Accueil Chronique de concert The Pleasures + Qúetzal Snåkes + Meatbodies
Mardi 18 septembre 2018 : 14201 concerts, 25154 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Pleasures + Qúetzal Snåkes + Meatbodies

The Pleasures + Qúetzal Snåkes + Meatbodies en concert

Le Poste à Galène, Marseille 12 avril 2016

Critique écrite le par

Soirée de rock très très copieuse au Poste à Galène ce mardi-là : trois groupes s'enchaînent sans temps mort et dans des styles suffisamment variés pour éviter tout essoufflement du public, un public bien garni en l'occurrence !


En première partie The Pleasures, nouveau groupe ultraconsanguin puisque composé des bien connus Pascal, Miguel, Stéphane, Patrick, autrement dit d'ex-Aggravation, Ich Bin Dead, Technicolor Hobo, Neurotic Swingers, pour ne citer qu'une référence par musicien (mais on doit pouvoir arriver à 15 groupes, sans forcer...). Ils ont du métier, c'est sûr, on se demande quand même pendant un moment ce qui va pouvoir faire la plus-value de cet énième groupe de rock un peu pépère, d'autant qu'ils paraissent d'abord un peu sur la réserve (ça peut se comprendre, pour un premier show devant une salle pleine de potes et de chroniqueurs vicelards...), mis à part Pascal dont le jeu de scène outrancier est toujours plaisant à voir.

Fort heureusement, ils prennent confiance au moment où leurs titres se musclent (dans la deuxième moitié du set) et deviennent un poil plus originaux : mélodies et breaks se font plus accrocheurs, on oublie l'absence de basse quand une troisième gratte apparaît, on dirait même que Miguel le batteur, tape plus fort (mais sans jamais croiser les baguettes - il doit être superstitieux peut-être ?) Quand la section cordes prend toute sa place, on pense aux Neurotic Swingers (à 50 % d'ADN en commun, ce n'est pas un hasard...). Fait marquant vers la fin, une amusante parodie de My Generation des Who, joliment interprétée et chantée (après vérification, c'était bien fait exprès !). Bon, c'est sûr, ce groupe encore un peu flou sur sa direction artistique ne va peut-être pas réinventer la machine à courber les bananes tout de suite, mais la soirée est finalement bien entamée grâce à lui...

Setlist :
Feel it else
Deep inside
Do my Best
Sweet sad loving
Another Day
Shake it on down
Who cares
Now I believe


La suite avec un groupe qui (on le savait déjà !) joue environ 6 fois plus fort - à trois guitares et une basse, il faut bien ça : nos chouchous des Qúetzal Snåkes, qui ont sorti un pur disque de tueurs, nous font comprendre rapidement qu'ils ne sont pas là pour rigoler. Alignées comme à la parade (vu la taille de la scène ils sont obligés, le risque de manche planté dans le pif du voisin est réel !), leurs 22 cordes en tout (et sans doute autant de pédales) déploient un vacarme d'une belle amplitude, joliment rythmé, lardé de twangs parfaitement maîtrisés, martialement conduit par une batterie féroce, oh putain... c'est juste jouissif. Au point de faire rapidement fuir ma mie, qui avait prévenu qu'elle ne resterait pas, si on sortait de la bienséance sonore où ce groupe n'est pourtant jamais entré. D'ailleurs et comme d'habitude je trouve d'abord la voix un peu noyée (mais c'est une constante chez tous les héritiers du shoegaze....).

Bon, c'est vrai, à un type au look problématique près (casquette et baskets blanches, gilet de pêche, est-ce bien raisonnable ?), ils ont quand même un look moins rigolo que les indispensables J.C. Satàn, repassés ici il y a peu, mais sonnent au moins aussi fort et parfois dans le même genre. Ont pour chanteur Alex Cyprine, une rock-star (encore) locale, aussi modeste que douée, et j'envie les gens (a priori rares) qui s'en rendraient compte pour la première fois ce soir (Concertandco suit le chanteur lui aussi depuis déjà bien 2 ou 3 groupes défunts !). Entre autres, Satan Cruz leur morceau au triton (nous sommes entre gens bien élevés, je n'y reviens pas) et déjà tuant sur disque, sonne formidablement en live, quitte à flirter dangereusement avec le metal. Une suite plus mybloodyvalentinesque, permet de souffler (enfin un peu) et mieux entendre le chant, avant de rebasculer dans le bruit contondant mais toujours musical et conclure sur les chapeaux de roues, un set aussi dévastateur et efficace que pourrait l'être un tsunami de type asiatique, laché sur la plage des Catalans un 15 août.

Setlist :
à l'instar de Thee Oh Sees *, une autre de leurs bénéfiques influences, il n'y en a pas !
[* Leur bassiste skinhead m'avait répondu, amusé et vaguement outré, à l'Embobineuse il y a quelques années, cette phrase magnifique : "Setlist ? We don't do setlists !"]


Bon, c'est pas tout ça, la soirée était déjà copieuse et on a bien fait marcher le bar, mais il reste un groupe à passer, les Meatbodies, emmenés par l'affreux mais hyper doué Chad Ubovich (découvert l'été passé sur scène, atrocement sapé et jouant la basse de Fuzz - le groupe de l'homme au plus gros mojo rock actuel au monde, Ty Segall). Ici pas de musicien au look problématique : ils sont TOUS problématiquement habillés, t-shirt blanc rentré dans pantalon noir remonté au delà du nombril (manque juste les bretelles), tout comme les guitares et basses accrochées sous le bras façon Thee Oh Sees. Une parfaite bande d'affreux jojos dont au moins un avec un regard psychotique, et assez mal attifés pour pouvoir jouer du grunge à travers leurs cheveux quand ça les chante, sans que ça ne choque personne à part les gens qui, justement, vont en profiter pour s'entrechoquer tout devant !

Sacré contraste de look avec, par exemple, les plutôt élégants Birth of Joy vus ici il y a quelques jours à peine. Alors oui, on est bien dans cette veine garage-rock SF qui cartonne depuis quelques années, emmenée par John Dwyer, Ty Segall et quelques autres. Et même si on a un des meilleurs tiers du son de Fuzz, groupe formidable, comme base pour s'appuyer, on a déjà beaucoup entendu ce genre récemment ! Mais le son est ici étonnamment propre et carré, et le cerveau n'a même pas à trop filtrer le raffut pour entendre des chansons très bien fichues et prenantes. Autrement dit, ils jouent moins fort que les Qúetzal Snåkes et c'est pas plus mal. Je ne connais que 3 ou 4 titres que j'entendrai tous ce soir : sautillante Mountain, musclée Tremmors, garage-rock Disorder, explosive Gold... Vu tout ce qu'on a déjà pris dans la gueule (à tous les sens du terme), leur set s'étire un peu mais se finit, lui aussi, par un rappel furibard idoine, conduit façon Panzer, et qui clot toute discussion possible. OMG, the ugly bastards, they sure kicked ass !...

C'est bon, n'en jetez plus, avec une soirée pareille, question rock qui pousse au cul, on est gonflé à bloc pour les 15 prochains jours... merci et bravo pour l'organisation de ce splendide plateau.

Setlist (ramassée) :
Mountain
Him
Tremmors
Disorder
Gold
Disciples
Two
Off
Plank
Hibo
Rotten
Touch
Wahoo
Haunted
Gyre

Photos d'album glanées sur le web - sauras-tu trouver l'intruse ?

> Réponse le 16 avril 2016

What is that fuking picture of the Pleasures. Get your facts right before publishing a photo, that is not us, we are not some heavy metal glam band (NdPh : no kidding ?! ;-))  Réagir


Meatbodies : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 08/07/2017
Devenir un vieil Eurockéen ? Ce n'est pas être vieux et aller encore au festival, non, c'est juste faire le constat que d'y aller pour la 24 ième p...n d'année d'affilée, donne... La suite

Meatbodies + Brain Zero en concert

Meatbodies + Brain Zero par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 14/04/2016
Éparpillé par petits bouts façon puzzle, voilà dans quel lamentable état nous a mis le méchant concert à la Coopé des malades de Meatbodies, le groupe de Chad Ubovich (aka le... La suite

Fuzz - Ty Segall, Charles Moothart & Chad Ubovich - (Festival Rock en Seine 2015) en concert

Fuzz - Ty Segall, Charles Moothart & Chad Ubovich - (Festival Rock en Seine 2015) par Pierre Andrieu
Domaine national de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Fuzz Comme à La Route du Rock quinze jours plus tôt au début d'une fraîche soirée de rêve présentant également Wand, Thurston Moore, Algiers et Timber Timbre, mais... La suite

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015) en concert

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 14/08/2015
Encore une très bonne édition de La Route du Rock, avec quatre jours permettant de plonger dans un grand bain de musique indé classieuse, du 13 au 16 août 2015, à quelques... La suite

Pleasures : les dernières chroniques concerts

Pleasures en concert

Pleasures par Catherine B
Café Julien, Marseille, le 22/06/2018
Who cares the way we dance ? Vous Messieurs ! Hier soir au Café Julien, les étirements jouissifs (pas d'autre mot me vient tout de suite) de nos pauvres corps endoloris par... La suite

The Pleasures en concert

The Pleasures par pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 13/04/2018
Après une fin de semaine particulièrement éprouvante (genre tu apprends que la maison de voisins vient d'être rachetée par un promoteur pour y faire un immeuble de 6 niveaux et... La suite

The Pleasures + The Limiñanas en concert

The Pleasures + The Limiñanas par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 24/02/2017
Flute. Ou alors merde. Déjà vu un super concert hier soir (produit par le Poste à Galène, comme ce soir) mais bien obligé de ressortir - on ne peut quand même pas laisser passer... La suite

Little Barrie + the Pleasures en concert

Little Barrie + the Pleasures par Gilles Borgogno
Le Poste à Galène - Marseille, le 21/10/2016
Les aléas du parking (entendez pour se garer avec un véhicule hors-gabarit, vive les transports en commun !) nous ont fait rater la presque totalité de la première partie, mais... La suite

Qúetzal Snåkes : les dernières chroniques concerts

Nun's Violent Dance/ x25x / Quetzal Snakes en concert

Nun's Violent Dance/ x25x / Quetzal Snakes par Prakash
La salle gueule, Marseille, le 04/11/2016
C'est un exercice nouveau pour moi...écrire une chronique à la "hussarde". Je vais m'expliquer. Il faut que je relate un concert vieux d'un mois, pour lequel j'étais en mode "no... La suite

Sunsick (sun sick) + Qúetzal Snåkes  en concert

Sunsick (sun sick) + Qúetzal Snåkes par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 20/10/2016
Bien belle soirée commencée avec la touchante Miss Peregrine, a.k.a. Eva Green, dans le presque chef-d'oeuvre de Tim Burton du même nom. Ma boucle temporelle ayant tardé à se... La suite

Interview avec le groupe Qúetzal Snåkes à l'occasion de la sortie du EP <i>Cult Of Deafstruction</i> (21 octobre 2016) en concert

Interview avec le groupe Qúetzal Snåkes à l'occasion de la sortie du EP Cult Of Deafstruction (21 octobre 2016) par odliz
Marseille, le 20/10/2016
ITW Qúetzal Snåkes vs CONCERT AND CO G (Giaco - bassiste) // A (Alex -... La suite

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016) en concert

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 05/06/2016
Prog démente, site impeccable (superbe salle, jardin éphémère avec deux scènes extérieures bucoliques), soleil garanti, tarifs modérés, le This Is Not A Love Song Festival,... La suite

Le Poste à Galène, Marseille : les dernières chroniques concerts

The Needs and guests en concert

The Needs and guests par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 24/06/2018
Exercice difficile donc je serai bref ... un de nos chroniqueurs réguliers (que j'avais poussé à venir au Poste et) qui m'avait dit qu'il écrirait surement sur cette soirée ayant... La suite

Black Milk & Nat Turner Band + Mc Odysé en concert

Black Milk & Nat Turner Band + Mc Odysé par Sami
Le Poste à Galène, Marseille, le 18/05/2018
En une des magazines, sur les radios FM, sur les chaines musicales, dans les salles, dans les festivals, les classement de ventes, un certain style de rap, principalement... La suite

Therion en concert

Therion par Gandalf
Poste à Galène, Marseille, le 28/02/2018
D'un concert à l'Espace Julien avec quatre groupes au départ, nous nous retrouvons finalement en ce soir de février glacial au Poste à Galène avec seulement Therion à l'affiche... La suite

Wilko & Ndy + Africa Twin + Andreas + Bone (Inouis 2018) en concert

Wilko & Ndy + Africa Twin + Andreas + Bone (Inouis 2018) par Sami
Poste A Galène, Marseille, le 25/01/2018
Comme chaque début d'année les Auditions Paca/Corse propose sur deux soirs d'écouter des artistes de la région, avec la clé pour l'un d'entre eux de jouer au Printemps De... La suite