Accueil Chronique de concert The Limiñanas + Sarah McCoy
Mardi 16 janvier 2018 : 12594 concerts, 24811 chroniques de concert, 5192 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Limiñanas + Sarah McCoy

The Limiñanas + Sarah McCoy en concert

La Cigale - PARIS 29 septembre 2106

Critique écrite le par

Ce jeudi 29 septembre les Limiñanas montent à la capitale ! Et c'est peu dire que La Cigale affiche la forme des grands soirs. Il n'est pas encore 20h et la foule se presse déjà. La salle se remplit peu à peu d'amis, de curieux, de passionnés.


Il faut dire que le buzz et le bouche-à-oreille ont bien fait les choses. Difficile d'échapper aux perpignanais ce soir avec une couverture médiatique pareille. De Télérama en passant par les faux-frères ennemis Inrocks et Rock'n'Folk, pas un hebo ou un mensuel qui n'y soit pas allé de son éloge. Dans les milieux autorisés, on s'autorise à penser qu'on tient là un très grand groupe de rock en France. Si je m'autorisais, je dirais même qu'on tient un très grand groupe de scène. Ce qui est plutôt une bonne chose quand on est fan de musique et de photo !


Bref, la promesse de prendre une nouvelle déflagration sonore, 4 mois après celle vécue à Marseille au Poste à Galène, était trop tentante. C'est donc billet IDTGV en poche (ce n'est pas super glamour j'en conviens mais faut-il rappeler que ConcertAndCo ne défraie pas encore les vaillants chroniqueurs qui, au péril de leur vie, tout ça, tout ça...) que je m'en vais faire mon pèlerinage Liminanesque quasi rituel.


Tout a sans doute déjà été dit à propos de Marie et Lionel (cf. la couverture presse dithyrambique évoquée plus haut...), couple "à la ville comme à la scène", et du groupe qui les accompagne pour défendre Malamore, leur dernier album. Moi je suis là pour en prendre plein les oreilles et, accessoirement, quelques photos. Alors je ferai court, un peu comme ce set qui a duré près d'une heure et demie je crois, mais qu'on aurait volontiers prolongé.


Je me contenterai donc de rappeler quelques vérités :
1) Les Limiñanas ne font jamais les choses à moitié. La Cigale, une première ? OK, mais alors pas sans quelques invités prestigieux, à commencer par Pascal Comelade, dont la présence aux claviers vient bonifier chacun des morceaux joués ce soir. Autre bonne surprise, un Jean-Pierre Kalfon en grande forme qui vient déclamer "L'orgie parisienne ou Paris se repeuple" d'Arthur Rimbaud, sur un accompagnement sonore rappelant que les Limiñanas sont(aussi) le groupe idéal d'une bande son aux multiple facettes. Enfin, last but not least, let me introduce... Mimi de Montmartre. Un peu de go-go action, et pourquoi pas après tout ? Les Lords of Altamont le font bien, eux. De temps en temps la dame (no offence, c'est juste qu'on ne dit plus demoiselle il parait) vient nous gratifier d'interventions bien senties, dans un esprit sixties qui colle parfaitement à l'ambiance.


2) Les Limiñanas jouent fort. Tant pis pour les enfants et les personnes âgées. La formule basse, batterie, chants, claviers et guitares (jusqu'à 4 quand la chanteuse Nika accompagne à la guitare sèche !) y est pour beaucoup. Ajoutez à ça un Ivan Telefunkez qui torture parfois un archet sur sa 6 cordes et les pédales wahwah de Lionel qui ajoutent de la distorsion à un mur du son déjà bien présent et vous imaginerez facilement la déflagration sonore dont il est fait état ci-dessus.


3) Attention scoop... les Limiñanas sont un groupe ! Lionel et Marie, certes, mais bien entourés des Nika et Ivan précédemment cités et accompagnés de Mickaël à la basse et Alban aux cordes et claviers. Un gang soudé qui semble prendre autant de plaisir que ce qu'il donne dans un set carré et bien huilé.


4) Les Limiñanas ont bon goût. Mais comment pourrait-il en être autrement de la part d'un groupe dont plusieurs membres portent des T-shirts des Stooges :) En concert, ce bon goût se traduit par des reprises qui passent très très bien ! Ce soir c'était notamment The Lords of The New Church. Me sera-t-il permis de suggérer, puisqu'on parle de la bande à Iggy, un bon vieux TV Eye pour une prochaine ? Bref, ce soir, vous l'aurez compris, ce n'était que du bonheur !


Pour ceux qui regrettent de ne pas avoir été là, et histoire de rajouter encore à leur compréhensible douleur, voilà la set list.

PS 1 : il serait injuste de ne pas parler de Sarah McCoy qui a vaillamment assuré une première partie pas évidente, jouant à fond le jeu d'un univers que je ne partage pas forcément mais qui a le mérite d'être sincère !


PS 2 : injuste également de ne pas faire une mention spéciale pour les lights ! Pas facile à gérer pour les photos... mais c'était mortel !

Sarah McCoy : les dernières chroniques concerts

Sarah McCoy + Matt Low en concert

Sarah McCoy + Matt Low par Pierre Andrieu
Le Baraka, Clermont-Ferrand, le 14/11/2015
En cette soirée du 14 novembre, il y a deux options qui s'offrent à nous : rester cloîtrer chez soi et déprimer comme un chien en pensant aux victimes des attentats de la veille à... La suite

The Liminanas : les dernières chroniques concerts

The Limiñanas (featuring Anton Newcombe et Emmanuelle Seigner) en concert

The Limiñanas (featuring Anton Newcombe et Emmanuelle Seigner) par Antoine Serrurier
La Maroquinerie, Paris, le 07/12/2017
Adoubés par le légendaire Anton Newcombe (en guest royal pour la soirée), les Limiñanas ont brillamment retourné La Maroquinerie avant les fêtes de fin d'année. Les Catalans... La suite

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) en concert

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) par Daddrock
Theatre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2017
Dress code du soir à Fourvière, HELLFEST ! Le ton est donné. Ce sera fort, bruyant, décapant. Pour oublier une première partie au goût fade proposée par The Liminanas, il fallait... La suite

Royal Blood + The Liminanas (Festival les Nuits de Fourvière 2017) en concert

Royal Blood + The Liminanas (Festival les Nuits de Fourvière 2017) par Cathy VILLE
Théâtre antique de Fourvière - Lyon, le 10/07/2017
Après les orages de fin d'après midi, place au soleil pour une soirée qui s'annonce sous de bons hospices. Si la dernière radée à bien refroidi la pierre du théâtre antique, elle a... La suite

The Pleasures + The Limiñanas en concert

The Pleasures + The Limiñanas par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 24/02/2017
Flute. Ou alors merde. Déjà vu un super concert hier soir (produit par le Poste à Galène, comme ce soir) mais bien obligé de ressortir - on ne peut quand même pas laisser passer... La suite

La Cigale - PARIS : les dernières chroniques concerts

Tess Parks, Cannibale, You Said Strange, The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

Tess Parks, Cannibale, You Said Strange, The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) par Paskal Larsen
La Cigale, Paris, le 05/03/2017
Une petite convention de disques (hors festival) Paris Loves Vinyl le matin à l'Espace Reuilly, histoire de dépenser un peu d'argent (investi dans une édition vinyle originale... La suite

The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) par Samuel C
La Cigale, Paris, le 05/03/2017
Certains artistes sont trop rares dans nos contrées, d'autres n'hésitent pas à franchir nos frontières avec régularité : c'était ainsi dimanche 5 mars 2017 le 55ème concert des... La suite

JOSE GONZALEZ & THE STRING THEORY en concert

JOSE GONZALEZ & THE STRING THEORY par Stéphane Pinguet
La Cigale, Paris, le 25/01/2017
A l'annonce cet automne d'une tournée réunissant le chanteur Folk suédois José González (Junip) et le collectif The String Theory -composé d'ensembles originaires de Göteborg... La suite

Thee Oh Sees + Magnetix en concert

Thee Oh Sees + Magnetix par Coline Magaud
La Cigale, Paris, le 14/09/2016
Que de bruit hier soir à la Cigale avec l'affiche Thee Oh Sees + Magnetix ! Le duo français Magnetix est parfait comme numéro d'ouverture pour le groupe de John Dwyer :... La suite