Accueil Chronique de concert Soirée d'ouverture de Marseille Provence 2013
Mercredi 19 février 2020 : 10842 concerts, 25924 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Soirée d'ouverture de Marseille Provence 2013

Marseille 12 janvier 2013

Critique écrite le par

Merci a Stefan pour avoir partagé l'instant féérique où nous ne pûmes pas tous être (et pour l'explication des plumes que j'ai vues partout !).

Pour ma part, attentes plutôt basses et donc pas déçues... A l'heure de la clameur, j'ai vu 12 Mireille Mathieu chanter "je suis une femme amoureuse" dans un ballet délicieusement kitsch, face à la rue du Gymnase sur la Canebière. Ambiance sympa (les paroles avaient été distribuées, les gens chantaient) mais arrêt inexplicable après 5 minutes, qui laissent sur notre faim...
Puis un concert de flamenco gratuit avec danseuses (mes copines les Sevillanas du Panier ?) sur la place Thiers (notre sinistre assassin de la Commune), avec des boissons à un prix défiant le bourrage de gueule...
Et au dessus du parking vélo du CVV, une (bonne) batucada au kiosque à musique. Rien de bien grandiose donc, disons que c'était l'équivalent d'une fête de quartier (mais bon, c'est un quartier où il n'y en a pas, d'habitude !)

Retour à mon balcon (4e étage à la Plaine, vers l'ouest) : dans le ciel, c'était fort joli quand même : des projecteurs de faisceaux tournants et jouant sur les nuages, un éclairage dynamique sur la Bonne-Mère (des assemblages vilains genre vert-rose, mais d'autres bien plus jolis), et plusieurs feux d'artifice brefs tirés dans la soirée. Je n'ai pas pu sortir plus tard pour voir si ça décollait davantage...

Côté culture ? Je fais l'impasse sur les problématiques sociales : fonctionnaires réquisitionnés, sans doute, et les pauvres poires qui font du bénévolat dans cette gabegie... mais aussi pas mal de têtes connues de l'intermittence qui se sont fait de bonnes gâches ce week-end... Et il se trouve que ce fut un gros week-end quand même !!

Car avec mon niston hier, on a visité les expos des Archives Départementales (expo de toutes les belles trouvailles romaines faites dans le Rhône arlésien, avec le fameux buste de Jules César en vedette).

Et on a vu le J1, magnifique réhabilitation, on se croit dans un bâteau, plein d'espaces sympas et de convivialité, et au finish une très jolie expo sur l'histoire de la Méditerranée, à travers ses ports et différentes époques dans un assemblage de conteneurs. Et à l'entrée des espaces d'expos photo, dessins, et des gadgets sympas (un photomaton vintage à 2 euros les 4 poses sépia, on a bien joué avec !).

Et même la Friche et sa (nouvelle) tour Panorama - très jolie vue ! Les oeuvres exposées "Ici, Ailleurs" sont sur la thématique du Printemps Arabe : disons qu'une partie d'entre elle a plus un sens politique qu'une portée artistique foudroyante. A voir quand même !
A signaler aussi, le coin alterno "Yes We Camp", super sympa : on croirait une re-création du très attachant & écolo festival "Paroles de Galère" qui a lieu ici même chaque année.

Et aujourd'hui, visite du MUCEM en avant-première : Ricciotti est une vraie tête à claques mais il faut reconnaître que sa Chose a vraiment, vraiment de la gueule ! Véritable prouesse architecturale qui semble tenir en l'air comme par magie... j'ai presque envisagé d'avoir la chair de poule, à un moment donné.

Et tout ça était gratuit... ce week-end. On pourrait discuter d'une gratuité étendue sur toute l'année, bien sûr, et notamment pour les habitants de Marseille !

Mais quand même : à condition d'avoir de bonnes pompes et un peu de patience, y'avait moyen pour les 400 000 personnes rassemblées ici ce week-end (et même pour l'envoyé spécial de Libération chez les bêtes du sud sauvage), et sans dépenser un rond, de voir de très, très belles choses... mais, c'est un fait, pas particulièrement des concerts.

 Critique écrite le 13 janvier 2013 par Philippe