Accueil Chronique de concert THE CURE
Jeudi 20 février 2020 : 10849 concerts, 25925 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

THE CURE

PALAIS OMNISPORT PARIS BERCY, PARIS 12 mars 2008

Critique écrite le par

THE CURE POPB 12-03-08 = FRANCE 98 BIS !

Ce concert du 12 mars de The Cure restera dans les annales du groupe, non seulement parce qu'il était filmé (et sortira vraisemblablement très prochainement en DVD), mais aussi par sa durée, sa qualité et son incroyable intensité.

La dernière tournée de The Cure en France remontant à 2000, on ne les avait pas revu depuis (sauf lors de quelques festivals). C'est logiquement dans un Bercy bondé que les Cure font leurs retrouvailles avec le public français, public composé ce soir de plusieurs générations de "curistes", on remarque quand même que les robert Smith look-alike ("sosies coiffés et maquillés") se font beaucoup plus rares qu'avant.

Dès le début du concert, le public exulte dès les premières notes d'un "plainsong" mémorable, sublimé par les jeux de lumière particulièrement réussis qui viendront en renfort du groupe tout au long du concert. Un écran géant est également placé derrière le groupe, il donne la tonalité des chansons du concert en projetant des petits films inspirés des pochettes des singles du groupe. Le son est titanesque, très électrique (le groupe s'étant recentré depuis plusieurs années sur une formule simplifiée de The Cure : 2 guitares, basse, batterie),

Car il s'agit bien d'un tour d'horizon de la carrière du groupe auquel nous assistons : presque tous les albums sont représentés (hormis "wild mood wing" et "blood flowers" mais qui s'en soucie ?...). Des morceaux cultes : "push" (mon préféré...) "lovecats", "kyoto song" "the walk", non entendus depuis longtemps et aussi non attendus de la part d'un public qui n'en croit pas ses yeux devant l'avalanche de tubes du groupe.

Le groupe est survolté : Robert Smith, habituellement statique et réfugié derrière sa guitare, prend son micro et s'approche de la fosse, il grimace devant la caméra, sourit, on pense alors au concert mythique d'Orange en 86. On retrouve aussi le génial guitariste Porl Thompson, lequel compense admirablement l'absence de synthés par ses parties de guitare et ses solos saturés et inspirés. La partie rythmique n'est pas en reste : le fidèle bassiste Simon Gallup et le batteur Jason Cooper complètent parfaitement l'ensemble par la puissance de leur jeu et une énergie inépuisable. On sent bien tout au long du concert que les chansons ont été retravaillées, le style est incisif, rapide, c'est un nouveau Cure qu'on découvre. Malgré la durée exceptionnellement longue du concert (plus de 3H30...), on ne s'ennuie pas une seule seconde.

Le summum est atteint durant le 3e rappel où le groupe retrouve sa jeunesse en enchaînant ses tous premiers titres : "3 imaginary boys", "fire in cairo" , "boys don't cry", "jumping someone else's train", "grinding halt", "10 :15 Saturday night", "killing an arab" (rien que ça !!). Les fans exultent, le public de la première heure s'enflamme dans la fosse : les pogos sauvages s'enchaînent tandis que le public des gradins, plutôt réservé jusqu'alors, ne veut plus s'asseoir. L'ambiance générale est à la fête, les fans sympathisent entre eux, se regardent comme pour vérifier qu'ils ne sont pas en train de rêver. The Cure à Bercy, c'est France 98 ce soir !

Un 4e rappel ( !) du mythique "Faith" clôture le show et laisse un public comblé, déjà conscient d'avoir vécu un moment unique et impatient de revivre tout ça en DVD.


Set List :

Plainsong, Prayers For Rain, A Strange Day, alt.end, The Walk, The End of the World, Lovesong, To Wish Impossible Things, Pictures of You, Lullaby, From the Edge of the Deep Green Sea, Kyoto Song, Please Project, Push, How Beautiful You Are, Friday I'm In Love, Inbetween Days, Just Like Heaven, Primary, A Boy I Never Knew, Shake Dog Shake, Never Enough, Wrong Number, One Hundred Years, Disintegration

rappel 1 : At Night, M, Play For Today, A Forest

rappel 2 : Lovecats, Let's Go To Bed, Freak Show, Close To Me, Why Can't I Be You

rappel 3 : Three Imaginary Boys, Fire In Cairo, Boys Don't Cry, Jumping Someone Else's Train, Grinding Halt, 10:15 Saturday Night, Killing an Arab

rappel 4 : Faith.

The Cure : les dernières chroniques concerts

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 23/08/2019
©Mauro Melis Contrairement à PNL en 2018, The Cure a fait le plein cette année à Rock en Seine, le festival francilien affichant complet vendredi 23 août, jour tant attendu du... La suite

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) en concert

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 25/07/2019
Dead Obies Pour démarrer cette troisième journée, toujours placée sous le signe de la canicule, je découvre Dead Obies. Lors du showcase, je découvre un groupe de rap made in... La suite

The Cure - Anniversary 1978-2018 - Live In Hyde Park London en concert

The Cure - Anniversary 1978-2018 - Live In Hyde Park London par Pierre Andrieu
Hyde Park, Londres, le 11/07/2019
Afin de fêter dignement le quarantième anniversaire de son premier concert donné sous le nom The Cure, le mythique groupe de Robert Smith donnait un grand concert à Hyde Park... La suite

The Cure en concert

The Cure par Pierre Andrieu
Halle Tony Garnier, Lyon, le 17/11/2016
Grand moment de communion extatique en compagnie de The Cure à la Halle Tony Garnier de Lyon : une set list de rêve marquée au fer rouge par l'inoxydable album Disintegration... La suite

PALAIS OMNISPORT PARIS BERCY, PARIS : les dernières chroniques concerts

Suprême NTM en concert

Suprême NTM par Electric Eye
Accorhotels Arena, Paris, le 23/11/2019
Une fois n'est pas coutume, cette chronique est rédigée en français. Parce que Suprême NTM est un produit de son environnement et de son époque. Ce qui veut dire que si vous... La suite

Orelsan (featuring Damso, Gringe, Vald et Ibeyi) en concert

Orelsan (featuring Damso, Gringe, Vald et Ibeyi) par ag
AccorHotels Arena, Paris, le 06/12/2018
Dans le public parisien, l'excitation était à son comble pour ce dernier concert d'Orelsan qui a clôturé la tournée "La fête est finie" à Bercy le 6 décembre dernier. Avec ce... La suite

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) en concert

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) par Lebonair
AccorHotels Arena - Paris, le 12/09/2018
Pour certains d'entre nous, les Irlandais de U2 représentent le plus grand groupe de rock au monde... Pour d'autres au contraire, Bono and co sont devenue une machine à fric... La suite

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) en concert

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) par Samuel C
AccorHotels Arena - Paris, le 09/09/2018
Vers 20h25 Bono the Vox nous souhaite la bienvenue pour plus de 2 heures de sons et lumières ! On devine la fatigue, sa voix lui a fait défaut quelques jours auparavant à Berlin et... La suite