Accueil Chronique de concert the Gathering
Lundi 14 octobre 2019 : 13705 concerts, 25715 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.

Chronique de Concert

the Gathering

the Gathering en concert

Nouveau Casino - Paris 28 Novembre 2013

Critique écrite le par

The Gathering est passé dans nos contrées en cette fin novembre notamment à Lyon,Strasbourg, Lille et à Paris dans la salle du Nouveau Casino quartier Oberkampf ce jeudi 28 novembre 2013.
Cette petite tournée française a été l'occasion de présenter aux fans des titres de leur dernier disque "Disclosure" sorti il y a un an.



Le groupe hollandais, ça fait un paquet d'années que je connais cette formation. Il y a 10 ans, c'était encore un de mes groupes préférés. Depuis, pas mal de choses ont changé et j'ai un peu
décroché du groupe en gardant malgré tout un oeil sur un de mes ex-chouchous.
Anneke Van Giersbergen a quitté le navire l'été 2007 et poursuit depuis sa carrière en solo.
C'est Silje Wergeland qui la remplace depuis 2009 et l'album "the West Pole"
En 20 ans, ils sont passés du gothic metal avec notamment ce chef-d'oeuvre de metal atmosphérique "Mandylion" à une tonalité beaucoup plus atmosphérique, planante, méditatif et cette couleur plus trip-hop/ambiant.



J'ai tendance à penser qu'Anneke, qui a viré pop et le groupe aurait mieux fait de rester ensemble car leur niveau actuellement est moins bon, que tout ceci est moins excitant qu'à la grande époque 1995/2006.
Je suis donc enivré d'un parfum de nostalgie quand j'arrive aux abords de la salle et d'inquiétude également avec cette peur d'être déçu.
Silje et le groupe, je les ai déjà vus ensemble en live lors de la précédente tournée qui était la 1ère pour la chanteuse d'ailleurs. C'était début 2010 à l'Elysée Montmartre dans ce lieu historique qui a malheureusement brûlé et où ils avaient l'habitude de jouer devant un parterre plein. En 2010, on était déjà moitié moins dans la salle(environ 600 personnes) et là, ça fait drôle de les retrouver dans cette petite salle de 400 places au max.
Heureusement, quand j'arrive dans la salle 10 minutes avant le concert, le Nouveau Casino est bien rempli.



Je me cale tout devant sous le regard noir de 2/3 spectatrices bien motivées mais pas très sympas.
Ne dérangeant personne, je vais pouvoir shooter correctement même si, ici, en général, ce n'est pas le pied niveau lumière.
20h50, le groupe arrive sur cette petite scène. René Rutten le guitariste se place devant moi. Son frère Hans le batteur s'assoie derrière ces futs. Franck Boeijen se met derrière son clavier (les trois sont les fondateurs et les seuls restants du début de la formation) et les filles Marjolein Kooijman la bassiste et Silje la chanteuse sont maintenant devant nous.
On débute par deux titres assez longs du dernier album "Paper Waves" et "Meltdown".
Ce n'est pas mal mais je trouve cela un peu timide comme démarrage mais le groupe est bien en place. C'est sûr, Silje est moins charismatique qu'Anneke mais elle chante bien.



Je me réveille totalement sur un vieux titre "Shot To Pieces" extrait de l'album "If_Then_Else" de 2000, un de mes disques préférés du groupe. Là, je prends mon pied car ce morceau est toujours monstrueux en live et le parfum de nostalgie fait son effet à ce moment-là.
"All You Are" le single du disque précédent passe très bien, j'aime beaucoup ce titre.
"Heroes For Ghosts" est un nouvel extrait de l'album "Disclosure" mais tellement long le titre (plus de 10 minutes) que je m'endors quelque peu.



Heureusement arrive le monument "Great Ocean Road" tiré de l'album "How To Measure a Planet" de 1998. Une chanson que j'aime tellement car c'est un des meilleurs titres écrits par le groupe.
Je reprends un pied fou à nouveau et je ferme les yeux de plaisir.
"In Motion #1" me rappelle les débuts du groupe et je suis heureux d'entendre ce titre.
Dans ces moments-là, je regrette Anneke qui faisait preuve de plus d'autorité, de puissance et même si Silje assure, elle dispose moins de palette à sa voix.
Souvenirs, souvenirs... "Broken Glass" et "Souvenirs" extrait de l'album du même titre(2003) vont être jouer consécutivement et cela pour notre plus grand bonheur. C'est l'époque, il y a 10 ans où ils ont viré un peu, beaucoup dans le calme, le trip-hop à la Archive.



Le public a l'air ravi et pour info, il était très cosmopolite ce soir avec plein d'étrangers (grecs, argentins, portugais etc) ce qui me fait dire que le public français à bien décroché du groupe.
D'ailleurs, cela se ressent. C'est plus comme avant, c'est toujours pas mal mais il manque quelque chose qui ferait que ça pourrait être mieux. J'aime moins les nouveaux titres même s'ils sont plutôt bons, c'est clair mais le charisme d'Anneke manque aussi. Ceci explique un peu cela. Encore un autre extrait du dernier skeud "Gemini I" et on finira sur un vieux titre bien métal le classique "Eléonor". Ils nous quittent déjà et reviennent 2 minutes plus tard pour seulement un dernier morceau, "I Can See Four Miles". En tout, 5 chansons du dernier disque seront interprétées ce soir.



Après 1h20 de musique, ils nous saluent et quittent la scène.
Mon sentiment est donc bien partagé ce soir. J'ai passé un bon moment mais je suis déçu au fond. J'ai l'impression que le groupe n'était pas très heureux ce soir malgré les apparences et qu'ils sont eux aussi, nostalgiques de cette époque de gloire qu'ils ont connus par le passé, en terme de succès et de qualité musicale. Malgré tout, ça reste toujours un bon groupe mais ce soir, ils sont fait le minimum ni plus ni moins.



remerciement Mickey et EXTREME ROCK ORGANISATION
crédits photos: lebonair

The Gathering : les dernières chroniques concerts

The Gathering  en concert

The Gathering par Lebonair
Elysée Montmartre - Paris, le 14/02/2010
Dimanche 14 février 2010, 20 heures, devant l'Elysée Montmartre à Paris, c'était la fête des amoureux pour certains. Me concernant, on peut parler de retrouvailles avec un ex... La suite

The Gathering par Obinain
Elysée Montmartre Paris, le 17/09/2006
Un concert, LE concert. Hypnotique dès la première note, le groupe nous fait voyager dans les limbes de nos pensées. Certains titres sont tétanisants, et lorsque cela s'arrête, on reste marqué par cette musique extraordinaire. Si par hasard un heureux élu daignait partager ses photos du concert, zou mon mail: obinain@hotmail.com La suite

The Gathering par Jujul
Elysée montmartre (Paris), le 24/03/2004
Encore un exellent concert où le charisme d'Anneke et la parfaite prestation du groupe ont subjugués le public de l'élysée montmartre plein à craquer. PS: je cherche des photos du concert, si vous en avez voici mon adresse e-mail:demezjul@etu.univ-rouen.fr.merci d'avance. La suite

the gathering par gégé
Elysée montmartre - Paris, le 24/03/2004
une salle pleine à craquer une belle ambiance , the gathering revient un an après leur dernier passage dans cette meme salle. dejà à cette époque ils avaient joué un concert exceptionnel . plus calme mais dense .là , bon certains seront déçus car bien calme , tout se repose sur la voix exceptionnelle d'anneke . versions acoustique ou piano plus... La suite

Nouveau Casino - Paris : les dernières chroniques concerts

Clutch  en concert

Clutch par Lebonair
Nouveau Casino, Paris, le 20/06/2014
Avant son passage au festival Hellfest le lendemain à Clisson, le groupe de stoner rock blues américain Clutch est passé par la capitale en ce vendredi soir dans la salle du... La suite

The Congos en concert

The Congos par lol
le Nouveau Casino - Paris, le 16/07/2013
Le reggae Roots est une musique qui se marie avec l'été. C'est quand même plus sympa de voir les Congos sur scène en juillet que sous la neige en novembre. Idéalement , il... La suite

Girls Against Boys  en concert

Girls Against Boys par Lebonair
Le Nouveau Casino, Paris, le 14/05/2013
Le furieux groupe américain Girls Against Boys, combo culte de la scène punk noise rock des années 90, a effectué une tournée en France en mai afin de fêter le 20ème... La suite

Peaks + The Rodeo en concert

Peaks + The Rodeo par Coline Magaud
Le Nouveau Casino, Paris, le 13/02/2013
Le nouveau projet de Morgane Imbeaud (Cocoon) et Yannick Demaison (Quidam) a enchanté le Nouveau Casino, plutôt bien rempli pour cette première date parisienne. Chargée... La suite