Accueil Chronique de concert Janelle Monae + M.I.A. + Salem + Paris Suit Yourself + Madensuyu + Connan Mockasin + Oy (Transmusicales de Rennes 2010)
Lundi 17 juin 2019 : 9223 concerts, 25521 chroniques de concert, 5257 critiques d'album.

Chronique de Concert

Janelle Monae + M.I.A. + Salem + Paris Suit Yourself + Madensuyu + Connan Mockasin + Oy (Transmusicales de Rennes 2010)

Janelle Monae + M.I.A. + Salem + Paris Suit Yourself + Madensuyu + Connan Mockasin + Oy (Transmusicales de Rennes 2010) en concert

Parc Expo, Rennes 10 décembre 2010

Critique écrite le par




Après un jeudi 9 décembre bien rempli aux Transmusicales de Rennes, place à une autre chaude soirée (c'est archi complet !) au Parc Expo le vendredi 10, avant le bouquet final du samedi 11. Au programme : Paris Suit Yourself, Oy, Madensuyu, Connan Mockasin, Salem, Janelle Monae et M.I.A.... Chronique :





Madensuyu

Gros choc en découvrant les très remontés Belges de Madensuyu aux Transmusicales de Rennes 2010, dans le Hall 4 du Parc Expo, le vendredi 10 décembre... Originaire de Gand, Stijn De Gezelle (guitare) et Pieter-Jan Vervondel (batterie) se produisent tous les deux assis côte à côte sur un praticable et le moins que l'on puisse dire, c'est que malgré cette formule scénique, leur show ne donne aucune sensation d'immobilisme ou d'avachissement !

Madensuyu en direct live, c'est un véritable déluge de noise rock bruitiste d'où ressortent les influences du blues concassé, de Suicide, du Velvet Underground et de Sonic Youth... Cela pourrait éventuellement faire penser par certains côtés aux excellents Archie Bronson Outfit. Car comme chez ce groupe, un souffle délétère, terroriste et ultra rock 'n roll envoie bouler le public, ravi de se faire ainsi chahuter de belle manière. Le Hall 4 est en effet littéralement bombardé de cris sauvages, de guitares hyper bruyantes et dissonantes, de rythmes intrépides et de samples qui, comme s'il était besoin, en rajoutent une couche au niveau du bruit ou qui, au contraire, proposent des nappes aériennes. Tels deux chamanes perdus en plein désert après des nuits de débauche à errer dans le vent mauvais, Stijn De Gezelle et Pieter-Jan Vervondel hululent à la mort tels de vieux bluesmen, tout en s'échinant comme des tarés sur leurs instruments de torture. C'est hyper impressionnant, totalement captivant et très, très extrémiste. Certains membres de l'auditoire choisissent donc de quitter l'aventure en prenant la porte... Mais ceux qui décident de rester ne le regrettent pas : loin de chercher à choquer pour choquer, Madensuyu tente des choses et réussit à trouver des idées nouvelles à chaque morceau.

L'alchimie fonctionne tellement bien entre les deux musiciens qu'ils accouchent sans forceps - mais à la force du poignet ! - de morceaux puissamment cinématiques et outrageusement psychédéliques, des trucs comme le titre Papa Bear qui pourraient parfaitement servir de bande son à l'apocalypse... Madensuyu, est un groupe peu consensuel à découvrir absolument, si l'on aime le mélange blues, bruit, rock 'n roll, et psyché !





Paris Suit Yourself

Excellent set ensuite des Franco Allemands de Paris Suit Yourself dans le Hall 3... Adepte de roboratives séances d'Afro Beat/No Wave qui conduisent à la transe hystérique, le groupe et son intenable chanteur presque sosie de Jean-Michel Basquiat font forte impression ; il faut dire que les titres joués arrivent à faire monter la mayonnaise sonore en deux temps trois mouvements. La recette : des rythmes vrillants et inspirés, un chant particulièrement enflammé, des gimmicks de piano et de guitare qui remuent les tripes et des breaks qui tuent. A force de se faire titiller les oreilles par Paris Suit Yourself et de prendre les escaliers montants progressivement vers la folie créés par l'infernal combo, on ressent l'envie de se jeter partout et de se rouler par terre, comme le préposé au micro, qui évoque une version encore plus " dingo " du vocaliste de TV On The Radio. Un groupe idéal pour danser en cassant la baraque !





Connan Mockasin

L'ovni de la soirée déboule peu après sur scène : il s'agit de Connan Mockasin, un artiste tiraillé entre l'Angleterre et la Nouvelle Zélande évoluant dans un style pop rock ultra psyché... Sorte de sosie de Brian Jones influencé par celui-ci et, possiblement, par les disques les plus barrés de The Brian Jonestown Massacre, le blond (quelle flamboyante coupe au bol, messieurs dames !) chanteur guitariste Connan Mockasin peut choisir de chanter des pop songs nimbées de mystère et de joie de vivre dans les nuages ou, plutôt, de rester muet pour se lancer dans des impros aux forts relents de descentes ou montées d'acide. C'est excentrique, complétement surréaliste et souvent hyper prenant. Cerise sur le gâteau : Monsieur fait et dit n'importe quoi entre les morceaux ou au cours de ceux-ci. Attention au contrôle anti dopage monsieur Connan Mockasin !





Oy

Encore une belle découverte en la personne de Oy, une artiste se présentant en solo pour un set de hip hop électro world jazz assez virevoltant, très sucré, hyper " positive attitude " et intelligemment épicé... Si la voix de la très expansive et charismatique Joy Frempong fait immédiatement penser à Neneh Cherry et si son univers évoque les graciles fées Björk ou Leila, le mix qu'elle propose est original : les instruments jouets (flute, synthés etc etc) se mélangent très bien aux samples de musique ou de bruitages et aux interventions vocales, qu'elles soient drôles, suaves, remontées et/ou piquantes. Malgré des problèmes techniques un peu envahissants (son groupe de... samplers se met souvent en grève), Oy a donné envie d'en savoir plus à son sujet et de suivre son parcours...





Janelle Monae

Gros show à l'américaine juste après avec la prestation millimétrée et très (trop ?) pro de Janelle Monae, une craquante jeune femme - affublée d'une banane choucroute sur la tête - proposant un mix soul pop entre Amy Winehouse, Madonna, Grace Jones, Outkast, le hip hop futuriste et le R&B actuel... C'est bien chanté, bien dansé, bien joué mais tout est un peu " too much ". On remarque en effet qu'une sorte de concours semble s'instaurer entre les musiciens et danseurs pour savoir qui va le plus surjouer et en faire le plus dans le côté démonstratif de la force. Les chorégraphies de la troupe et de la " diva star " sont si travaillées que l'on se croirait sur la plateau d'une émission de télévision en prime time à la télé US ou dans un clip ultra commercial. Les fans éplorés de Michael Jackson doivent adorer... Nous, beaucoup moins ! Au début, il faut se faire violence pour ne pas prendre ses jambes à son cou, et puis au fur et à mesure on s'habitue - un peu - au méga show et, surtout, on apprécie la déferlante de tubes interprétés à la chaine. Avec ce bombardement interrompu de hits singles (Dance or Die, Tightrope, Cold war, Come Alive... ), on comprend mieux le succès actuel de la chanteuse basée à Atlanta, Georgia... Il faudrait revoir cette troublante beauté noire au répertoire en or et son joli brin de voix dans un show moins robotique et dans une salle plus intimiste que l'immense Hall 9 du Parc Expo de Rennes.





Salem

A la fois inquiétant, cinématique et remuant, le set des Américains de Salem dans le Hall 4. Le très versatile groupe de abstrakt hip hop rock - dont les membres changent souvent de rôle en scène - propose un mix souvent efficient entre des univers tout à tour (ou en même temps) hip hop, électronique, shoegaze, dub step et post rock psyché ; le résultat est hyper planant, souvent terrifiant (les voix de fantômes en proie à des hallucinations schizophréniques foutent bien les jetons !), très surprenant et fait sacrément tourner la tête, un peu comme les français de M83. En un mot comme en cent, Salem en live, c'est déboussolant ! Avec cette bande de dangereux expérimentateurs sonores, on ne sait jamais sur quel pied danser (ou rêvasser, voire cauchemarder) et c'est ça qui est bien... A revoir au plus vite !






M.I.A.

Gros morceau des Transmusicales de Rennes 2010, le concert de M.I.A. dans l'immense Hall 9 du Parc Expo a fait l'effet d'une bombe à déflagration sonique pour la foule amassée devant la scène et sur les gradins de la gigantesque salle, pleine à craquer... Parmi les nombreuses découvertes programmées en ce vendredi 10 décembre, le méga show de l'anglaise d'origine tamoule a recueilli tous les suffrages ; désormais hyper populaire, la très sexy chanteuse de hip hop électro word dub rock a réussi à fédérer un large auditoire, et ce malgré les atours très bruitistes et grinçants de ses derniers titres extraits de l'excellent album Maya.

Sous un light show énorme et avec un son de dingue, M.I.A. et son groupe de scène (danseur, machines etc) prend le hall 9 à la hussarde, en envoyant du gros son et en gueulant comme une furie dans son pauvre micro. La dame n'est pas venue pour faire dans la dentelle ou amuser la galerie, elle est là pour défoncer consciencieusement et quasiment à sec les oreilles de son malheureux public, qui a droit à un festival de décibels, de larsens, d'explosions pétaradantes (boum boum boum boum, bang bang bang bang !!!! ) et de problèmes techniques. C'est règlement de comptes à OK Coral au niveau du son ; un véritable bombardement de beats, de samples et de basses, qui rend l'écoute presque douloureuse.

Mais, si elle veut choquer et laisser une impression de chaos sonore électro hip hop, l'accorte jeune femme moulée dans son pantalon multicolore (quel canon !) prend soin de décocher moult titres hyper percutants. Dès le deuxième morceau, c'est Born free et son sample des séminaux Suicide qui résonne dans les systèmes auditifs de la foule rennaise, en état d'énervement avancé. Et après, c'est l'enchainement de la mort (malgré des coupures de son et autres larsens atomiques), le dub concassé rencontre l'électro extrêmement putassière, la world pop déjantée et le hip hop revendicatif dans un grand maelström qui pousse au cul et donne envie de tout casser. Avant de balancer à la fin son tube multiplatiné Paper Planes (le public en vibre de plaisir !), M.I. A. fait le show, danse comme une strip teaseuse ayant le feu au c... et fait de l'escalade avec l'aide d'un roadie ; même si tout est calculé et assez carré, il se passe quelque chose sur scène et l'on sent qu'en dépit du succès planétaire, le feu sacré est toujours là. Un peu de finesse dans le son n'aurait rien gâché, mais force est de constater que M.I.A. a fait le job !



Liens : www.lestrans.fr, www.myspace.com/madensuyu, www.myspace.com/oyrempong, www.myspace.com/parissuityourself, www.myspace.com/connanmockasin, www.myspace.com/janellemonae, www.myspace.com/s4lem, www.myspace.com/mia.



A lire également, des chroniques des Trans 2010, 2009 et 2008 : Crocodiles, Roky Erickson, Egyptian Hip Hop, The Phenomenal Handclap Band, Funeral Party, Von Pariahs, Donso, The Pack A.D, Lars & The Hands Of Light, M.I.A., Gablé + Cass McCombs + Brightblack Morning Light, Naomi Shelton And The Gospel Queens + The Agitator, Mr Oizo + Rodriguez + BLK JKS + The Japanese Popstars + The Carps, FM Belfast + The Phantom Band + Chocolate Donuts + Fever Ray + Slow Joe & The Ginger Accident + Detroit Social Club + Major Lazer , The Whitest Boy Alive + VV Brown + Abraham Inc feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled + Hook & The Twin + An Experiment On A Bird In The Air Pump, Slow Joe & The Ginger Accident + Transformer + Peter Winslow, The Residents + Iglu & Hartly + Creature, White Rabbits, John & Jehn + Esser + We have Band, Bon Iver, Jay Reatard, The Black Angels, The Deathset, Miss Platnum et Cage The Elephant.


Photos live Trans 2010 : Philippe Remond (sauf Connan Mockasin et Janelle Monae : Renan Peron www.flickr.com/photos/transmusicales

Les Transmusicales de Rennes : les dernières chroniques concerts

Make-Overs (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Make-Overs (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 09/12/2017
A peine descendu des navettes des Trans Musicales amenant au Parc Expo de Rennes, qu'il faut ingurgiter fissa un fish and chips en se mettant une bière dans le cornet, pour... La suite

The Daniel Wakeford Experience (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

The Daniel Wakeford Experience (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 09/12/2017
Aussi touchant et percutant que déstabilisant et surprenant, le concert de The Daniel Wakeford Experience dans le Hall 3 du Parc Expo de Rennes à l'occasion des Trans... La suite

Snapped Ankles (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Snapped Ankles (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 8 du Parc Expo de Rennes, le 09/12/2017
"Good evening ladies and gentlemen, we are Snapped Ankles !" Même s'ils sont habillés comme des hommes des cavernes, et s'ils tapent sur des bouts de bois amplifiés pour en... La suite

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 08/12/2017
Grosse chaleur dans le Hall 3 du Parc Expo de Rennes pour le concert du groupe Altın Gün à l'occasion des Trans Musicales, ... Cet ultra festif (dans le bon sens du... La suite

Connan Mockasin : les dernières chroniques concerts

Soundgarden, Magic Numbers, Birth Of Joy, Connan Mockasin, St. Paul and the Broken Bones, Royal Blood, Lyenn, Lee Fields, Warpaint, Dum Dum Girls, Johnny Winter, Heymoonshaker, Lys, Lo'Jo, Superpoze, Ume, Hospital Ships... (Festival South By Southwest - SXSW 2014) en concert

Soundgarden, Magic Numbers, Birth Of Joy, Connan Mockasin, St. Paul and the Broken Bones, Royal Blood, Lyenn, Lee Fields, Warpaint, Dum Dum Girls, Johnny Winter, Heymoonshaker, Lys, Lo'Jo, Superpoze, Ume, Hospital Ships... (Festival South By Southwest - SXSW 2014) par Keeponrocking
Austin, Texas, le 15/03/2014
Mardi 11 mars 2014 : Premier jour du festival musical pour ce SXSW 2014. La ville d'Austin, Texas, est déjà bondée depuis plusieurs jours, prise d'assaut par le... La suite

Connan Mockasin + Ramona Cordova en concert

Connan Mockasin + Ramona Cordova par Yogui
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/02/2014
Une soirée mémorable, avec une affiche où je connaissais seulement Connan Mockasin... Le concert démarre avec un artiste qui, au premier abord, parait très timide et peu... La suite

Yo La Tengo, Hot Chip, The Knife, Warpaint, Jagwar Ma, The Haxan Cloak, Savages, Mac Demarco, No Age, Connan Mockasin, Colin Stetson, Panda Bear, Danny Brown, Majical Cloudz, Omar Souleyman, Youth Lagoon, Pegase (Pitchfork Music Festival Paris 2013) en concert

Yo La Tengo, Hot Chip, The Knife, Warpaint, Jagwar Ma, The Haxan Cloak, Savages, Mac Demarco, No Age, Connan Mockasin, Colin Stetson, Panda Bear, Danny Brown, Majical Cloudz, Omar Souleyman, Youth Lagoon, Pegase (Pitchfork Music Festival Paris 2013) par Audreymllr
Grande Halle de La Villette, Paris, le 02/11/2013
Troisième édition du Pitchfork Music Festival Paris, qui a une fois de plus investi la Grande Halle de la Villette pour trois nuits de concerts, du 31 octobre au 2 novembre... La suite

Animal Collective, Savages, Connan Mockasin, Egyptian Hip Hop, Death Grips, JC Satan, Melody's Echo Chamber... (Festival This Is Not A Love Song) en concert

Animal Collective, Savages, Connan Mockasin, Egyptian Hip Hop, Death Grips, JC Satan, Melody's Echo Chamber... (Festival This Is Not A Love Song) par Sami
Paloma - Nimes, le 22/05/2013
Un grand festival à dominante rock indé dans le sud, on y croyait plus trop avec les années, blasés et résignés à espérer des miettes lors du Primavera de Barcelone. Et puis la... La suite

Janelle Monae : les dernières chroniques concerts

Janelle Monáe en concert

Janelle Monáe par Fredc
Le Trianon, Paris, le 11/07/2012
L'artiste américaine Janelle Monáe, révélée au grand public en 2010 à la sortie de son album "The ArchAndroid", et pourtant nommée dès 2009 à un Grammy Award, s'est rapidement... La suite

M.I.A. : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 :  Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A. en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 : Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A. par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 05/07/2014
"Etre rock en 2014", comme ont dit dans Rock & Folk, c'est peut-être écouter le concert de Metronomy en direct des Eurocks sur Inter, un vendredi soir dans sa cuisine, en... La suite

M.I.A. (Transmusicales de Rennes 2010) en concert

M.I.A. (Transmusicales de Rennes 2010) par Pierre Andrieu
Parc Expo, Rennes, le 10/12/2010
Gros morceau des Transmusicales de Rennes 2010, le concert de M.I.A. dans l'immense Hall 9 du Parc Expo a fait l'effet d'une bombe à déflagration sonique pour la foule... La suite

Arcade Fire + The Hives + The Shins + Dinosaur Jr + Hey Hey My My + Rodeo Massacre + Dizzee Rascal + M. I. A. + Rock & Roll (Rock en Seine 2007)  en concert

Arcade Fire + The Hives + The Shins + Dinosaur Jr + Hey Hey My My + Rodeo Massacre + Dizzee Rascal + M. I. A. + Rock & Roll (Rock en Seine 2007) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 24/08/2007
Première journée très réussie pour la cinquième édition du festival Rock en Seine, dans le toujours magnifique Parc National de Saint-Cloud... De 15h à 23h15 (transports en... La suite

Madensuyu : les dernières chroniques concerts

Madensuyu (Transmusicales de Rennes 2010) en concert

Madensuyu (Transmusicales de Rennes 2010) par Pierre Andrieu
Parc Expo, Rennes, le 10/12/2010
Gros choc en découvrant les très remontés Belges de Madensuyu aux Transmusicales de Rennes 2010, dans le Hall 4 du Parc Expo, le vendredi 10 décembre... Originaire de... La suite

Oy : les dernières chroniques concerts

Festival Paléo : Verveine + Grand corps malade + Murmures Barbares + Lisa Leblanc + Elton John + Klô Pelgag + La Rue Ketanou + Oy + The Parov Stelar band  en concert

Festival Paléo : Verveine + Grand corps malade + Murmures Barbares + Lisa Leblanc + Elton John + Klô Pelgag + La Rue Ketanou + Oy + The Parov Stelar band par Lionel Degiovanni
Nyons ( suisse ) , le 24/07/2014
Pour ce début de jeudi, nous assistons au showcase de Verveine. Cette jeune Veveysane a eu bien du mal à être à l'aise lors de ce show case. En effet, elle était toute... La suite

Paris Suit Yourself : les dernières chroniques concerts

Lydia Lunch & Big Sexy Noise + Paris Suit Yourself + Hyphen Hyphen (1ère Nuit Ouf) en concert

Lydia Lunch & Big Sexy Noise + Paris Suit Yourself + Hyphen Hyphen (1ère Nuit Ouf) par Pierre Andrieu
Le 104, Paris, le 14/01/2011
Grosse soirée au 104 à Paris, le vendredi 14 janvier 2011, avec la première Nuit Ouf dont le but assumé (et atteint !) était de " replonger dans l'effervescence des années... La suite

Parc Expo, Rennes : les dernières chroniques concerts

Make-Overs (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Make-Overs (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 09/12/2017
A peine descendu des navettes des Trans Musicales amenant au Parc Expo de Rennes, qu'il faut ingurgiter fissa un fish and chips en se mettant une bière dans le cornet, pour... La suite

The Daniel Wakeford Experience (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

The Daniel Wakeford Experience (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 09/12/2017
Aussi touchant et percutant que déstabilisant et surprenant, le concert de The Daniel Wakeford Experience dans le Hall 3 du Parc Expo de Rennes à l'occasion des Trans... La suite

Snapped Ankles (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Snapped Ankles (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 8 du Parc Expo de Rennes, le 09/12/2017
"Good evening ladies and gentlemen, we are Snapped Ankles !" Même s'ils sont habillés comme des hommes des cavernes, et s'ils tapent sur des bouts de bois amplifiés pour en... La suite

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 08/12/2017
Grosse chaleur dans le Hall 3 du Parc Expo de Rennes pour le concert du groupe Altın Gün à l'occasion des Trans Musicales, ... Cet ultra festif (dans le bon sens du... La suite