Accueil Chronique de concert Interview avec Steve Albini du groupe Shellac (en tournée en mai 2017)
Jeudi 25 mai 2017 : 9738 concerts, 24451 chroniques de concert, 5160 critiques d'album.

Chronique de Concert

Interview avec Steve Albini du groupe Shellac (en tournée en mai 2017)

Interview avec Steve Albini du groupe Shellac (en tournée en mai 2017) en concert

Chicago Mai 2017

Critique écrite le 19 mai 2017 par Pierre Andrieu



Inutile de tourner autour du pot, Steve Albini est une légende vivante du rock, une légende hautement respectable pour son travail d'ingé son/producteur réalisé sur des disques qui n'ont pas pris une ride (ce n'est pas une expression, c'est VRAI !) comme " In Utero " de Nirvana, " Surfer Rosa " des Pixies, " Rid of Me " de PJ Harvey, " Over the sun " de Shannon Wright, " Strike " des Thugs ou encore " Plug " et " Planet Of Tubes " de Sloy, mais aussi pour sa participation marquante dans le groupe de noise rock Shellac, qui enregistre des disques qui tuent et donne des concerts de malade depuis les années 90. En plus, Albini a l'immense mérite a de ne pas avoir sa langue dans sa poche et d'appeler un chat un chat. Lui poser des questions à l'occasion de la tournée 2017 de Shellac, de la sortie du dernier disque de Ty Segall (sur lequel il a œuvré) et sur sa vision du music business est donc un véritable bonheur !



Le dernier album " enregistré par Steve Albini " que j'ai écouté (et aimé!) est celui, éponyme, de Ty Segall, qui est sorti début 2017... J'ai l'impression que vous étiez faits pour vous rencontrer et travailler ensemble ! Tu suivais sa carrière avant de bosser avec lui ?
Je ne connaissais pas trop ce qu'il faisait avant de faire ce disque avec Ty, j'avais juste entendu quelques morceaux et je trouvais qu'il était plutôt cool comme mec... Depuis qu'on a bossé ensemble, on est devenus potes et je l'admire ! J'aime son enthousiasme quand il enregistre et en plus c'est vraiment un super musicien !

Comment ça s'est passé cet enregistrement au studio Electrical Audio ? Si j'en juge par la vidéo où vous cassez tous les deux des WC à coups de hache en vous marrant, j'ai l'impression que vous étiez sur la même longueur d'onde !
Il a un côté exubérant et enjoué, le même qui a éveillé mon intérêt pour la scène musicale de Chicago. Il aime autant les trucs absurdes que l'excellence quand il enregistre... Ces temps-ci, je n'ai pas vu beaucoup de gens avec cette attitude fun.



Même si la musique de Ty Segall est différente de celle de Nirvana (avec qui tu as travaillé), il y a des réminiscences dans le son je trouve... Est-ce que tu as vu toi aussi quelques similitudes et une filiation entre les chansons de Ty Segall et celles de Kurt Cobain ?
Non, pas beaucoup... La musique de Kurt et de Nirvana avait des côtés tourmentés et introspectifs, alors que le style et la musique de Ty sont plutôt tournés vers l'euphorie et la joie. Certes, ils ont tous les deux une esthétique bien affirmée, mais sur le plan du style et de la thématique, ils sont très différents à mon avis.

Ton coté farouchement indépendant et intransigeant dans ta manière de travailler et de faire de la musique a été une inspiration pour Ty Segall et pour tout un tas de musiciens (comme son pote John Dwyer de Thee Oh Sees, qui fait tout lui-même). Est-ce quelque chose dont tu es fier ?
Je crois que faire les choses de manière indépendante à du sens dans la logique dans laquelle je suis, et si tant est qu'il y ait une démarche politique là-dedans, je la trouve juste et progressive... Tous les gens qui pensent de la même manière que moi en sont probablement arrivés à la même conclusion, à adopter les mêmes méthodes, non pas parce que je les ai inspirés mais parce que faire un truc de manière indépendante est très gratifiant au final. Les groupes qui agissent en indés ont plus de contrôle sur ce qu'ils sortent et en tirent plus de bénéfices. Je ne crois pas qu'agir dans cette perspective vienne particulièrement de moi. On arrive à cette conclusion logique quand on examine tout le processus de création et de vente de la musique et qu'on veut utiliser des méthodes et des comportements plus efficaces et plus équitables...



Avant de retrouver la foi et d'enregistrer un nouveau chef d'œuvre (l'album Division), une de tes amies proches, Shannon Wright, parlait récemment d'abandonner la musique, désespérée par le manque de succès de ses disques... Quand ce genre de chose arrive, quels sont les arguments que tu emploies pour remotiver les artistes ?
Je dis régulièrement à Shannon qu'elle et sa musique sont une inspiration et une joie pour moi... J'avais l'habitude d'être plus réservé et de ne pas m'extasier sur la musique des artistes qui font des disques extraordinaires mais depuis j'ai perdu ma retenue à ce niveau là. C'est vraiment la moindre des choses de dire à Shannon qu'elle est brillante, j'espère que plus de gens le lui diront s'ils le pensent ! Trop souvent, on reste froid et réservé par pose, mais je pense que brider son enthousiasme ne fait de bien à personne. Moi, maintenant, quand je vois quelque chose que j'aime vraiment, je ne réfléchis pas longtemps, j'attrape la personne et je lui dis que j'apprécie ce qu'elle fait ! Je sais bien qu'on est censé faire de l'art pour soi-même, pas pour avoir un public, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que lorsqu'on se sait apprécié par ses pairs, ça conforte dans l'idée qu'on est sur la bonne voie...

Est-ce que tu es optimiste sur l'avenir de la musique ?
Bien sûr ! Chaque génération a ses génies et il y aura toujours des boulevards pour qu'ils puissent s'exprimer ! Si tu veux parler du music business en particulier, je ne me fais pas de souci. Les groupes trouveront toujours un moyen de faire écouter leurs titres auprès du public et le public saura inventer des manières de les récompenser...



Une tournée avec Shellac est prévue en mai... D'après les deux concerts que j'ai vus, au Bataclan en 2012 et au festival This Is Not A Love Song à Paloma (Nîmes) en 2016, vous avez l'air de pendre un pied incroyable sur scène !
Ah, on adore jouer ensemble, ça c'est sûr ! Ressentir l'excitation d'être avec des potes sur scène, c'est enivrant, c'est vraiment la meilleure chose qu'il m'ait été donné de faire dans ma vie ! Je pense que j'aurais toujours envie de faire partie d'un groupe, même si j'ai dit à Bob et Todd que je ne pouvais pas leur faire de promesses au-delà de mon 100ème anniversaire ! D'ici-là, je suis à fond pour continuer !

Du coup, peut-on espérer un nouvel album de Shellac ?
On n'a jamais été aussi actifs avec le groupe ! Ça nous prend beaucoup de temps pour composer de nouveaux titres parce qu'on a vraiment peu de temps pour bosser ensemble. Ce que la plupart des combos arrivent à faire en un mois nous prend entre un et deux ans ! Mais on a bien l'intention de continuer à travailler sur de nouveaux morceaux, il faut juste être patient et nous laisser le temps... C'est dur de prédire quand un nouvel album de Shellac va pouvoir sortir, mais ce que je peux te dire, c'est qu'on est dessus !

Avec Shellac sur scène, il y a une sorte de mise en scène, avec la manière dont vous vous placez sur scène, l'interview avec les questions du public auxquelles vous répondez, la manière dont vous démontez le matos en fin de show... Comment cette singulière manière de se produire sur scène est apparue ?
On a progressivement développé au fil des années de concerts une manière de se présenter sur scène qui soit normale et naturelle... En général, on n'aime pas les règles artificielles qui s'appliquent à la plupart des shows, nous on essaye de faire tout ce qu'on peut pour faire ressentir à tout le monde dans la salle qu'on participe tous ensemble à une expérience commune... Ce n'est pas juste nous avec le groupe, qui donnons un concert pour un public, chacun - groupe et public - fait le show pour l'autre ! On sait ce que c'est d'assister à un concert, donc on est super investis dans le fait de proposer quelque chose qui soit aussi bien de notre point de vue que de celui du public...



Vous êtes devenus des habitués du festival Primavera à Barcelone, où vous jouez quasiment tous les ans... Parle-nous de ce festival et de la manière dont il vous accueille.
Dans les années 80 et 90, les festivals c'était une expérience horrible ! Le public n'était pas traité avec respect et les groupes étaient mis ensemble sur une affiche sans aucune considération autre que commerciale. Les labels achetaient de l'exposition pour leurs groupes et payaient pour qu'ils jouent dans des festivals, c'était uniquement une tactique promotionnelle en quelque sorte. Bref, l'expérience était dégradante et désagréable, donc en tant que groupe on s'était jurés de ne plus faire de festivals ! Mais à partir de la fin de des années 90, quelques festivals ont commencé à avoir une vue sur le long terme, puis à être réputés pour bien traiter le public et les groupes, tout en choisissant soigneusement leurs artistes plutôt que de proposer totalement n'importe quoi en fonction de ce qui était disponible. Primavera fait partie des meilleurs festivals de cette nouvelle génération, et on a vraiment de la chance d'y être programmé !

Parlons des disques que tu as produits maintenant si tu veux bien... Tes choix de " production " bruts et minimalistes semblent être plus que judicieux puisque les disques que tu as enregistrés pour Nirvana, Pixies, PJ Harvey, Sloy, Shannon Wright ou Les Thugs traversent les années sans vieillir (" In Utero ", " Surfer Rosa ", " Rid of Me ", " Over the sun ", " Plug " , " Planet Of Tubes ", " Strike "... ) ... Est-ce une revanche sur les employés des maisons de disques qui ont dénigré ton travail et le trouvaient " pas assez commercial " (comme Geffen pour " In Utero ") ?
Quel que soit le groupe avec qui je travaille ou le disque que j'enregistre, j'essaie juste de rendre justice à l'artiste et à ses chansons. Je ne laisse pas des considérations externes - comme l'éventuel intérêt commercial, les idées du label voire le style ou le statut de l'artiste - perturber les décisions que je prends. A la base, mes méthodes de travail respectent le groupe avec qui je bosse, elles ne sont pas en opposition avec qui que ce soit. Toutes les personnes qui ne font pas partie du groupe peuvent avoir leur opinion, mais je ne m'en préoccupe pas. Ces gens ont le droit d'avoir leurs idées, ils vont aimer ou pas, mais, même si je respecte les goûts de chacun, moi ce n'est pas mon problème ! Mon seul souci, c'est la satisfaction du groupe qui m'a demandé de l'aider à faire un disque... Ceux qui écoutent les disques, les gens du business, le label et les critiques ont le droit d'avoir leur propre avis, mais tu peux être sûr que je ne vais pas penser à eux pendant qu'on fait un disque !



Est-ce que tu ne trouves pas désespérant d'enregistrer des disques avec du bon matos et de faire des prises de son chiadées en sachant qu'après de très nombreuses personnes vont écouter l'album sur un téléphone ou un ordi en streaming avec un son ultra compressé ?
Il y a toujours eu une différence entre les enregistrements en studio, les bandes master et les formats sur lesquels les gens écoutent leur musique par commodité dans leur vie de tous les jours... Les enregistrements initiaux se doivent d'être aussi bons que je peux les faire parce que c'est ce qui restera pour toujours ! Même si les gens écoutent les morceaux avec une mauvaise résolution aujourd'hui, peut-être que dans 20 ans les disques seront repressés pour une belle édition commémorative à l'occasion de l'anniversaire de sortie de l'album ou je ne sais quoi... Ma responsabilité quand je fais les prises de son est de faire le meilleur boulot pour le groupe aujourd'hui mais aussi pour les futures rééditions. La manière dont les gens écoutent la musique après, ça n'entre pas en ligne de compte pour moi.

En ce moment, la mode est au retour du vinyle, qui est censé proposer un son plus chaud et " présent "... Qu'est ce que ce retour t'inspires ?
Le vinyle est un stockage pérenne sur le long terme qui permet à la musique de survivre pour des années et des années... Et cela peut aussi super bien sonner ! Je suis plus excité de voir la musique que j'aime survivre aux ravages du temps pendant des centaines d'années plutôt que de la voir disparaître dans une sorte de grand trou noir numérique ! John Loder, un de mes amis qui est assez visionnaire, disait dans les années 80 que le CD serait une solution temporaire et que le vinyle serait encore là longtemps après que le CD soit devenu obsolète. Il avait totalement raison !



Quand tu es chez toi, tu écoutes tes albums préférés sous quel format ?
J'écoute des disques enregistrés sur vinyle ou CD, pas de mp3 et de streaming...

Quel est ton meilleur souvenir d'enregistrement à Electrical Audio ?
Quand on a monté le studio Electrical Audio à Chicago, le quartier était vraiment craignos... De nombreuses fois, des bagnoles volées ont été amenées derrière le bâtiment pendant la nuit pour y être brûlées par des voyous du coin. C'était vraiment beau les flammes vues au travers des vitres du studio !

Quels sont les artistes avec qui tu aurais rêvé de travailler en tant qu'ingé son en studio ?
Patsy Cline, Dolly Parton, Willie Nelson, AC/DC, Crazy Horse, ZZ Top, Annette Peacock, the Family (Roger Chapman), Grand Funk et Blue Cheer. 

Y-a-t-il des groupes que tu viens d'enregistrer et qui ont à ton avis un potentiel pour faire une grande carrière ?
Heu, ça je m'en fous ! Si certaines personnes ont envie de faire de la musique, elles le font, et parmi elles certaines feront une carrière là-dedans. La plupart de ceux qui se lancent dans la musique ne feront pas de carrière mais ce n'est pas pour cette raison que leur musique aura moins de valeur pour eux ou pour leurs fans. Penser en termes de carrière ou de hobby, c'est à mon avis faire une distinction artificielle, donc je ne préfère pas la faire...



Quels sont les disques cultes que tu écoutes souvent chez toi ?
J'aime beaucoup le groupe anglais Third World War, je trouve ses disques fantastiques !

Y-a-t-il des morceaux que tu détestes et qui te font enrager quand tu es forcé de les écouter dans un endroit public ? 
Non, je peux éviter la musique horrible comme les bruits parasites.... Si ça devient insupportable, je me casse, c'est tout !

Quels sont tes groupes préférés en ce moment ?
Motherfucker (il viennent d'Athens, Georgia), Shannon Wright, Dead Rider, Cheer Accident, Helen Money et Sleaford Mods...

Pour conclure, as-tu une dernière chose à ajouter, Steve ?
Oui, je tiens à remercier toutes les personnes qui luttent activement contre le fascisme...



Steve Albini est en tournée avec son groupe Shellac en mai et juin 2017, à la Coopérative de mai à Clermont-Ferrand le 31 mai et à la Belle Electrique à Grenoble le 5 juin, ainsi qu'au festival Primavera à Barcelone et Porto, toutes les dates et les infos sont ici...



Aide précieuse pour la traduction des questions lors de la préparation de l'interview puis lors de la retranscription : Suzy Borello (+ Coline Magaud).

Photos : DR et Titouan Massé (la 1ère et la dernière) www.facebook.com/pages/Titouan-Mass%C3%A9-Photography, titouanmasse.tumblr.com, www.flickr.com/photos/titouanbzh, twitter.com/titouanbzh...

Liens : www.electricalaudio.com/, www.touchandgorecords.com...

> Réponse le 22 mai 2017, par Rat The Prit

Super ITW, assez passionnante, merci !  Réagir


Les Thugs : les dernières chroniques concerts

Les Thugs + Marvin par Mystic Punk Pinguin
Rail Théâtre - Lyon, le 03/07/2008
Quand j'ai su que les Thugs NE se reformaient PAS pour une dizaine de dates en France à l'occasion des 20 ans de Sub-PoP, une seule obsession, en être ! Ce groupe intègre, viscéral est un de ceux qui m'a le plus marqué musicalement, toujours bluffé sur scène (dont un concert mythique à Vitrolles contre le FN), dont les galettes tournent toujours... La suite

les THUGS + Gasolheads + Sugarfix par Hum !
Poste à Galène - Marseille, le 21/11/1999
Dernière apparition en public des Thugs à Marseille ... puisqu'il s'agissait de leur tournée d'adieu après un bon ombre d'années au service d'un punk rock intègre et sans concessions. Pourtant la salle n'était pas plein à bloc ce soir. Bon d'accord il avait neigé le matin même (chose qui arrive une fois tous les 5 ans à Marseille) et c'était... La suite

Les Thugs par Hum !
Poste à Galène (Marseille), le 26/03/1998
Grandiose ! La salle était pleine, le public déchainé : Les thugs sont passés à Marseille et nous ont donné 1h30 de concert d'une intensité indescriptible. Mais ce qui frappe chez eux c'est leur modestie, accessibilité, de quoi donner une bonne leçon à bon nombre de groupes .... Longue vie aux Thugs !La première partie n'était pas mal : Sugarfix... La suite

Pixies : les dernières chroniques concerts

Pixies (Nuits de Fourvière 2016) en concert

Pixies (Nuits de Fourvière 2016) par Stéphane Pinguet
Théatre Antique de Fourvière, Lyon, le 20/07/2016
Douze ans déjà que le gang de Boston s'est reformé! Alors qu'il avait choisi dans un premier temps de revenir sur le devant de la scène seulement pour remplir les comptes en... La suite

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc)  en concert

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc) par Demi Playmobil
Carnegie Hall, New York, le 01/04/2016
Soirée hommage à David Bowie au Radio City Hall, à New York, hier soir... Le groupe de Mc Caslin qui joue sur le dernier album de du Thin White Duke Blackstar a composé une... La suite

Pixies en concert

Pixies par Boubacrampon
Le Phare à Tournefeuille, le 05/11/2013
Avant d'aller voir ce concert des Pixies au Phare de Tournefeuille, j'étais partagé entre 2 sentiments. Le risque que les Pixies nous réservent de l'ultra réchauffé... La suite

PJ Harvey : les dernières chroniques concerts

PJ Harvey  en concert

PJ Harvey par Pirlouiiiit
Terminal 5, New York, le 15/08/2016
Ce (lundi) matin nous sommes restés à l'appart. D'une part parce que j'ai réussi à bloquer la lumière¨ avec le carton qui m'avait permis d'amener les vinyles de Quetzal Snakes,... La suite

Main Square 2011 - Jour 3 : Pj Harvey, Portishead, Elbow, Coldplay, I Blame Coco, Charles Bradley, Magnetic Man, Rival Sons... en concert

Main Square 2011 - Jour 3 : Pj Harvey, Portishead, Elbow, Coldplay, I Blame Coco, Charles Bradley, Magnetic Man, Rival Sons... par boby
Citadelle, Arras, le 03/07/2011
Rival Sons, Revival Sound Dés les premières notes de Rival Sons les sonorités sont évocatrices... Voyage abyssal au cœur des années 70 en pleine effervescence du... La suite

PJ Harvey en concert

PJ Harvey par Philippe
Olympia, Paris, le 25/02/2011
Seule la fréquentation régulière de la page d'accueil de Concertandco nous a permis d'être au bon endroit et au bon moment, à savoir devant notre écran pendant les quelques... La suite

PJ Harvey (concert donné dans le cadre de la tournée Let England Shake 2011)  en concert

PJ Harvey (concert donné dans le cadre de la tournée Let England Shake 2011) par Pierre Andrieu
L'Olympia, Paris, le 25/02/2011
Rendez-vous marquant à l'Olympia de Paris, le vendredi 25 février 2011, avec PJ Harvey en version tournée Let England Shake (comme à la Maroquinerie, le 14 février), c'est à... La suite

Shannon Wright : les dernières chroniques concerts

Shannon Wright + Heymoonshaker en concert

Shannon Wright + Heymoonshaker par Pierre Andrieu
Le Tremplin, Beaumont, le 16/04/2013
Après une première partie appréciée par un pourcentage conséquent de l'assistance mais à oublier rapidement en ce qui nous concerne, j'ai nommé Heymoonshaker, les rois... La suite

Shannon Wright + Phantom Buffalo + Cyann en concert

Shannon Wright + Phantom Buffalo + Cyann par Pierre Andrieu
La Maroquinerie, Paris, le 21/11/2010
Si l'on ajoute une très bonne prestation de Cyann en ouverture de programme, un set particulièrement catchy de Phantom Buffalo et un concert très tranchant de Shannon... La suite

Brune + Shannon Wright en concert

Brune + Shannon Wright par Cabask
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 15/11/2010
Ce lundi, le Cabaret Aléatoire proposait une affiche rock avec deux artistes féminines de qualité. La 1ère partie s'est révélée fort plaisante, la jolie Brune déjà entendue le mois... La suite

Shannon Wright + Brigitte Fontaine + Pierre Lapointe + Motel Martel  et Seb Martel (Printemps de Bourges 2007) en concert

Shannon Wright + Brigitte Fontaine + Pierre Lapointe + Motel Martel et Seb Martel (Printemps de Bourges 2007) par Pierre Andrieu
L'Auditorium et La Hune, Bourges, le 20/04/2007
Une journée un peu atypique (pour nous) au Printemps de Bourges, avec deux concerts relativement intimistes dans des salles composées exclusivement de places assisses... La suite

Shellac : les dernières chroniques concerts

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016) en concert

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 05/06/2016
Prog démente, site impeccable (superbe salle, jardin éphémère avec deux scènes extérieures bucoliques), soleil garanti, tarifs modérés, le This Is Not A Love Song Festival,... La suite

Shellac (This Is Not A Love Song Festival 2016) en concert

Shellac (This Is Not A Love Song Festival 2016) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 05/06/2016
Conclusion parfaite pour un week-end de rêve de trois jours à Nîmes pour le This Is Not A Love Song Festival (aka TINALS), le concert de Shellac donné en fin de soirée dans la... La suite

Shellac + Dirty Three + Helen Money en concert

Shellac + Dirty Three + Helen Money par stephane
Epicerie Moderne, Feyzin, le 30/05/2012
Une fois de plus, un plateau ultra classe est proposé par l'Epicerie Moderne, salle de concert située à Feyzin, à quelques kilomètres de Lyon. La salle, ouverte depuis 2005,... La suite

Shellac + Helen Money en concert

Shellac + Helen Money par Pierre Andrieu
Bataclan, Paris, le 29/05/2012
Grosse soirée punk noise hardcore minimaliste au Bataclan de Paris avec le concert tétanisant de Shellac, le trio emmené par le génial ingé son Steve Albini (Nirvana, Pixies, Pj... La suite

SLOY : les dernières chroniques concerts

SLOY + Virago + Dècheman par Hum !
Poste à Galène (Marseille), le 18/11/1998
Malgré la concurence déloyale (au niveau promo notamment) des autres concerts de la semaine (Placebo et John Spencer) il y avait tout de même près de 150 personnes au Poste à Galène ! 1ère partie : ViragoAuteur de 2 disques Virago (6 titres) et Introvertu (album qui vient de sortir), c'était leur premier passage à Marseille. Le public très attentif... La suite

Sloy, H.B. Thiefaine, Y. Tiersen, Matmatah, Massive Attack par Shooloo
Carhaix, le 10/07/1999
Ma jolie compagne et moi-même, munis de nos goûts éclectiques, étions venus profiter des présences de Tiersen et Hubert-Félix notamment, et nous avons admiré Sloy qui ouvrait la soirée ... quelle pêche, mes enfants ! malgré l'heure peu avancée (18h et des bananes...) tout ce petit peuple, public breton et touristes compris, bondissait à tout va... La suite

Sloy par Alex
Dour, le 08/07/1999
J'ai envie de rajouter que, pour ma part, je n'avais jamais vu Sloy ! Je connaissais pourtant plusieurs morceaux par coeur et donc je suis allé le voir. Ce fut pour moi une enorme surprise et je pense meme que ce fut pour moi le meilleur concert à dOUR. Le son etait très bon, l'ambiance aussi et la bassiste aussi ... héhéhé. On peut regretter... La suite

Sloy par Dexter
festival de Dour, le 08/07/1999
Sloy ou Pro Pain ? C'était l'un ou l'autre ! Mais ayant déjà vu Pro Pain l'année passée et étant fan de Sloy, j'ai donc opté pour les rockeurs français. Le concert dut très axé sur le dernier album "electrelite" (excellent, si pas le meilleur des 3) mais ponctué d'anciennes chansons telles "Chocolate Sperm" (il semble que les membres de Sloy (très... La suite