Accueil Chronique de concert Sun Stabbed + Lee Ranaldo (Sonic Protest)
Jeudi 21 juin 2018 : 10717 concerts, 25037 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.

Chronique de Concert

Sun Stabbed + Lee Ranaldo (Sonic Protest)

Sun Stabbed + Lee Ranaldo (Sonic Protest) en concert

L'Embobineuse - Marseille 13 Avril 2014

Critique écrite le par

Ce soir notre salle unique et préférée, l'Embobineuse accueille dans le cadre du festival "Sonic Protest" une soirée guitare expérimentale pour public d'initiés. Le but de ce festival est de proposer des concerts autour de projets et rencontres improbables.


Photo : Pixxxo


Les artistes réunis étant le groupe Sun Stabbed avec Pierre Faure et Thierry Monnier originaire de Grenoble aux guitares électriques plus objets !! et Lee Ranaldo cofondateur et guitariste mythique du groupe Sonic Youth , adepte de la guitare dite "suspendue et préparée" et artiste à multiples facettes (écrivain, poète, performeur, vidéaste).


Photo : Pixxxo


La première partie mettait en scène nos deux grenoblois avec un dispositif au sol assez hétéroclite. Tourne vis, vieux magnéto à bande des années 60/70, vieilles cassettes audio avec baladeur que les jeunes de moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre, mais qui a été pour les plus anciens la première véritable révolution nomade, et d'autres objets plus anecdotiques.


Photo : Pixxxo


Leur musique faite de quelques pincées de cordes saupoudrées de salves abrasives nous emportent dans des univers planants et fantomatiques, proche du cinéma de Genre. L'utilisation de tous ces objets accompagnés parfois d'une bande son, avec bruit de rue, cris, sortie du baladeur, et cimenté par des larsens nous emmènent dans une ambiance paranormale, surnaturelle, mais surtout métapsychique.


Photo : Pixxxo


Petite expérience : prenez le film de Quentin Dupieux "Rubber" ou la série "Les Revenants", coller la musique de Sun Stabbed le résultat est probant.
Petit bémol, leur musique est un peu trop linéaire et répétitive, dommage car avec tous ce matériel il pourrait aller bien plus loin dans l'imaginaire.


Photo : Pixxxo


Après une pose du côté de la table ou sont présentés quelques perles de vinyls underground qui méritent toute l'attention, le moment tant attendu de voir le 33 éme meilleur guitariste de tous les temps selon le magazine Rolling stones se précise.


Photo : Pixxxo


Lee Ranaldo, au milieu d'un dispositif vidéo de chaque côté de la scène fait d'une superposition de postes télé des années dorées de Sonic Youth, entame son set d'improvisation.


Photo : Pixxxo


Pendant tout le concert, l'ambiance était quasi mystique, voir chamanique avec sa guitare suspendue dans la salle tourbillonnant au milieu du public. Lee esquissait parfois, avec des grelots, une dance des esprits autour de l'objet sacrée, sur fond de chants amérindiens. Pour chasser les mauvais larsens ?


Photo : Pixxxo


Aidé par différents ustensiles tel que baguettes de batterie, archet, et tout en trainant le manche du sol au plafond (les cordes ne jouant qu'un rôle secondaire) il nous guidait avec sa guitare en offrande vers des contrées insoupçonnées.


Photo : Pixxxo


Dans la quête de la résonance sonore Les Paul, dans les années 40, avait ouvert la voie sur la recherche des effets, puis Jimi Hendrix et Pete Townshend s'y engouffraient en travaillant sur le feedback et la distorsion, pour la révéler au grand public.
Lee pousse encore plus loin et de façon plus subtile l'expérimentation, car pour certains artistes l'évolution vers le minimalisme engendre la quintessence de leur art, et il en fait partie.


Photo : Pixxxo


D'un point de vu plus personnel, j'aurai aimé un peu plus de virtuosité "classique", notamment avec sa fameuse guitare 18 cordes construite spécialement pour lui et appelée Moonlander et qui était hélas absente se soir.
J'ai été élevé au biberon des "guitars heroes", et ce soir nous avions la chance d'en voir un, dans le cadre intimiste de l'Embobineuse. Ceci explique certainement cela.


Photo : Pixxxo


Lee Ranaldo : les dernières chroniques concerts

Lee Ranaldo + Vox Low + Cotillon (La Route du Rock Collection Hiver 2018) en concert

Lee Ranaldo + Vox Low + Cotillon (La Route du Rock Collection Hiver 2018) par Pierre Andrieu
L'Antipode, Cleunay/Rennes, le 22/02/2018
Juste avant de proposer deux belles soirées à La Nouvelle Vague de Saint-Malo, le festival La Route du Rock Collection Hiver offrait un beau plateau à l'Antipode de Cleunay,... La suite

Lee Ranaldo & The Dust (This Is Not A Love Song Festival 2014) en concert

Lee Ranaldo & The Dust (This Is Not A Love Song Festival 2014) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 29/05/2014
Juste après les belles démonstrations de Speedy Ortiz, Temples et Man Or Astroman ? (et juste avant celle de Slowdive) au Paloma de Nîmes le 29 mai 2014 pour le This Is Not A... La suite

Nappe + Lee Ranaldo & Jean-Marc Montera en concert

Nappe + Lee Ranaldo & Jean-Marc Montera par Senti
Montévidéo - Marseille, le 26/05/2010
Il fallait réserver sa place sur la scène du GRIM ce soir pour avoir une chance d'assister au laboratoire guitaristique de Lee Ranaldo. Le membre le plus discret, mais aussi le... La suite

L'Embobineuse - Marseille : les dernières chroniques concerts

x25x + Action Beat + Sister Iodine en concert

x25x + Action Beat + Sister Iodine par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 06/04/2018
Après le très chouette premier set de la rencontre au sommet entre Stéphane Belmondo et Henri Florens au JAM me voici d'un coup de vélo à l'Embobineuse ... Si au JAM je faisais... La suite

G.W. Sok + Kanipchen-Fit en concert

G.W. Sok + Kanipchen-Fit par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 16/03/2018
Dès que le sympathique concert de West of the Moon s'est terminé j'ai repris mon vélo et me suis mis en route vers la Belle de Mai, direction l'Embobineuse où devait être sur le... La suite

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) en concert

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) par Agent Massy
L'embobineuse, Marseille, le 22/02/2018
Brutal Measures : Lydia Lunch & Weasel Walter + Grrzzz Grrzzz Un duo, marqué par la vie. Les marques du temps, et on peut aussi fantasmer les marques de la vie reçue en... La suite

Big Satan en concert

Big Satan par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 17/02/2018
Rien de tel après deux grosses semaines de boulot bien chargées que de se prévoir une belle soirée de concert pour se changer les idées (et du même coup prendre du retard de... La suite