Accueil Chronique de concert The Mission + The Dead Guitars
Vendredi 15 novembre 2019 : 12026 concerts, 25765 chroniques de concert, 5276 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Mission + The Dead Guitars

Le Poste à Galène, Marseille 7 Février 2008

Critique écrite le par

C'est dans une salle surchauffée mais à l'atmosphère pour une fois respirable garnie de bikers anglais, de metalleux en goguette et de gothiques coque(t)s, que the Dead Guitars entament jovialement leur set parfumé à la bière.



Les cinq membres du groupe anglais nous livrent 45 minutes de rock progressif aux accents pop et new wave harponnés par la batterie monstre des Mission rajoutant une sonorité hard qui n'est pas pour déplaire à nos bikers anglais.



Les morceaux sont bien ficelés, réchauffés par un chanteur allègrement transporté dans un monde parallèle ; le Poste à Galène s'agite, le passage à l'acte réussi.



Juste un petit bémol frustré en direction de ce même chanteur qui a nargué toute la salle avec sa clope à la fin du set. Être zicos, ça a du bon..

Après la pause comptoir, la pression monte d'un cran avec l'arrivée de The Mission ,



groupe fondé en 1986 par le guitariste de Sister of Mercy qui reste le seul membre originel des quatre, sorte de Bono aux cheveux rouges et lunettes de soleil, grand supporter de Liverpool et de vin rouge français.



Un petit air introductif qui aurait fait danser Franck Sinatra prépare leur entrée en scène, sobre et peut-être un peu négligée (on regrette le jogging blanc du batteur de ce groupe reconnu pour son esthétisme gothique..).



Les morceaux en forme de rock mélodique aux touches atmosphériques sont des recettes à succès avec paroles reprises en chœur, claps-claps endiablés et les briquets allumés des fans conquis. Je me sens presque de trop devant cette déferlante passionnée, mais je fais courageusement front.



Et les bonnes surprises s'enchaînent, entre une reprise des Stooges , une de Neil Young et des paroles empruntées à Patti Smith , ou un son de guitare devenu mélodie de guimbarde planante. Le Poste à Galène pogote et se dandine ; l'on m'explique avec une courtoisie fébrile la discographie du groupe, entre deux roulements magistraux de batterie aux toms clonés.



Deux rappels, anticipés et parfaitement maîtrisés, la même petite musique de comédie musicale histoire de clore le show ; puis les grandes portes s'ouvrent, déversant un flux continu de tympans repus et de sourires conquis longeant l'impressionnant tourbus de ce ‘Farewell Tour'.



Photos Emmy Etié pour Live In Marseille

Le Poste à Galène, Marseille : les dernières chroniques concerts

the Fuzz and Drums + No Jazz Quartet (Tchoc Fest 2)  en concert

the Fuzz and Drums + No Jazz Quartet (Tchoc Fest 2) par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille , le 12/10/2019
Pas facile de savoir par où commencer ce soir. Au Café Julien il y a l'émouvante Shannon Wright en solo au piano et au Makeda il y a le 2ème Tchoc Fest avec Mure, Doc Vinegar,... La suite

Minuit 10 en concert

Minuit 10 par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 26/09/2019
Compliqué d'écrire sur ce concert dont je n'ai vu que la toute fin, pris aucunes notes et sachant que depuis j'ai vu pas moins de 25 groupes en live ... (David Lafore et les... La suite

The Dizzy Brains en concert

The Dizzy Brains par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 26/09/2019
The rock band from Madagascar passait ce soir, et pour la 2ème fois à Marseille. J'avais repéré ce groupe de petits jeunes bien énervés il y a quelques années. Il faut dire qu'ils... La suite

Conger ! Conger ! + Poutre en concert

Conger ! Conger ! + Poutre par Catherine B
Makeda, Marseille, le 19/09/2019
a ... Donc hier soir et parce qu'il y a de la poésie dans la noise, à cause d'eux. Il y a ce qu'on entend, c'est fort, douloureux, l'exutoire pour le mal dedans... et la violence... La suite