Accueil Chronique de concert The Spits + The Hatepinks
Vendredi 28 février 2020 : 10816 concerts, 25934 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Spits + The Hatepinks

Embobineuse - Marseille 20 Novembre 2006

Critique écrite le par

Live report from Massilia's Burning : http://massilia.burning.free.fr/

Programme alléchant à l'Embobineuse avec un concert réunissant les Hatepinks et les Spits from Seattle. Affiche malheureusement avortée au dernier moment il y a deux ans. En tout cas voilà de quoi démarrer la semaine en beauté. Vand essayant de faire croire qu'il travaille décline la partie, c'est donc en compagnie du seul Gas que j'arrive en avance à la Belle de Mai. Une place juste à côté plus tard et on est très avance, ce qui commence à devenir une mauvaise habitude. D'autant plus que le concert aura lui pas mal de retard.

Les Hatepinks attaquent donc devant une salle correctement remplie pour un soir de semaine et face à la concurrence proche et buzzesque des Bellrays. Les haines rose nous ont offert un set de tous les diables. Furieusement rock'n roll, terriblement dansant, totalement sauvage (et autre adjectif en -ent), la grande forme servie par un bon son quoiqu'un poil fort (moi qui gardais un mauvais souvenir du son de l'Embobineuse). A un Olivier déchaîné, sortant tout son célèbre attirail (sac plastique, scotch, saut furieux dans le public, ... particulièrement inspiré et fou ce soir) ont répondu des morceaux sauvages et fulgurants, encore plus dansant que d'habitude, délivrés par un duo basse-guitare tout en poses. Aller savoir pourquoi ce soir j'ai particulièrement bloqué sur les chœurs de Hugues, réalisant qu'ils apportaient beaucoup aux morceaux. Une avant-dernière précision pour dire que le public était en forme, et une dernière pour les morceaux joués, de manière non exhaustive et avec probablement quelques erreurs : Plastic bag ambitions, Sexual liberation animals, Fall in love with a JPEG file, Deine mutter die pute, Ich möchte ein eisbär sein, Microwave drugs, Living on plastic, We are le hatepink, Do the hateswing, Girl migraine, I'm a divorce, ... Vraiment très bon ce soir !

Place donc aux fameux Spits, dont j'avoue ne connaître que le nom et une maigre poignée de morceaux. Et la j'ai pris ma claque : les Spits c'est trop méchant ! Il porterait des coupes aux bols et des blousons en cuir qu'on croirait presque voir des Ramones tombé dans la soupe new wave. A la place ce soir ils portaient une belle panoplie de veste en jean déchiré particulièrement kitch. Les Spits ne sont pas très remuants sur scène mais ils en imposent, un mur de son hyper dansant, qui inconsciemment fait remuer la tête et les genoux et a rendu fou un public déchaîné. Double chant percutant, très ramonsien, mélodique et hargneux à la fois, clavier new wave, rythmique infernale, ... Dévastateur et sauvage, follement dansant, imparable, original (le mix punk / new wave, mais beaucoup plus dur que celui des Epoxies), simple et efficace, c'est frais et ça donne envie de s'amuser. Et surtout ça me convainc plus que sur disque, certes bons, mais pas au niveau de leurs perfs scénique du tonnerre. Que du bonheur !

Malheureusement le petit Gas étant fatigué et paraît il travaillant le lendemain (ah tiens moi aussi), on a du partir avant la fin à mon très grand regret. C'est chiant d'habiter "loin" ... En tout cas parti sans attendre grand chose des Spits j'ai été très agréablement surpris. Couplé à un excellent set des Hatepinks ça fait une très bonne soirée qui aurait gagné à commencer un peu plus tôt pour un lundi soir, histoire que je ne rate pas la fin du concert ...

The Hatepinks : les dernières chroniques concerts

Interview d'Olivier Gasoil (ex-Bleifrei, Gasolheads, Hatepinks, Irritones), pour la naissance de 'La Flingue' en concert

Interview d'Olivier Gasoil (ex-Bleifrei, Gasolheads, Hatepinks, Irritones), pour la naissance de 'La Flingue' par Philippe
Mon ordinateur, Marseille, 07/01/2013, le 07/01/2013
... La fin du monde n'a pas eu lieu et donc, l'immarcescible Olivier Gasoil joue encore dans un nouveau groupe, La Flingue. Question par clavier interposé à cet accro des écrans,... La suite

Les Jolis + The Hatepinks en concert

Les Jolis + The Hatepinks par Zhou
La Machine à Coudre - Marseille, le 13/06/2009
Après 6 ans - pile poil - de bons et loyaux services, les Hatepinks ont décidés de s'enterrer. Et pour de bon cette fois. Oublié le pseudo concert d'adieu d'octobre ! Cette fois... La suite

The Hatepinks en concert

The Hatepinks par Mystic Punk Pinguin
La Machine à Coudre - Marseille, le 24/10/2008
Hein, quoi, comme, le dernier concert des hatepinks ? Cette nouvelle traumatique avalée, on se dit que si le groupe le plus barré de la scène punk marseillaise se saborde après... La suite

The Hatepinks en concert

The Hatepinks par piou
l'Unplugged Aix en Provence, le 25/09/2008
Les reflets de cette fin de journée la rendent encore plus belle,unique,presque magique.Et quel caractère,un tempérament de feu. Plus de force dans les bras,je trouve plus mes... La suite

Embobineuse - Marseille : les dernières chroniques concerts

x25x + Action Beat + Sister Iodine en concert

x25x + Action Beat + Sister Iodine par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 06/04/2018
Après le très chouette premier set de la rencontre au sommet entre Stéphane Belmondo et Henri Florens au JAM me voici d'un coup de vélo à l'Embobineuse ... Si au JAM je faisais... La suite

G.W. Sok + Kanipchen-Fit en concert

G.W. Sok + Kanipchen-Fit par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 16/03/2018
Dès que le sympathique concert de West of the Moon s'est terminé j'ai repris mon vélo et me suis mis en route vers la Belle de Mai, direction l'Embobineuse où devait être sur le... La suite

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) en concert

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) par Agent Massy
L'embobineuse, Marseille, le 22/02/2018
Brutal Measures : Lydia Lunch & Weasel Walter + Grrzzz Grrzzz Un duo, marqué par la vie. Les marques du temps, et on peut aussi fantasmer les marques de la vie reçue en... La suite

Big Satan en concert

Big Satan par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 17/02/2018
Rien de tel après deux grosses semaines de boulot bien chargées que de se prévoir une belle soirée de concert pour se changer les idées (et du même coup prendre du retard de... La suite