Accueil Chronique de concert Têtes Raides + Pusse
Mardi 12 novembre 2019 : 11978 concerts, 25765 chroniques de concert, 5274 critiques d'album.

Chronique de Concert

Têtes Raides + Pusse

Halle Tony Garnier, Lyon 8 décembre 2001

Critique écrite le par

Le 8 décembre, c'est traditionnellement la fête des Lumières à Lyon. Descendu de la Croix Rousse, j'ai mis presque une heure pour me rendre à la Halle Tony Garnier, haut lieu des concerts de variété française à Lyon. C'était le bordel, les gens se garaient n'importe où sur l'axe nord sud. Même la maréchaussée était déboussolée. Bref, à 21H00, Pusse avait déjà commencé : il ne plait pas à tout le monde avec sa chanson underground. Cela dit, contrairement à la salle des Moulinages de Crest deux jours plus tôt, les gens se sont montrés respectueux. Pour information, il joue de la guitare avec un bol en guise de médiator, aboie au lieu de chanter, crie des fois. Il est accompagné d'un accordéoniste, d'un joueur de trombone à coulisse et d'un percussionniste. On aurait aimé que cela soit plus dansant. D'ailleurs, à un moment, ce salaud a demandé : "est-ce que vous voulez danser ?". Alors "ouai" ont repris en chœur les gens. Et il a répondu : "Ah ben désolé on avait pas prévu ça !". Quand même à la fin il a terminé avec la fanfare des boursouflés : on aura reconnu quelques têtes raides, notamment le grand et une fille, cachées sous des moumoutes et derrière des lunettes. Il y avait du monde ce soir, presque 5000 personnes. J'ai été étonné de voir tant de monde compte tenu de la grande fête populaire dans le centre ville. Et puis c'était la troisième fois qu'ils passaient dans l'année après la bourse du Travail et les Nuits de Fourvière.
Après la pause et une bière à 17 francs, on a entendu : "Fantôme, tu coupes la lumière s'te plait !". La lumière s'est éteinte et les Têtes Raides ont commencé par Chapeau. Habillés en noirs, des lumières sobres, ils ont joué pratiquement les mêmes morceaux qu'au printemps dernier à la Bourse du Travail pas dans le même ordre mais presque. Par contre on a eu le droit à une vieille chanson très péchue, la p'tite dame en rouge et un grand moment de jouissance collective, l'ididenté. Avant le premier rappel, ils ont terminé avec Patalo accompagnés de quatre enfants dont un vraiment tout petit. S'en est suivi Parazite et Ginette mais sans Monsieur Jean Corti au biniou, c'est un peu mois bien surtout Parazite. Sur Ginette en plus, l'ampoule a grillé, il a fallu la changer. Après le "Et c'est tout !", le public a continué à fredonner tout en chaloupant, ils ont donc repris les instruments et Christian Olivier a renvoyé valser la lampe. Et après Ginette, Gino sur laquelle les gens ont chanté. Ils sont revenus avec de l'humour et English lesson et juste après one two three four et la p'tite dame en rouge. On a pu voir des sourires sur les lèvres des membres du groupe quand, sur Lesson n°6, le chanteur a envoyé valdinguer la lampe presque involontairement et sur ce le public s'est aussitôt remis à fredonner l'air de Ginette. Puis à la fin, Emily chantée sans micro où tout le monde se tait et dans la gueule avec l'apparition d'un rigolo. Un instrumental plein d'entrain au troisième rappel et les marrons pour finir tous ensemble et sans micro. La première fois qu'ils ont joué à Lyon, c'était il y a 10 ans à la Croix Rousse au Bistroy.

 Critique écrite le 10 décembre 2001 par Boussac


Les Têtes Raides : les dernières chroniques concerts

Têtes Raides en concert

Têtes Raides par Olive
Stereolux, Nantes, le 09/04/2014
Bonjour "les Terriens" !! Oui, grand Fan des Têtes Raides et depuis longtemps, je suis allé les voir et les écouter hier soir au Stéréolux de Nantes. Ben faut avouer que... La suite

Têtes Raides + Pense Bête ( Festival Avec Le Temps ) en concert

Têtes Raides + Pense Bête ( Festival Avec Le Temps ) par Ysabel
Espace Julien - Marseille, le 22/03/2014
Après un excellent début de soirée passé au Lollipop avec Frédéric Nevchehirlian, nous voilà repartis pour l'Espace Julien. Et qu'allons-nous y faire ? Tout simplement retrouver un... La suite

Têtes Raides + Pense Bête (festival Avec le Temps) en concert

Têtes Raides + Pense Bête (festival Avec le Temps) par pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 22/03/2014
A peine le showcase de Nevche au Lollipop Music Store terminé, je file à l'Espace Julien. Ce soir, je ne prends pas de risque... Hors de question de rater ne serait-ce qu'un... La suite

Les Têtes Raides : Corps de mots en concert

Les Têtes Raides : Corps de mots par Julyzz
Théâtre des Bouffes du Nord - Paris, le 05/12/2012
Depuis décembre je dois écrire, depuis que j'ai vu ce superbe spectacle dans l'antre magnifique du Théâtre des Bouffes du Nord. J'ai laissé traîner et je ne peux vous laisser... La suite

Halle Tony Garnier, Lyon : les dernières chroniques concerts

Roger Waters (Pink Floyd) en concert

Roger Waters (Pink Floyd) par Philippe
Halle Tony Garnier, Lyon, le 09/05/2018
Après le compte-rendu détaillé de l'ami Gandalf à Barcelone, étant donné que la set-list était rigoureusement la même à Lyon et que Concertandco n'a pas été accrédité pour des... La suite

The XX en concert

The XX par Coline Magaud
Halle Tony Garnier, Lyon, le 21/02/2017
La Halle Tony Garnier à Lyon, lieu peu réputé pour un son de qualité et des concerts intimistes a pourtant été hier soir le théâtre d'un show intéressant livré par le groupe... La suite

The Cure en concert

The Cure par Pierre Andrieu
Halle Tony Garnier, Lyon, le 17/11/2016
Grand moment de communion extatique en compagnie de The Cure à la Halle Tony Garnier de Lyon : une set list de rêve marquée au fer rouge par l'inoxydable album Disintegration... La suite

System of a Down en concert

System of a Down par Philippe
Halle Tony Garnier, Lyon, le 14/04/2015
Avec le recul je dois admettre que, une fois n'est pas coutume, je me suis un peu comporté en touriste à ce concert, même si SOAD est un des derniers grands groupes de metal que... La suite