Accueil Chronique de concert The Legendary Pink Dots
Samedi 22 février 2020 : 10768 concerts, 25928 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Legendary Pink Dots

The Legendary Pink Dots en concert

L'Embobineuse Marseille 22 avril 2011

Critique écrite le par

Au hasard d'une rencontre et au détour d'une conversation, je me surprends à envisager bien malgré moi, mais néanmoins avec enthousiasme, de me rendre à la grand-messe prévue ce vendredi 22 avril 2011 à L'Embobineuse : The Legendary Pink Dots + [Bleu] + Philippe Petit DJ.

Des années que je ne me suis pas replongée dans cet univers post-punk qui a marqué toute mon adolescence et j'avoue (quand même!) une toute petite appréhension...

Sur place à heure pile, je suis totalement rassurée : non, les chauves-souris ne sont pas de sortie ce soir, çà, c'est de l'époque bel et bien révolue, alléluia ! et la salle de concert à elle seule vaut le déplacement, pour qui ne s'y est jamais aventuré ! Il ne me reste donc plus qu'à être toute ouïe, yeux grands ouverts et à me laisser guider...



Vers 22h00, les deux alchimistes franco-suisses de [Bleu] entrent en scène et entament une série d'expériences sonores clavier/batterie sur un rythme lancinant et volontairement répétitif, des volutes de fumée bleue envahissent la salle et se mêlent à l'air déjà surchargé de l'Embobineuse... : de quoi esquisser une ambiance, pas de quoi transporter la foule...

Quelques passages intéressants tout de même, une application sans faille des musiciens, mais je peine jusqu'au bout à trouver une cohérence, un sens à la musique qui nous est proposée. Je recherche une sorte de transe, je pense que c'est l'objectif, mais sans y parvenir, les enchainements sont trop décousus, et on passe sans transition de solos de batteries, à des sonorités plus électro, des rythmes afro voire à un répertoire d'église...
Je n'exclue cependant pas d'être passée totalement à côté de cette performance, sans doute trop conceptuelle pour moi.



Peu avant 23h00, les Legendary Pink Dots prennent le relai. Les Legendary Pink Dots c'est qui ? c'est le groupe post-punk psychédélique industriel new wave techno pop world jazzy, oui, rien que çà et j'en passe, souvent résumé en quelques dizaines d'albums et une trentaine d'années d'expérience, çà dit tout et çà dit rien, ...bref, si on veut se faire une idée, il faut écouter.

Le groupe entre sans mot dire, Edward Ka-Spel en tenue (et coiffure) monacale, ceinture en corde et écharpe rose. Dès les premières notes de The Unlikely Event, le public resté bruyant au bar, se rapproche (enfin) de la scène.



C'est efficace. Tous les ingrédients sont là, une très belle intensité dans la voix, une guitare qui sonne par moment comme un clavecin à la And Also The Trees, quelques rires glauques et cris perçants, le vocabulaire indispensable "disappear" "death" "needle" "soft" "secret"... Les gars ont du métier, c'est indéniable. Les morceaux sont précis, le chanteur est parfait dans son rôle de conteur médiéval. Troubadour en 2011, il raconte des histoires, mime son désespoir, calcule tout, jusqu'à la lenteur de ses gestes, se retient même de sourire lorsque qu'un couple visiblement éméché le singe en titubant.



Malheureusement, c'est vain. Un tel désespoir est crédible à 18 ans. Trente ans plus tard, il me semble inutile pour ne pas dire déplacé de faire semblant de souffrir devant un public venu davantage pour passer une bonne soirée que pour pleurer sur son sort et commémorer les dark années eighties...




Pour ne pas s'autoparodier, les Legendary Pink Dots auraient tout gagné à jouer de bon cœur, sans tricher sur leur véritable humeur et à dire bonjour et merci à un public venu les acclamer...mais bon, on ne va pas à une grand-messe gothique pour rigoler non plus... je dois être de trop mauvaise foi. D'ailleurs, j'ai déserté avant la fin...

The Legendary Pink Dots : les dernières chroniques concerts

The Legendary Pink Dots + Waveland en concert

The Legendary Pink Dots + Waveland par Cathy VILLE
Le Sonic - Lyon, le 10/05/2016
The Legendary Pink Dots Retour dans les années 80 avec The Legendary Pink Dots, groupe de post punk anglo néerlandais. Inclassable, leur musique rock psychédélique détonne... La suite

The Legendary Pink Dots + Bleu en concert

The Legendary Pink Dots + Bleu par barbitta
Embobineuse - Marseille, le 22/04/2011
On a tous entendu parler d'un lieu mythique sans jamais encore avoir eu l'occasion de s'y rendre. Une amie de travail me propose d'aller écouter son neveu Emmanuel à... La suite

The Legendary Pink Dots + Kulfi en concert

The Legendary Pink Dots + Kulfi par Jacques 2 Chabannes
Le Poste à Galène - Marseille, le 12/04/2009
" Welcome To The Machines... " (Impressions ou (réd)action ?) Dès l'intro, Kulfi me harcèle l'esthétique : " ça " capuche, " ça " porte larges lunettes d'aviateur, " ça "... La suite

L'Embobineuse Marseille : les dernières chroniques concerts

x25x + Action Beat + Sister Iodine en concert

x25x + Action Beat + Sister Iodine par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 06/04/2018
Après le très chouette premier set de la rencontre au sommet entre Stéphane Belmondo et Henri Florens au JAM me voici d'un coup de vélo à l'Embobineuse ... Si au JAM je faisais... La suite

G.W. Sok + Kanipchen-Fit en concert

G.W. Sok + Kanipchen-Fit par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 16/03/2018
Dès que le sympathique concert de West of the Moon s'est terminé j'ai repris mon vélo et me suis mis en route vers la Belle de Mai, direction l'Embobineuse où devait être sur le... La suite

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) en concert

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) par Agent Massy
L'embobineuse, Marseille, le 22/02/2018
Brutal Measures : Lydia Lunch & Weasel Walter + Grrzzz Grrzzz Un duo, marqué par la vie. Les marques du temps, et on peut aussi fantasmer les marques de la vie reçue en... La suite

Big Satan en concert

Big Satan par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 17/02/2018
Rien de tel après deux grosses semaines de boulot bien chargées que de se prévoir une belle soirée de concert pour se changer les idées (et du même coup prendre du retard de... La suite