Accueil Chronique de concert Tokyo Sex Destruction + Ghinzu + Baby Woodrose + The Bambi Molesters + Danko Jones + Bikini Machine + No One Is Innocent (Printemps de Bourges 2004)
Lundi 22 juillet 2019 : 11526 concerts, 25587 chroniques de concert, 5260 critiques d'album.

Chronique de Concert

Tokyo Sex Destruction + Ghinzu + Baby Woodrose + The Bambi Molesters + Danko Jones + Bikini Machine + No One Is Innocent (Printemps de Bourges 2004)

Le 22, Bourges 23 avril 2004

Critique écrite le par



Et une soirée rock n roll servie bien chaude au Printemps de Bourges, une ! Description par le menu :



Tokyo Sex Destruction : groupe de garage rock espagnol dont les membres ont semble-t-il mis les doigts dans des prises de courant (alternatif) dès leur plus jeune âge... Leur album Red soul communitee le prouve de manière irréfutable : ils aiment l'électricité et ça les rend complètement fous. Habillés en noir avec des pantalons et chemises bien taillés, les Tokyo Sex Destruction prennent un malin plaisir à froisser leurs tenues de scène en gesticulant de manière frénétique pendant toute la durée de leur set. Ces jeunes gens veulent qu'on parle d'eux et qu'on les regarde, ils n'arrêtent donc pas de vociférer des slogans - comme l'intelligent "Free Michael Jackson" - en prenant de multiples poses sensées faire fantasmer les femmes. Heureusement, ils n'oublient pas de reprendre magistralement les Sonics et leur mémorable Have love will travel puis de rendre hommage à la soul music en interprétant brièvement a capella quelques tubes soul. Oh yeah !




Surprise : No One Is Innocent : Si l'on en croit les affiches, flyers etc, l'événement de cette soirée était la reformation surprise et le concert non annoncé sur le programme de No One Is Innocent à 23 h 30 au 22. Permettez-moi de rire... Ah, ah ah ! Même si on avait apprécié les concerts déchaînés du combo français en leurs temps, on se contrefout un peu du retour du chanteur Kemar sous ce nom vendeur (après une expérience solo catastrophique à tous points de vue). Un album est même prévu en août, l'attente va être insoutenable ! Pour être franc, on trouverait une nouvelle session de Danièle Gilbert pour le magazine Lui presque plus bandante, c'est dire. On passe la tête dans la salle où le groupe se produit : lumières aveuglantes, sauts de cabris de Kemar (plus que jamais en colère contre les méchants de la Terre entière), c'est du No One toujours aussi inspiré et novateur, pas de doute là dessus...


Ghinzu : groupe belge inquiétant dont le leader (assis aux claviers) fait très peur quand il hurle violemment dans le micro... Les morceaux commencent pourtant calmement mais à chaque fois la pression monte crescendo pour obtenir une sorte de metal pop hyper puissant... et troublant. Comment peut-on passer en l'espace de deux minutes du statut de gentil groupe pop à celui de méchant combo ultra violent ? Seul les taciturnes membres de ce projet ont la réponse... Une chose est sûre : le chanteur de Ghinzu a incontestablement sa place au panthéon des grands psychopathes du rock n roll, et son groupe mérite sans conteste la palme de l'originalité...


Baby Woodrose : "Affreux, sales et méchants", l'expression semble avoir été inventée pour décrire ce conglomérat de graisseux en goguette sur la scène du 22. Vous aimez la bière, le sexe et Motörhead ? Alors vous aimerez Baby Woodrose ! Pendant la totalité de ce set assez jouissif, le chanteur (dont les cheveux n'ont pas dû voir le shampooing depuis le début de la tournée et un coiffeur depuis 10 ans) hurle des inepties dont le thème principal est le triptyque "sex and drugs and rock 'n roll". Perdu dans ses "pensées", il n'oublie toutefois pas d'usiner des riffs pachydermiques sur une guitare dont le son évoque un décollage d'avion finissant en crash. De temps en temps, l'imposant leader de Baby Woodrose se risque au périlleux exercice du solo de guitare dans les aigus, aïe ! De son côté, la section rythmique cogne aussi fort qu'elle le peut sur ses instruments. Ah, que c'est rafraichissant un power trio sans autre prétention que de faire du bruit, tirer des groupies et boire des litres d'alcools... Contrairement aux regrettables Phoenix ou Texas, Baby Woodrose ne fera jamais la couverture de Magic!, pas plus qu'il n'accordera un entretien philosophique de 12 pages aux Inrockuptibles comme Jacques Derrida. C'est peut-être aussi bien finalement !


The Bambi Molesters : Ces Croates ont tout compris au rock : ils jouent une sorte de surf rock énergique avec conviction - mais sans grande originalité - en prenant soin de mettre à la basse et au milieu de la scène une superbe blonde dominatrice. Celle-ci toise en permanence le public masculin avec un air de "Je t'attends dans les loges...". Et ça marche, on partirait bien sur le champs en Croatie apprendre avec elle les rudiments du surf, de la basse, du solfège ou de n'importe quoi ! Heureusement que la belle est là pour apporter une touche visuelle car ses comparses ont des têtes de vieux gangsters prompts à sortir leurs flingues à la moindre contrariété. En fait, ils ne dégainent que leurs six cordes pour exécuter des solos gorgés de réverbe ou des rythmiques enlevées propices à la danse lascive. Ouch !


Danko Jones : groupe de rock/metal puissant mais légèrement casses burnes à la longue... Au début, on apprécie les riffs, les hurlements et la puissance de feu de Danko Jones mais rapidement, le chant - trop metal - énerve, l'attitude hautaine et grande gueule du leader exaspère et les morceaux ennuient... Ça tombe bien dans l'autre 22, Bikini Machine a commencé à jouer.


Bikini Machine : quintet français d'electro rock qui rend furieusement heureux (voire hystérique) si on le voit sur scène... Grâce à un son mêlant le garage rock, la surf music et l'électro, Bikini machine est le groupe idéal pour danser sur du rock en fin de soirée. Il manque peut être seulement au groupe un leader un peu plus charismatique pour décoller, sinon on ne voit pas ce qui pourrait l'arrêter. Essayer leur disque 11, An introduction to Bikini Machine, c'est l'adopter !

On ressort du 22 rassasié par le nombre de décibels ingurgités, en souhaitant être convié rapidement à un nouveau festin sonique de ce type.


A lire également: une interview de Ghinzu et la chronique de l'album Blow.

(Photo : Flore-Anne Roth)

Bikini Machine : les dernières chroniques concerts

Arcade Fire + Air + Klaxons + TV On The Radio + The Good The Bad and The Queen + Loney, Dear + Bikini Machine + Tryo (Eurockéennes de Belfort 2007) en concert

Arcade Fire + Air + Klaxons + TV On The Radio + The Good The Bad and The Queen + Loney, Dear + Bikini Machine + Tryo (Eurockéennes de Belfort 2007) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 01/07/2007
Feu d'artifice final pour les Eurockéennes 2007, après deux belles journées vendredi (Marilyn Manson, Wu-Tang Clan, Les Rita Mitsouko, Amy Winehouse, Young Gods vs Dälek,... La suite

Bikini Machine par Zhou
Poste à Galène, Marseille, le 10/02/2006
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : http://massilia.burning.free.fr/ Il y a foule quand j'arrive au Poste à Galène aux alentours de 21h30, facile une dizaine de personne se sont masser prêt du bar, un chiffre qui atteindra une pénible petite cinquantaine de personne au fur et à mesure de l'avancée du concert, donnant un... La suite

Bikini Machine (Interview) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 22/06/2004
Le groupe rennais Bikini Machine s'apprête à prolonger une tournée qui semble ne pas devoir connaître de fin par une visite des festivals en juillet 2004... Un occasion de revenir avec Frédéric Gransart (chant, batterie, claviers etc) sur le parcours du combo électro garage depuis la sortie du disque - l'excellent disque An Introduction to... La suite

Burning Heads + Bikini Machine + Hawaii Samurai (Les Volcaniques de Mars 2004) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 06/03/2004
La dernière soirée des Volcaniques de Mars est traditionnellement une occasion de péter joyeusement les plombs en découvrant des jeunes groupes de rock festif (dans le bon sens du terme) ; l'édition 2004 de ce festival défricheur n'a pas dérogé à cette excellente règle... Les années précédentes King Khan et Bee Dee Kay & The Roller Coaster... La suite

Danko Jones : les dernières chroniques concerts

Paleo Festival 2013 : Mass Hysteria + Danko Jones + Asaf Avidan + Artic Monkeys + Jagwa Music + Smashing Pumkins + Beware of Darkness + Jonathan Wilson en concert

Paleo Festival 2013 : Mass Hysteria + Danko Jones + Asaf Avidan + Artic Monkeys + Jagwa Music + Smashing Pumkins + Beware of Darkness + Jonathan Wilson par Guivano
Paléo festival - Nyon (Suisse), le 24/07/2013
Chronique des concerts du 24 Juillet 2013 au Paléo Festival de Nyon : Mass Hysteria Ce groupe français était je pense un peu en décalage avec le Paléo. Même si ce dernier... La suite

Danko Jones en concert

Danko Jones par Lebonair
Le Trabendo - Paris, le 26/10/2012
Ce qui est bien avec Danko Jones, c'est que l'on est assuré à chaque fois de pouvoir vivre un bon moment de rock 'n'roll, voire un sacré bon moment... Ce qui fut le cas ce soir,... La suite

Danko Jones en concert

Danko Jones par Lebonair
Le Plan, Ris-Orangis, le 18/12/2011
En ce dimanche d'hiver du 18 décembre 2011, dans la banlieue parisienne à Ris-Orangis au Plan, ce fut la der des ders niveau concert. En effet, ce concert d'un de nos... La suite

Danko Jones + P.Troll + The Bitters en concert

Danko Jones + P.Troll + The Bitters par Jorma
Omega live - Toulon, le 13/12/2011
L'annonce disait : soirée sous le signe de la poésie et du Rock n'roll à l'OmegaLive en compagnie de Danko Jones et de son orchestre. Et sous le signe des valses de Vienne. Des... La suite

Ghinzu : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

The Rusty Bells + My Little Cheap Dictaphone [MLCD] + Ghinzu en concert

The Rusty Bells + My Little Cheap Dictaphone [MLCD] + Ghinzu par Stephanie K
Bikini - Ramonville, le 13/04/2011
From good to best. Le Bikini commence à peine à se remplir lorsque les trois toulousains de The Rusty Bells investissent la scène, sous quelques rares ovations. Les lumières... La suite

(mes) Eurockéennes 2010 2/3 : Omar Souleyman, Emilie Simon, Airbourne, General Elektriks, The Specials, The XX, The Hives, Ghinzu, Vitalic en concert

(mes) Eurockéennes 2010 2/3 : Omar Souleyman, Emilie Simon, Airbourne, General Elektriks, The Specials, The XX, The Hives, Ghinzu, Vitalic par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2010
Le vendredi, c'est par ici ! Chaque année, au moins un projet excitant est programmé à une heure indécente, pour qui doit faire la grasse-matinée, récupérer, partager un bon... La suite

Danakil + Nneka + The Beatnuts + Wax Tailor + Eiffel + Ghinzu... en concert

Danakil + Nneka + The Beatnuts + Wax Tailor + Eiffel + Ghinzu... par Audrey H
Festival Garorock - Marmande, le 03/04/2010
Première nuit de camping un peu frileuse et réveille avec un temps bien mitigé, alternant soleil et pluies. Après une ballade bien boueuse dans le camping pour voir... La suite

No One Is Innocent : les dernières chroniques concerts

No One Is Innocent + Tagada Jones en concert

No One Is Innocent + Tagada Jones par Aulie
Le Moulin, Marseille, le 24/11/2018
Samedi 24 novembre 2018, direction le Moulin à Marseille pour assister à une soirée 100 % rock engagé avec les groupes Tagada Jones et No One In Innocent pour leur "Bruit dans... La suite

No One Is Innocent (+ Ricine + Digital Nova)  en concert

No One Is Innocent (+ Ricine + Digital Nova) par Lisa
Salle Guy Obino, Vitrolles, le 13/04/2018
No One Is Innocent, ça commence par une acclamation à un public de fidèles en folie. Le moins que l'on puisse dire c'est que ça met directement dans l'ambiance ! C'est survolté,... La suite

No One Is Innocent (release party de l'album Frankenstein) en concert

No One Is Innocent (release party de l'album Frankenstein) par Lebonair
Bus Palladium, Paris, le 28/03/2018
A l'occasion de la sortie deux jours plus tard de son 7ème album, nommé "Frankenstein", No One is Innocent nous proposait de faire la fête dans une salle mythique parisienne,... La suite

Tagada Jones + No One Is Innocent en concert

Tagada Jones + No One Is Innocent par Sodis Xiii
L'Usine, Istres, le 28/04/2017
En cette période électorale, les deux groupes phares et bruyants de la scène punk rock française sont sur la route pour une mini-tournée, afin d'éveiller les consciences mais aussi... La suite

Tokyo Sex Destruction : les dernières chroniques concerts

Tokyo Sex Destruction en concert

Tokyo Sex Destruction par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 15/05/2015
Quitte à ne pas être raisonnable autant ne pas l'être jusqu'au bout. Echappé de la soirée " Sulfureuses " au Poste à Galène, plutôt que de rentrer directement chez moi faire des... La suite

Las Ondas Marteles + Camelia Jordana + The Disciplines + Tokyo Sex Destruction (Festival Europavox 2010) en concert

Las Ondas Marteles + Camelia Jordana + The Disciplines + Tokyo Sex Destruction (Festival Europavox 2010) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai et Magic Mirrors, Clermont-Fd, le 20/05/2010
Soirée de warm up du festival Europavox 2010 à Clermont-Ferrand avec par ordre d'apparition sur nos écrans : le rockabilly original de Las Ondas Marteles et la chanson pop 'n... La suite

Tokyo Sex Destruction + Sharon Jones & The Dap-Kings + Neurotic Swingers + Las Vegas Dead Brides (Les Volcaniques de mars 2005) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 19/03/2005
Joliment intitulée "Black & Wild", la soirée Punk n soul des Volcaniques de mars a parfaitement tenu ses promesses ; du bruit, de l'énergie punk, des rythmes funk n soul, des guitares cradingues, le public en a vraiment eu pour son argent ! Las Vegas Dead Brides : C'est malheureusement devant une assistance un peu restreinte (et... La suite

Tokyo Sex Destruction par Philippe/Christian
Poste à Galène, Marseille, le 29/11/2006
Photos par Ultrateckel ! Chronique commencée par Philippe (novice en TSD) et finie par Christian (connaisseur en TSD) (Philippe) En ce jeudi soir, pas mieux à faire à priori que d'aller voir un concert de rock, non pas tokyoïte mais espagnol (comme son nom ne l'indique pas). Déjà vus il y a quelques années avec les Hatepinks ici-même, les... La suite

Le 22, Bourges : les dernières chroniques concerts

Idles, The Moonlandingz, The Sonics, PWR BTTM (Printemps de Bourges 2017) en concert

Idles, The Moonlandingz, The Sonics, PWR BTTM (Printemps de Bourges 2017) par Pierre Andrieu
Le 22 d'Auron, Bourges, le 21/04/2017
Soirée brutale et marquante au 22 d'Auron à l'occasion du Printemps de Bourges, le vendredi 21 avril, avec les surexcités, très excitants et drolatiques hooligans anglais de... La suite

Mikhael Paskalev (Le Printemps de Bourges 2014) en concert

Mikhael Paskalev (Le Printemps de Bourges 2014) par Pierre Andrieu
Le 22, Bourges, le 25/04/2014
Vendredi 25 avril 2014, le Printemps de Bourges se poursuit en soirée dans la moiteur du 22 avec le réjouissant concert de Mikhael Paskalev, un flamboyant songwriter... La suite

Pegase (Le Printemps de Bourges 2014) en concert

Pegase (Le Printemps de Bourges 2014) par Pierre Andrieu
Le 22, Bourges, le 25/04/2014
Juste après le très beau cadeau offert au Printemps de Bourges 2014 par les Tindersticks - un concert divin à la Cathédrale de Bourges -, direction le 22 pour assister à la... La suite

Savages + Lescop + Tomorrow's World + Bot'Ox + Thomas Azier (Printemps de Bourges 2013) en concert

Savages + Lescop + Tomorrow's World + Bot'Ox + Thomas Azier (Printemps de Bourges 2013) par Pierre Andrieu
Le 22 d'Auron, Bourges, le 26/04/2013
Vendredi 26 Avril 2013, Printemps de Bourges, après le beau temps idyllique des premiers jours du festival voici venue la pluie battante aujourd'hui, ce qui entraîne un... La suite