Accueil Chronique de concert Ty Segall + JC Satan
Lundi 21 janvier 2019 : 11728 concerts, 25333 chroniques de concert, 5241 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ty Segall + JC Satan

Ty Segall + JC Satan en concert

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 28 octobre 2014

Critique écrite le par




Plateau bien classe mardi 28 octobre dans le club de la Coopé, à Clermont-Ferrand, avec en tête d'affiche un Ty Segall véritablement déchaîné pour présenter en live sa dernière œuvre garage 'n glam, le foutrement bandant Manipulator. Et en première partie, comme à la Cigale, à Paris, une semaine plus tôt, les JC Satan, comme toujours à fond dès qu'il s'agit de déverser leur noise blues 'n roll en faisant montre d'une tétanisante virulence sonique... Bref, une double gifle bien sentie administrée aux 450 chanceux ayant pu rentrer dans la salle, archi complète.





JC Satan

Quel bonheur d'avoir un groupe comme JC Satan en France ! Non content de retourner les salles du monde entier où il se produit, ce combo qui rend les vrais fans de rock 'n roll heureux, est du genre à redonner de la fierté à ceux qui sont désespérés par la variété pop frenchy qui s'exporte très bien aux USA et ailleurs. Ici, pas de french touch mes couilles, mais des titres pouvant se targuer d'être d'une agressivité à peine croyable, tout en étant bien écrits, et hyper efficaces pour faire triper façon psyché.



Arthur, Paula et leur fiers acolytes savent aussi bien appuyer sur l'accélérateur et faire pogoter (Hell Death Samba, Crystal Snake), que ralentir la cadence et propulser dans un univers blues bruitistico psyché du plus bel effet. A ce titre, le morceau ultra sexy où la tonitruante Paula assure la majeure partie des vocaux en surfant sur des riff blues et des synthés que n'auraient pas renier les Doors de Jim M. est un modèle du genre ! Tant et si bien qu'on se retrouve à headbanguer en slow motion, avec les yeux dans le vague ou fermés, en attendant la prochaine vague de bruit pour augmenter la cadence. Du grand art cette première partie, avec, en plus, un son ultra violent mais sachant éviter de rendre définitivement sourd. Yeah !





Ty Segall

La salle est bondée de la fosse à la mezzanine pour accueillir comme il se doit, le toujours survolté Ty Segall, accompagné de son groupe de rêve et de son manager, showman, claviériste et cowboy en chef, qui après avoir facétieusement présenté ses amis, assure les synthés sur le très pop titre inaugural, Manipulator. Très belle ouverture de show ! Puis, le cowboy cité à l'instant regagne les loges, laissant le Ty Segall Band tout emporter sur son passage, avec un set list démente administrée à fond la caisse par des musiciens évoluant sur la même longueur d'onde rock 'n roll glam. Admirablement chantés par un Segall très en voix, et propulsés au Nirvana du heavy punk glamour par son jeu de guitare incendiaire, les morceaux poussent méchamment le public au cul.



Ce qui entraîne pogos, slams et autres cris de joie dans la petite Coopé. Belle ambiance, ça fait carrément plaisir à voir ! Certes, on n'atteint pas l'hystérie collective de la Cigale, mais c'est quand même bien le feu ! Normal, la plupart des titres sont servis en version très musclée, avec un Ty Segall jouant au guitar hero de manière jouissive. Mais pas de côté monolithique pour autant, The Singer, le lumineux et déjà classique " slow " présent sur Manipulator étant joué en milieu de set, et certaines compositions faisant ressortir sous le magma sonore le côté pop du prolifique songwriter californien.



Si le show offert au public est high energy et bâti pour faire sauter au plafond les aficionados de garage (Feel et son riff qui ratatine sévère... ), les amoureux de pop ne sont donc pas oubliés, puisqu'ils ont droit à une " vieille " composition plutôt calme en début de rappel, Goodbye Bread, en plus des mélodies bel et bien présentes sur 100% des plages et du morceau " pour choper " cité plus haut. Au bout d'une heure vingt de set, c'est déjà fini, mais l'hallucinante quantité d'énergie (positive e, plus !) dégagée par Ty Segall et son groupe a de quoi recharger à bloc les batteries des personnes présentes pour tenir au moins jusqu'au printemps 2015 !




Photos live Yann Cabello www.profocus63.com


Liens : ty-segall.com, www.facebook.com/pages/Ty-Segall, twitter.com/tysegall, www.dragcity.com, www.facebook.com/jcsatan, jcsatan.bandcamp.com, twitter.com/JC_SATAN...


Vidéos par LiveReport63 :










Fuzz (Ty Segall) : les dernières chroniques concerts

Interview de Ty Segall pour la sortie de l'album Freedom's Goblin en concert

Interview de Ty Segall pour la sortie de l'album Freedom's Goblin par Pierre Andrieu
Los Angeles, le 06/02/2018
En grande forme sur scène l'été dernier avec son nouveau groupe The Freedom Band puis cet automne sur les cinq (oui, 5 !) nouveaux titres dévoilés avant la sortie de l'album... La suite

Interview avec Ty Segall à l'occasion de la sortie fin janvier 2017 de son nouvel album éponyme en concert

Interview avec Ty Segall à l'occasion de la sortie fin janvier 2017 de son nouvel album éponyme par Pierre Andrieu
Los Angeles, le 16/03/2017
Que demande le peuple rock 'n roll de France ? Un nouveau skeud de Ty Segall tous les 3 mois, voire tous les 6 mois à l'extrême limite ? Pas la peine de stresser mesdames et... La suite

Fuzz - Ty Segall, Charles Moothart & Chad Ubovich - (Festival Rock en Seine 2015) en concert

Fuzz - Ty Segall, Charles Moothart & Chad Ubovich - (Festival Rock en Seine 2015) par Pierre Andrieu
Domaine national de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Fuzz Comme à La Route du Rock quinze jours plus tôt au début d'une fraîche soirée de rêve présentant également Wand, Thurston Moore, Algiers et Timber Timbre, mais... La suite

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) en concert

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Après une bien belle première journée passée vendredi au Parc de Saint-Cloud, et un samedi où nous avons vaqué ailleurs dans la capitale (...à entendre les retours et à voir les... La suite

J.C. Satàn : les dernières chroniques concerts

Frustration + JC Satan (10 ans de Picture Organic Clothing) en concert

Frustration + JC Satan (10 ans de Picture Organic Clothing) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 08/12/2018
Non, contrairement aux apparences, et même s'il y a Frustration et JC Satan en haut de l'affiche du soir à La Coopé, ce n'est pas un concert pour fêter les 10 ans du label Born... La suite

The Brian Jonestown Massacre, The Soft Moon, JC Satan, Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs, Prettiest Eyes, Holy Wave, Wild Fox, La Luz (Levitation France 2018) en concert

The Brian Jonestown Massacre, The Soft Moon, JC Satan, Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs, Prettiest Eyes, Holy Wave, Wild Fox, La Luz (Levitation France 2018) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 21/09/2018
Encore un week-end bien rempli à Angers pour le festival Levitation France, déclinaison française du rassemblement organisé à Austin par les Black Angels et leurs potes... Les... La suite

Interview avec Arthur de J.C. Satan à propos de l'album Centaur Desire (sorti le 2 mars 2018 chez Born Bad Records) en concert

Interview avec Arthur de J.C. Satan à propos de l'album Centaur Desire (sorti le 2 mars 2018 chez Born Bad Records) par Pierre Andrieu
Bordeaux, le 17/05/2018
Juste avant qu'il ne se lance dans un Tour de France en utilisant moult produits dopants (parmi lesquels nous citerons le Jack Daniel's) afin de promouvoir sur les routes en... La suite

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire) en concert

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire) par Lebonair
La Maroquinerie - Paris, le 11/04/2018
On était très heureux de se rendre à La Maroquinerie en ce mercredi 11 avril afin de fêter la sortie du 5ème album d'un groupe qu'on aime énormément, J.C Satàn. Sorti le 3 mars... La suite

Ty Segall And The Freedom Band : les dernières chroniques concerts

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album <i>Joy</i>, enregistré en duo avec White Fence en concert

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album Joy, enregistré en duo avec White Fence par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 20/07/2018
De passage au This Is Not A Love Song Festival pour promouvoir l'excellent album "Freedom's Goblin" avec un concert flamboyant sur la grande scène plantée devant la salle de... La suite

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan en concert

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan par Lebonair
Le Bataclan - Paris, le 14/06/2018
Parmi nos chouchous à Concertandco depuis quelques années, on retrouve naturellement le jeune Californien Ty Segall. Le chanteur, guitariste, batteur, multi-instrumentiste ultra... La suite

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Habitué du This Is Not A Love Song Festival de Nîmes (où il a déjà joué moult fois, à notre plus grande joie d'ailleurs !), Ty Segall a une fois de plus fait un crochet par... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall par Philippe
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Le vendredi, c'était par ici ! Deuxième journée et pas la moindre à TINALS, qui se joue encore une fois des nuages vaguement menaçants qu'on aperçoit ici ou là pendant la... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Frustration + JC Satan (10 ans de Picture Organic Clothing) en concert

Frustration + JC Satan (10 ans de Picture Organic Clothing) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 08/12/2018
Non, contrairement aux apparences, et même s'il y a Frustration et JC Satan en haut de l'affiche du soir à La Coopé, ce n'est pas un concert pour fêter les 10 ans du label Born... La suite

DeRobert & The Half-Truths en concert

DeRobert & The Half-Truths par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 04/12/2018
Début de semaine en fanfare le mardi 4 décembre à La Coopé avec la soul music sexy de l'infernal groupe de Nashville, Tennessee, DeRobert & The Half-Truths... Cette... La suite

Delgrès en concert

Delgrès par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 30/11/2018
Après la bonne claque funk administrée par Vaudou Game le mercredi 28 novembre, on retourne avec joie à La Coopé deux jours plus tard pour assister au fiévreux et dépaysant... La suite

Jean-Louis Murat + Matt Low en concert

Jean-Louis Murat + Matt Low par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 22/11/2018
Après une balade de nuit - superbement éclairée par la pleine lune - sur un des puys qui dominent Clermont-Ferrand, on se rend à La Coopérative de Mai pour les concerts de Matt Low... La suite