Accueil Chronique de concert Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016)
Mardi 21 août 2018 : 11615 concerts, 25130 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.

Chronique de Concert

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016)

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016) en concert

Paloma, Nîmes 3au5 juin 2016

Critique écrite le par




Prog démente, site impeccable (superbe salle, jardin éphémère avec deux scènes extérieures bucoliques), soleil garanti, tarifs modérés, le This Is Not A Love Song Festival, qui a lieu à Paloma, à Nîmes, est un véritable must pour tous les fans d'indie rock au sens large mais aussi de noise, de punk, de rock 'n roll etc. Comme les deux années précédentes où nous avons eu la chance d'être présents, l'édition 2016 a été l'occasion d'apprécier en live moult groupes classieux, rares et stimulants dans des conditions optimales. On vous raconte tout ça...

Dès notre arrivée sur le lieu des " hostilités ", où règne une ambiance cool et ensoleillée, le groupe de punk 'n blues électrocuté Daddy Long Legs nous met instantanément de bonne humeur et sur de bons rails pour 3 jours de rock et de roll... Les mecs sont énervés à souhait et sont en mode Bluuuuuuueees Explosion, yeah ! Moins gai friendly, les très torturés et grunge Dilly Dally dévoilent des morceaux anxiogènes vociférés d'une voix suicidaire. La chanteuse ne respire pas la joie de vivre, c'est clair, mais en grand fan canal historique de Nirvana et Hole, on ne peut qu'acquiescer, en espérant que la meuf ne va pas péter les plombs en sortant de scène et se faire sauter le caisson.



On enchaîne fissa sur la grande scène extérieure avec une prestation vrombissante, foutraque et jouissive de Ty Segall & The Muggers, aka un super groupe monté par le joufflu et facétieux Ty avec ses potes King Tuff, à la gratte façon super solos inextricables, Cory Hanson (lunettes fumées, claviers, guitare et choeurs), Evan Burrows (batterie), Emmet Kelly (guitare), sans oublier le fidèle Mikal Cronin (basse échevelée)... Avec autant de (joli) monde sur scène, c'est un joyeux bordel, les titres sont servis dans des versions ultra noisy, le chant et les synthés étant broyés par moult effets actionnés par Ty et Cory, qui s'amusent vraiment comme des petits fous. Le public aussi d'ailleurs, qui pogote en choeur et exprime sa joie, légitime, d'être là. On aurait préféré un concert plus tardif (pas à 19h30, quoi) et plus long (pas 50 minutes, re quoi) mais il faut avouer que pas mal de morceaux et le final - " Finger ", " Spiders ", " Manipulator ", " Feel " - étaient stratosphériques. Après cette confirmation, une super découverte arrive à la suite : The Mystery Lights, des Ricains hyper doués pour les ambiances rock 'n roll surf teintées de sons psyché 60's. Le fier gang ravage littéralement la petite scène en déclenchant de nombreuses scènes d'approbation et autres pogos insistants. Le final est une boucherie totale, la voix de Bon Scott sobre du chanteur électrisant la foule, qui se la colle sévère.



Alors que dehors une averse ne refroidit pas le moins du monde les ardeurs des petits agités qui se jettent les uns sur les autres devant le set des excellents Dirty Fences (candidats au titre de Ramones 2016!), à l'intérieur dans la moiteur de la grande salle, Algiers administre l'un des plus belles claques du TINALS 2016.



Chanteur habité pouvant se targuer d'avoir une voix capable de toutes les acrobaties sans être dans la démonstration, groupe à l'aise quelle que soit la tonalité choisie, post punk de l'espace, noise du futur, gospel blues 2.0, le combo basé à Atlanta fait montre d'un intensité qui scotche durablement le public de Paloma, totalement sous le charme du cocktail détonnant généreusement offert. S'ensuit un bon concert krautrock de Cavern Of Anti-Matter sur la petite scène au fond du site, le truc idéal pour faire monter la pression avec des morceaux aux rythmiques pneumatiques caractérisés par de trippantes montées cosmiques...



Inutile de dire qu'on arrive à température idéale pour assister au très attendu show de Dinosaur Jr sur la grande scène. Par rapport à l'après midi où il déambulait perdu tel un Droopy chevelu dans la salle, J Mascis a pris soin d'enlever sa casquette, ce qui lui permet visiblement d'être - un tout petit peu plus - nerveux et de jouer comme un Dieu, qu'il est. On retrouve Dino comme on l'aime : J. bien calé devant son mur d'amplis Marshall avec sa voix de chat écrasé et son jeu de guitare grungo psyché technique, plus la doublette qui l'accompagne, le génial et chevelu Lou Barlow, qui malmène sa basse et chante trois morceaux en poussant ses cordes vocales dans le rouge, et le cogneur de batteur, Murph. On est au paradis de l'indie rock des années 90, les nouveaux morceaux sonnent comme des vieux et les anciens titres sonnent comme des tubes récents (" Out There "!), donc ça veut dire que c'est top ! Vers la fin du set, le public a droit a une version bandante de " Just Like Heaven " des Cure avec force guitares Wah Wah Fuzz, enchaînée avec l'insurpassable " Freak Scene ", avec ses orages de six cordes tournoyantes... Bref, en 2016 les dinosaures n'ont pas encore disparu de la surface de la Terre.



Après une bonne nuit sans tousser (ou presque) avec de jolis rêves habités par les mélodies addictives de Dino/Cure, retour sur le site en compagnie du très bon et ultra psychédélique set de Steve Gunn, qui se charge de faire décoller à nouveau le public avec ses morceaux très bien foutus et lardés de guitares superbement enchevêtrées...



Direction la petite scène ensuite avec une prestation enflammée et irréprochable des excellents Marseillais de Qúetzal Snåkes, qui délivrent de grandes louches de psychédélisme tordu avec voix caverneuses à la Ian Curtis et torrents de guitares " echoïfiées ". Hyper tendu, méchamment sauvage, en un mot : im - pa - rable ! Comme la production live des authentiques furies de Nots, qui saccagent ensuite le club de Paloma avec leur savoir faire made in Memphis pour entonner des hymnes garage punk qui faut sauter en l'air comme si on venait de prendre le jus. Une bonne claque aux petites mauvaises odeurs de rock frelaté ! Du coup, on se sent d'attaque pour affronter le tir de barrage bruitiste des très excités Metz, qui, en bons sidérurgistes noise, tronçonnent une belle série des morceaux que n'auraient pas reniés Kurt Cobain, Nirvana et Sonic Youth. Ça gueule, ça lacère sa gratte, ça défonce sa batterie et sa basse... et ça finit pas déverser des litres de sueur sur scène. Comme dans l'assistance, satisfaite par le déluge de décibels généreusement déployés.

Après deux shows aux petits oignons de Parquet Courts, qui fait dans le rock velvetien acide délivré avec une attitude sarcastique, et Girl Band, qui défouraille un punk noise jusqu'au-boutiste à souhait, le festival se termine en apothéose par un concert d'anthologie de Shellac, le génial groupe de punk 'n noise de Steve Albini (guitare en état de fusion avancé, voix de prédicateur psychotique), Bob Weston (basse énorme, choeurs et chorés) et Todd Trainer (batterie saccagée).



Le public est hyper chaud, et il a droit à ce qui se fait de mieux en matière de violence, de puissance et d'intelligence. Car si Shellac usine des titres d'une brutalité peu commune, les textes et les interventions parlées de Mister Albini sont à des années-lumière du sex and drug and rock 'n roll bassement bas du front que l'on nous sert habituellement. Non, content d'être un génial ingé son et un musicien culte, le mec est l'un des derniers punks ouvertement révolutionnaires, c'est à dire anti pognon roi et show business moisi. Si Steve, Bob et Todd jouent ensemble après autant d'années de service, c'est pour une simple et unique raison : ils s'éclatent avec la même passion qu'à leur débuts. Normal donc que ce frisson unique se transmet sans aucun délai à la foule, qui gueule, slamme et pogote à mort. Certains, dont notre voisin de devant, sont en transe, faisant tournoyer leurs têtes comme des aliénés notoires. Pour éviter de se faire défoncer le crane avec un méchant coup de tête retourné, on se recule légèrement pour profiter d'une set list, certes peu différente des tournées précédentes, mais toujours aussi percutante. C'est un authentique concentré de tension électrique proprement inégalable, le summum étant atteint quand Albini appuie sur sa super disto pour faire dans le riff monumental qui tue, à la Black Sabbath. Ce concert de dingue conclue magistralement un festival de très haut niveau, du genre immanquable...



Photos par Titouan Massé www.facebook.com/pages/Titouan-Mass%C3%A9-Photography, titouanmasse.tumblr.com, www.flickr.com/photos/titouanbzh, twitter.com/titouanbzh...



Liens : thisisnotalovesong.fr, www.facebook.com/thisisnotalovesongfestival, twitter.com/TINALS_festival, instagram.com/tinals_nimes/, www.youtube.com/channel/UC3ktlSJP5K2VPODiLjbZuVg...

This Is Not A Love Song Festival : les dernières chroniques concerts

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album <i>Joy</i>, enregistré en duo avec White Fence en concert

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album Joy, enregistré en duo avec White Fence par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 11/08/2018
De passage au This Is Not A Love Song Festival pour promouvoir l'excellent album "Freedom's Goblin" avec un concert flamboyant sur la grande scène plantée devant la salle de... La suite

Deerhunter (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Deerhunter (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Curieusement placés en ouverture de journée (peu après 18 heures !) sur la grande scène extérieure du This Is Not A Love Song Festival, les très rares et déjà cultes... La suite

The Breeders (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

The Breeders (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
De retour aux affaires avec un très bon album studio intitulé de fort intelligente manière All Nerve, les Breeders assurent le service après vente de leur dernière sortie... La suite

Idles (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Idles (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Pour le dernier jour du toujours réjouissant This Is Not A Love Song Festival à Nîmes, le public a droit à un final en apothéose avec les monstrueusement doués et bruitistes... La suite

Algiers : les dernières chroniques concerts

Hiro Kone + Algiers en concert

Hiro Kone + Algiers par Philippe
La Maroquinerie, Paris, le 20/11/2017
Concert enthousiasmant à la Maroquinerie ce lundi soir : l'explosif groupe de, euh, (pour simplifier) "indus/gospel" Algiers, dont on est encore loin d'avoir épuisé l'époustouflant... La suite

The Kills + Algiers en concert

The Kills + Algiers par Daddrock
BROOKLYN STEEL - NYC, le 21/07/2017
Brooklyn Steel. C'est d'abord l'histoire d'un voyage et d'un cadeau. Comment venir à New York City sans assister à un spectacle sur Brodway m'avait-on dit ? Et pourquoi pas un... La suite

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015) en concert

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 14/08/2015
Encore une très bonne édition de La Route du Rock, avec quatre jours permettant de plonger dans un grand bain de musique indé classieuse, du 13 au 16 août 2015, à quelques... La suite

Cavern of Anti-Matter : les dernières chroniques concerts

Villagers, Hookworms, Cavern Of Anti-Matter, C Duncan, LA Priest, Novella (La Route du Rock Collection Hiver 2016) en concert

Villagers, Hookworms, Cavern Of Anti-Matter, C Duncan, LA Priest, Novella (La Route du Rock Collection Hiver 2016) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 28/02/2016
Belle enfilade de concerts classieux à la Route du Rock Hiver, les 27 et 28 février à la Nouvelle Vague, la très conviviale et accueillante salle de musiques actuelles de... La suite

Daddy Long Legs : les dernières chroniques concerts

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2016 : Daddy Long Legs, Ty Segall & The Muggers, The Mystery Lights (+ Destroyer, Explosions in the Sky)... en concert

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2016 : Daddy Long Legs, Ty Segall & The Muggers, The Mystery Lights (+ Destroyer, Explosions in the Sky)... par Philippe
Paloma, Nîmes, le 03/06/2016
Deuxième venue, toujours plutôt touristique et donc un brin désinvolte, à la merveilleuse Paloma de Nîmes pour saluer son This Is Not A Love Song Festival 2016, après un... La suite

Dinosaur Jr : les dernières chroniques concerts

Pointu Festival 2017 :  Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters en concert

Pointu Festival 2017 : Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters par Phil2guy
Six-Fours-Les-Plages, Presqu'île du Gaou, le 08/07/2017
C'est la deuxième édition du Pointu Festival qui a lieu pendant deux jours sur le magnifique site de la presqu'île du Gaou à Six Fours-les Plages. L'affiche est réellement... La suite

Dinosaur Jr. (This Is Not A Love Song Festival 2016) en concert

Dinosaur Jr. (This Is Not A Love Song Festival 2016) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 04/06/2016
Point d'orgue d'une très belle deuxième journée à Nîmes pour le This Is Not A Love Song Festival, la prestation de Dinosaur Jr. le 4 juin sur la paradisiaque scène extérieure... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2013, 1/2 : Black Rebel Motorcycle Club, JC Satàn, Valerie June, Dinosaur Jr, Von Pariahs, Two Door Cinema Club, Fauve, Busy P, Phoenix, Kavinsky, ASAP Rocky, Cassius en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2013, 1/2 : Black Rebel Motorcycle Club, JC Satàn, Valerie June, Dinosaur Jr, Von Pariahs, Two Door Cinema Club, Fauve, Busy P, Phoenix, Kavinsky, ASAP Rocky, Cassius par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 06/07/2013
Vingtième année d'affilée aux Eurockéennes ! Sans interruption, au moins 1 jour à chaque fois, depuis 1994, et tout est chroniqué sur Concertandco, yes Ma'am ! Coïncidence, ça... La suite

Dinosaur Jr en concert

Dinosaur Jr par Stéphane Pinguet
Epicerie Moderne, Feyzin, le 29/05/2013
Difficile de résister chaque année à l'alléchante programmation que propose l'Epicerie Moderne de Feyzin. Quelques jours à peine après le beau plateau Nick Waterhouse +... La suite

METZ : les dernières chroniques concerts

METZ + Wall Of Death + Pray For The Soul Of Francis Charles en concert

METZ + Wall Of Death + Pray For The Soul Of Francis Charles par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/02/2013
Trois groupes d'obédience punk rock bruitiste et rock psyché pour une méchante soirée rock 'n roll dans le Club, bien rempli, de La Coopérative de Mai, à Clermont-Ferrand... Nom... La suite

METZ en concert

METZ par Pierre Andrieu
Nouveau Casino, Paris, le 25/10/2012
GRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !!!!! 25 octobre 2012, pour faire la promo de leur énième compilation intitulée GRRR !, les Rolling Stones donnent un showcase mou du genou au... La suite

Parquet Courts : les dernières chroniques concerts

A.Savage (Parquet Courts) + Jack Cooper (Ultimate Painting) en concert

A.Savage (Parquet Courts) + Jack Cooper (Ultimate Painting) par Titouan Massé
Le Pop-up du label, Paris, le 26/01/2018
20h20, il y a du monde qui attend le concert d'A.Savage (échappé du groupe Parquet Courts) devant le Pop Up du Label mais on rentre rapidement, juste à temps pour choper une bonne... La suite

The Jesus And Mary Chain, Arab Strap, Parquet Courts, The Black Lips, Cold Pumas, Temples (La Route du Rock Collection été 2017) en concert

The Jesus And Mary Chain, Arab Strap, Parquet Courts, The Black Lips, Cold Pumas, Temples (La Route du Rock Collection été 2017) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 19/08/2017
Après une énorme première soirée au Fort de Saint-Père pour La Route du Rock Collection été 2017, avec des prestations mémorables de PJ Harvey, Thee Oh Sees, Idles et Car Seat... La suite

Parquet Courts (Festival Rock en Seine 2015) en concert

Parquet Courts (Festival Rock en Seine 2015) par Pierre Andrieu
Domaine national de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Parquet Courts Début de soirée particulièrement excitant sur le scène Pression Live au festival Rock en Seine, avec un set sec comme un coup de trique et aussi... La suite

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) en concert

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Après une bien belle première journée passée vendredi au Parc de Saint-Cloud, et un samedi où nous avons vaqué ailleurs dans la capitale (...à entendre les retours et à voir les... La suite

Qúetzal Snåkes : les dernières chroniques concerts

Nun's Violent Dance/ x25x / Quetzal Snakes en concert

Nun's Violent Dance/ x25x / Quetzal Snakes par Prakash
La salle gueule, Marseille, le 04/11/2016
C'est un exercice nouveau pour moi...écrire une chronique à la "hussarde". Je vais m'expliquer. Il faut que je relate un concert vieux d'un mois, pour lequel j'étais en mode "no... La suite

Sunsick (sun sick) + Qúetzal Snåkes  en concert

Sunsick (sun sick) + Qúetzal Snåkes par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 20/10/2016
Bien belle soirée commencée avec la touchante Miss Peregrine, a.k.a. Eva Green, dans le presque chef-d'oeuvre de Tim Burton du même nom. Ma boucle temporelle ayant tardé à se... La suite

Interview avec le groupe Qúetzal Snåkes à l'occasion de la sortie du EP <i>Cult Of Deafstruction</i> (21 octobre 2016) en concert

Interview avec le groupe Qúetzal Snåkes à l'occasion de la sortie du EP Cult Of Deafstruction (21 octobre 2016) par odliz
Marseille, le 20/10/2016
ITW Qúetzal Snåkes vs CONCERT AND CO G (Giaco - bassiste) // A (Alex -... La suite

Qúetzal Snåkes + Black Lips en concert

Qúetzal Snåkes + Black Lips par odliz
Le Rockstore, Montpellier, le 30/05/2016
Je ne prenais pourtant pas spécialement de risques avec ce concert à 168 petits kilomètres de chez moi. Le billet de train n'était pas de contrebande et l'intercités me faisait... La suite

Shellac : les dernières chroniques concerts

Interview de Ty Segall pour la sortie de l'album Freedom's Goblin en concert

Interview de Ty Segall pour la sortie de l'album Freedom's Goblin par Pierre Andrieu
Los Angeles, le 06/02/2018
En grande forme sur scène l'été dernier avec son nouveau groupe The Freedom Band puis cet automne sur les cinq (oui, 5 !) nouveaux titres dévoilés avant la sortie de l'album... La suite

Interview with Steve Albini from the band Shellac en concert

Interview with Steve Albini from the band Shellac par Pierre Andrieu
Chicago, le 03/06/2017
No use beating around the bush: Steve Albini is a living rock legend, a highly respectable legend for the work he's done as a sound engineer and producer on records that... La suite

Interview avec Steve Albini du groupe Shellac (en tournée en mai 2017) en concert

Interview avec Steve Albini du groupe Shellac (en tournée en mai 2017) par Pierre Andrieu
Chicago, le 03/06/2017
Inutile de tourner autour du pot, Steve Albini est une légende vivante du rock, une légende hautement respectable pour son travail d'ingé son/producteur réalisé sur des disques... La suite

Shellac + Décibelles en concert

Shellac + Décibelles par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 31/05/2017
Rhaaaaaaaaa, le groupe de Steve Albini, Shellac, à La Coopé ! Le saint Graal du noise rock à domicile, un an à peine après la monumentale gifle au This is Not A Love Song... La suite

The Mystery Lights : les dernières chroniques concerts

The Mystery Lights en concert

The Mystery Lights par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2017
Avec leur rock garage magistralement teinté de rhythm & blues, les Mystery Lights nous avaient joliment troué le cul au This Is Not A Love Song Festival de Nîmes en juin 2016,... La suite

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2016 : Daddy Long Legs, Ty Segall & The Muggers, The Mystery Lights (+ Destroyer, Explosions in the Sky)... en concert

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2016 : Daddy Long Legs, Ty Segall & The Muggers, The Mystery Lights (+ Destroyer, Explosions in the Sky)... par Philippe
Paloma, Nîmes, le 03/06/2016
Deuxième venue, toujours plutôt touristique et donc un brin désinvolte, à la merveilleuse Paloma de Nîmes pour saluer son This Is Not A Love Song Festival 2016, après un... La suite

Ty Segall And The Freedom Band : les dernières chroniques concerts

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album <i>Joy</i>, enregistré en duo avec White Fence en concert

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album Joy, enregistré en duo avec White Fence par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 11/08/2018
De passage au This Is Not A Love Song Festival pour promouvoir l'excellent album "Freedom's Goblin" avec un concert flamboyant sur la grande scène plantée devant la salle de... La suite

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan en concert

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan par Lebonair
Le Bataclan - Paris, le 14/06/2018
Parmi nos chouchous à Concertandco depuis quelques années, on retrouve naturellement le jeune Californien Ty Segall. Le chanteur, guitariste, batteur, multi-instrumentiste ultra... La suite

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Habitué du This Is Not A Love Song Festival de Nîmes (où il a déjà joué moult fois, à notre plus grande joie d'ailleurs !), Ty Segall a une fois de plus fait un crochet par... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall par Philippe
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Le vendredi, c'était par ici ! Deuxième journée et pas la moindre à TINALS, qui se joue encore une fois des nuages vaguement menaçants qu'on aperçoit ici ou là pendant la... La suite

Paloma, Nîmes : les dernières chroniques concerts

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album <i>Joy</i>, enregistré en duo avec White Fence en concert

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album Joy, enregistré en duo avec White Fence par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 11/08/2018
De passage au This Is Not A Love Song Festival pour promouvoir l'excellent album "Freedom's Goblin" avec un concert flamboyant sur la grande scène plantée devant la salle de... La suite

Mattiel (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Mattiel (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Il fait beau, il fait chaud à Nîmes, on a passé une très bonne soirée la vieille à Paloma avec The Jesus And Mary Chain et Warmdusher (entre autres), la très douée Mattiel... La suite

Deerhunter (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Deerhunter (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Curieusement placés en ouverture de journée (peu après 18 heures !) sur la grande scène extérieure du This Is Not A Love Song Festival, les très rares et déjà cultes... La suite

John Maus (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

John Maus (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Ouch ! Le gentil taré John Maus en ouverture du deuxième jour du This Is Not A Love Song Festival peu après 18 heures dans la grande salle de Paloma, il faut avoir le... La suite