Accueil Chronique de concert Sum 41 + Hollerado
Mercredi 21 février 2018 : 12165 concerts, 24864 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.

Chronique de Concert

Sum 41 + Hollerado

Sum 41 + Hollerado en concert

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 20 février 2017

Critique écrite le par



Je ne sais pas si c'est à mettre en relation directe avec la signature la semaine dernière du traité CETA, mais ce lundi 20 février c'est soirée canadienne à la Coopérative de Mai. Les Sum 41 sont là... Sortez les chemises à carreaux, les tubes de biactol et les bouteilles de YOP, va y avoir du punk à roulettes dans le coin ! Cette date, complète en deux heures depuis octobre, s'annonce être un événement. Sum 41, c'est 20 ans de carrière, quelques bons albums et puis une descente aux enfers pour le chanteur Derick Whibley, sorte de Renaud du punk adolescent, qui après de gros ennuis de santé causés par un fort abus de boissons alcoolisées, peut lui-aussi dire " toujours vivant, toujours debout ". Sum 41 c'est aussi un nouvel album " 13 voices " financé grâce à la participation des fans, et les fans ils sont bien là ce soir, dès 14 heures pour les plus impatient(e)s, et toujours aussi jeunes qu'il y a 20 ans !



Hollerado

La soirée commence donc avec Hollerado, groupe canadien assurant la première partie. On aurait pu s'attendre à une unité de ton, et bien non, surprise : nous avons droit à un groupe bien pop avec plein de refrains shabada, tralalalère, houhouhou..., des rythmiques limites disco 80's un peu pénibles toutefois, mais le public adolescent présent ce soir est content, impatient... On aurait pu lui mettre la Bande à Basile qu'il aurait certainement aimé. Bref, ça commence mal=... Même s'ils sont sympas, Hollerado : ils balancent tee-shirts et cds dans la salle après leurs concert ! Après 30 minutes de première partie, Hollerado quitte la scène qui se retrouve masquée d'un rideau blanc... De mauvaise foi, je me dis qu'après cette première partie, on va avoir droit à un show trop bien réglé et bien froid, et que à mon âge (je dois être un des rares quadra de la salle) on va pas me la faire à l'envers, non mais...



Sum 41

Quelques minutes et quelques " Hey ho Let's go " de bon aloi plus tard, le spectacle commence.... Une bande son Carmina Buranienne fort modeste et un show lumière hyper travaillé sur le rideau blanc... C'est assez chouette... Le rideau tombe... Le son est pas terrible pour commencer, mais le public est content, moi, j'hésite encore un peu... mais pas longtemps ! En deux titres, le son est réglé et Sum 41 a mis la salle, qui n'attendait que cela dans sa poche. Quant à moi, ben j'ai attendu deux titres pour me jeter dans la danse pour tenter de survivre presque deux heures dans un pogo démentiel, à danser, chanter, sauter... Parce que, ok c'est hyper chiadé, parfois un peu télécommandé, souvent déjà vu (fumigènes, canons à confettis, ballons géants...), mais Derick et sa bande sont contents d'être sur scène, ça se sent, ça se voit. Ils donnent tout pendant 1 heure 45, enchaînant leurs tubes et les titres du dernier album (avec une set list identique aux autres soirs), une reprise de "We Will Rock You" de Queen, et le public leur rend bien !



Après deux rappels, l'arrivée en fond de scène d'un clone gonflable de Eddie, un peu de piano, un morceau chanté depuis la régie son et un dernier morceau très Spinal Tap/Hair métal (une pyramide humaine teutone !), le groupe quitte la scène sous les acclamations d'un public liquide, lessivé, rincé, essoré... Lundi soir j'ai eu à nouveau 17 ans, une chemise à carreau, du biactol et de la joie simple, comme l'est le punk à roulettes et franchement ça fait un bien fou ! Par contre mardi matin... Aïe mon dos !!!!

Photo live à la Coopé : Shady Nelly


Sum 41 : les dernières chroniques concerts

Sum 41 + Paerish en concert

Sum 41 + Paerish par Cathy Ville Solvéry
Le Transbordeur à Villeurbanne, le 26/01/2017
Groupe canadien de punk rock tendance skate core ayant connu son heure de gloire dans les années 2000 (à l'instar de combos tels que Blink 182 ou Green Day), Sum 41 fait salle... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

Sum 41 (Festival Rock en Seine 2016) en concert

Sum 41 (Festival Rock en Seine 2016) par lol
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
L'année dernière, quasi à la même heure, Rock en Seine avait programmé Offspring, les papes du punk rock californien festif et décérébré, qui avaient régné en maîtres sur... La suite

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) en concert

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2018
Tous les ans, la programmation exigeante du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator réjouit (sans oublier de surprendre) les amateurs de folk, blues, rock and roll, voire... La suite

Sextile + Vonwill en concert

Sextile + Vonwill par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 29/01/2018
Lundi soir, fin du mois de janvier, Clermont-Ferrand (ville noire post industrielle, comme diraient les gros mythos parisiens du magazine Gonzaï), on se dit qu'il doit bien y avoir... La suite

Stéphane Belmondo trio + Rhoda Scott (Jazz à La Coopé) en concert

Stéphane Belmondo trio + Rhoda Scott (Jazz à La Coopé) par Jerome Justine
La petite Coopé, Clermont Ferrand, le 14/12/2017
La soirée s'annonce belle ce jeudi 14 décembre, tout juste assombrie par un vieux schnock râlant bêtement et méchamment auprès de la vendeuse de billets parce que "vous... La suite

Scott Bradlee's Postmodern Jukebox en concert

Scott Bradlee's Postmodern Jukebox par Jérôme Justine
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 12/12/2017
Je ne voulais pas y aller, je le savais bien que ça ne le ferait pas. Mais bon, j'ai écouté le gars Yann, et je suis allé voir Scott Bradlee's Post Modern Jukebox à la... La suite