Accueil Chronique de concert Syd Matters + Bot'Ox
Mardi 18 juin 2019 : 9632 concerts, 25522 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.

Chronique de Concert

Syd Matters + Bot'Ox

Syd Matters + Bot'Ox en concert

Olympia, Paris 29 mars 2011

Critique écrite le par




Soirée recueillie et véritablement envoutante à l'Olympia de Paris le mardi 29 mars 2011 en compagnie de Syd Matters, qui présente actuellement son excellentissime dernier album Brotherocean (sorti fin 2010) en tournée partout en France... Grosse émotion pour Jonathan Morali et ses comparses puisque c'est la première fois que le groupe foule les planches du mythique music hall du boulevard des Capucines. Et, comme les choses sont bien faites, cela se fait dans une salle quasiment comble, et devant un public de fans très enthousiastes et de curieux plutôt respectueux dans l'ensemble. Compte rendu :



Bot'Ox

En première partie, Bot'Ox, dont nous n'avons vu que la fin du set, délivre une sorte d'electro pop mâtinée de disco funk rock house, un cocktail immédiatement séduisant et particulièrement propice à la danse... En se présentant en live avec un électronicien machiniste et des synthés accompagnés énergiquement par un groupe de rock (guitare, batterie etc), Bot'Ox donne une véritable vie à ses morceaux en live, qui se révèlent rapidement addictifs et hyper entêtants... A suivre !





Syd Matters

Juste après la fin du concert de Bot'Ox, une voix enregistrée (et assez suave) déclare au public que l'Olympia lui "offre" un entracte de vingt minutes... Quelle générosité ! Merci, merci ! A la fin de ladite pause, Syd Matters se lance dans un set très réussi, malgré de petits problèmes de son au début et une voix parfois en délicatesse avec certaines notes. La faute sans doute au stress de toute l'équipe : on ne joue pas à l'Olympia tous les jours quand même ! Et puis, rapidement, tout devient limpide et l'on se laisse emporter pour une vague de titres mélancoliques, émouvants, bien écrits, arrangés avec soin (chœurs féminins, orgue, deux guitares très complémentaires, flûte etc etc) et d'humeur versatile, on oscille en effet entre pop folk très sobre, post folk rock virulent et pop rock racée et nerveuse.



Même si la voix de Mr Morali est un peu monocorde et s'il est très économe en mots (comme tétanisé, il reculera pluviers fois devant le micro avant de dire sa joie d'être là, à la toute fin du show.. ), le courant passe avec le public, en état de lévitation avancé pendant la durée - assez conséquente, une heure cinquante - du concert. Comment pourrait-il en être autrement avec une troupe de musiciens doués et visiblement ravis de jouer ensemble qui interprètent des titres tous plus beaux les uns que les autres (We Are Invisible, Wolfmother, River Sister, Bones, Hi Life, Halalcslillag, Everything Else, Louise, To All Of You, entres autres petits joyaux pop folk rock) ? Les instruments passent de mains en mains, chacun s'attachant à apporter le plus possible à chaque morceau, les compositions sont parfois étirées sur leur fin, le public a droit à de petits passages acoustiques ou à des chœurs très prenants, les lumières sont joliment travaillées (qu'elles soient intimistes ou très présentes), c'est donc un véritable rêve éveillé que vit la nombreuse et fervente assistance...



Clairement, on est bien loin du cauchemar évoqué par Jonathan M. dans son touchant petit discours final : une salle de l'Olympia très, très peu remplie ! Les bouleversants rappels, ultime cerise sur la gâteau, se concluent par une version acoustique à pleurer de bonheur de Black & White Eyes, avec le leader de Syd Matters à la guitare et au chant, accompagné en front de scène par tout le groupe aux percussions et aux chœurs... Magique ! Qu'il est rassurant de voir un groupe français de cette trempe-là remplir un aussi bel endroit sans se livrer une seule seconde à de putassières pratiques scéniques ou discographiques !


Set List :
River Sister
Wolfmother
Hi Life
Watcher
We Are Invisible
Rest
Louise
To All Of You
Bones
Big Moon
My Lover's On The Pier
Hadrian's Wall
Halalcsillag
Lost
Stone Man
Obstacles

I Might Float
Heartbeat Detector
Everything Else
Me & My Horses

Black & White Eyes



Liens : www.myspace.com/babylonbycar, www.sydmatters.com, www.myspace.com/sydmatters, www.facebook.com/sydmatters.



Photos prises par Flag à Hyères, en décembre 2010...

> Réponse le 30 mars 2011, par Anais

[ Olympia, Paris - 29 mars 2011] Un album délicieux qu'on ne se lasse pas d'écouter, certes. Un univers mélancolique, magique et tumultueux où les sentiments s'entremêlent, s'attirent et s'opposent avec audace et passion. C'est dans ces conditions que j'appréhendais le concert : une parenthèse à la vie, une bulle temporelle, où plutôt intemporelle, de la joie et de l'humanisme. Décue donc ... - du jeu de lumières, digne du cirque Pinder, aux couleurs orangées et agressives du début jusqu'à la fin. - du manque de contact humain et des rares échanges avec le public - d'un set, bizarrement pensé, en particulier le choix de la 1ère chanson, que nous aurions beaucoup plus savourée au milieu voir à la fin du concert... - de cette agressivité musicale, non justifiée lors de certains morceaux .. et surprise aussi: de...  La suite | Réagir


Bot'Ox : les dernières chroniques concerts

Savages + Lescop + Tomorrow's World + Bot'Ox + Thomas Azier (Printemps de Bourges 2013) en concert

Savages + Lescop + Tomorrow's World + Bot'Ox + Thomas Azier (Printemps de Bourges 2013) par Pierre Andrieu
Le 22 d'Auron, Bourges, le 26/04/2013
Vendredi 26 Avril 2013, Printemps de Bourges, après le beau temps idyllique des premiers jours du festival voici venue la pluie battante aujourd'hui, ce qui entraîne un... La suite

Syd Matters : les dernières chroniques concerts

Interview de <i>Syd Matters</i> lors des <i>Voix du Gaou</i> en concert

Interview de Syd Matters lors des Voix du Gaou par Jul
Festival du Gaou - Six Fours, le 17/07/2011
En chemin, Jul : Vous étiez donc à Dour, c'était bien ? Jonathan Morali : Oui c'était bien et il faisait beau. On a déjà fait ce festival il y a 3 ans, avec l'album... La suite

We Used To Have A Band + Syd Matters + Cocoon en concert

We Used To Have A Band + Syd Matters + Cocoon par Jul
Les voix du Gaou - Six Fours, le 17/07/2011
Nous sommes arrivés pourtant très en avance, mais le temps de faire la queue, de se faire fouiller (par solidarité) et de rejoindre la petite scène cachée au fond dans les pins,... La suite

Syd Matters, Mathieu Boogaerts en concert

Syd Matters, Mathieu Boogaerts par claire
Festival Paroles et Musiques - Éphémère - St-Etienne, le 05/06/2011
Dernier soir ce dimanche 5 juin 2011 pour la vingtième édition du Festival Paroles et Musiques. Alors que le Zénith accueille le Stéphanois Bernard Lavilliers, les gens se ... La suite

Flashing Teeth & Syd Matters en concert

Flashing Teeth & Syd Matters par jul
Le Théâtre Denis à Hyères, le 15/12/2010
Nous sommes enfin arrivés au très joli Théâtre Denis, tout de rouge vêtu, à Hyères dans le Var. Les spectateurs ont pris place sur les sièges en bas ou à l'étage au balcon et même... La suite

Olympia, Paris : les dernières chroniques concerts

The Raconteurs en concert

The Raconteurs par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 26/05/2019
Jack White à l'Olympia en 3 actes : En 2003 avec les White Stripes, le duo des vrais-faux frère/soeur est à son summum sur disque et dépoussière clairement un rock qui... La suite

King Crimson en concert

King Crimson par lol
Olympia, Paris, le 16/11/2018
Deux ans après leur dernière visite à l'Olympia et pour clore une tournée qui ne s'est pas interrompue depuis, King Crimson revenait transporter un public fidèle et conquis dans un... La suite

Nick Mason's Saucerful Of Secrets en concert

Nick Mason's Saucerful Of Secrets par lol
Olympia, Paris, le 10/09/2018
Cette tournée de Nick Mason en solo était inattendue à plusieurs titres... Tout d'abord car le légendaire batteur, aujourd'hui âgé de 74 ans, n'avait jamais tourné en dehors de... La suite

Eels en concert

Eels par Coline Magaud
L'Olympia, Paris, le 09/07/2018
Mark Oliver Everett, ce génie méconnu et incompris... Hier soir, E. et sa bande de joyeux lurons ont déroulé un set à la fois barré et carré devant un Olympia sold-out et souriant... La suite