Suivez nous :facebooktwitterflux concerts
Vendredi 19 décembre 2014 : 11090 concerts, 23172 critiques de concert, 4999 critiques de CD.

Critique de concert This Quartet Invite Vincent Strazzieri + Jam Session Jazz


This Quartet Invite Vincent Strazzieri + Jam Session Jazz en concert


5 étoiles, concert à ne pas manquer

Jaime

Mercredi 15 septembre, c’était la rentrée au Planet Mundo K’fé, avec une soirée animée par le "This Quartet" (Nicolas Arias au piano, François Rossi à la batterie, Sam Favreau à la contrebasse et Wim Welker à la guitare).

This Quartet Invite Vincent Strazzieri By McYavell - 100915a

On ne change pas une équipe qui marche, comme aurait pu dire Raymond. La formule de l’an dernier continue donc, pour notre plus grand plaisir : Une première partie à 21 heures qui met en valeur un invité - hier soir, Vincent Strazzieri et son sax ténor - et une jam session vers 22 heures ou s’enquille celui qui le souhaite entre deux chorus.

This Quartet Invite Vincent Strazzieri By McYavell - 100915b

Première partie : Nicolas Arias présente la bande au micro et annonce le titre des compositions de Vincent Strazzieri après deux morceaux. Il rigole de son accent anglais approximatif : "Crazy Race", "Way" puis "Sunday After Friday". On sourit gentiment car son accent tonique, c’est du bout des doigts qu’il pointe, et sur les touches du piano, c’est bien le plus important. C’est lui qui m’impressionne le plus sur le premier morceau. Il me fait penser à Duke Ellington dans sa manière de plaquer les accords. C’est ensuite à Eric Dolphy que je pense en écoutant Vincent Strazzieri au saxophone ténor. C’est marrant de penser à des vieilles gloires alors que Nicolas Arias a présenté cette première partie en disant : "Vous allez pouvoir entendre ce qui se fait dans le jazz aujourd’hui …"
Les morceaux s’enchaînent, on sent que le groupe se détend.

This Quartet Invite Vincent Strazzieri By McYavell - 100915d

L’ambiance est aussi agréable dans la salle, les gens discutent, rigolent, picolent, c’est cool, comme le jazz qu’on écoute. Les assiettes et les verres nous permettent d’éviter cette ambiance un peu figée de certains concerts, mais ne nous empêchent pas d’applaudir volontiers à la fin de chaque morceau. Une serveuse accorte, majeure ou mineure (elle a l’air bien jeune) sert deux mojitos, à mon ami Daniel et moi-même.

Deuxième partie : La traditionnelle jam session nous permet d’écouter Môssieur Strazzieri père, au piano. Un pote à lui prend les baguettes et ils attaquent une enthousiaste Bossa Nova (quelle aisance). Le fiston revient au sax accompagné d’un deuxième sax ténor (Ugo Lemarchand). Nous avons droit à un duo complice qui évolue en un dialogue éblouissant. Les deux lascars m’évoquent les très riches heures de Chet Baker et Gerry Mulligan, même si ce ne sont pas les mêmes instruments. Je reconnais au passage quelques notes, un thème… mince c’est quoi déjà ?… "Perdido" me chantonne mon pote Daniel.

J’aurais aimé qu’ils continuent un peu plus longtemps. Mais non, d’autres prennent la relève, nous avons la chance d’écouter un jeune violoniste, ce qui est assez rare, un contrebassiste, un guitariste et un batteur remplacent les présents, puis une chanteuse y va de son "All Of Me" de Billie Holliday. Elle continuera avec des titres sud-américains, je fatigue, ça s’essouffle un peu.

Jam Session Jazz By McYavell - 100915a

Mais quelle bonne soirée ! Le jazz, c’est la classe. Je traîne toute une mythologie derrière moi quand j’ai l’occasion d’en écouter en live : des films en noir et blanc des années 50 / 60 qui montrent des gens élégants, un mélange de cool et de classe, de courtoisie et de modestie dans l’attitude, les manières. Un art de vivre, d’être, ou de paraître qui, même s’il n’est plus du tout le nôtre aujourd’hui, continue d’exister dans cette musique et, comme un jardin d’Eden perdu, nous sert occasionnellement, momentanément, à nous évader du fond d’une salle close, avec la mélancolie des choses que l’on n’a pas vécues, vers une vie rêvée.
Je repars avec la promesse tacite d’autres mercredis soirs où ces musiciens virtuoses, associés au Planet Mundo K’Fé nous offriront généreusement (l’entrée est libre) tout cela.

Bonus vidéo :


 


Le festival Festival Nouvelle(s) Scène(s) : concerts et billetterieLe festival Festival Chorus des Hauts de Seine : concerts et billetterieLe festival Fest.les Ptits Bouchons : concerts et billetterieLe festival ReperkuSound  : concerts et billetterieLe festival Panoramas Festival : concerts et billetterieLe festival Festival Des Artefacts : concerts et billetterieLe festival Les Paradis Artificiels : concerts et billetterieLe festival Printemps de Bourges  : concerts et billetterieLe festival CrossOver Festival : concerts et billetterieLe festival Les Nuits Sonores : concerts et billetterie
Copyright © Neolab Production 2000-2014. Reproduction totale ou partielle interdite sans accord préalable.
Conditions générales d'utilisation