Accueil Chronique de concert Oh Sees, King Gizzard & The Lizard Wizard, Slaves, Pond, Frank Carter, Coathangers, Black Angels, Primal Scream, Yassassin, Death Grips, HMLTD, The Make-Up, Teenage Fanclub, Laura Sauvage, Requin Chagrin, Archie & The Bunkers, Echo & The Bunnymen, Royal Trux, Hidden Charms, The Blind Shake... (This Is Not A Love Song Festival 2017)
Dimanche 24 juin 2018 : 10275 concerts, 25041 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.

Chronique de Concert

Oh Sees, King Gizzard & The Lizard Wizard, Slaves, Pond, Frank Carter, Coathangers, Black Angels, Primal Scream, Yassassin, Death Grips, HMLTD, The Make-Up, Teenage Fanclub, Laura Sauvage, Requin Chagrin, Archie & The Bunkers, Echo & The Bunnymen, Royal Trux, Hidden Charms, The Blind Shake... (This Is Not A Love Song Festival 2017)

Oh Sees, King Gizzard & The Lizard Wizard, Slaves, Pond, Frank Carter, Coathangers, Black Angels, Primal Scream, Yassassin, Death Grips, HMLTD, The Make-Up, Teenage Fanclub, Laura Sauvage, Requin Chagrin, Archie & The Bunkers, Echo & The Bunnymen, Royal Trux, Hidden Charms, The Blind Shake... (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Paloma, Nîmes 9-11 juin 2017

Critique écrite le par



Edition 2017 très réussie pour le This Is Not A Love Song Festival 2017, à Paloma (Nîmes), avec moult concerts de dingue en plein air par plus de 30 degrés ou dans la salle climatisée, le tout devant un public très nombreux (16 000 personnes). Ce triomphe mérité du festival, qui grandit tout en prenant soin de rester à taille humaine, est dû à plusieurs choses : un site parfait, du soleil en-veux-tu-en-voilà et, bien évidemment, une prog toujours énormissime !



Vendredi 9 juin

Dès notre arrivée, le groupe Yassassin prend les choses en main avec son punk rock strident et sexy... C'est parti pour trois jours sans temps mort, ou presque. Yassasin se propose de nous mettre une bonne gifle d'entrée de jeu avec des titres qui claquent, servis très frais par un très remonté quatuor entièrement féminin. Bien joué ! Après un petit passage devant le classieux set d'Andy Shauf, en forme pop mélancolique olympique, place à la géniale prestation des Coathangers, un trio de femmes à poigne sachant défourailler des titres entre Ramones et Black Lips ! La batteuse principale, pour le moins athlétique, cogne comme une malade en chantant d'une voix enrouée, tandis que la guitariste gueule des chœurs plus aigus et que la bassiste fait le job. C'est bien rock 'n roll, très punk, un tantinet pop, et c'est idéal pour péter les plombs ! Et quand la guitariste - qui donnera carrément sa gratte au public à la fin ! - s'empare du micro et utilise ses cordes vocales de feu, c'est extrêmement excitant, il faut bien le dire ! Impossible de redescendre ensuite, même avec les sets peu convaincants de The Growlers, en pilotage automatique ultra consensuel, et Alex Cameron, en crooner très décalé roi du tortillage de cul mais sans chansons potables à offrir.



Car juste après, il y a le concert faramineux de The Make-Up, mythique groupe de punk 'n soul reformé par Ian Svenonius afin de transformer la grande salle de Paloma en succursale de l'Apollo Theatre d'Harlem lors d'un show de James Brown. Hystérique, très en voix et sapé comme un prince, Svenonius casse la baraque avec son combo survolté, enchaînant les tubes juché debout sur les mains du public tel un Iggy Pop façon Stooges première période. Comme le suggère à de nombreuses reprises le flamboyant vocaliste précédemment cité, devant un tel spectacle on ne peut que passer son temps à hurler "YEAH !". Difficile d'atterrir à nouveau après pareille démonstration de classe, et ce même si la fin de soirée permet d'apprécier un set bien garage punk de The Blind Shake en version duo, une prestation indie pop aérienne de Chris Cohen ou encore un passage en forme de boulet de canon de l'énervé rappeur de service, le très punchy Danny Brown !



Ah, et puis il y a le feu d'artifice final orchestré dans un style glam punk metal par les rigolos musclés de Turbonegro, qui officient devant un parterre de fans venus de la France entière. Après un jouissif set best of grand guignolesque pseudo gay (mais authentiquement rock 'n roll), tout se termine sous des geysers de bière et des vols planés de gobelets avec un tube dont le titre résume à lui seul le show et le festival tout entier : le cultissime et bandant "I Got Erection" !



Samedi 10 juin

Le lendemain, on ne peut qu'avoir le cœur serré en pensant à Jason Lytle et à son groupe Grandaddy, qui ont auraient dû jouer mais ont été contraints d'annuler suite au très triste décès du bassiste Kevin Garcia en plein milieu de la tournée. Courage, et à bientôt, espérons-le ! Tout commence tranquillement avec les mythiques Echo & The Bunnymen de la diva Ian McCulloch, en forme vocale mais toujours affublé d'un monumental melon qui l'autorise à tirer la gueule et à traiter les roadies comme des moins que rien. Si l'on ajoute à cela que le concert a lieu en plein soleil, ce qui est une mauvaise idée, et que la troupe propose un set certes pro mais sans âme, on ne peut pas dire que les Bunnymen fassent très forte impression. On sauvera "The Killing Moon", pour la forme... Dans la grande salle, les gamins très agités d'Archie & The Bunkers prouvent qu'on peut avoir 14 ans, tourner avec papa et être méchamment rock et roll ! Le show du duo orgue/batterie est une authentique tuerie d'une urgence qui fait plaisir à entendre : tout claque, tout est servi frappé... Mission "réveil après une première grosse journée" accomplie !



Grand moment ensuite avec la surf pop mélancolique et planante de Requin Chagrin, qui sous un cagnard pas possible, emporte tout le monde avec une énorme vague de pop songs catchy, saluées par moult propulsions en l'air des requins gonflables jetés dans le public. Un fan de Turbonegro en uniforme complet arrivera même à réussir l'exploit de surfer façon rodéo sur le dos d'un requin au dessus des têtes des spectateurs, rendus fous par tant de mélodies tubesques jouées à la guitare et aux synthés...



Après la pop rock très accessible et sans intérêt majeur de Jake Bugg et la déception Peacers, du rock psyché un peu creux, Laura Sauvage enchante le public du Patio avec son indie rock aussi rafraîchissant que percutant, ce qui donne envie à tout le monde de revenir la voir le lendemain. Belle claque délivrée ensuite par Hidden Charms, un combo survolté faisant feu de tout bois pour chauffer à blanc les fans de blues rock psyché sans fioritures... Tout se termine comme il se doit, c'est à dire dans un bordel innommable sur la scène envahie.



Il est temps maintenant d'aller communier sur la grande scène extérieure avec Bobby Gillespie, le cultissime chanteur et frontman des non moins mythiques Primal Scream ! Remonté comme un coucou, le gars se pointe dans un costard flashy d'un goût douteux mais avec une belle envie de faire le "boulot" pour ses fans : set list en forme de best of ratatinant, gros son, groupe au taquet (mentions à la bassiste aussi dominatrice qu'hargneuse et au guitariste racé)... N'en jetez plus, Primal Scream nous fait cadeau d'une heure de bonheur sous le ciel étoilé de Nîmes ! De "Swastika Eyes" à "Movin' On Up" en passant par "Slip Inside This House", "Loaded", "Rocks" ou encore "It's Alright, It's OK", c'est un authentique sans faute ultra rock et méga groovy. Chapeau bas Bobby ! On enchaîne sur la petite scène extérieure avec le set foutraque, réjouissant et néanmoins violent des zozos de HMLTD, un gang de sauvages accoutrés façon glam party déjantée sachant produire des morceaux à la fois tordus, décérébrants et dérangeants. Comme aux Transmusicales en décembre, on réussit à embarquer dans ce trip façon fête art punk décadente, ce qui n'est pas le cas de tout le monde (ça tombe bien, ces gens n'ont pas l'air de vouloir jouer dans des stades).



Le grand final du jour est assuré par les immenses Thee Oh Sees, de retour à Nîmes et qui ont droit à une heure et quelques sur la plus grande scène située dehors et nommée Flamingo, le rêve ! Au programme des hostilités : une enfilade infernale de titres oscillant entre garage, psyché et krautrock, le tout servi par un John Dwyer en état de grâce, complètement déchaîné comme à son habitude et idéalement poussé au cul par son bassiste et ses deux batteurs. Tout simplement du grand art !



Dimanche 11 juin

Le week-end se termine en apothéose avec un dimanche du feu de Dieu, toujours sous un soleil radieux... Mais pas question de faire une sieste sur un transat, on se fait prendre à froid et à sec par le groupe Frank Carter & The Rattlesnakes, qui se charge de botter sévèrement les derrières du nombreux public présent peu après 18 heures. Sous une chaleur californienne, le roux Frank Carter et ses sbires anglais ne ménagent pas leur peine et finissent dans le rouge, enchaînant les saillies punk hardcore metal de très bon aloi, même s'il y a deux ou trois relents consensuels dans les mélodies ou intonations vocales. Ceci dit, c'est assez jouissif à voir en live car la bande envoie le gros show : morceaux debout sur les mains du public pour le frontman puis le guitariste, circle pit réclamé et obtenu autour de la tour de la régie son (merci pour la poussière !), set list surpuissante et sans ventre mou. Bref, de l'énergie pure pour partir du bon pied dans un programmation de haut vol.



Ensuite, c'est l'heure du deuxième show de Laura Sauvage avec ses indie folk rock songs, on approuve des deux mains, et le public de la scène Mosquito également. C'est parfait pour l'horaire, le lieu, les gens avec qui on traîne joyeusement, et l'on se dit que c'est quand même beau d'être en petit comité à une sorte de Woodstock de l'indie rock des années 2010 !



D'autant que les gentils hooligans de Slaves s'annoncent sur la grande scène au son d'un hit relativement dégueu des Vengaboys (aie aie aie !)... C'est le top départ de ce qui est sans aucun doute l'un des meilleurs concerts de TINALS 2017, et de l'année par la même occasion ! Laurie Vincent, à la guitare thermonucléaire ou à la basse supersonique, et Isaac Holman à la batterie debout et au chant hurlé, arrivent à évoquer deux de nos héros ultimes : Steve Jones et Johnny Rotten des Sex Pistols ! Le son est ultra saturé et crade, les parties vocales sont admirablement dégueulées et chaque titre est un tube en puissance qui donne envie de tout casser en tout bien tout honneur (quoique... ). Le résultat de tout ce boucan ? Un pogo d'enfer pour les premiers rangs, de la poussière dans les bronches, des litres de sueur et un large sourire pour tout le monde à la fin du show ! Comment pourrait-il en être autrement avec des morceaux en forme de raclées monumentales que sont "Take Control", "Fuck The Hi-Hat", "Same Again", "Lies", "Spit It Out" ou "The Hunter" ?



Pour se remettre de nos émotions et prendre le frais dans la grande salle, place à Pond. Le groupe australien de pop psyché - composé de membres actuels ou passés de Tame Impala - est dans un grand jour et se lance dans un concert absolument mémorable, le tout dans une ambiance de franche camaraderie et de fête sur scène, comme dans la fosse. Ce genre de musique entre électro pop à synthés psyché et pop qui rend heureux est parfait pour faire se rapprocher les corps, voire les faire se mélanger dans une sorte de grand messe hédoniste donnant l'impression d'avoir pris des produits euphorisants. Bref, tout le monde finit en orbite autour de la même planète que ce groupe ô combien satellisé. Et là il faut attaquer dans la joie et l'allégresse l'enchaînement de la mort qui tue avec Black Angels, Teenage Fanclub, Royal Trux, Death Grips et King Gizzard And The Lizard Wizard sans avoir le temps de dire " ouf ". La vie est parfois "difficile", il faut bien l'avouer. Venus pour défendre leur excellent dernier opus, les Black Angels donnent un concert envoûtant et pro, alternant magistralement entre leurs récentes perles ("Currency", "I'd Kill For Her", "Life Song") et leurs incunables ("Bad Vibrations", "You on The Run", "Young Men Dead") dans le temps qui leur est imparti, une heure pile. Signe que la came fournie est de très bonne qualité, on décroche plusieurs fois et assez longuement en fermant les yeux, porté par les vibes rock & pop psyché délivrées par une voix trippante arrivant à se frayer un passage entre des mille feuilles de guitares et de claviers vintage. Vivement le concert des Black Angels à Levitation France mi septembre !



Conformément aux prévisions, le retour de Teenage Fanclub est 100% gagnant, leur superbe show à TINALS se faisant devant un parterre de fans énamourés goûtant au plus haut point cette pop subtile sachant se faire musclée quand il le faut. Chaque titre est un tube, que ce soit dans un style pop à la Byrds avec guitares carillonnantes empilées et chœurs adressés à Dieu ("I Need Direction") ou dans un style shoegaze/grunge avec mur du son de rigueur, comme sur "The Concept" ou "Everything Flows". Moins bien conservés car très défoncés, les Royal Trux arrivent à faire passer un grand moment de rock borderline en évoluant sur le fil du rasoir entre rock stonien, noise expérimentale et grand n'importe quoi camé. Parfois éprouvant, souvent captivant, ce concert est à part, comme le groupe qui le donne... Place ensuite au grand sabbat satanique ultra agressif de Death Grips, qui saccage les tympans de son auditoire avec son hip hop taré mâtiné de punk noise de l'enfer. C'est malsain, grinçant, peu adapté pour danser un slow en bonne compagnie, mais idéal pour headbanguer comme un zombie sous crack. Voilà voilà.



Les yeux exorbités, la langue pendante, la nuque brisée, on attend avec impatience le coup de grâce, qui est asséné en bonne et due forme par les stratosphériques King Gizzard And The Lizard Wizard, avec un show serti de titres forts composés dans le seul et unique but de faire exploser la cervelle de l'auditeur : "Rattlesnake", "Gamma Knife", "Nuclear Fusion", "The Lord of Lightning"... Joués par des mecs évoluant en apesanteur et capables de rendre digestes des morceaux comportant 50 idées différentes, les titres de King Gizzard atteignent sans problème leur objectif, rendre une salle toute entière complément folle ! Inutile de préciser que l'on souffre d'une grave dépression post festival depuis la fin de TINALS. Plus que douze mois à tenir...



Photos : Titouan Massé www.facebook.com/titouanmassephoto, titouanmasse.tumblr.com, www.flickr.com/photos/titouanbzh, twitter.com/titouanbzh

Liens : thisisnotalovesong.fr, www.facebook.com/thisisnotalovesongfestival, twitter.com/TINALS_festival, instagram.com/tinals_nimes/, www.youtube.com/channel/UC3ktlSJP5K2VPODiLjbZuVg...


This Is Not A Love Song Festival : les dernières chroniques concerts

The Breeders (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

The Breeders (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
De retour aux affaires avec un très bon album studio intitulé de fort intelligente manière All Nerve, les Breeders assurent le service après vente de leur dernière sortie... La suite

Idles (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Idles (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Pour le dernier jour du toujours réjouissant This Is Not A Love Song Festival à Nîmes, le public a droit à un final en apothéose avec les monstrueusement doués et bruitistes... La suite

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Habitué du This Is Not A Love Song Festival de Nîmes (où il a déjà joué moult fois, à notre plus grande joie d'ailleurs !), Ty Segall a une fois de plus fait un crochet par... La suite

The Jesus And Mary Chain (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

The Jesus And Mary Chain (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2018
Auteur d'un bon concert à La Route du Rock l'été dernier à Saint-Malo, le groupe The Jesus And Mary Chain poursuit son relevé des compteurs du shoegaze au This Is Not A Love... La suite

Andy Shauf : les dernières chroniques concerts

Allah-Las + Andy Shauf + Alex Cameron (La Route du Rock Collection Eté 2017) en concert

Allah-Las + Andy Shauf + Alex Cameron (La Route du Rock Collection Eté 2017) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 17/08/2017
Super warm-up dans la salle de la Nouvelle Vague à Saint-Malo juste avant les trois jours au grand air pour le meilleur festival de l'année, La Route du Rock Collection été,... La suite

Chain And The Gang : les dernières chroniques concerts

Baxter Dury + Chain And The Gang + The Go! Team + Montero + Insecure Men (La Route du Rock Collection Hiver 2018) en concert

Baxter Dury + Chain And The Gang + The Go! Team + Montero + Insecure Men (La Route du Rock Collection Hiver 2018) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 24/02/2018
Dernier jour de la très réjouissante Route du Rock Collection Hiver édition 2018 à La Nouvelle Vague de Saint-Malo, avec au programme un grand final en forme de boulet de... La suite

Interview de Ian Svenonius (leader de Chain And The Gang, The Make-Up et Escape-ism, auteur du livre <i>Stratégies occultes pour monter un groupe de rock</i>... ) lors de son passage au This Is Not A Love Song Festival en 2017 en concert

Interview de Ian Svenonius (leader de Chain And The Gang, The Make-Up et Escape-ism, auteur du livre Stratégies occultes pour monter un groupe de rock... ) lors de son passage au This Is Not A Love Song Festival en 2017 par Pierre Andrieu
Nîmes, le 20/11/2017
A peine arrivé à Nîmes pour passer trois jours de rêve au This Is Not A Love Song Festival du 9 au 11 juin, on a rendez-vous à 16h à l'Hôtel Ibis Styles avec le leader de The... La suite

The Make-Up (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

The Make-Up (This Is Not A Love Song Festival 2017) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 09/06/2017
Vendredi 9 juin 2017, c'est le premier soir du This Is Not A Love Song Festival à Paloma (Nîmes) et après un très bon échauffement des trompes d'Eustache avec les sets... La suite

Ty Segall Band + Chain and The Gang (festival BBMix 2012) en concert

Ty Segall Band + Chain and The Gang (festival BBMix 2012) par M. Burnain
Carré Belle Feuille, Boulogne Billancourt, le 24/11/2012
Réputé pour sa programmation exigeante, le festival BBMix attire pourtant un public plus nombreux chaque année. La soirée de samedi affichait tout simplement "Sold... La suite

Danny Brown : les dernières chroniques concerts

Yo La Tengo, Hot Chip, The Knife, Warpaint, Jagwar Ma, The Haxan Cloak, Savages, Mac Demarco, No Age, Connan Mockasin, Colin Stetson, Panda Bear, Danny Brown, Majical Cloudz, Omar Souleyman, Youth Lagoon, Pegase (Pitchfork Music Festival Paris 2013) en concert

Yo La Tengo, Hot Chip, The Knife, Warpaint, Jagwar Ma, The Haxan Cloak, Savages, Mac Demarco, No Age, Connan Mockasin, Colin Stetson, Panda Bear, Danny Brown, Majical Cloudz, Omar Souleyman, Youth Lagoon, Pegase (Pitchfork Music Festival Paris 2013) par Audreymllr
Grande Halle de La Villette, Paris, le 02/11/2013
Troisième édition du Pitchfork Music Festival Paris, qui a une fois de plus investi la Grande Halle de la Villette pour trois nuits de concerts, du 31 octobre au 2 novembre... La suite

Death Grips : les dernières chroniques concerts

Animal Collective, Savages, Connan Mockasin, Egyptian Hip Hop, Death Grips, JC Satan, Melody's Echo Chamber... (Festival This Is Not A Love Song) en concert

Animal Collective, Savages, Connan Mockasin, Egyptian Hip Hop, Death Grips, JC Satan, Melody's Echo Chamber... (Festival This Is Not A Love Song) par Sami
Paloma - Nimes, le 22/05/2013
Un grand festival à dominante rock indé dans le sud, on y croyait plus trop avec les années, blasés et résignés à espérer des miettes lors du Primavera de Barcelone. Et puis la... La suite

Echo And The Bunnymen : les dernières chroniques concerts

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) en concert

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) par Pierre Andrieu
Grange du château de Sédières, le 22/07/2006
Dans un cadre toujours aussi magique, et avec un accueil du public amélioré (plus de place pour se prélasser près du plan d'eau entre les concerts), le festival de Sédières... La suite

Frank Carter & The Rattlesnakes : les dernières chroniques concerts

Frank Carter & The Rattlesnakes en concert

Frank Carter & The Rattlesnakes par Samuel C
Le Trabendo - Paris, le 13/03/2018
Trop pop, pas assez hardcore (ou l'inverse), le show de Frank Carter & The Rattlesnakes laisse un goût mitigé à la soirée qui était très attendue. Les filles slamment, les... La suite

Bror Gunnar Jansson + Whitney + Frank Carter & The Rattlesnackes  + Pond + Black Angels + Teenage Fanclub (This is Not a Love Song - J3) en concert

Bror Gunnar Jansson + Whitney + Frank Carter & The Rattlesnackes + Pond + Black Angels + Teenage Fanclub (This is Not a Love Song - J3) par g
Nimes, le 11/06/2017
THIS IS NOT A LOVE SONG. ... But This a (good) live song. Dimanche, 11 juin 2017. Nous avons raté les jours un et deux mais les retours, glanés de ci, de là sur le site sont... La suite

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2017 : Bror Gunnar Jansson, Frank Carter & the Rattlesnakes, Slaves (+ Whitney, Kokoko, Laura Sauvage) en concert

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2017 : Bror Gunnar Jansson, Frank Carter & the Rattlesnakes, Slaves (+ Whitney, Kokoko, Laura Sauvage) par Philippe
Paloma, Nîmes, le 11/06/2017
This Is Not A Love Song ! Ou plutôt TINALS, puisqu'on est désormais presque intimes, avec cette troisième édition pour nous (la deuxième en famille), où l'on est comme toujours... La suite

HMLTD : les dernières chroniques concerts

Festival Transfer : Trisomie 21 + Le Villejuif Underground + HMLTD + Dollkraut en concert

Festival Transfer : Trisomie 21 + Le Villejuif Underground + HMLTD + Dollkraut par Kx Santos
Transbordeur Club, Lyon, le 03/03/2018
En ce deuxième jour du Festival Transfer qui se tenait au Transbordeur, c'est dans l'Espace Club que se tint la scène. Après l'annulation de la Late Night, le public n'est pas... La suite

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 08/07/2017
Devenir un vieil Eurockéen ? Ce n'est pas être vieux et aller encore au festival, non, c'est juste faire le constat que d'y aller pour la 24 ième p...n d'année d'affilée, donne... La suite

HMLTD (Trans Musicales de Rennes 2016) en concert

HMLTD (Trans Musicales de Rennes 2016) par Pierre Andrieu
Hall 3, Parc Expo de Rennes, le 01/12/2016
C'est une magistrale claque qui a été administrée sans crier gare au public plus ou moins consentant des Trans Musicales de Rennes par les dangereux malades du groupe anglais... La suite

Jake Bugg : les dernières chroniques concerts

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) en concert

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) par Xavier Averlant
Citadelle d'Arras, le 01/07/2016
Pour sa 13e édition, le Main Square Festival d'Arras, organisé par Live Nation, s'est déroulé dans l'enceinte de la citadelle, site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.... La suite

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 en concert

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 22/08/2014
Huitième venue au Festival Rock en Seine sur 12 éditions... pas si mal pour un indigène d'une région lointaine ? Faut dire que pour l'amateur de musique - bien équipé contre les... La suite

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) en concert

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Sziget Festival, Budapest, Hongrie, le 13/08/2014
SZIGET - troisième jour La sieste a duré plus de trois heures et je suis arrivé un peu plus tard au festival. J'avais pris la précaution de passer un spray de crème... La suite

King Gizzard & The Lizard Wizard : les dernières chroniques concerts

King Gizzard And The Lizard Wizard + Mild High Club en concert

King Gizzard And The Lizard Wizard + Mild High Club par Lebonair
Le Bataclan - Paris , le 01/03/2018
Dans le cadre de leur tournée européenne, les ovnis australiens de King Gizzard & The Lizard Wizard passent en France pour quelques dates et notamment à Paris au Bataclan, qui... La suite

Interview avec Stu Mackenzie du groupe King Gizzard & The Lizard Wizard à l'occasion de la sortie de l'album Flying Microtonal Banana en concert

Interview avec Stu Mackenzie du groupe King Gizzard & The Lizard Wizard à l'occasion de la sortie de l'album Flying Microtonal Banana par Pierre Andrieu
Melbourne, le 21/11/2017
Top ! C'est parti ! Je suis un groupe avec un nom à coucher dehors, je suis composé de sept musiciens hallucinants d'inspiration, de cohésion et de puissance quand ils jouent... La suite

King Gizzard & The Lizard Wizard (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

King Gizzard & The Lizard Wizard (This Is Not A Love Song Festival 2017) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 11/06/2017
Et en guise d'apothéose du This Is Not A Love Song Festival 2017, vous prendrez bien un concert des stratosphériques australiens de King Gizzard & The Lizard Wizard ?... La suite

King Gizzard And The Lizard Wizard en concert

King Gizzard And The Lizard Wizard par Pierre Andrieu
La Flèche d'Or, Paris, le 03/03/2016
Les " petits " génies australiens du rock psyché de King Gizzard And The Lizard Wizard ont fait plus que le job à Paris, à la Flèche d'Or, transformant la salle - complète à... La suite

MIEN : les dernières chroniques concerts

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) en concert

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 16/09/2017
Encore une super édition pour le festival Levitation France, l'immanquable version française du grand rassemblement d'obédience psychédélique initié à Austin, Texas par les... La suite

Interview d'Alex Maas du groupe The Black Angels à l'occasion de la sortie de l'album Death Song et du festival Levitation France 2017 en concert

Interview d'Alex Maas du groupe The Black Angels à l'occasion de la sortie de l'album Death Song et du festival Levitation France 2017 par Pierre Andrieu
Austin, Texas, le 13/09/2017
Le chanteur et leader des Black Angels, Alex Maas, est un mec plutôt cool : quand on l'appelle un soir via skype, en plus d'être très loquace et aimable au cours de... La suite

Pond : les dernières chroniques concerts

Bror Gunnar Jansson + Whitney + Frank Carter & The Rattlesnackes  + Pond + Black Angels + Teenage Fanclub (This is Not a Love Song - J3) en concert

Bror Gunnar Jansson + Whitney + Frank Carter & The Rattlesnackes + Pond + Black Angels + Teenage Fanclub (This is Not a Love Song - J3) par g
Nimes, le 11/06/2017
THIS IS NOT A LOVE SONG. ... But This a (good) live song. Dimanche, 11 juin 2017. Nous avons raté les jours un et deux mais les retours, glanés de ci, de là sur le site sont... La suite

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) en concert

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Après une bien belle première journée passée vendredi au Parc de Saint-Cloud, et un samedi où nous avons vaqué ailleurs dans la capitale (...à entendre les retours et à voir les... La suite

Pond en concert

Pond par Yogui
La Maroquinerie, Paris , le 01/03/2015
Rendez-vous à la Maroquinerie le 1er mars pour découvrir le groupe Pond en live... Les Australiens m'avaient déjà séduit avec leur album Hobo Rocket, mais leur dernier opus,... La suite

Primal Scream : les dernières chroniques concerts

Primal Scream (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Primal Scream (This Is Not A Love Song Festival 2017) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 10/06/2017
Samedi 10 juin 2017, juste après 23 heures, on approche de la fin de la deuxième soirée au This Is Not A Love Song Festival, et Bobby Gillespie déboule sur la grande scène... La suite

Primal Scream + The Icarus Line en concert

Primal Scream + The Icarus Line par Pierre Andrieu
La Cigale, Paris, le 14/11/2013
Jeudi 14 novembre 2013, le groupe anglais Primal Scream vient présenter son nouvel album More Light au public français... Le concert a lieu à La Cigale, à Paris, devant un... La suite

Primal Scream en concert

Primal Scream par lol
La Cigale, Paris, le 14/11/2013
Primal Scream est avant tout le groupe de Bobby Gillespie, dont il est le seul membre permanent malgré les passages en son sein de pointures comme Kevin Shields (Leader de My... La suite

Primal Scream joue l'album Screamadelica + Little Barrie en concert

Primal Scream joue l'album Screamadelica + Little Barrie par Chandleur
La Cigale, Paris, le 06/09/2011
Consacré à l'album Screamadelica, le set de Primal Scream à la Cigale (Paris) est généreux, énorme, profond sensuel et jouissif, comme la voix (et la croupe..) de leur choriste... La suite

Requin Chagrin : les dernières chroniques concerts

Pépite + Requin Chagrin (Festival Avec Le Temps) en concert

Pépite + Requin Chagrin (Festival Avec Le Temps) par Sami
Meson, Marseille, le 11/03/2017
Carton plein pour ce samedi avec deux belles affiches pour les amateurs de pop encore une fois à guichets fermés. Avant les rafraîchissants Cléa Vincent et The Pirouettes au Poste... La suite

Slaves : les dernières chroniques concerts

Slaves (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Slaves (This Is Not A Love Song Festival 2017) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 11/06/2017
Dimanche 11 juin 2017, 20 heures... Plutôt que d'être le cul posé sur notre canapé devant notre putain de télé à attendre fébrilement les résultats des élections législatives... La suite

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2017 : Bror Gunnar Jansson, Frank Carter & the Rattlesnakes, Slaves (+ Whitney, Kokoko, Laura Sauvage) en concert

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2017 : Bror Gunnar Jansson, Frank Carter & the Rattlesnakes, Slaves (+ Whitney, Kokoko, Laura Sauvage) par Philippe
Paloma, Nîmes, le 11/06/2017
This Is Not A Love Song ! Ou plutôt TINALS, puisqu'on est désormais presque intimes, avec cette troisième édition pour nous (la deuxième en famille), où l'on est comme toujours... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 05/07/2015
Le samedi, c'était par ici ! Deuxième jour pour nous et dernier pour tout le monde, ce dimanche commence en pente douce comme la veille. Il est vrai que personne de sensé ne... La suite

Teenage Fanclub : les dernières chroniques concerts

Bror Gunnar Jansson + Whitney + Frank Carter & The Rattlesnackes  + Pond + Black Angels + Teenage Fanclub (This is Not a Love Song - J3) en concert

Bror Gunnar Jansson + Whitney + Frank Carter & The Rattlesnackes + Pond + Black Angels + Teenage Fanclub (This is Not a Love Song - J3) par g
Nimes, le 11/06/2017
THIS IS NOT A LOVE SONG. ... But This a (good) live song. Dimanche, 11 juin 2017. Nous avons raté les jours un et deux mais les retours, glanés de ci, de là sur le site sont... La suite

Teenage Fanclub en concert

Teenage Fanclub par Gilles Borgogno
le Metronum, Toulouse, le 20/02/2017
(SUBLIMES) CHANSONS DE LA BRETAGNE DU NORD. TFC. Aka "Teenage Fanclub". Le succès le mieux gardé de la Pop ? Pas loin, pas loin... Pas loin ? Pas si sûr. Il nous a fallu,... La suite

The Black Angels : les dernières chroniques concerts

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) en concert

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 16/09/2017
Encore une super édition pour le festival Levitation France, l'immanquable version française du grand rassemblement d'obédience psychédélique initié à Austin, Texas par les... La suite

The Black Angels + A Place To Bury Strangers (Festival Levitation France 2017) en concert

The Black Angels + A Place To Bury Strangers (Festival Levitation France 2017) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 16/09/2017
Point d'orgue (électrique) d'une très belle édition du festival Levitation France au Quai, à Angers, le trippant concert des Black Angels a permis de conclure sur une superbe... La suite

Interview d'Alex Maas du groupe The Black Angels à l'occasion de la sortie de l'album Death Song et du festival Levitation France 2017 en concert

Interview d'Alex Maas du groupe The Black Angels à l'occasion de la sortie de l'album Death Song et du festival Levitation France 2017 par Pierre Andrieu
Austin, Texas, le 13/09/2017
Le chanteur et leader des Black Angels, Alex Maas, est un mec plutôt cool : quand on l'appelle un soir via skype, en plus d'être très loquace et aimable au cours de... La suite

The Black Angels (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

The Black Angels (This Is Not A Love Song Festival 2017) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 11/06/2017
En tournée des festivals européens (la veille ils étaient à Primavera Porto) pour promouvoir leur très bon dernier opus nommé Death Song, les Black Angels ont offert un des... La suite

The Growlers : les dernières chroniques concerts

The Growlers-Oh!Tiger Mountain-Spit Shake Sisters (festival B-Side) en concert

The Growlers-Oh!Tiger Mountain-Spit Shake Sisters (festival B-Side) par Phil2guy
Marseille-La Machine à Coudre, le 03/06/2014
Il y a une grosse affluence ce soir à la Machine à Coudre pour la troisième soirée du Festival B-Side. Les concerts des Growlers et de Oh!Tiger Mountain sont visiblement très... La suite

Thee Oh Sees : les dernières chroniques concerts

Interview de John Dwyer (des groupes OCS, Oh Sees et Thee Oh Sees) pour la sortie de l'abum <i>Memory Of A Cut Off Head</i> en concert

Interview de John Dwyer (des groupes OCS, Oh Sees et Thee Oh Sees) pour la sortie de l'abum Memory Of A Cut Off Head par Pierre Andrieu
Los Angeles, le 13/01/2018
Cela fait pas mal de temps qu'on voulait faire une interview de John Dwyer, le leader de Thee Oh Sees, Oh Sees, OCS, Damaged Bug et Coachwhips (entre autres), mais malgré nos... La suite

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017) en concert

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 18/08/2017
Après une très bonne mise en en bouche la veille avec les excitants sets d'Andy Shauf et Allah-Las à la Nouvelle Vague de Saint-Malo pour la soirée d'ouverture de La Route du... La suite

Thee Oh Sees (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Thee Oh Sees (This Is Not A Love Song Festival 2017) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 10/06/2017
C'est devenu une très bonne habitude, lors d'un festival comme This Is Not A Love Song offrant une programmation énormissime et foisonnante (rien que pour la journée du 10... La suite

Thee Oh Sees en concert

Thee Oh Sees par Coline Magaud
Le Trabendo, Paris, le 14/05/2017
John Dwyer fait partie de ces musiciens qui sortent album sur album, fidèles à eux-mêmes et toujours sur la route pour défendre lesdites galettes. Huit mois jour pour jour... La suite

Paloma, Nîmes : les dernières chroniques concerts

The Breeders (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

The Breeders (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
De retour aux affaires avec un très bon album studio intitulé de fort intelligente manière All Nerve, les Breeders assurent le service après vente de leur dernière sortie... La suite

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Habitué du This Is Not A Love Song Festival de Nîmes (où il a déjà joué moult fois, à notre plus grande joie d'ailleurs !), Ty Segall a une fois de plus fait un crochet par... La suite

The Jesus And Mary Chain (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

The Jesus And Mary Chain (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2018
Auteur d'un bon concert à La Route du Rock l'été dernier à Saint-Malo, le groupe The Jesus And Mary Chain poursuit son relevé des compteurs du shoegaze au This Is Not A Love... La suite

Idles (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Idles (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Pour le dernier jour du toujours réjouissant This Is Not A Love Song Festival à Nîmes, le public a droit à un final en apothéose avec les monstrueusement doués et bruitistes... La suite