Accueil Chronique de concert Trans Am + Black Taj + Measles Mumps Rubella
Vendredi 28 février 2020 : 10815 concerts, 25934 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Trans Am + Black Taj + Measles Mumps Rubella

Southpaw - Brooklyn 13 juin 2003

Critique écrite le par

Apres m'être frappé mes près de deux heures de transports pour rallier Southpaw dans Park Slope (quartier de Brooklyn), j'entre dans une salle devenue familière alors que les Measles Mumps Rubella ont déjà attaqué. A vrai dire ce que j'avais entendu pendant que je faisais la queue pour montrer mon ID, me faisais braceleter (pour montrer que j'ai plus de 21 ans) et chercher mon nom sur la liste, m'avait mis en appétit.



Sur scène 4 gars : batterie, basse, guitare et au centre un chanteur équipé de deux caisses (claires ? rhoo ce que je suis mauvais). Au moment ou je suis rentrer le chanteur était pris de convulsions, shootait dans tous les sens en rajustant ses lunettes en permanence.



A vrai dire il avait un drôle de look : jean déchiré, chemise, pull marron col en V et veste en jean par dessus, le tout lui donnant un look de premier de la classe qui contrastait pas mal avec son comportement sur scène. Lorsqu'il ne tape pas frénétiquement sur ses caisses, ou ne danse pas dans tous les sens, il chante, murmure ou hurle dans son micro ou se met accroupis pour déformer le son de sa voix a l'aide de pédales.



Le tout a beaucoup de rythme, un peu a la Rage Against The Machine par moment. Les trois autres qui pourraient passer inaperçus derrière un tel bonhomme assurent a fond. Sur la fin le set a eu l'air de s'essouffler légèrement (disons plutôt que je préférais les premiers morceaux que j'ai entendu). Il faut dire aussi qu'une fois de plus le public ne dansait pas trop (c'est vrai que pour l'instant pas bu de concert "rock" ou les gens dansent ici ...) et se tenait même un peu a l'écart de la scène.



Ces gars la viennent de Washington DC, n'ont pas de site (juste un mail measles_mumps_rubella@yahoo.com) et pour l'instant qu'un 45tours, mais je pense qu'ils devraient faire parler d'eux u de ces 4 dans la catégorie complètement déjantés.

Apres un pause (pendant laquelle il est absolument impossible de discuter tellement la musique est forte) pendant laquelle ils ont refermé les rideaux pour changer de plateau, les 4 Black Taj qu'était venu voir dAve ont fait leur apparition.



Un poil plus âgés (sauf peut être le batteur) que les précédents ils ont attaquer avec un bon rock qui après m'avoir un court instant aux Red Hot (a cause de la basse qui fait penser pete), avait finalement plutôt un petit quelque chose de Led Zepellin (surtout pour le jeu de batterie).



J'ai été assez surpris quand ils ont commencé a chanter car le chant était plutôt blues, avec uen grosse voix. Finalement relativement classique (c'est sur qu'après Measles Mumps Rubella ...) ils n'en sont cependant pas moins agréable a écouter.



Le deuxième guitariste a lui aussi assuré le chant le temps d'un ou deux morceaux. Le public plus nombreux a fini par vraiment remplir la salle ...



Apres une nouvelle pause, Trans AM, visiblement très attendus (difficile de s'approcher de la scène), commence. Ca alors je ne les imaginais absolument pas comme ça ... en fait je crois que je ne les avais non seulement jamais vu mais en plus jamais entendu. (apres avoir tape cette chronique j'ai fait une recherche et vu que je les avais deja vu a Marseille il y a bien longtemps ... Hum !)



A gauche un grand bassiste avec son T shirt "Rock Dadgad not Bagdad",



a droite un guitariste avec une moustache comme on en fait plus, beaucoup plus réservé et au centre celui qui a tout de suite enlever son Tshirt : un batteur (qui me faisait un peu penser a P'tiluc) qui lance aussi quelques séquences enregistrées en début de morceau.



En fond de scène et donc sur le batteur sont projeter des vidéos ... filmées en direct sur une partie de la batterie, ou de l'un des trois membres, ou enregistrées représentant des vagues un coucher de soleil, des nuages (très Magritte !),



ou carrément des séquences les mettant en scène ... a l'aéroport, en voiture ... les images se marient bien avec la musique et donne une dimension supplémentaire au show.



Musicalement c'est aussi très fort : le batteur est impressionnant et s'acharne comme un bûcheron, donnant tout le rythme des morceaux.



Apres quelques instrumentaux, le bassiste (qui a aussi un synthe) s'est mis a chanter et la ça m'a beaucoup moins pu, car il utilise comme Air un truc qui déforme sa voix ... et ça je n'y arrive pas du tout ... comme pour Air je trouve cela assez ridicule et suis incapable d'apprécier le morceau. Heureusement il y a de nombreuses parties instrumentales limite techno par leur beat, ce qui a enfin fait danser les gens ...



Sur la fin le guitariste (qui a lui aussi un synthe) a chanté un morceau (sans que sa voix soit trafiquée) et c'était a mon goût nettement meilleur. En tout cas sur scène ils ont l'air de se faire plaisir (pour le guitariste c'est moins évident que pour les deux autres) et après une bonne heure de concert ils sont directement restés dans la salle pour boire un coup avec tout le monde après avoir remercié les deux premiers groupes d'avoir une nouvelle fois partagé l'affiche avec eux.

Site de Soutpaw : http://www.spsounds.com/
Site de Trans AM : http://www.transband.com/
Site de Measles Mumps Rubella : http://www.planariainc.com/mmr.html

Trans AM : les dernières chroniques concerts

TRANS AM + Golden par Hum !
MJC Mirabeau - Marseille, le 14/01/2000
On m'avait dit Trans AM c'est du super post rock, alors depuis le temps que j'en entendais parlé, j'y suis allé.En première partie Golden un groupe dans lequel le " leader " de Trans AM jouait discrètement de la guitare.GoldenIntéressant on va dire, rock avec des incursions inattendues de chant africain par un grand américain look middle west, avec... La suite