Accueil Chronique de concert Television plays Marquee Moon
Jeudi 27 juin 2019 : 10422 concerts, 25537 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.

Chronique de Concert

Television plays Marquee Moon

Television plays <i>Marquee Moon</i> en concert

Philharmonie de Paris 2 avril 2016

Critique écrite le 20 avril 2016 par Xavier Averlant



A l'occasion de l'exposition consacrée au Velvet Underground à la Philarmonie de Paris, a eu lieu samedi 2 avril le concert de Television dans la salle 2 de la Philharmonie (anciennement Cité de la musique). L'occasion de revoir le groupe new-yorkais qui n'avait pas joué à Paris depuis 2004 lors d un concert au Bataclan. Entre temps, Richard LLoyd a quitté le groupe en 2007 et a été remplacé par Jimmy Ripp à la guitare. A part ça, le line up est toujours celui d'origine : Tom Verlaine au chant et à la guitare, Fred Smith à la basse et Billy Fica à la batterie.

Le concept de la soirée est de jouer l'album Marquee Moon en intégralité. Bon, a priori, je ne suis pas spécialement fan des "concerts-récitations", et ça m'agace plutôt mais bon Television n'a que trois albums au compteur et force est d'avouer que c'est Marquee Moon qui revient souvent sur la platine (même si j'ai beaucoup d'affection pour l'album de 1992).





Le groupe arrive sur scène dans une ambiance tamisée, les lumières indirectes participant à l'atmosphère cosy de l'ensemble. Tom Verlaine, toujours discret et élégant, arrive sur scène entouré de ses acolytes et c'est parti pour 1 heure 20 de pur plaisir. Le groupe s'est exécuté avec brio et l'intégralité de l'album a été jouée dans le désordre. Quasi 70 ans pour tous les membres du groupe, ils ont réussi a nous démontrer que cet album est intemporel, délicat. Et l'interprétation qu'on en a eu ce soir là était tout sauf "sans âme", "joué mécaniquement" comme j'ai pu le lire ici ou là. Le dialogue entre les deux guitares de Verlaine et Ripp est exceptionnel, toujours aussi insolite et me stupéfait à chaque fois, alors que je connais l'album par cœur depuis 20 ans maintenant. Ces suites d'accords joués en arpège, nous rappelant le jazz de Coltrane, m'ont fait hérisser le poil quasi sans discontinuer durant tout le concert. On est loin des poncifs du rock et c'est sûr que Tom Verlaine n est pas une "rock star" à proprement parlé, sa délicatesse rendant son jeu encore plus fluide et précis. On est plus dans une approche fragile et discrète.

Beaucoup de temps au début de gig pour s'accorder entre les morceaux, et même Tom Verlaine qui s'y reprend à trois fois avant d'entamer Elevation car les lumières se reflétaient sur sa guitare, et donc il a fait changer la disposition des lights sur scène. La voix va moins dans les aigus, mais peu importe, on a assisté à des moments magiques ce soir. La version de Marquee Moon était dantesque et, cerise sur le gâteau, il y a eu une long jam improvisé de quinze minutes pour clôturer le concert, peut-être le meilleur moment de la soirée.

Voilà, ça sera surement la dernière occasion pour moi d'assister à un concert de ce groupe essentiel, vu la fréquence de leur concert par chez nous. Un moment précieux que ce concert. Intense et émouvant.





Chronique initialement postée sur le site gconcertcesoir.com, www.facebook.com/Gconcertcesoir, twitter.com/Gconcertcesoir...

Television : les dernières chroniques concerts

Television par Vincent
Fabrik, Hambourg(Allemagne), le 18/06/2004
Sans faire de bruit le combo historique de Tom Verlaine, Richard Lloyd, Fred Smith et Billy Ficca s'est reformé pour entamer une tournée des clubs en Europe, lancée sans réelle promo dans cette magnifique salle qu'est la Fabrik a Hambourg. Le groupe debarque sur scene à 21h15, sans première partie... et sans roadie ! Ils prennent quelques... La suite

Philharmonie de Paris : les dernières chroniques concerts

Mulatu Astatke (Jazz à La Villette 2017) en concert

Mulatu Astatke (Jazz à La Villette 2017) par lol
Philarmonie de Paris, le 13/09/2017
Pour le dernier soir de son édition 2017 le festival Jazz à La Villette accueillait la légende de l'Ethio Jazz Mulatu Astatke. L'Ethio Jazz c'est ce courant oublié qui faisait... La suite

Savages (Festival Days Off 2017) en concert

Savages (Festival Days Off 2017) par lol
Cité de la Musique, Paris, le 04/07/2017
En ce 4 juillet, le Festival Days Off - organisé par la Philarmonie de Paris et la Cité de la musique - ne faisait pas dans la dentelle en programmant un concert de Savages, qui... La suite

Paris Velvet (Par Rodolphe Burger avec Bertrand Belin, Theo Hakola, Emily Loizeau, Mathilde Monnier, Poni Hoax, Swann, Mark Tompkins... en concert

Paris Velvet (Par Rodolphe Burger avec Bertrand Belin, Theo Hakola, Emily Loizeau, Mathilde Monnier, Poni Hoax, Swann, Mark Tompkins... par lol
Philharmonie de Paris , le 22/05/2016
Le 3 avril dernier, j'étais sorti meurtri du concert effroyable donné par John Cale à la Philharmonie de Paris en ouverture de l'exposition NEW YORK EXTRAVAGANZA sur le... La suite

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)  en concert

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) par lol
Philharmonie de Paris , le 03/04/2016
Comme pour beaucoup de monde, le Velvet Underground est à mes yeux un groupe majeur, qui a bousculé et changé la face du rock en y transfigurant son côté obscur, arty et... La suite