Accueil Chronique de concert The Dillinger Escape Plan + The Ocean + Cancer bats
Lundi 23 septembre 2019 : 14363 concerts, 25682 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Dillinger Escape Plan + The Ocean + Cancer bats

The Dillinger Escape Plan + The Ocean + Cancer bats en concert

Le Korigan - Luynes 17 Octobre 2010

Critique écrite le par

C'est l'histoire d'un concert qui n'aurait jamais eu lieu sans la volonté de passionnés de ne pas en nous priver. Le nombre de places en préventes n'ayant pas atteint un certain quota, le show du 17 octobre à l'Espace Julien a été annulé 3 jours avant.
Me voilà donc partie pour me faire rembourser les places.
Quelques heures après j'apprends que finalement nous allons avoir droit à notre soirée, mais au Korrigan à Luynes.

Dès 19h 30, une petite centaine de personnes attend déjà devant les portes. Nous sommes tous inquiets de ne pas pouvoir entrer.
Au final, nous allons être serrés, très serrés. Mais reconnaissants.



Vers 21 h Cancer Bats attaque la soirée, c'est énergique, carré, efficace. Une première écoute séduisante, qui donne la pèche. De là où je me suis placée, je n'entendais pas trop les subtilités, le son étant un peu étouffé, mais cela m'aura donné envie de justement les découvrir.

L'ambiance retombe un peu, pour moi, avec The Ocean, loin d'être mauvaise leur musique est limite pédante, trop ambitieuse pour leurs moyens à mon goût, ce qui fait que je n'accroche pas. Il semble que ce soit le cas pour pas mal d'entre nous. Sur scène le chanteur nous gratifie de remarques acerbes sur le manque de participation. Je sors.



Enfin, Dillinger entre et là pour moi c'est le début d'une énorme claque en continu.
La mini fosse du Korigan devient un champ de bataille où chacun essaie d'exprimer le retour d'énergie que nous fournissent les gars sur scène.
Je suis frustrée d'être écrasée sur les cotés, où remuer la tête revient à la taper contre le type de devant et de derrière ! Mais le spectacle est fantastique.



Les DEP sont obligés de se tenir tranquilles, du moins plus qu'à leur habitude, pas d'escalade, quelques slams assez sages .J'ai ri vers la fin du show quand Greg Puciato a tenté de faire tomber un ampli : le public d'un seul bras à sauvé le matos, on ne détruit pas le Korigan !!

L'impression de chaos est tout de même là. Certainement dû en partie à la polyrythmique des compositions, qui ne nous laisse pas respirer.
Je suis subjuguée. Ils ont cette faculté de te faire croire qu'ils peuvent absolument tout faire. Du tube accessible au morceau le plus complexe dont tu ne ressors pas indemne.



Widower me prend les tripes je ne redescends plus jamais de mon état second. Je ne m'y attendais pas du tout, je pensais que ce titre allait casser le rythme du concert, et en fait la montée de fin a préparé tout mon être à un besoin de violence pour la suite.

A Sunshine The Werewolf mon rythme cardiaque ne sait plus sur quoi se calquer et je me rend compte que je suis bouche bée depuis plus d'un quart d'heure. J'avoue que j'ai eu besoin de cette rencontre live pour réaliser à quel point cette fusion de rythme, ces compostions complexes ont un effet incroyable sur moi.



Je suis ressortie comblée, rechargée, bondissante (chose impossible de ma place à l'intérieur), j'ai réellement eu l'impression de m'être nourrie non seulement de la générosité du groupe, du public mais aussi de la qualité des morceaux, pour le coup intellectuellement stimulants.
Je remercie de tout cœur le dévouement des organisateurs de ce sauvetage in extremis. J'ai vécu un moment d'un incroyable plaisir.

> Réponse le 25 octobre 2010, par arnaud

Aimer un concert est un peu plus difficile tant de paramètres vont rentrer en compte comme la qualité du rendu, l'attitude visuel du groupe et du public ou encore la qualité de l'organisation de la salle et des groupes. On ne peut pas dire que j'ai pris mon pieds même si je prenais un risque en allant découvrir des groupes que je ne connais pas sur un type de musique (plutôt très bourrin) qui n'est absolument pas le coeur de mes vibrations. Mais il faut être ouvert d'esprit et à côté de ça je prends mon pieds avec des groupes pas si calme que ça ! Non, ce n'est pas parfait et je vais tenter d'expliquer pourquoi : Qualité du son : On en peut vraiment pas dire que le son était à l'honneur : quand l'intensité est forte, si le son n'est pas parfait ça bouffe très rapidement...  La suite | Réagir


The Dillinger Escape Plan : les dernières chroniques concerts

The Dillinger Escape Plan + Circles + Maybeshewill en concert

The Dillinger Escape Plan + Circles + Maybeshewill par Ylxao
Le Transbordeur - Lyon, le 29/09/2013
Soirée free découverte pour moi ce soir là au niveau des groupes. Et pourtant la tête d'affiche fait fureur auprès des adeptes de la scène: The Dillinger Espape Plan, accompagnés... La suite

Dillinger Escape Plan + Poison the Well + Stolen Babies par Mos Taky 69
Espace Malraux - Six-Fours, le 21/03/2008
Pour une soirée hardcore, ça démarre fort : départ en pleine tempête (vent violent, pluie, froid...) vers 6Fours city. Mise en condition optimum. Ce soir, je découvre donc ce superbe nouveau lieu qu'est l'Espace Malraux (seul petit reproche, il est où le bar ?), et déjà je ne regrette pas le déplacement. Je ne sais pas qui a financé le lieu, mais... La suite

Le Korigan - Luynes : les dernières chroniques concerts

Sticky Boys + Heavy Duty + Flayed + Private Hell en concert

Sticky Boys + Heavy Duty + Flayed + Private Hell par Gandalf
Le Korigan à Luynes, le 23/11/2014
Un an après leur présence au Marcel Festival, premier du nom, c'est dans la petite salle du Korigan que les amis des Sticky Boys reviennent dans le sud. Pour une date très... La suite

The Spitters + Grand Balcony Twang Machine + Hifiklub en concert

The Spitters + Grand Balcony Twang Machine + Hifiklub par zOrg
Korigan - Luynes, le 10/05/2014
C'est suite à un clic gauche accidentel sur une page web, que j'apprends que HIFIKLUB joue ce soir au Korigan. Ouah super ! Découvert lors de l'édition 2013 du festival THIS IS NOT... La suite

Skyclad en concert

Skyclad par Gandalf
Le Korigan - Luynes, le 28/10/2010
Il y a des dates qui marquent la vie d'un metalleux, on sait pas vraiment pourquoi, car ce n'etait pas les meilleures ou les plus exceptionnelles, mais on s'en souvient et on en... La suite

Blaze Bayley + Edenslave + Crushing Blow  en concert

Blaze Bayley + Edenslave + Crushing Blow par Gandalf
Le Korigan - Luynes, le 12/03/2010
Plus de 10 ans déjà que Bayley a fait un petit tour dans Iron Maiden avant de repartir dans l'anonymat... Bon, pas vraiment l'anonymat total, mais une carrière vraiment... La suite