Accueil Chronique de concert Summercase (Sex Pistols, Kings of Leon, Kaiser Chiefs, Los Campesinos!, The Kooks, The Breeders, Leila, Mystery Jets, Dorian, Pete & the Pirates)
Vendredi 25 mai 2018 : 9857 concerts, 24991 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.

Chronique de Concert

Summercase (Sex Pistols, Kings of Leon, Kaiser Chiefs, Los Campesinos!, The Kooks, The Breeders, Leila, Mystery Jets, Dorian, Pete & the Pirates)

Parc del Forum, Barcelone 19 juillet 2008

Critique écrite le par

Cette seconde journée commence sympathiquement avec PETE AND THE PIRATES. Ce groupe est typique de la programmation NME du Summercase, avec leur coiffures affreuses et leur acné mal assumée. Bref ça fait penser à tous les autres bidules sortis depuis le succès de Franz Ferdinand... Dans 2 ans on s'en souviendra autant que The Music ou Oasis, ces groupes qui n'auraient jamais du faire d'autre tournée que celle de leur pub du Yorkshire. Mais ça n'en reste pas moins agréable assis dans l'herbe.

Le chanteur des MYSTERY JETS est encore plus laid, tatouage au cou et bracelets ridicules tout le bras. Encore une fois on peut définir leur musique comme sympathique (comme si la musique était faite pour être sympathique....). Les KOOKS suivront. C'est du même tonneau et on décide rapidement d'arrêter le massacre en fuyant sur le stand Guitar Hero (C'était ça ou le guitariste de Vincent Delerm). On espère y trouver de la bonne musique. Manque de bol on tombe sur l'édition spéciale Aerosmith...



Arrive ensuite DORIAN, groupe espagnol, qui comme souvent pour les groupes espagnols ne mérite pas plus de trois lignes de chronique. Disons que ce qu'ils font était déjà ringard à la mort de Kurt Cobain.



En parlant de vieux grunge, c'est aux BREEDERS de monter sur la grande scène. Kim Deal et ses amies font depuis la fin des Pixies d'excellentes chansons. Mais aïe. La chanteuse n'a plus un brin de voix. L'excellente Huffer est ainsi totalement massacré. Ayant suffisamment vue d'idoles pathétiques la veille après le pitoyable concert des Verve, je décide de fuir le plus vite possible vers LOS CAMPESINOS! Et je passe un très agréable moment. Leur rock fanfare dans la lignée d'Arcade Fire (de Funeral) ou d'Animal Collective donne vraiment l'envie de bouger, et je ne m'en prive pas. Le chanteur y met du sien, tout heureux de jouer dans un public plus large que d'habitude et dans une excellente ambiance. La journée démarre enfin sous le soleil finissant de Barcelone.



Après quelques pérégrinations (un festival de bord de mer reste quand même agréable) je vais me placer devant l'un des groupes les plus attendus du week-end, KINGS OF LEON. Depuis leur premier excellent album (le meilleur des trois), le groupe s'est progressivement construit une réputation et un public. Le show est très bien rodé. Le chanteur, Caleb a eu la bonne idée de couper le catogan affreux qu'il traînait l'an dernier et que le faisait ressembler à Francis Lalanne en encore plus laid. Le groupe propose un show bien huilé qui n'en reste pas puissant et jouissif. S'étant remis d'un mauvais deuxième album, à quelques semaines de la sortie du quatrième (au single prometteur), la machine est lancée pour faire des Kings l'un des très grand (et très gros) de ces prochaines années. Ne manquait que Califonia Waiting pour LE show parfait.



Et enfin vint DIEU. Après avoir réussi à s'être débarrassé de cette verrue de Sid Vicious (qui selon Rotten, n'était qu'un porte-manteau destiné à boucher une place vide) les SEX PISTOLS reviennent nous voir à chacun de leurs découverts bancaires. Après une première reformation dans les 90, la tournée Filthy Lucre Tour (cette tournée pue le fric), où le groupe déclarait déjà avoir enterré ses vieilles querelles au nom d'une cause commune : l'argent du public; le groupe a renouvelé cette expérience en 2003, le Piss off tour. Ils reviennent cette fois-ci pour une tournée joliment appelée Combine harvester tour. Pour les anglophobes sachez que cela signifie double-moissonneuse batteuse... tout un programme. Surtout quand on sait que cette tournée a débuté dans un casino de Las Vegas.

Dit comme ça, ça ne paraît pas très alléchant (des gens qui jouent pour le fric... pouah !), mais au final ce n'est pas pire que tous ses groupes indés qui pour chercher la thune acceptent même de jouer dans la hall à bestiaux de Bercy, ou qui ne se sont jamais séparés à cause du fric (Oasis, Stones, ...) alors que la date de péremption est passée depuis longtemps (même les restos chinois refuseraient de servir du Mick Jagger).



Le set a la bonne idée de commencer avec 10 minutes d'avance. Après avoir calé en fond sonore la chanson nationaliste There'll Always Be An England, Rotten et ses amis arrivent... L'idole est vêtue d'une sorte de treillis feuillu très laid, qui avec sa crête blonde a pour résultat de le faire ressembler à un gros poulet. Un poulet sous acide précisément. Le concert démarre à 100 à l'heure par Pretty Vacant. Tout va y passer. Les tubes défilent aussi vite que les bouteilles de plastique sur Johnny Rotten (d'ailleurs les Sex Pistols restent les principaux bénéficiaires de l'interdiction du verre dans l'enceinte des festivals... il y a encore quelques années, se prenant une bouteille dans la gueule en début de concert, Rotten déclara au public "Vous vous croyez punks... vous n'êtes qu'une bande de petits cons. Moi je suis punk et d'ailleurs je me casse HAHAHA"). Tous les regards se braquent sur Rotten. Il est l'aimant du groupe, provocateur, surexcité, génial. La fosse est en furie et ressemble à une cour des miracles. Vieux punks qui veulent se bastonner, grands espagnols suants, donzelles sublimes qui ne demandent qu'à slammer, bref joyeux bordel. Le concert n'aurait pu être mieux. God Save the Queen, No feeling, Holidays in the Sun, EMI, Anarchy in the UK... ne manque que My Way et London Calling, que nous réclamerons en vain. Seul bémol : un dernier rappel dispensable composé de deux reprises non moins dispensables (Silver Machine de Hawkind et Roadrunner de Jonathan Richman... vous connaissez pas, c'est pas grave). Sinon indiscutablement LE putain de concert du week-end.

Suite à cette prestation géniale nous errons un peu, passons quelques temps devant LEILA qui n'a retenu que le pire de la musique expérimentale, et attendons KAISER CHIEFS.

Si ce groupe en studio produit beaucoup de merde, les deux concerts auxquels j'ai précédemment assisté (Wercher et Solidays) m'avaient laissé une excellente impression. Las, après la tornade Pistols, Kaiser Chiefs ne pouvait faire que pâle figure.... Comment écouter sérieusement chanter le popeux I predict a riot, quand Rotten a déjà plus qu'incarné cette révolte dans Anarchy in the UK. Bref tout ceci ne nous fait pas nous attarder, et c'est heureux que nous rejoignons la bande de charlots ratés qui partage notre chambre à l'auberge de jeunesse, en attendant de nous abreuver de Gaudi, sable et sangria. Car au-delà d'une programmation moyenne, le principal intérêt du Summercase est qu'il se déroule à Barcelone, avec des Barcelonais-es.

 Critique écrite le 07 septembre 2008 par Gringo & Cybermetiss


Kaiser Chiefs : les dernières chroniques concerts

Festival Caribana : Take me Home + 77 Bombay Street + Andy Burrows + Archive + The Heavy + Kaiser Chiefs (Festival Caribana 2013) par Mkhelif
Crans-sur-Nyon - Suisse, le 06/06/2013
Pour cette seconde soirée la programmation est plus orientée pop/rock avec 77 Bombay Street, Archive et Kaiser Chiefs en têtes d'affiche. Il y a, dès le début de la soirée, beaucoup plus de monde que la veille et les scènes sont presque complètes. L'ambiance du festival est tout autant familiale, on voit de tous les âges. Cette seconde... La suite

Main Square Day 2 : Triggerfinger + Mai + Kaiser Chiefs + The National + Yodelice +Moby + Kasabian + Arcade Fire + Aloe Blacc + Two Door Cinema Club + The Shoes     en concert

Main Square Day 2 : Triggerfinger + Mai + Kaiser Chiefs + The National + Yodelice +Moby + Kasabian + Arcade Fire + Aloe Blacc + Two Door Cinema Club + The Shoes par Boby
Citadelle, Arras, le 02/07/2011
Main Square - Jour 2 Pas besoin d'introduction c'est le second jour ! Si tu es trop feignant pour lire le premier jour des épisodes précédent, tu ne mérites pas la... La suite

U2 + Kaiser Chiefs  en concert

U2 + Kaiser Chiefs par Marcusone
Stade de France, Saint Denis, le 12/07/2009
Kaiser Chiefs a ouvert pour U2, avec un son énorme. Sans les connaitre, on s'est mis à danser et à reprendre les refrains de leurs chansons. Tout est en place pour un super concert... La suite

Placebo, Ghinzu, Gossip, Bloc Party, Kaiser Chiefs, Expatriate (Main  Square Festival 2009) en concert

Placebo, Ghinzu, Gossip, Bloc Party, Kaiser Chiefs, Expatriate (Main Square Festival 2009) par Luccio
Main Square Festival, Arras., le 04/07/2009
Petit retour sur le J3 au Main Square. Main square, festival décrié et sujet à polémiques pour deux raisons principales : alors qu'il est produit et organisé par Live Nation,... La suite

Kings of Leon : les dernières chroniques concerts

Rock Werchter 2017 - Jour 1 - Prophets of Rage - Beth Ditto - Arcade Fire - Kings Of Leon en concert

Rock Werchter 2017 - Jour 1 - Prophets of Rage - Beth Ditto - Arcade Fire - Kings Of Leon par Cabask
Rock Werchter, le 29/06/2017
4ème session de Rock Werchter, énorme festival de rock belge (flamand), après 2007, 2009 et 2010. Après une longue pause, j'ai décidé d'y retourner avec des amis déjà... La suite

(mon) Rock en Seine 2007 3/3 : Housse de Racket, Devotchka, Nelson, (Kelis, Kings of Leon, Just Jack), Faithless, Craig Armstrong, Björk (Bjork) en concert

(mon) Rock en Seine 2007 3/3 : Housse de Racket, Devotchka, Nelson, (Kelis, Kings of Leon, Just Jack), Faithless, Craig Armstrong, Björk (Bjork) par Philippe
Parc de St Cloud, Paris, le 26/08/2007
Le samedi c'était par ici ! Pour ce troisième et dernier jour, une évidence s'impose : il y a comme un énorme trou d'air dans l'après-midi ! Pas assez motivé par Bat For... La suite

Kings of Leon + Bat For Lashes + Björk + Devotchka + Bromheads Jacket + Mark Ronson + Housse de Racket (Rock en Seine 2007) en concert

Kings of Leon + Bat For Lashes + Björk + Devotchka + Bromheads Jacket + Mark Ronson + Housse de Racket (Rock en Seine 2007) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 26/08/2007
Troisième et dernier acte pour l'édition 2007 de Rock en Seine, après deux journées bien remplies (Arcade Fire, The Hives, The Shins, Dinosaur Jr, Hey Hey My My, Rodeo... La suite

Mogwai - Emilie Simon - Arcade Fire - Unkle - Jarvis Cocker - Rita Mitsouko - Jesus & Mary Chain - Tool - Faithless - Kings of Leon ... par Cabask
Parc National de St Cloud, le 26/08/2007
Voici une critique brève, mais comportant la plupart des groupes présents durant les 3 jours du festival. 1er élément important, il a fait beau (juste de la flotte quand j'étais dans le métro pour y aller le vendredi) et ça c'était bien sympa et pas gagné (surtout vu le temps des jours/semaines/mois précédents). Vendredi : J'ai écouté... La suite

Pete And The Pirates : les dernières chroniques concerts

Graham Coxon + Pete and the Pirates en concert

Graham Coxon + Pete and the Pirates par Benjamin Fournet
The Cluny, Newcastle Upon Tyne, Angleterre, le 18/05/2009
Ahhhhh, enfin un premier concert dans la salle hyper classe du Cluny, à Newcastle. Nous avions déjà loupé un grand nombre d'artistes (Bob Log III, The Rakes, The Virgins (non,... La suite

The Breeders : les dernières chroniques concerts

Interview avec Courtney Barnett dans le cadre de la sortie de son nouvel album, Tell Me How You Really Feel en concert

Interview avec Courtney Barnett dans le cadre de la sortie de son nouvel album, Tell Me How You Really Feel par Pierre Andrieu
Melbourne, Australie, le 20/05/2018
Par l'intermédiaire d'un très pertinent logiciel de visioconférence (mais sans que la vidéo ne soit activée, ce serait trop facile), la sémillante, douée et rêveuse... La suite

The Breeders + Odyl en concert

The Breeders + Odyl par Baptiste Fick
Le Trianon, Paris, le 01/06/2013
"Fuck you all" Voilà 20 ans que je vivais dans l'horrible frustration de ne pas avoir vu les Breeders sur scène. En avril 1994, mon frangin avait eu la chance de voir... La suite

Breeders, Dinosaur Jr, Daniel Johnston, Jesse Boykins III, Busy P, Jackson and his computer band...(Festival This Is Not A Love Song) en concert

Breeders, Dinosaur Jr, Daniel Johnston, Jesse Boykins III, Busy P, Jackson and his computer band...(Festival This Is Not A Love Song) par Sami
Paloma, Nimes, le 24/05/2013
Nimes, troisième soir du festival. (les premiers soirs c'était ICI) Les grandiloquants Birth Of Joy enflamment la grande scène avec un chanteur habité et un clavier groovy... La suite

Sigur Ros, Tindersticks, Girls In Hawaii, Poni Hoax, The Breeders, Why ?, No Age, The Notwist, Adam Kesher, French Cowboy, The Ting Tings, The Do, The War On Drugs, Pivot, Menomena, Midnight Juggernauts (La Route du Rock 2008) en concert

Sigur Ros, Tindersticks, Girls In Hawaii, Poni Hoax, The Breeders, Why ?, No Age, The Notwist, Adam Kesher, French Cowboy, The Ting Tings, The Do, The War On Drugs, Pivot, Menomena, Midnight Juggernauts (La Route du Rock 2008) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 16/08/2008
Très bonne édition de la Route du Rock 2008, un "petit" festival qui - après une période difficile cette année - semble reparti du bon pied grâce à une programmation... La suite

The Sex Pistols : les dernières chroniques concerts

Lacrimas Profundere + Brisa Roché + Natacha Atlas & Transglobal Underground + Mory Kante + Sex Pistols + Danko Jones - Sziget Festival (jour 3) en concert

Lacrimas Profundere + Brisa Roché + Natacha Atlas & Transglobal Underground + Mory Kante + Sex Pistols + Danko Jones - Sziget Festival (jour 3) par Pirlouiiiit
Óbuda Island - Budapest - Hongrie , le 15/08/2008
Pour ce jour cela devrait être un peu plus rapide puisque je n'ai vu que 6 groupes ... En effet, un peu crevés et comme il n'y avait rien que nous voulions absolument voir avant... La suite

Sex Pistols / Festival des Terre-Neuvas par piou
Festival des Terre-Neuva / Bobital, le 06/07/2008
Quand un pote me dit : "t'as vu les SEX PISTOLS passent en France", il faut dire que j'ai cru à un gag. Une mauvaise vérification de ma part (on y reviendra) et l'info semble sérieuse... J'avais prévu à l'origine d'aller voir les THUGS à LYON, j'aurais aimé pouvoir faire les deux mais çà va pas être possible financièrement. Je dois mal me... La suite