Accueil Chronique de concert The Cure (Festival Rock en Seine 2019)
Mardi 17 septembre 2019 : 14278 concerts, 25674 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Cure (Festival Rock en Seine 2019)

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) en concert

Parc de Saint-Cloud, près de Paris 23 août 2019

Critique écrite le par


©Mauro Melis

Contrairement à PNL en 2018, The Cure a fait le plein cette année à Rock en Seine, le festival francilien affichant complet vendredi 23 août, jour tant attendu du passage du combo de Robert Smith. Qui était en tournée pour fêter ses 40 ans de carrière (les cérémonies d'anniversaire ont débuté à Hyde Park à Londres en juillet 2018) et les 30 ans de l'album culte "Disintegration" (disque dont seront issus le plus de titres ce soir : sept)... Beaucoup de vieux "curistes" sur le site, toujours superbe, du Parc de Saint-Cloud pour fêter le retour de leur groupe favori, pas vu en France depuis 2016.


©Mauro Melis

En fans exclusifs ne s'intéressant pas franchement au reste de la programmation, de nombreux spectateurs attendent de pied ferme devant la grande scène, et ce longtemps avant l'heure prévue du show, fixée à 21 heures... La grande cérémonie gothico pop commence en majesté avec "Plainsong", le titre inaugural de l'album "Disintegration", paru il y a 30 ans, en 1989, une période où on était déjà archi fan de The Cure. Et ça n'a pas changé aujourd'hui, le concert à La Route du Rock (Saint-Malo) en 2005 et celui à la Halle Tony Garnier (Lyon) en 2016 ayant contribué à entretenir la flamme, Smith & Co démontrant en ces deux occasions une envie de jouer intacte et un indéfectible respect de leur public en offrant des shows classieux et généreux... C'est encore le cas ce soir, Robert chante divinement, et exécute ses traditionnelles facéties vocales et gestuelles prouvant qu'il est content d'être là.


©Mauro Melis

En déambulant sur scène tout sourire pendant la longue intro instrumentale de "Plainsong", Smith arrive une fois de plus à créer un climat humain et intimiste avec chaque fan, même si ce soir il y en a plus de 35 000 ! C'est l'un des secrets du succès des Cure, cette confiance mutuelle : quand on se déplace pour voir les auteurs de "Boys don't cry", on sait qu'on va en avoir pour son argent, qu'on ne va pas avoir un show expédié et sans âme. On vient également pour assister à un enchaînement magistral de tubes inaltérables interprétés par un leader impérial et un groupe en forme internationale : Simon Gallup (basse), Roger O'Donnell (claviers), Jason Cooper (batterie) et Reeves Gabrels (guitare)... Le premier hit arrive en deuxième position sur la set list de ce mémorable concert de 2 heures 15, c'est le génial et ultra romantique "Pictures Of You". On connaît les paroles par cœur et on les murmure en planant déjà très haut : "I've been looking so long at these pictures of you / That I almost believe that they're real" pour commencer, puis le bouleversant passage "There was nothing in the world That I ever wanted more Than to feel you deep in my heart..."


©Mauro Melis

Puis c'est l'heure de tripper sur l'enlevé "High", extrait de l'album "Wish", paru en 1992, année de notre premier et inoubliable rendez-vous avec le groupe de Crawley, au Zénith de Paris. Quand arrive ensuite le torturé et marquant "A night like this", on se remémore instantanément l'écoute de la cassette audio (offerte par notre regretté cousin pour Noël) de l'album "The Head On The Door" dans une voiture circulant dans les impressionnantes gorges du Verdon. Bref, on pourrait éplucher toute la liste des chansons et y associer un précieux souvenir pour nous tant ce groupe a rythmé notre vie et continue à le faire... En entendant la foule chanter en chœur sur "Play For Today", faire du clapping sur "A Forest", bruisser de plaisir sur "Friday I'm In Love" (c'est le bon jour en plus !), "I between days", "The Walk" ou "Just like heaven", l'on, se dit qu'on n'est pas les seuls à vivre une histoire d'amour prolongée avec The Cure.



Malgré le fait qu'il s'exprime uniquement en anglais ou presque ("I can't speak french ! Mais non, c'est pas vrai !!!"), tout le monde comprend bien que Robert Smith prend un pied pas possible sur scène lors de ce show à Rock en Seine. L'éternel ado gothique à la coiffure en pétard descend d'ailleurs sur l'avancée de scène pour cabotiner drolatiquement au plus près de ses fans sur les tubesques "Close To Me" et "Why Can't I Be You ?". Encore une touchante preuve d'amour éternel entre Bob et ses aficionados. Quand l'heure de dire au revoir sonne, c'est l'hymne "Boys don't cry" qui scintille dans la nuit parisienne. Et c'est beau !



Photos : Mauro Melis www.facebook.com/mauromelisParis, www.mauromelis.fr, sauf celle du public par Olivier Hoffschir...



> Réponse le 26 août 2019, par david

Bonjour, je vous trouve très bienveillant dans la critique de ce live de The Cure. Concert extra bien sûr, mais en tant que fan des albums un peu plus "dark", j'avoue avoir été déçu par la setlist ! Enfin, il est difficile d'être déçu avec Cure, mais là il manquait quand même une bonne partie de ce qui fait le "son cure". C'est la 1ère fois qu'un rappel est aussi pop !   Réagir


Rock en Seine : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

The Cure : les dernières chroniques concerts

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) en concert

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 25/07/2019
Dead Obies Pour démarrer cette troisième journée, toujours placée sous le signe de la canicule, je découvre Dead Obies. Lors du showcase, je découvre un groupe de rap made in... La suite

The Cure - Anniversary 1978-2018 - Live In Hyde Park London en concert

The Cure - Anniversary 1978-2018 - Live In Hyde Park London par Pierre Andrieu
Hyde Park, Londres, le 11/07/2019
Afin de fêter dignement le quarantième anniversaire de son premier concert donné sous le nom The Cure, le mythique groupe de Robert Smith donnait un grand concert à Hyde Park... La suite

The Cure en concert

The Cure par Pierre Andrieu
Halle Tony Garnier, Lyon, le 17/11/2016
Grand moment de communion extatique en compagnie de The Cure à la Halle Tony Garnier de Lyon : une set list de rêve marquée au fer rouge par l'inoxydable album Disintegration... La suite

The Cure en concert

The Cure par lol
AccorHotels Arena (ex Bercy), Paris, le 15/11/2016
Cela faisait 8 ans que The Cure n'avait plus donné de concert à Paris ! Et c'est malheureusement dans la sinistre enceinte de l'AccorHotels Arena que ces retrouvailles tant... La suite

Parc de Saint-Cloud, près de Paris : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco en concert

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2017
Hélas, trois fois hélas, l'été se termine déjà, puisque son marqueur de fin, le toujours aimable festival Rock en Seine (15 ans déjà ! on a pas vu le temps passer depuis les... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite