Accueil Chronique de concert Trust (Au Nom De La Rage Tour 2017)
Samedi 22 septembre 2018 : 14539 concerts, 25155 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Chronique de Concert

Trust (Au Nom De La Rage Tour 2017)

Trust (Au Nom De La Rage Tour 2017) en concert

Le Trianon, Paris 9 novembre 2017

Critique écrite le par



Trust est indéniablement l'un des 10 groupes de rock les plus importants de l'histoire de l'Hexagone, au même titre que Noir Désir, Téléphone, La Mano Negra, Indochine, les Bérus, Indochine, Air ou Magma... Au-delà de leur hit historique "Antisocial", ils sont toujours là après 40 ans de carrière et continuent à retourner les salles où ils se produisent. Leur dernière incarnation, qui ne compte en son sein que les 2 figures de proue historiques du groupe (le chanteur Bernie Bonvoisin et le guitariste Nono Krief), a pris le parti de délaisser les grandes salles où ils avaient l'habitude de se produire pour se lancer dans une tournée marathon des clubs en multipliant les dates aux 4 coins de la France. L'escale parisienne de ce "Au nom de la rage Tour" proposait 5 concerts de suite dans 5 salles différentes (Le Bus Palladium, La Maroquinerie, le Bataclan, Le Trianon et l'Elysée Montmartre) avec le défi de se focaliser principalement sur de nouveaux titres, plutôt que sur une set list centrée uniquement sur les Hits des 3 premiers albums.



C'est au Trianon, probablement sur la moins sexy des 5 dates de ce tour de Paris, que j'eu l'opportunité de m'aventurer. Je ne suis pas un fan de Trust, loin de là... Je connais, comme beaucoup l'album "Répression" mais très peu ou absolument pas les autres disques. Globalement j'ai toujours trouvé ce groupe un peu bourrin, un peu caricatural dans son attitude anarchiste et convenu sur son coté lutte des classes, qui ne dépareillerait pas dans un meeting des Insoumis. Mais ma présence se justifie par la formidable réputation des performances scéniques du groupe qui m'a toujours interpellé.

C'est un public de quinquagénaires finalement assez silencieux qui fait un accueil plutôt timoré au groupe, qui enchaîne son quatrième concert en quatre soirs. Pourtant, dès la première chanson, "L'archange", Bernie Bonvoisin, affublé d'un bob ridicule qui le fait ressembler à un vacancier du camping des flots bleus, fait rugir sa voix de stentor dans un long crescendo qui a vite fait de me convaincre ! Vocalement, il a clairement une puissance et une intensité que peu de chanteurs ont et son charisme s'impose d'entrée.



La guitare de Nono Krief prend vite le relais, et malgré des poses un peu datées et caricaturales les solos qu'ils jouent avec une facilité déconcertante font plus que faire mouche. Après cette bonne entrée en matière, Trust enchaîne par un de leurs hymnes historiques "Marche ou crève" qui semble réveiller un public un peu endormi jusque-là. Le groupe enchaine par une série de titres plus récents, mais qui ne souffrent en aucun cas de la comparaison avec le titre précédent. Le style abordé est un Blues rock 70's, joué en flux tendu comme peut aussi le faire AC/DC. Les musiciens de Trust le maîtrisent à la perfection et savent pertinemment ralentir le tempo pour aller chercher le public et l'emmener avec eux pour le porter vers des crescendos hyper efficaces.



Des titres comme "L'exterminateur" ou "Democrassie" sont de vrais brûlots live ovationnés à juste titre par le public. L'un des bémols du concert est à ce moment-là le contraste entre le charisme des deux membres historiques et le reste du groupe, qui ne montre pas le même degré d'intensité. Le classique "Comme un damné" et la reprise blues qui s'en suit continueront à nous donner beaucoup de plaisir avant que le groupe ne quitte la scène. Trust reviendra pour un rappel de deux chansons qui se terminera inévitablement sur un "Antisocial" repris en chœur par toute la foule...

Même si le fameux combo français n'a pas joué "Le Mitard" ou "Saumur", il a offert un vrai concert de rock live, chaud, intense et généreux et a clairement justifié la réputation de groupe de scène qui lui colle à la peau depuis près de 40 ans ! Comme quoi, il n'y a pas de hasard, ni de tromperie sur la marchandise...



Trust : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

Trust en concert

Trust par Le Marchand De Sable
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 11/03/2017
Suite à l'effondrement du toit de la Maison des Sports de Clermont-Ferrand en 1979, nous nous retrouvons le samedi 22 novembre 1980, en fin d'après midi, place du 1er mai, devant... La suite

Trust en concert

Trust par gutenber
Zenith - Paris, le 14/10/2008
J'avais lu beaucoup de critique négatives et dans l'ensemble j'ai assisté à un bon concert. 2h15 de concert, c'est pas mal. Un bon son dans l'ensemble. Musicalement, j'ai trouvé le... La suite

Trust par Rama
Zénith - Clermont Ferrand, le 08/10/2008
La dernière fois que j'ai vu Trust, c'était en Janvier 1997 à la maison du peuple de Clermont-Ferrand. A l'époque, le groupe faisait son come-back avec "Europe et Haines" et se produisait dans une salle comble. Onze ans plus tard, Trust est de retour dans la capitale Auvergnate et investit son Zénith rempli de 2000 spectateurs. Premier constat :... La suite

Le Trianon, Paris : les dernières chroniques concerts

The Limiñanas (avec Anton Newcombe, Bertrand Belin et Emmanuelle Seigner en invités) en concert

The Limiñanas (avec Anton Newcombe, Bertrand Belin et Emmanuelle Seigner en invités) par Lebonair
Le Trianon - Paris, le 29/03/2018
C'est une magnifique aventure qui est vécue par le couple Liminana, Lionel et Marie. Plus qu'un groupe, c'est surtout une belle histoire d'amour, notamment musicale, qu'ils ont... La suite

The Limiñanas (featuring Bertrand Belin, Anton Newcombe et Emmanuelle Seigner) en concert

The Limiñanas (featuring Bertrand Belin, Anton Newcombe et Emmanuelle Seigner) par lol
Trianon, Paris, le 29/03/2018
Les Limiñanas ont longtemps été le secret le mieux gardé du rock Français ! S'ils existent depuis 2009, je suis, pour ma part, leurs aventures depuis 2012, même si je ne les ai... La suite

Gov't Mule en concert

Gov't Mule par Lebonair
Le Trianon, Paris, le 30/10/2017
Deux ans et demi après son dernier passage en France à Paris, à La Cigale, le légendaire groupe américain Gov't Mule est revenu en ce lundi 30 octobre 2017 dans le même... La suite

Steve Hackett en concert

Steve Hackett par Fred Boyer
Le Trianon - Paris, le 26/03/2017
Un concert de rock progressif un dimanche soir à Paris, tout seul, après une nuit blanche (pour cause de boulot le samedi soir) et en venant de Marseille? Bah allez pourquoi pas ?... La suite