Accueil Chronique de concert The Dead Weather
Jeudi 19 juillet 2018 : 11983 concerts, 25099 chroniques de concert, 5220 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Dead Weather

The Dead Weather en concert

Bataclan, Paris 30 juin 2010

Critique écrite le 10 juillet 2010 par lol

Les deux dernières années auront vu la recrudescence d'un phénomène apparu dans les années 70 : Le supergroupe. Le supergroupe est un rassemblement d'individualités marquantes ayant évolué dans des groupes majeurs. Le grand spécialiste du genre était Eric Clapton avec ses groupe Cream (avec Jack Bruce et Ginger Baker), Blind Faith (avec Steve Winwood et Ginger Baker), Derek and the dominos (avec Duane Almann).

Bien souvent, le concept de super groupe est un gros soufflé qui retombe aussitôt, car ces rassemblements de "stars" nous offrent le plus souvent une musique dénuée d'âme, ce qui est dû à un manque d'alchimie et à des compositions souvent vite expédiés dans des sessions d'enregistrements trop vite calées entre deux tournées de leurs groupes principaux.

Les quelques exemples sont The Firm (avec Jimmy Page et Paul Rodgers), Les neutronic outsiders (avec Un sex pistiols, deux guns and roses et un duran duran), Temple of the dog (3 Pearl Jam et Chris cornell), les travelling Willburys (Dylan, George Harrisson, Tom Petty et Roy Orbinson) et plus récemment The Good, The Bad and the Queen (Damon Albarn, Tony Allen, Paul Simonon) ou Them crocked Vulture (Dave Grohl, John Paul Jones et Josh Homme).



Le Bataclan accueillait le 30 juin 2010 The Dead Weather, un super groupe regroupant Jack White, le chanteur guitariste des White Stripes qui officie ici à la batterie, le guitariste de Queen of the Stone age et Alison Mooshart, la chanteuse charismatique des Kills. Fort de deux albums en six mois, l'alchimie semble fonctionner dans ce groupe puisqu'il enchaine aussi les tournées. Ce qui est rare pour ce type de groupe

On se rend aussi compte depuis un petit moment que tout ce que touche Jack White est constamment synonyme de qualité. Tel un Tarantino du rock, il recycle de nombreuses influences pour un résultat qui porte systématiquement sa marque de fabrique et dont le son est toujours dénué d la moindre vulgarité, de toute surproduction boosté aux hormones ou de synthé mal placé. On allait donc vérifier tout cela sur scène avec une excitation non dissimulée.

Sur scène le résultat fut plus que probant puisque les Dead Weather nous ont offert une belle prestation d'où émerge l'attitude, la beauté et le charisme d'Alison Mooshart dont le jeu de scène est à la croisée d'une Patti Smith et d'une Siouxie. Le son ou s'entremêle de grosses guitares sales et poisseuses, un orgue Hammond, des lignes de basses lourdes et une batterie pénétrante est à la fois moderne tout en recyclant le meilleur du vintage des années 70. L'ensemble est résolument personnel et envoutant. Les breaks et les envolés de guitares sont plus qu'efficace.

Instinctivement, on pense au Gun Club et son album "Fire for love". Un Gun Club qui aurait croisé Nick Cave et le son lourd et lancinant des tous premiers Black Sabbath. C'est clairement un bon groupe qu'il faut voir sur scène.

Pourtant, il aurait mieux valu les voir un autre jour que ce 30 juin 2010 ! Il faisait près de 35 degrés dans les rues de Paris, l'atmosphère était suffocante. Quel rapport allez vous me dire ? Le rapport c'est que le Bataclan est une salle où la climatisation n'existe pas. Pire, il est fait systématiquement 10 degrés de plus qu'à l'extérieur. En hiver, ce n'est pas bien grave, mais pendant de fortes chaleur, c'est un enfer. J'avais déjà subit des chaleurs étouffantes lors des concerts des B 52's, de The Cure et de Bootsy Collins.

Mais cette fois cela a atteint son paroxysme. Avec une température oscillant autour de 50 degrés, le public ruisselait, il pleuvait même des goutes du plafond. Plusieurs spectateurs se sentaient mal et quittaient la salle. Voir un concert dans un sauna n'est pas le meilleur moyen pour l'apprécier, d'autant que le groupe lui-même subissait aussi cette chaleur démoniaque. Il la subissait tellement fort qu'ils ne pouvait dissimuler ses difficultés à assurer le concert et dût même abréger sa prestation tant les conditions étaient extrêmes.

Le concert s'arrêta après à peine plus d'une heure d'une musique excellente qui nous redonnera certainement l'envie de revoir the Dead Weather dans de meilleure conditions. Mais paradoxalement personne ne se plaindra de cette trop courte performance tant le public était pressé de retrouver la fraicheur des 35 degrés de l'extérieur.

La direction du Bataclan doit investir dans une climatisation. Pour ma part je boycotterai cette salle en été car c'est une atteinte à la musique, un foutage de gueule absolu et un mépris total du public qui achète des places de spectacles.


The Dead Weather : les dernières chroniques concerts

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Jack White en concert

Jack White par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 04/07/2018
Jack White s'affichait en lettres rouges sur le fronton de l'Olympia pour deux soirées (comme en 2012 et 2014). Ces dates ont été sold out en quelques minutes, l'une après... La suite

Jack White - concert exclusif France Inter en concert

Jack White - concert exclusif France Inter par Samuel C
Studio 104 (Radio France) - Paris, le 29/03/2018
"Il y a 15 ans était écrit le dernier grand hymne rock" rappelle avec passion Michka Assayas, en introduction du concert de Jack White, tandis que quatre roadies au look... La suite

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs en concert

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2010
22 ans déjà que la presqu'Ile du Malsaucy, paisible base nautique, se transforme au début de l'été en un formidable écrin pour amateurs de musique vivantes - de notre petite... La suite

Bataclan, Paris : les dernières chroniques concerts

Courtney Barnett + Waxahatchee + Loose Tooth en concert

Courtney Barnett + Waxahatchee + Loose Tooth par Pierre Andrieu
Bataclan, Paris, le 09/06/2018
Magistral concert de Courtney Barnett au Bataclan de Paris le samedi 9 juin ! Auteure de l'assez inépuisable album "Tell Me How You Really Feel", l'ultra douée Australienne a fait... La suite

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan en concert

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan par Lebonair
Le Bataclan - Paris, le 14/06/2018
Parmi nos chouchous à Concertandco depuis quelques années, on retrouve naturellement le jeune Californien Ty Segall. Le chanteur, guitariste, batteur, multi-instrumentiste ultra... La suite

King Gizzard And The Lizard Wizard + Mild High Club en concert

King Gizzard And The Lizard Wizard + Mild High Club par Lebonair
Le Bataclan - Paris , le 01/03/2018
Dans le cadre de leur tournée européenne, les ovnis australiens de King Gizzard & The Lizard Wizard passent en France pour quelques dates et notamment à Paris au Bataclan, qui... La suite

Eagles of Death Metal (attentat au Bataclan de Paris) en concert

Eagles of Death Metal (attentat au Bataclan de Paris) par Concertandco
Le Bataclan, Paris, le 13/11/2015
Au lendemain de la tragédie qui a frappé Paris, et plus particulièrement le Bataclan, où au moins 80 personnes ont perdu la vie dans un attentat, Concertandco veut exprimer... La suite