Accueil Chronique de concert Editors + October Drift
Mardi 21 août 2018 : 11615 concerts, 25130 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.

Chronique de Concert

Editors + October Drift

Editors + October Drift en concert

Transbordeur - Villeurbanne 25 avril 2018

Critique écrite le par

Initialement planifié à Lyon le dimanche 15 novembre 2015, le concert du groupe Editors fut annulé suite aux attentats du Bataclan le 13 novembre. C'est donc avec un certain intérêt que j'attendais qu'une nouvelle date soit programmée dans la capitale des gaules. Il aura donc fallu pratiquement trois ans pour que le concert des Editors soit enfin annoncé pour ce mercredi 25 avril 2018 au Transbordeur. Entre temps le groupe n'a pas chômé : il a sorti un nouvel opus intitulé "Violence". Un album qui ne m'a pas vraiment convaincue et séduite mais qui ne m'a pas découragée d'aller les voir sur scène.



Ce soir le concert n'est pas vraiment complet. La salle est bien remplie mais on n'est pas serré comme des sardines. Arrivée au beau milieu du concert de la première partie assurée par le groupe anglais October Drift (un groupe bien connu au Royaume Uni où il joue à guichet fermé) je ne peux donner qu'un court avis basé sur les quatre derniers morceaux auxquels j'ai assisté. Dans la lignée des groupes post punk des années 80/90, October Drift ne laisse personne indifférent, le public semble plutôt captivé, les applaudissements nombreux confirment un intérêt certain et sincère. Tout comme le chanteur d'Editors Tom Smith, Kiran Roy le chanteur et guitariste d'October Drift possède une voix grave et profonde. Le groupe se montre plutôt convaincant avec un set d'une grande intensité. Une première partie qui s'avère donc être de grande qualité, pas étonnant qu'October Drift soit si populaire outre-manche. Petite particularité du chanteur guitariste qui porte sa guitare haut sur le torse tel un fusil, prêt à dégainer des riffs énergiques et puissants largement soutenus par des lignes de basses omniprésentes et enivrantes.



Puis, c'est ensuite au tour d'Editors de faire son entrée sur une scène sobrement décorée d'une sculpture géométrique, métallique et esthétique posée simplement en fond. Editors se lance avec "Hallelujah (So Low)", un titre tiré de son sixième et dernier album "Violence". Puis, les morceaux vont ainsi s'enchainer, alternant entre les titres phares des anciens albums et les plus récents.



Peu enclin à l'improvisation, le set du combo anglais est bien ficelé et très professionnel. Dynamique, le chanteur Tom Smith donne de sa personne. Il semble habité par ses chansons, il les joue en les vivant pleinement. On ressent son énergie, sa volonté de nous faire plaisir et de partager au mieux sa musique. Son enthousiasme est communicatif et se révèle contagieux à en croire l'ambiance dans le public. Si on s'en tient à certaines chroniques plus anciennes, il était reproché à Tom Smith de manquer de charisme et de présence sur scène. Ce temps semble bien lointain. Aujourd'hui c'est un artiste confiant et sûr de lui qui se présente à nous. Il bouge, passe d'un côté à l'autre de la scène, théâtral il soulève la foule, entrainant son public dans son univers.



En revanche, côté musical, le groupe se détache de plus en plus des influences de Joy Division qui ont fait leur réputation pour évoluer vers des sons plus électro pop. Les guitares sont moins présentes et laissent place à plus de synthés. Les tonalités et ambiances sombres et profondes deviennent plus aériennes. A présent, Editors explore de nouveaux horizons et donne naissance à des titres plus amènes à faire danser. Avec ses compositions plus électro, Tom Smith s'aventure vers des tonalités plus aigües. Même s'il le fait très bien je reste personnellement très attachée à sa voix grave et profonde qui nous ramène inexorablement au fantôme de Ian Curtis.



Malgré tout le concert reste un excellent moment passé sous l'emprise d'un combo qui a su électrifier et captiver son public. Ce soir, le groupe jouera pas loin de 2 heures (de 21h15 à 23h) et quittera la scène avec satisfaction. Quant à Tom Smith sa prestation sportive sera marquée par une serviette complètement mouillée qu'il lancera dans le public, laissant un souvenir bien trempé...

 Critique écrite le 29 mai 2018 par Cathy VIILLE


Editors : les dernières chroniques concerts

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar,  Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) en concert

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar, Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 23/07/2017
Live Nation avait assuré ne pas gagner d'argent en organisant le premier Lollapalooza parisien. Le cachet des artistes devait en effet être conséquent pour réunir sur 48 heures... La suite

Editors (Festival Rock en Seine 2016) en concert

Editors (Festival Rock en Seine 2016) par lol
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Jouer à 16 h en plein cagnard dans un gros festival n'est jamais une chose aisée pour qui que ce soit. Le public est à cette heure de la journée souvent dispersé et peu... La suite

Editors en concert

Editors par lol
Le Trianon, Paris, le 28/10/2015
Au milieu des années 2000, une multitude de groupes apparurent avec la volonté de creuser le sillon du son de Joy Division mâtiné d'influences de Cure et de Sonic Youth ; un... La suite

Mumiy Troll + the Editors + Hercules and Love Affair + Auctyon + Roots Manuva + Narkotiki + Music Go Music + Megapolis +  Krasnoznamennaya Diviza Moey Babushki + kid's musical instruments band (Afisha Picnic 2010) en concert

Mumiy Troll + the Editors + Hercules and Love Affair + Auctyon + Roots Manuva + Narkotiki + Music Go Music + Megapolis + Krasnoznamennaya Diviza Moey Babushki + kid's musical instruments band (Afisha Picnic 2010) par Pirlouiiiit
Kolomenskoe park - Moscou, le 31/07/2010
En venant à Moscou avec un programme de boulot très chargé je comptais quand même me faire un petit concert (la preuve j'ai pris mon appareil photo). Mais j'avoue que quand... La suite

Transbordeur - Villeurbanne : les dernières chroniques concerts

Thom Yorke en concert

Thom Yorke par Daddrock
Transbordeur, Lyon, le 14/06/2018
Pour paraphraser une rubrique d'un célèbre canard du mercredi, le concert de Thom Yorke est la soirée qu'on peut ne pas aller voir. Au lendemain d'un concert passionnant à... La suite

Festival Transfer : Trisomie 21 + Le Villejuif Underground + HMLTD + Dollkraut en concert

Festival Transfer : Trisomie 21 + Le Villejuif Underground + HMLTD + Dollkraut par Kx Santos
Transbordeur Club, Lyon, le 03/03/2018
En ce deuxième jour du Festival Transfer qui se tenait au Transbordeur, c'est dans l'Espace Club que se tint la scène. Après l'annulation de la Late Night, le public n'est pas... La suite

Bertrand Cantat & Amor Fati en concert

Bertrand Cantat & Amor Fati par Daddrock
Transbordeur, Lyon, le 21/03/2018
Quoi !!?? Tu vas voir Cantat !!?? Aura été la question lancinante de ce début de semaine. Oui. Oui, je vais voir Bertrand Cantat au Transbordeur de Lyon ! Cette soirée au... La suite

LongLive RockFest : Pierce The Veil, The Architects ... en concert

LongLive RockFest : Pierce The Veil, The Architects ... par Zulone
Transbordeur - Lyon, le 12/06/2017
Troisième édition pour le LongLive RockFest aux portes de Lyon. La programmation est toujours aussi excellente et rock qu'a son habitude. Deux jours de pur chill et rock... La suite