Accueil Chronique de concert The Doors Of The 21st Century (Robby Krieger & Ray Manzarek of The Doors)
Vendredi 20 septembre 2019 : 14516 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Doors Of The 21st Century (Robby Krieger & Ray Manzarek of The Doors)

The Point, Dublin (Irlande) 12 juillet 2004

Critique écrite le par



Enchanté par la furieuse reformation des Stooges, on tombe par hasard dans les rues de Dublin sur des affiches de la nouvelle mouture 21ème siècle des Doors, garantie sans aucune trace de la présence de Jim Morrison... Le chanteur envoûtant au jeu de scène provoquant ayant gravement influencé le jeune James Osterberg alias Iggy Pop, on se dit que c'est peut-être là l'occasion d'un mémorable doublé The Stooges/The Doors en l'espace de 4 jours... et en 2004 ! Malheureusement, on se souvient qu'en 1971 une soirée parisienne un peu trop chargée en produits divers fut fatale au Real Wild Chid. Certains prétendent toutefois qu'il n'est pas vraiment mort, il vivrait même tranquillement dans une réserve indienne...

On peut pourtant comprendre ces irréductibles optimistes aussi cramés que leur idole quand, pendant le titanesque Roadhouse blues, on voit débouler sur scène un sosie presque parfait de Morrison, juste après Ray Manzarek et Robby Krieger. On se dit alors en se frottant les yeux : "Putain, il est bel et bien vivant !" Et cette voix caverneuse, gorgée d'influences blues, ce n'est pas celle de Val Kilmer essayant d'imiter son héros dans le film d'Oliver Stone, c'est bien le grand Jim, c'est (presque) sûr ! On jurerait à qui voudrait l'entendre que c'est lui qui arpente tel un roi lézard fantomatique la scène du Point (un mix cosy - et en pierres - de Bercy et de Lansdowne Road). Peut-être est-ce la Guinness qui ouvre un peu trop les portes de la perception... A ce moment-là, une main charitable se pose sur notre épaule et nous signale aimablement qu'il s'agit en fait de Ian Astbury, l'ex chanteur des sinistres The Cult, auteurs de quelques "brillantes" premières parties de Guns ‘N Roses dont seul Philippe Manœuvre se souvient avec émotion... Après tout qu'importe l'absence de Jim Morrison et de John Densmore (le batteur ayant refusé de remonter sur scène avec ses anciens camarades), le son est puissant, les morceaux sont joués correctement et plutôt bien choisis (Break on through, Love Me Two Times, Alabama Song (whisky bar), L.A. Woman, Unknown soldier, Twentieth century fox, Riders on the storm... ), pourquoi bouder son plaisir ? On passe donc un agréable moment à savourer des morceaux qui ont marqué leur époque en compagnie d'un public irlandais bouillant et ravi. Las, à l'heure des rappels, un solo de batterie ignoble suivi d'un solo de basse infect fusillent Light my fire aussi sûrement que le soldat inconnu pendant Unknown soldier... Et dire que dans les années 60, il fallait supporter ça à chaque concert ! On aurait dû se douter que le (quasi) irréparable allait être commis avec les quelques solos en tapping dispensables de Robby Krieger, les projections très "cliché" et les interventions dégoulinantes de Peace & love de Ray Manzarek, un maître de cérémonie dont les yeux sont souvent traversés par une pluie de dollars...

In extremis, les Doors du 21ème siècle font toutefois preuve de panache en jouant Soul Kitchen en rappel (presque improvisé) toutes lumières allumées. Même si on comprend bien que les survivants des Doors veulent raviver une flamme pour le moins vacillante, pourquoi ne pas avoir joué The end, un de leurs plus beaux morceaux ? Celui-ci aurait-il pris une saveur trop prémonitoire sur cette probable dernière tournée ?


Sites Internet : www.thedoors.com, www.raymanzarek.com, www.robbykrieger.com, www.thepoint.ie.

Ray Manzarek & Robby Krieger The Doors : les dernières chroniques concerts

Robby Krieger & Ray Manzarek of The Doors en concert

Robby Krieger & Ray Manzarek of The Doors par lol
Bataclan, Paris, le 03/07/2011
Le 8 décembre 2003, le Zénith de Paris recevait The Doors of the 21TH Century pour un concert hommage à Jim Morrison. Robby Krieger et Ray Manzarek (guitariste et organiste des... La suite

The Doors Alive : les dernières chroniques concerts

The Doors Alive en concert

The Doors Alive par Lebonair
La Cigale - Paris, le 03/07/2011
Une pluie d'hommages à Jim Morisson, le chanteur des Doors, est venue s'abattre sur notre chère capitale en ce dimanche 3 juillet 2011. Mort le 3 juillet 1971 à Paris, enterré au... La suite