Accueil Chronique de concert Tame Impala, Idles, Stereolab, Black Midi, Fontaines D.C., Pond (La Route du Rock Collection Été 2019)
Samedi 21 septembre 2019 : 14429 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Tame Impala, Idles, Stereolab, Black Midi, Fontaines D.C., Pond (La Route du Rock Collection Été 2019)

Tame Impala, Idles, Stereolab, Black Midi, Fontaines D.C., Pond (La Route du Rock Collection Été 2019) en concert

Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo 15 août 2019

Critique écrite le par





Chaude (surtout le jeudi) et humide (le vendredi et le samedi) La Route du Rock Collection Été numéro 29, avec comme tous les ans une prog bien au-dessus de la moyenne dans un cadre relativement intimiste et assez idyllique... On dénombrait plus de 10 000 personnes le premier soir dans la sympathique moiteur du Fort de Saint-Père pour le show des stars australiennes électro pop synthético psyché de Tame Impala et ceux des autres artistes à l'affiche, souvent à fond dans les guitares, eux, comme Idles, Fontaines D.C. ou Black Midi. En cadeau bonus, les trop peu connus du grand public, les rois du krautrock pop expé indé, Stereolab. Ah, et puis en apéritif parfois un peu léger/FM, Pond, néanmoins idéal pour lancer la soirée, qu'on vous raconte juste après...


Pond

Jeudi 15 août, 18 heures 30, Pond attaque sur la scène des remparts avec un set très pop, ultra psyché et truffé de good vibrations... Le leader du groupe Nick Allbrook (ex membre de Tame Impala) en fait des caisses à la voix haut perchée, aux solos de guitares trippant et aux grimaces, ses acolytes aux synthés déclenchant, quant à eux, un déluge de sirop de glucose. Tout cela est idéal pour remuer le bassin en profitant du soleil, même si certains titres sont un peu too much dans le style soft rock radiophonique. Tout cela a néanmoins le mérite de mettre le public de bonne humeur ! Petite surprise, l'irruption dans un morceau du texte d'"Osez Joséphine" d'Alain Bashung, in french s'il vous plaît !


Fontaines D.C.

C'est à ce moment là que la programmation décide de muscler son jeu de guitare afin d'éviter d'avoir des déconvenues artistiques... Les fringants gamins irlandais de Fontaines D.C. sont convoqués sur scène pour jouer tous les tubes de leur premier album, malheureusement en tirant la gueule et en restant statiques. Heureusement, le chanteur - affublé d'une sorte de haut de pyjama - refait le coup du lion en cage fan de Ian Curtis, ce qui met un peu d'animation et de vie sur les planches. Bref, s'ils ont l'air un peu blasés et rincés par leur tournée (ce n'est peut-être pas pour rien qu'ils chantent "There is no connexion available", les Fontaines D.C. font le job grâce au nombre conséquent de titres qui défoncent qu'ils ont à balancer : "Hurricane laughter", "Liberty Belle", "Boys in the Better Land" etc etc. Un petit "Merci beaucoup, see you soon" lâché pour la forme et hop c'est fini !


Idles

Après cette première partie irlandaise qui a échauffé les sens de tout le monde au Fort de Saint-Père (un happy hour Ricard a également contribué à ce résultat pour nous... Attention à l'abus d'alcool, à consommer avec modération), le formidable groupe de punk rock Idles déboule sur la grande scène pour en faire du petit bois, comme à son habitude... Joe Talbot hurle à s'en faire péter les cordes vocales, les guitaristes font le show (joli maillot de bain à palmiers) et se lancent dans moult crowd surfing, les titres forts pleuvent, tout le monde dans le public pète les plombs. Bref, on est bien à un concert d'Idles !



Pour notre part, on en profite pour faire de selfies vidéo en headbanguant comme un crétin avec nos potes, c'est un peu le grand n'importe quoi ! L'assistance, bien énervée positivement, a droit a de jolies petites reprises de Sinead O'Connor, "Nothing compares to you", et Mariah Carey, "Can't live without you" vociférées brièvement au micro par Joe et Bobo, le guitariste fou et torse nu. Un petit "Merci les amis, je suis ça va bien !", une gorgée de Cristalline (oui, le chanteur d'Idles boit de la Cristalline, putain !), et ça repart pour un tour, une belle volée de bois vert remplie d'amour punk, sans oublier le traditionnel clin d'oeil gay friendly à Katy Perry, "I kissed a boy and i Liked it".



Puis un mec jette son portefeuille sur scène dans le seul but d'être appelé au micro " Jean-Marie Pierre ! " et de monter faire le con avec ses idoles... S'en suit une version démente du hit pro migrants "Danny Nedelko", avec en featuring des hurlements du dénommé Jean-Marie. Bonne ambiance ici ! Et pour couronner le tout, les Fontaines D.C. se dérident enfin et viennent tous participer au joyeux merdier sur un dernier titre qui restera dans les annales du punk ultra bruyant...


Stereolab

Pendant que les jeunes font une pause pour se sustenter (les pauvres, ils ne connaissent pas Stereolab !), les vieux fans de Lætitia Sadier et Tim Gane se retrouvent devant la scène des Remparts pour le concert proprement stratosphérique, du combo franco anglais. Au menu, une sorte de krautrock trippant teinté de pop tarabiscotée, un mélange ultra classe, très actuel et parfait pour les amoureux de psychédélisme. Le tout est illuminée par le voix grave et délicieusement particulière de Mademoiselle Sadier, ce qui apporte, s'il était besoin, une touche étrange non négligeable et particulièrement efficace pour décoller vers les paradis artificiels... Voir les précieux Stereolab faire un carton à la Route du Rock devant un public de connaisseurs, c'est vraiment réconfortant. Une nouvelle preuve que ce festoche est une oasis de bon goût dans le grand désert des festivals recyclant toujours les mêmes programmations fadasses.


Tame Impala

Moins de cinq minutes après Stereolab, la maxi tête d'affiche du jour, Tame Impala, arrive de l'autre côté, sur la grande scène du Fort donc, pour un show qui sort l'artillerie lourde avec tubes électro pop psyché à foison, canon à confettis, éclairages et effets vrillants sur écrans géants... D'entrée de jeu, le très à l'aise Kevin Parker, d'humeur badine et francophone, sort l'arme de destruction massive de l'ennui et de la libido en berne, le sexy tube "Let it happen", parfaite chanson d'ouverture qui donne le ton : voix de fausset, pop à mort, beaucoup de synthés, mélodie qui nique sa mère (pardon maman). La fin du titre y va encore plus franchement dans le côté électronique avec voix vocoderisée à la Daft Punk... C'est bien foutu, tout le monde est à fond, et la foule exulte quand les canons à confettis entrent en action. C'est la fête !



Un peu plus tard, les fans de la première heure ont droit au tube du Tame Impala des débuts, le hit stoner pop "Elephant" avec son riff de guitare tinanesque, yeahh ! Le remix, assez synthétique, du morceau marche plutôt pas mal... Ensuite, un autre hit arrive au galop, "Feels Like We Only Go Backwards" (chanté en chœur par tous les fans), encore une ode à l'amour enflammé sur une plage de sable fin au coucher de soleil. Le truc est tellement hot que le couple devant en profite pour se mettre à faire l'amour en jeans, et ce sous une nouvelle explosion de confettis. Hum hum. Il y a vers le milieu du set un petit ventre mou (peut-être le groupe n'aurait-il dû jouer qu'un heure quinze au lieu d'une heure trente ?) puis ça repart pied au plancher, façon dance floor psyché. Le rappel est annoncé par moult explosions lasers, effets vidéos etc, et pour saluer ce beau moment final, des gamines devant nous font des stories instagram en buvant des grands pichets de bière... Normal !


Black Midi

Le grand ping pong entre les deux scènes situées face à face se termine en apothéose pour nous avec la prestation de Black Midi, une sorte d'ovni qui nécessite un petit temps d'adaptation pour se mettre dans le bain, puis qui révèle ensuite des trésors de math rock barré, un truc aussi viscéral que décérébrant et adapté à la satellisation. Avant la mise en orbite, on se dit sur le premier morceau " Non mais c'est quoi ce truc de connards de nerds matheux à lunettes ? ", et moins de cinq minutes après on obéit servilement à toutes les injonctions rythmiques en se disant " quelle bande de putains de génies ! " C'est ça l'effet Black midi. En fait, cette musique venue des confins de la galaxie rock est une sorte de blues du troisième millénaire joué par des gourous fortiches en incantations punk... Dans un état second très fécond et toujours prêts à dégainer un truc qui te fait exploser la cervelle, les mecs sont même capables d'improviser à trois pendant un problème technique d'un des guitaristes et de créer ainsi un énième genre de chef d'œuvre bruitiste. Voilà, "Black Midi m'a tuer" !



Photos : Titouan Massé www.facebook.com/titouanmassephoto, twitter.com/titouanbzh, www.instagram.com/tmphotograph, titouanmasse.tumblr.com, www.flickr.com/photos/titouanbzh et Kévin Pailler (Idles photo 3 et Stereolab) www.facebook.com/kevinpaillerphoto...






La Route du Rock : les dernières chroniques concerts

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 17/08/2019
Dernier jour de La Route du Rock Collection Été 2019, avec plein de belles choses à voir en live sous la pluie au milieu d'un public un peu moins nombreux que les jours... La suite

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 16/08/2019
Après une première journée très réussie (prog classe, public nombreux et temps doux et sec) jeudi 15 août, La Route du Rock Collection Été 2019 se poursuit le vendredi avec... La suite

Big Thief (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

Big Thief (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 14/08/2019
Pour la traditionnelle "préchauffe" en salle à La Nouvelle Vague de La Route du Rock Collection Été, le groupe américain de folk rock Big Thief était programmé mercredi 14 août... La suite

Anna Calvi + Warmduscher + Boy Harsher + Drahla (La Route du Rock Collection Hiver 2019) en concert

Anna Calvi + Warmduscher + Boy Harsher + Drahla (La Route du Rock Collection Hiver 2019) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 23/02/2019
Après un vendredi de haut vol permettant de voir à l'œuvre à La Nouvelle Vague Marble Arch, Mermonte, Flavien Berger, Bodega et Cannibale, le dernier soir de la Route... La suite

Black Midi : les dernières chroniques concerts

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 1-3 : Le Superhomard, Rhino, Wallows, The Nude Party, Aldous Harding, Chorale la Paloma, Black Midi, Inspector Cluzo, Shellac, Messthetics, Caroline Rose, Fat White Family en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 1-3 : Le Superhomard, Rhino, Wallows, The Nude Party, Aldous Harding, Chorale la Paloma, Black Midi, Inspector Cluzo, Shellac, Messthetics, Caroline Rose, Fat White Family par Philippe
Paloma, Nîmes, le 30/05/2019
Les climatologues vous avaient bien prévenu, non ? Eh bien ça a fini par arriver : l'été, en tout cas celui du public rock, commence désormais officiellement trois semaines plus... La suite

Fontaines D.C. : les dernières chroniques concerts

Fontaines D.C. (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Fontaines D.C. (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Déjà vu en pleine possession de ses moyens à La Coopé en octobre 2018, c'est à dire bien en amont de la sortie de "Dogrel", son premier album en forme de gifle indie rock... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia  en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia par Philippe
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
C'est déjà le troisième jour du This Is Not a Love Song Festival #7, et ni la météo (superbe - tempête de ciel bleu pour tous les Tinaliers), ni l'ambiance (délicieuse - festival... La suite

Fontaines D.C. (Europaclub) en concert

Fontaines D.C. (Europaclub) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 30/10/2018
Après un ignoble week-end passé dans un brouillard à couper au couteau puis de massives chutes de neige en altitude pour débuter la semaine, inutile de dire qu'on est ravi de... La suite

Idles : les dernières chroniques concerts

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) en concert

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) par Cathy et Jeff Ville
Théâtre Antique de Fourvière - Lyon, le 01/07/2019
Idles Ils n'ont pas le même look, les visages juvéniles imberbes ont été supplantés par des visages d'hommes murs garnis de barbes bien taillées, les coupes en pétard voir à... La suite

Interview du groupe Idles lors de son passage au festival Art Rock en concert

Interview du groupe Idles lors de son passage au festival Art Rock par Ludmilla
Saint-Brieuc, le 05/06/2018
Le furieux combo anglais Idles vient de dévoiler le 29 mai 2018 un premier extrait de son très attendu deuxième album, à venir. Le morceau s'appelle "Colossus" et il est... La suite

Idles (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Idles (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Pour le dernier jour du toujours réjouissant This Is Not A Love Song Festival à Nîmes, le public a droit à un final en apothéose avec les monstrueusement doués et bruitistes... La suite

Pond : les dernières chroniques concerts

Bror Gunnar Jansson + Whitney + Frank Carter & The Rattlesnackes  + Pond + Black Angels + Teenage Fanclub (This is Not a Love Song - J3) en concert

Bror Gunnar Jansson + Whitney + Frank Carter & The Rattlesnackes + Pond + Black Angels + Teenage Fanclub (This is Not a Love Song - J3) par g
Nimes, le 11/06/2017
THIS IS NOT A LOVE SONG. ... But This a (good) live song. Dimanche, 11 juin 2017. Nous avons raté les jours un et deux mais les retours, glanés de ci, de là sur le site sont... La suite

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) en concert

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Après une bien belle première journée passée vendredi au Parc de Saint-Cloud, et un samedi où nous avons vaqué ailleurs dans la capitale (...à entendre les retours et à voir les... La suite

Pond en concert

Pond par Yogui
La Maroquinerie, Paris , le 01/03/2015
Rendez-vous à la Maroquinerie le 1er mars pour découvrir le groupe Pond en live... Les Australiens m'avaient déjà séduit avec leur album Hobo Rocket, mais leur dernier opus,... La suite

Stereolab : les dernières chroniques concerts

Laetitia Sadier (de Stereolab) en concert

Laetitia Sadier (de Stereolab) par Pirlouiiiit
Plateforma - Saint Petersbourg, le 30/12/2004
Deuxième soir à St Petersbourg et nous décidons après une première nuit dans un abri anti-atomique transformé en discothèque (vous êtes sûrs qu'il y a le nombre de sortie de... La suite

Stereolab par chourmovs
Pezner - Lyon, le 15/12/2000
Bon je dépose cet avis après avoir lu celui que vous devez trouver juste au dessus, qui me paraissait un peu solitaire et surtout susceptible de vous faire louper la soirée de votre vie !!!! En premier lieu je tiens à dire qu'avant de les avoir vu en concert je ne connaissait que très peu ce groupe, seulement leur dernier album de l'époque qui... La suite

Stereolab + Gorky's Zygotic Mynci par Hum !
Poste à Galène - Marseille, le 10/10/1999
Un concert le dimanche soir, c'est plutôt risqué pour une salle, mais là, Stereolab et Gorky's Zygotic Mynci dans une salle de 250 - 300 personnes, ça ne se rate pas. Mais bon à Marseille, les groupes pop n'ont pas forcement la côte, surtout si ils ne passent pas tous les jours à la radio ... J'ai donc été quand même agréablement surpris de voir... La suite

Tame Impala : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2016
Le samedi, c'était par ici ! Sous un climat absolument parfait (pas de pluie, pas de canicule, quelques nuages sympathiques), on arrive sur le site au son de Blossoms,... La suite

Tame Impala (Festival Rock en Seine 2015) en concert

Tame Impala (Festival Rock en Seine 2015) par Pierre Andrieu
Domaine national de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Tame Impala En début de soirée, sous un soleil radieux (et pile au même moment que Mark Lanegan, misère !), Tame Impala produit une onde sensuelle de good vibrations et... La suite

Franz Ferdinand + Tame Impala + Tomahawk + Team Ghost + Balthazar + Alt-J  (Festival Rock en Seine 2013) en concert

Franz Ferdinand + Tame Impala + Tomahawk + Team Ghost + Balthazar + Alt-J (Festival Rock en Seine 2013) par Lebonair
Domaine National de Saint-Cloud, près de Paris, le 23/08/2013
1ère journée du Festival Rock en Seine 2013, nous sommes le vendredi et le temps est chaud, ensoleillé. J'arrive vers 16h30 et je récupère en 5 minutes mon invitation pour... La suite

Tame Impala + Junip + Concrete Knives + Parquet Courts + Widowspeak (La Route du Rock collection été 2013) en concert

Tame Impala + Junip + Concrete Knives + Parquet Courts + Widowspeak (La Route du Rock collection été 2013) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 17/08/2013
Samedi 17 août 2013, dernier jour de la Route du Rock après deux journées bien remplies en compagnie de Nick Cave & The Bad Seeds, Jacco Gardner, Moon Duo, Local Natives &... La suite

Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo : les dernières chroniques concerts

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 16/08/2019
Après une première journée très réussie (prog classe, public nombreux et temps doux et sec) jeudi 15 août, La Route du Rock Collection Été 2019 se poursuit le vendredi avec... La suite

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 17/08/2019
Dernier jour de La Route du Rock Collection Été 2019, avec plein de belles choses à voir en live sous la pluie au milieu d'un public un peu moins nombreux que les jours... La suite

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) en concert

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 19/08/2018
Dernière salve de concerts pour la collection été 2018 de La Route du Rock, le "plus petit des grand festivals" (selon l'édito du programme officiel de cette édition), avec de... La suite

Patti Smith, Josh T. Pearson, Cut Worms, Jonathan Bree, Nils Frahm, Ariel Pink (La Route du Rock 2018) en concert

Patti Smith, Josh T. Pearson, Cut Worms, Jonathan Bree, Nils Frahm, Ariel Pink (La Route du Rock 2018) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 18/08/2018
En ce samedi 18 août où il fait beau et chaud en Bretagne, c'est le cœur léger et gai comme un pinson que l'on se rend au Fort de Saint-Père, où l'on a encore une fois eu... La suite