Accueil Chronique de concert The White Stripes (Rock en Seine 2004)
Jeudi 19 juillet 2018 : 11983 concerts, 25099 chroniques de concert, 5220 critiques d'album.

Chronique de Concert

The White Stripes (Rock en Seine 2004)

The White Stripes (Rock en Seine 2004) en concert

Domaine de Saint-Cloud, Paris 27 août 2004

Critique écrite le par



Le sexe de groupe, c'est pas mal - paraît-il -, mais on ne nous enlèvera pas de la tête que rien ne dépasse une bonne séance de Rock 'n Roll à deux, quand les partenaires sont faits l'un pour l'autre, bien évidemment... Comme les White Stripes par exemple. Ils ne sont que deux, mais ils s'entendent si bien musicalement parlant, qu'ils n'ont pas besoin d'un groupe pour atteindre un orgasme sonique ! L'onde de plaisir géante rejaillit même jusque dans le public, aussi nombreux soit-il (dans un club où 350 personnes se pressaient en 2001, dans une salle de 1600 places en 2003 ou devant plus de 20 000 personnes à Rock en Seine aujourd'hui). Certains vont trouver tout cela assez sale, voire passible de la prison car Jack annonce dès le début des ébats, heu, du concert : "Hello France, my name is Jack White and this is my big sister, Meg White..." Même si au premier abord on pourrait croire que cela relève de l'inceste, cette copulation bestiale (avec pour seuls instruments les voix de Jack et Meg, une batterie, une guitare et un piano) intervient entre deux personnes majeures et vaccinées dont le lien de parenté provient uniquement d'un amour commun (et sincère) pour le blues, le rock, la pop et la folk music.



La saillie en public - brute, crade, authentique et sans concessions - d'une heure cinq commence à fond, pour bien planter le décor : les riffs de punk blues sursaturés de Jack et son chant hystérique forniquent avec la batterie minimaliste de Meg dans une Little room de l'Hotel Yorba sur Dead leaves and the dirty ground ou Black math... Puis, tout le monde communie sur la pop métallique d'I just don't know what to do with myself ; le texte de cette chanson signée Burt Bacharach/Hal David est même repris en chœur par le public ! C'est le moment de ralentir la cadence pour prolonger le bonheur et remonter dans les tours un peu plus tard. La pop innocente du très calme We're going to be friends et la version aussi ralentie qu'adoucie de Fell in love with a girl permettent donc, une fois de plus, de constater que les White savent varier les tempos et les ambiances, comme sur leurs disques... Malgré un ou deux blancs dans les enchaînements, quelques plantages anecdotiques (et dérisoires) de Meg ou de Jack, l'excitation ne retombe pas, loin de là... D'autant que les moments de bravoure guitaristique où Jack se prend pour Jimmy Page - Ball and biscuit, Girl, you have no faith in medicine - entre deux décharges de blues électrifié antique (Hello operator, Little bird, Death letter... ) viennent délicieusement pimenter la sauce.



Après ce va-et-vient infernal asséné sous des lumières de bloc opératoire, une brève pause s'impose avant le bouquet final... Les White Stripes réapparaissent après quelques secondes pour livrer une version joyeusement approximative mais incroyablement jouissive de leur Seven nation army planétaire. Ahhhhhh ! Quand les lumières se rallument, on allume une cigarette, et l'on tire frénétiquement dessus, un sourire aux lèvres, satisfait d'avoir participer à une orgie sonique entre Jack, Meg, le public et l'histoire du Rock 'n Roll de ses débuts à nos jours...

(Photos : Neon Fred)

Liens : www.rockenseine.com, www.whitestripes.com, www.tripletremelo.com , www.whitestripes.net.


Rock en Seine : les dernières chroniques concerts

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

Cassius (Festival Rock en Seine 2016) en concert

Cassius (Festival Rock en Seine 2016) par lol
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Rien n'est plus galvaudé que le label "french Touch" quand on parle d'électro. S'il est souvent accolé au premier péquin français qui fait de la musique avec un ordinateur,... La suite

Jack White : les dernières chroniques concerts

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Jack White en concert

Jack White par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 04/07/2018
Jack White s'affichait en lettres rouges sur le fronton de l'Olympia pour deux soirées (comme en 2012 et 2014). Ces dates ont été sold out en quelques minutes, l'une après... La suite

Jack White - concert exclusif France Inter en concert

Jack White - concert exclusif France Inter par Samuel C
Studio 104 (Radio France) - Paris, le 29/03/2018
"Il y a 15 ans était écrit le dernier grand hymne rock" rappelle avec passion Michka Assayas, en introduction du concert de Jack White, tandis que quatre roadies au look... La suite

Jack White en concert

Jack White par Boby
Le Transbordeur - Lyon , le 04/09/2012
Tout bleu, trop puissant, okay, Jack White est un génie ! Annoncée depuis mi juillet, la seule date de Jack White en septembre en France n'aura pas mis longtemps à être comble.... La suite

White Stripes : les dernières chroniques concerts

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Jack White en concert

Jack White par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 04/07/2018
Jack White s'affichait en lettres rouges sur le fronton de l'Olympia pour deux soirées (comme en 2012 et 2014). Ces dates ont été sold out en quelques minutes, l'une après... La suite

Jack White - concert exclusif France Inter en concert

Jack White - concert exclusif France Inter par Samuel C
Studio 104 (Radio France) - Paris, le 29/03/2018
"Il y a 15 ans était écrit le dernier grand hymne rock" rappelle avec passion Michka Assayas, en introduction du concert de Jack White, tandis que quatre roadies au look... La suite

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ... en concert

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ... par Philippe
Paris, parc de Saint-Cloud, le 27/08/2004
Le petit dernier des festivals avait bien une affiche qui justifiait le déplacement de loin, pour un amateur de rock. Bonne surprise : accès en métro super facile et fléché, le... La suite