze aux platines. Le son est bon, le flow pas mal du tout et le mec est en place. Pas de surprise dans l'esthétique ni dans la thématique - de l'authenticité de son rap de rue à l'hommage aux frères incarcérés - mais c'est bien foutu, l'énergie est là et le public est chaud pour accueillir le forain.



Un petit passage par le jardin, sorte de bocal à fumeur mais en extérieur, où ça sent bon la fleur tropicale et où on se croit au quartier entendus ici ou là et c'est parti pour la patate de forain.



Problème ce soir le forain est là mais pas la patate. Tous les ingrédients sont là, un gros sens de la formule, du bagout, de l'humour, une ganache terrible, des punch line on ne peut plus efficaces mais la sauce samouraï ne prendra pas. Seth Gueko est visiblement crevé et il ne parviendra pas à entraîner son public.
Et comme son public n'est pas complaisant, si ça ne prend pas ça ne prend pas. Les rang s'éclaircissent et le bocal se rempli.

Il sort un moment en nous laissant à son 2nd micro mais ça ne suffira pas et à son retour c'est pareil. On reste en rade au feu rouge, pas de place dans la caravane. Il envoie surtout des morceaux de la Chevalière (marche avant, mar..... ouais ça va, ça va), quand les minots réclament Cabochard, il envoie Bistouflex. Bref vraiment on ne se trouve pas, à part peut-être sur Ma couillasse repris par la salle et qui donne envie d'un peu plus.



Et un regain de pèche quand il rappelle les marseillais sur scène, effet de groupe mais qui ne sera pas suffisant pour reprendre de l'élan.

Dommage ! Il reste quand même évident que le dirty manouche en a sous le capot et que l'on a eu qu'un aperçu de sa puissance de feu. Attention, il ne s'agit pas là d'un set de rappeurs US venus cachetonner et se démonter la tète en assurant le minimum. La démarche est bonne, il ne se fout pas de notre gueule et il essaie tout le long de faire démarrer la mercos à grand coup de zdedededex.

En espérant que la prochaine fois, il aura révisé le moteur, réglé le carbu et graissé la mécanique.

l'Affranchi - Marseille : les dernières chroniques concerts

Talib Kweli, Chilla, Dj Daz en concert

Talib Kweli, Chilla, Dj Daz par Sami
Parc Saint Marcel, Marseille, le 02/06/2018
Week-end chargé coté festivals dans le sud, avec pour ceux qui n'ont pas la chance d'aller à Primavera, les amateurs de guitares se sont rués faute de mieux à Tinals voire au... La suite

Flavia Coelho en concert

Flavia Coelho par Lb Photographie
L'Affranchi // Marseille, le 18/05/2017
Je me souviens de ce concert où m'avait traîné une amie en insistant sur la folie que ça allait être, au printemps 2015. L'arrivée dans un village quasi désert, les personnes de... La suite

2bal2neg' en concert

2bal2neg' par jorma
l'Affranchi Marseille, le 19/11/2016
JOYEUX ANNIVERSAIRE, JOYEUX ANNIVERSAIIIIIIIREEEEUUUUUUU... Tous nos vœux à l'Affranchi qui fêtait ce soir leur vingt ans d'engagement musical sur Marseille et qui avait... La suite

Nina Attal en concert

Nina Attal par Janfi
L'Affranchi Marseille, le 29/11/2014
C'est dans la petite salle de concert de L'Affranchi, d'une contenance de 381 personnes, située dans le 11ème arrondissement de Marseille que Nina Attal pose ses guitares et son... La suite