Accueil Chronique de concert Pixies
Mardi 18 février 2020 : 10823 concerts, 25924 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Pixies

Pixies en concert

Olympia, Paris 29 septembre 2013

Critique écrite le par




Les Pixies sont sans nul doute le groupe de Rock le plus important de la fin des années 80 et du début des années 90 ! Avec 4 albums en 4 ans, ils marquèrent de leur empreinte le paysage rock de l'époque en proposant des pop songs noisy à la limite du punk. Leur son caractéristique influença la grande majorité des groupes de rock à guitares dans les années qui suivirent et notamment toute la scène grunge et brit pop.

Après une séparation inattendue, en 1992, qui verra leur leader Frank Black publier une multitudes d'albums inégaux et leur bassiste pondre un album majeur des 90'S et un tube mondial avec son groupe The Breeders, se reformèrent en 2004 pour une série de tournées, sans publier la moindre nouvelle chansons. Les Pixies resurgissent en cette fin d'année 2013 avec un EP et une nouvelle tournée, même si la bassiste et choriste Kim Deal a quitté le navire.

C'est dans un Olympia sold out, peuplé de quadras, que le groupe de Boston entame sa tournée Européenne. Après une intro de concert intéressante qui met en valeur leur son caractéristique, les Pixies enchaînent les tubes, de Where is my mind, à Monkey goes to heaven en passant par Velouria, Gouge away, me Voy, Motorway to roswell, Nimrod song, Dig for fire, Here comes your man... Cette set list best of, ponctuée de nouveaux singles qui se fondaient bien dans l'ensemble aurait pu contenter tous les fans, mais elle laissera complètement sur leur faim.



Ce n'est pas l'absence de Tame sur la set list qui explique ce sentiment, c'est simplement le fait que c'est une version "canada dry" des Pixies qui se produisait sur la scène de l'Olympia. Ça ressemblait aux Pixies, ça avait le son et les chansons des Pixies mais ce n'était certainement pas les Pixies. Ou alors après avoir ingurgité de fortes doses de tranxen !! L'absence de Kim Deal n'explique en aucun cas cette désillusion puisque sa remplaçante fait le boulot. Aucune des chansons, jouées en pilotage automatique voire de manière approximative, n'atteignent le niveau des enregistrements sur les albums. Expédiées à la va vite par un groupe qui a franchement l'air de s'ennuyer et dont le charisme est aux abonnés absents, elles n'offrent à aucun moment la moindre improvisation, la moindre innovation. Elles sont jouées sur un tempo lent sans la rage et l'âme qui caractérisaient les versions des albums.

De plus le light show, enchaînement des chansons n'ont rien apporté à l'ambiance, que peu difficilement créer un groupe sans charisme , sans envie et sans implication. C'est rageant car dieu sait que j'aime les Pixies !

C'est donc un bien triste revival auquel nous avons assisté hier soir à l'Olympia et qui vient confirmer que les mauvaises prestations du Zénith en 2004 n'étaient donc pas un hasard et qui j'en ai bien peur ne peut être imputé aux errances caractéristiques d'un début de tournée...




Lundi 30 Septembre 2013 : LIVE IN CONCERT FROM PARIS....live stream on DEEZER à 21 heures : http://smarturl.it/pixieswwapp01

> Réponse le 30 septembre 2013, par SMGFB

Moi aussi j'étais au concert et j'ai été également un peu déçu. Mais je ne pense pas que cela vienne du manque de charisme, de l'absence de rage ou du tempo trop lent du groupe. En effet, je les ai vus régulièrement en concert depuis 1989 et ils ont toujours été comme ça sur scène (la seule différence venait de Kim Deal qui aimait bien parler entre les chansons pour essayer de faire rire l'assemblée mais sans que grand monde ne comprenne vraiment ce qu'elle disait !) mais ils arrivaient quand même à transmettre une telle énergie par leurs chansons que la salle était en feu. Là, la salle n'a pas beaucoup été en feu et je pense que ça venait plutôt de leur set list mal choisie, car s'ils ont joué pas mal de classiques où l'ambiance montait d'un cran, ils ont aussi alterné avec pas mal de...  La suite | Réagir

> Réponse le 30 septembre 2013, par UncleB

Faux, archi faux la salle était comble et comblée. L'énergie était là, le son aussi. J'avais vu des concerts d'eux décevants mais pas celui-ci. Ils dégageaient du plaisir de jouer ensemble. J'étais accompagné d'un ami plutôt porté sur un autre style et il a été bluffé.  Réagir

> Réponse le 01 octobre 2013, par Bartsho

[Olympia, Paris - 30 septembre 2013] Je te rejoins complètement. J'avais raté leurs précédents concerts, notamment aux Eurockéennes de Belfort. Au lieu de faire plus ou moins 30 chansons a la va vite, ils auraient pu au moins jouer "hey"... Pas d'émotion visible, ni âme... Une impression qu'ils étaient déjà pressés d'en finir juste après avoir commencé ! Peut-être trop d'attente ou leur âge ? Je ne comprends pas bien. Une impression de récitation un peu comme dans un studio d'enregistrement. Heureusement le son a l Olympia est bon mais côté ambiance ce n'était vraiment pas top ! merci pour vos impressions !   Réagir

> Réponse le 01 octobre 2013, par mikegrivy

A chaque sortie des pixies, toujours les mêmes critiques, titres s'enchainant trop vite, groupe peu communicatif, ils ont pas fait ma chanson préférée, booooouuuuuuuhh c'était pas bien ?!!! Ayant suivi toute leur carrière, j'ai jamais vu le gros Black faire du Mick Jagger ou monter sur les amplis pour slamer dans le public... J'ai jamais vu Joey Santiago à la sauce Catholics... J'ai jamais vu non plus David Lovering avec une double caisse et en format huit pattes à la Slayer ... Et enfin j'ai jamais vu Kim Shattuck tout court, mais pour le coup elle a fait son boulot et bien même. Quant à la setlist, eh oui il manque quelques morceaux, oh la la !! Pour Tame, fallait passer son chemin du dimanche, pour Monkey faillait passer son chemin du lundi, ouh les vilains Pixies qui font même pas...  La suite | Réagir

> Réponse le 01 octobre 2013, par ML

[Olympia - 30 septembre 2013] Bonne set list, la nana qui remplace Kim fait effectivement le job. Le vrai problème (et c'était déjà le cas en 2008 au Zenith), c'est qu'ils massacrent leurs chansons sur scène. Elles sont mal jouées, mal chantées avec des balances dégueu... L'ambiance au concert était bonne mais comme ce sont des légendes, on leur pardonne tout...  Réagir

> Réponse le 01 octobre 2013, par Hubdel11

[olympia paris - 29 septembre 2013] Ben moi je l'ai trouvé bien bof ce concert. Le son était franchement mauvais, on entendait à peine Frank Black, une ou 2 fois la guitare de Joe Santiago arrivait en retard, pas de sa faute, mais je me demande ce qu'ils foutaient à la console. Tu vois le gars attaquer et le son arrive 2 ou 3 secondes après. La playlist était déroutante, avec des morceaux peu souvent joués, ce qui n'est pas un mal en soi, mais qui demande plus d'efforts et avec le mauvais son... pas évident. Ensuite il y a la salle, pas du tout adaptée. Tu es mal installé, si bien que tu vas dans la fosse et là c'est l'asphyxie. Mais çà c'est pas la faute des Pixies. On n'a pas de salle digne de ce nom à Paris. Bruxelles et Londres sont bien mieux loties.  Réagir

> Réponse le 01 octobre 2013, par guimeud

[olympia paris - 29 sept 2013] J'ai assisté au premier concert dimanche et je dois dire que j'ai aimé car je sais apprécier ce que j'ai et je ne cours pas désespérément après le temps... qui passe ! Évidemment 20 ans plus tard ce n'est jamais pareil vous aussi vous avez changé physiquement et psychologiquement ! LES MOTIVATIONS EVOLUENT aussi... Et oui quand j'ai revu les Pogues, ce n'étaient pas les Pogues des années 84, Joe Jackson que j'adore s'est assagi et pourtant j'ai adoré son concert à l'Olympia en 2012... Un Paul Weller en 2012 pas génial mais il fait partie de mon histoire... Je pourrais pleurer car plus jamais les Clash n'apparaîtront sur scène etc etc. Les super profs des concerts, les super fans ET LES JAMAIS CONTENTS sont parfois fatigants, restez à la maison devant vos dvd ou autres... Je trouve que...  La suite | Réagir

> Réponse le 01 octobre 2013, par Nhog

[Olympia - 30 Septembre 2013] Déja comment prendre au sérieux la critique de lol quand on sait qu'il ne connait même pas le titre des chansons des Pixies ! Me voy n'est pas une chanson des Pixies, tu dois parler surement de Isla de Encanta, mais bon ne pas savoir le titre des chansons prouve que tu n'es pas un fan. Bref, dans la salle il y avait 2 types de personnes : - les moins de trente ans qui s'ennuyaient fortement et mis à part quelques chansons (dont where is my mind) restaient tranquillement au fond de leur fauteuil (j'étais en balcon) - les plus de 35 ans qui headbangaient beaucoup et qui chantaient et criaient énormément. Je fus du second type et j'ai passé une soirée fabuleuse. On est bien loin des concerts poussifs de 2004 où l'on voyait bien qu'il y avait un gros problèmes dans le groupe. Là, les...  La suite | Réagir

> Réponse le 01 octobre 2013, par Bartsho

Peut-on être un vrai fan des Pixies et ne pas apprécier un concert de leur part ?? J'ai l'impression que non et que certains ne sont pas très ouverts d'esprit et sont là pour casser les fans (que je suis) juste parce qu il faut défendre "leur" groupe... En fait, je crois que c'est normal d'avoir des avis différents. On a en effet chacun notre ressenti du concert quelque soit son statut de spectateur (fan, "demi fan", ou suiveur.. et pour ma part je suis fan et ce groupe fait partie de mon top 3 des années 90... que j'ai aussi beaucoup joué avec mon groupe de musique de l'époque... cela date :(( ... ) et aussi sa propre attente d'un concert en général ! (moi j'ai fais pas mal de concerts mais surtout des groupes que j'adore en général et comme grosse déception, j'ai vu aussi Keziah Jones...  La suite | Réagir


Pixies : les dernières chroniques concerts

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar,  Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) en concert

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar, Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 23/07/2017
Live Nation avait assuré ne pas gagner d'argent en organisant le premier Lollapalooza parisien. Le cachet des artistes devait en effet être conséquent pour réunir sur 48 heures... La suite

Arcade Fire, Temples, Pixies, Julien Doré, Len Sanders, Le fils du facteur, l'Orchestre Tout puissant Marcel Duchamp XXL (Paléo festival 2017) en concert

Arcade Fire, Temples, Pixies, Julien Doré, Len Sanders, Le fils du facteur, l'Orchestre Tout puissant Marcel Duchamp XXL (Paléo festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo festival, Nyon, le 19/07/2017
Len Sanders Pour le deuxième jour du Festival Paléo 2017, je démarre les concerts par Len Sanders qui est une jeune suisse. On peut définir sa musique comme de l'électro-pop... La suite

Interview avec Steve Albini du groupe Shellac (en tournée en mai 2017) en concert

Interview avec Steve Albini du groupe Shellac (en tournée en mai 2017) par Pierre Andrieu
Chicago, le 03/06/2017
Inutile de tourner autour du pot, Steve Albini est une légende vivante du rock, une légende hautement respectable pour son travail d'ingé son/producteur réalisé sur des disques... La suite

Pixies (Nuits de Fourvière 2016) en concert

Pixies (Nuits de Fourvière 2016) par Stéphane Pinguet
Théatre Antique de Fourvière, Lyon, le 20/07/2016
Douze ans déjà que le gang de Boston s'est reformé! Alors qu'il avait choisi dans un premier temps de revenir sur le devant de la scène seulement pour remplir les comptes en... La suite

Olympia, Paris : les dernières chroniques concerts

Stereophonics en concert

Stereophonics par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 29/01/2020
21 années se sont écoulées entre le premier et le dernier passage des Stereophonics à l'Olympia. En 1999, c'était rock mais déjà passable, le public était jeune et Kelly Jones... La suite

Hubert-Félix Thiéfaine en concert

Hubert-Félix Thiéfaine par lol
Olympia, Paris, le 22/11/2019
Deux soirées à l'Olympia clôturaient la tournée triomphale de rétrospective des 40 ans de carrière d'Hubert-Félix Thiéfaine. Initiée il y a plus d'un an, elle avait fait escale... La suite

Rival Sons + MNNQNS en concert

Rival Sons + MNNQNS par Lebonair
Olympia - Paris , le 09/11/2019
9 mois jour pour jour après un Bataclan complet, les Californiens de Rival Sons sont revenus à Paris investir la salle mythique de l'Olympia et toujours à guichets fermés. En... La suite

King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

King Gizzard and the Lizard Wizard par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 14/10/2019
Si on devait effectuer un test ADN sur la musique de King Gizzard and the Lizard Wizard, on trouverait forcément des cellules souches de Violent Femmes, King Crimson, Iron... La suite