Accueil Chronique de concert Stella Pire + Jawohl Mi Amor
Mardi 19 juin 2018 : 9944 concerts, 25029 chroniques de concert, 5218 critiques d'album.

Chronique de Concert

Stella Pire + Jawohl Mi Amor

Stella Pire + Jawohl Mi Amor en concert

Machine à Coudre, Marseille 24 mars 2018

Critique écrite le par

La Machine à Coudre by Pirlouiiiit 24032018

Après superbe concert de Bögö au théâtre du Têtard, pas assez de temps pour aller manger un bout, mais largement assez de temps pour repasser à la maison pour raccompagner notre babysitter avant de me mettre en route vers la Machine à Coudre pour aller revoir Stella Pire et découvrir Jawohl Mi Amor. Je prends d'autant plus mon temps que j'ai un indic dans la salle censé me dire quand Stella attaque. Du coup je fais même un petit détour par la Meson pour voir si le concert de et dans le cadre du festival Avec le Temps n'est pas encore en cours. Je trouve le rideau tiré (c'est vrai il commençait en fait à 18h pour ensuite enchainer sur les Docks) et lorsque j'arrive à la Machine par contre Stella est visiblement sur scène depuis une vingtaine de minutes.

Stella Pire by Pirlouiiiit 24032018

Comme la dernière fois où je l'avais vue ici le public (très nombreux) est massé devant elle. Elle c'est donc la plus bigoudène des marseillaises (ou le contraire) son synthé et ses accessoires. Je crois que je suis arrivé au moment de son morceau sur les sonorisateurs, morceau où elle peut dire avec humour tout le mal de ce qu'elle pense peut-être des sonorisateurs non compétents et tout le bien de ceux qu'elle aime et qu'elle cite.

Stella Pire by Pirlouiiiit 24032018

La recette improbable du succès de ces morceaux est la suivante : un son cheap (au synthé) des mélodies minimalistes mais imparables, des textes parfois crus mais jamais vulgaires et souvent très réalistes, de courts clins d'œil / emprunts à des morceaux que tout le monde connaît (genre Didier Super ou Beruriers Noirs) et surtout un humour décapant et un naturel qui fait qu'elle embarque tout le monde dans son délire.

Stella Pire by Pirlouiiiit 24032018

Et cette fois encore tout le monde se retrouver à chanter "poil au nez" "poil au dos" jusqu'au final "poil aux dents" avec un sourire d'enfant. En effet les premiers concerts de Stella Pire on les passe médusé à la regarder et à l'écouter chanter ses âneries et les suivants on guette dans le public la réaction des gens qui ne la connaissent pas ... dans les deux cas avec beaucoup d'amusement.

Stella Pire by Pirlouiiiit 24032018

Je ne rate donc pas son tube la Ménopause (dont je vous inviter à aller visionner le clip si vous ne l'avez pas encore vu), le morceau sur les jeunes qui deviennent vieux d'un coup et son rappel extraordinaire qui reste à ce jour la meilleure façon d'annoncer la vente de disque au bar que j'ai pu voir (comme je ne m'en souvenais plus je suis retombé dans le panneau !).

ND72_130_2861

Après ce grand moment de doux délire, malgré l'heure tardive je resterai pour Jawohl Mi Amor qui avait pris le soin d'habiller la scène avec leurs projections qui tournaient déjà un peu pendant le set de Stella. Alors déjà faisons les présentations : Jawohl Mi Amor est (sur scène) un trio composé des deux Cumbion / Cumbia Chicharra que sont François au claviers et accordéon, et Benjamin Charras ce soir à la basse ou à la guitare et au chant, avec aussi à la guitare ou à la basse, et au chant Guillaume Masson (rien à voir avec le directeur de l'INT) un ancien de la Famille Tootaphon (ça ne nous rajeunit pas !) dont il m'a semblé reconnaître d'autres membres dans la salle d'ailleurs.

ND72_130_2851

Les trois sont vêtus de combinaisons blanches (ce qui me rappelle un les LoOp qui eux en avait des rouges) et on chacun un petit morceau de gaffer noir (sur l'oreille, le torse ou la combi). Pour compléter au niveau visuel un certain nombre de projections (dans des valises pendues au plafond /mur posent une ambiance décalée.

ND72_130_2903

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre (je n'avais rien écouté avant de venir) mais je dois avouer que je m'attendais à quelque chose de plus nerveux. Aussi étrange musicalement que visuellement il y a chez eux comme un mélange du son pop de Bowie, du funk de James Brown et du côté crooner de Tom Jones le tout avec des effets dans la voix. Et même si les fins de morceaux arrivent parfois un peu brutalement l'ensemble est bien dansant

ND72_130_2933

Après avoir passé une bonne partie du concert accroupis au pied de la scène je finirai par suivre le reste du fond voire carrément du bar où je resterai le temps d'une bière et d'une discussion avec Juco que je tenterai (sans grand succès jusqu'à maintenant) de pousser à chroniquer le concert de la Meson que lui n'avait pas raté. Je remonterai ensuite suivre encore un morceau ou deux de loin, pour constater que le public lui ne mollissait pas

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

Bonus video :
Jawohl Mi Amor by Pirlouiiiit 24032018 - 791


Stella Pire : les dernières chroniques concerts

Stella Pire (showcase) pour le vernissage de l'expo Live in Marseille / La Rue du Rock ! en concert

Stella Pire (showcase) pour le vernissage de l'expo Live in Marseille / La Rue du Rock ! par Philippe
Lollipop Music Store, Marseille, le 31/01/2018
Ah non n'insiste pas Pirlouiiiit, je ne ferai pas une chronique, non, juste un petit commentaire de cet apéro annuel et néanmoins toujours charmant. Très jolie expo comme... La suite

Stella Pire + Farouche Zoe & Electric Boys en concert

Stella Pire + Farouche Zoe & Electric Boys par Pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 19/05/2017
Habitué à ce que les concerts à la Machine à Coudre commencent plutôt tard, j'ai pris mon temps à la sortie du très sympathique concert de Sages comme des sauvages à La Meson, du... La suite

Emy Chauveau & The Great J2P + Stella Pire en concert

Emy Chauveau & The Great J2P + Stella Pire par Philippe
Le Non-Lieu, Marseille, le 22/04/2016
Jolie petite soirée (enfin aussi grande que possible, au vu d'une jauge limitée à moins de 50 places), au Non-Lieu de la rue de la Palud. Un endroit qui n'existe pas donc, et au... La suite

Monsieur MA & Monsieur GO + Stella Pire en concert

Monsieur MA & Monsieur GO + Stella Pire par Pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 29/01/2010
Chronique de Monsieur MA et Monsieur GO + Stella Pire deuxième ! La première presque finie ayant été emportée par "deux petits de moins de 14 ans [...] probablement deux... La suite

Machine à Coudre, Marseille : les dernières chroniques concerts

Moondawn + Sirius Void + Moon Rã en concert

Moondawn + Sirius Void + Moon Rã par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 16/02/2018
Une absence totale d'illustrations, et un retard phénoménal à l'allumage, vont me permettre de faire seulement une chronique sans doute un peu light. Pas question pourtant de ne... La suite

Catalogue + Walking Idiots + Usken en concert

Catalogue + Walking Idiots + Usken par pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 02/02/2018
Avant hier j'étais vraiment fatigué ... aussi le truc raisonnable en sortant du gala des glaces (pendant lequel j'ai pu apprécié les talents cachés de certains et me rendre... La suite

Leonard Kotik en concert

Leonard Kotik par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 18/01/2018
Retour à la Machine à Coudre après une absence à durée indéterminée (et un peu honteuse) - fort heureusement ces gens-là ne sont pas du genre à vous regarder de travers quand vous... La suite

HANK! + Allister Sainclair en concert

HANK! + Allister Sainclair par Lacrymoboy
La Machine à Coudre, Marseille, le 14/12/2017
C'est, comme d'hab, avec un certain délai que j'écris la chronique de HANK! qui jouait jeudi dernier à la Machine à Coudre. Et comme d'hab, le temps me semble manquer mais j'ai... La suite