Accueil Chronique de concert Ty Segall Band + Chain and The Gang (festival BBMix 2012)
Mardi 19 juin 2018 : 10342 concerts, 25030 chroniques de concert, 5218 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ty Segall Band + Chain and The Gang (festival BBMix 2012)

Ty Segall Band + Chain and The Gang (festival BBMix 2012) en concert

Carré Belle Feuille, Boulogne Billancourt 24 novembre 2012

Critique écrite le 28 novembre 2012 par M. Burnain



Réputé pour sa programmation exigeante, le festival BBMix attire pourtant un public plus nombreux chaque année. La soirée de samedi affichait tout simplement "Sold Out".



Point de rendez-vous:
La luxueuse salle du carré belle feuille. Des fauteuils rouges qui sentent Nicole Croisille et la maison de retraite, une atmosphère digne des pires expos d'art contemporain, bref rien de bien rock'n roll. Et pourtant, tout comme l'amour atteint son paroxysme dans le lit des parents, et que les meilleures cigarettes se fument dans les toilettes du lycée, il est toujours exaltant d'entendre le rock'n' roll dans les endroits qui ne s'y prêtent pas. Ce soir, pendant Ty Segall, on a même cru que ces sages filles et garçons allaient se mettre à casser les sièges, comme au temps des yéyés.




Chain and The Gang :

" They told me that Paris was the city of light. They told me Paris was the city of art. Well... Tonight, it's Not true. Tonight Boulogne Billancourt is". C'est par cette incantation, façon pasteur de secte, que Ian Svenonius débuta le show rockn'rollmarxistospirituel dont il est le chef d'orchestre. Accompagné au chant par une jolie demoiselle, et épaulé par un trio basse-guitare- batterie tellement nerd qu'il ferait passer le chanteur de Weezer pour le capitaine d'une équipe de foot ricain. Le barge de Washington s'est employé à secouer les fessiers et les consciences d'un public qui n'en demandait pas temps. Fort de l'expérience qu'il s'est forgé en 25 ans de carrière et presque autant de groupes, Sir Svenonius anime le show, impossible de le manquer. Il crie, il danse, il saute, il invoque, mais surtout il transporte.



Pas besoin de drogues pour suivre le groupe dans ce magic trip teinté de pop bubblegum, de rock 50's et, étonnamment, de lutte des classes. Politique et musique ne font pas toujours bon ménage, mais ici la mayonnaise prend instantanément. Pas de leçon de morale, juste un appel à la prise de conscience teinté de rock basique, quasi primitif, laissant derrière lui autant de sourires que de spectateurs. Excellent groupe de scène. Peut-être moins agréable en disque car un peu répétitif...




Ty Segall band :

Attendu tel le messie par une salle surchauffée par un tel concert, Ty Segall se pointe l'air de rien avec son band (un chevelu, un chevelu tendance métal 90's et une chick sorti tout droit d'un polar 50's). Le début du concert est chaotique : pas d'intro, des balances faites en direct, un manque d'organisation, qui, en fin de compte, fait plaisir à voir. Car il rappelle un temps où les concerts de rock n'étaient pas chronométrés, étudiés, polis pour faire beau sur le DVD qu'on achètera à Noël.



Ce soir la musique sera crue, ce soir la musique sera vraie. Après 5 minutes de bruit, les premiers accords se font entendre et les rares convives ayant cru pouvoir regarder le concert sagement assis comprennent en une micro-seconde que ce sera peine perdue. Sans même s'en rendre compte, les 600 spectateurs se sont retrouvés debout, bras en l'air, fendant l'air avec leurs caboches, comme si une armée de mouches s'était abattues sur le carré belle feuille, et qu'il fallait les éradiquer à coups de tête. 60 ans de musique californienne seront passés au crible ce soir, Ty Segall a tout bouffé : le surf, le psyché, le garage etc... Les influences sont avalées, digérées, puis recrachées au fusil mitrailleur sur un public qui accepte les balles comme autant d'offrandes.



Le concert passera aussi vite qu'une Malibu sur une autoroute et donnera à l'audience le sentiment de s'être retrouvée dans un rouleau de surf, duquel il est impensable de sortir indemne. L'harmonie des chants est singulière et quasi parfaite, la section rythmique turbine comme si sa vie en dépendait, mais ce qui impressionne le plus, c'est l'éclectisme du répertoire. Toujours la même énergie, jamais le même morceau. Après un rappel généreux, le groupe jettera tout son matos dans la foule, ainsi qu'eux-mêmes. Personne ne viendra gâcher cette fête de l'amour du rock, pas même le crétin cosmique qui a cru pouvoir s'échapper avec la Basse (essaie le tambourin la prochaine fois). Un groupe immanquable !




Photos du concert par Robert Gil. Retrouvez plus de photos sur son site photosconcerts.com/ty-segall-boulogne-billancourt et photosconcerts.com/chain-and-the-gang-boulogne-billancourt...


Festival Bbmix : les dernières chroniques concerts

Radio Dept. + The Raincoats + Young Michelin + The Notes (Festival BBMix 2010) en concert

Radio Dept. + The Raincoats + Young Michelin + The Notes (Festival BBMix 2010) par Pierre Andrieu
Carré Belle-Feuille, Boulogne Billancourt, le 27/11/2010
Après une bonne première soirée au très recommandé festival BBMix à Boulogne Billancourt la veille (avec les super psychédéliques The Warlocks en tête d'affiche... ) place... La suite

The Warlocks + Bonaparte + Bobby Conn (Festival BBMix 2010) en concert

The Warlocks + Bonaparte + Bobby Conn (Festival BBMix 2010) par Pierre Andrieu
Carré Belle-Feuille, Boulogne-Billancourt, le 26/11/2010
Première soirée réjouissante, roborative et rafraichissante à l'occasion du très conseillé festival BBMix au Carré Bellefeuille à Boulogne-Billancourt avec les concerts de... La suite

Chain And The Gang : les dernières chroniques concerts

Baxter Dury + Chain And The Gang + The Go! Team + Montero + Insecure Men (La Route du Rock Collection Hiver 2018) en concert

Baxter Dury + Chain And The Gang + The Go! Team + Montero + Insecure Men (La Route du Rock Collection Hiver 2018) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 24/02/2018
Dernier jour de la très réjouissante Route du Rock Collection Hiver édition 2018 à La Nouvelle Vague de Saint-Malo, avec au programme un grand final en forme de boulet de... La suite

Interview de Ian Svenonius (leader de Chain And The Gang, The Make-Up et Escape-ism, auteur du livre <i>Stratégies occultes pour monter un groupe de rock</i>... ) lors de son passage au This Is Not A Love Song Festival en 2017 en concert

Interview de Ian Svenonius (leader de Chain And The Gang, The Make-Up et Escape-ism, auteur du livre Stratégies occultes pour monter un groupe de rock... ) lors de son passage au This Is Not A Love Song Festival en 2017 par Pierre Andrieu
Nîmes, le 20/11/2017
A peine arrivé à Nîmes pour passer trois jours de rêve au This Is Not A Love Song Festival du 9 au 11 juin, on a rendez-vous à 16h à l'Hôtel Ibis Styles avec le leader de The... La suite

The Make-Up (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

The Make-Up (This Is Not A Love Song Festival 2017) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 09/06/2017
Vendredi 9 juin 2017, c'est le premier soir du This Is Not A Love Song Festival à Paloma (Nîmes) et après un très bon échauffement des trompes d'Eustache avec les sets... La suite

Ty Segall And The Freedom Band : les dernières chroniques concerts

Interview de Ty Segall pour la sortie de l'album Freedom's Goblin en concert

Interview de Ty Segall pour la sortie de l'album Freedom's Goblin par Pierre Andrieu
Los Angeles, le 06/06/2018
En grande forme sur scène l'été dernier avec son nouveau groupe The Freedom Band puis cet automne sur les cinq (oui, 5 !) nouveaux titres dévoilés avant la sortie de l'album... La suite

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Habitué du This Is Not A Love Song Festival de Nîmes (où il a déjà joué moult fois, à notre plus grande joie d'ailleurs !), Ty Segall a une fois de plus fait un crochet par... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall par Philippe
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Le vendredi, c'était par ici ! Deuxième journée et pas la moindre à TINALS, qui se joue encore une fois des nuages vaguement menaçants qu'on aperçoit ici ou là pendant la... La suite

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan en concert

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 29/05/2018
Presque 4 ans après son mémorable dernier passage à La Coopé à l'occasion du Manipulator Tour, Ty Segall a effectué un retour tonitruant mais chaotique dans la salle de... La suite

Carré Belle Feuille, Boulogne Billancourt : les dernières chroniques concerts

Radio Dept. + The Raincoats + Young Michelin + The Notes (Festival BBMix 2010) en concert

Radio Dept. + The Raincoats + Young Michelin + The Notes (Festival BBMix 2010) par Pierre Andrieu
Carré Belle-Feuille, Boulogne Billancourt, le 27/11/2010
Après une bonne première soirée au très recommandé festival BBMix à Boulogne Billancourt la veille (avec les super psychédéliques The Warlocks en tête d'affiche... ) place... La suite

The Warlocks + Bonaparte + Bobby Conn (Festival BBMix 2010) en concert

The Warlocks + Bonaparte + Bobby Conn (Festival BBMix 2010) par Pierre Andrieu
Carré Belle-Feuille, Boulogne-Billancourt, le 26/11/2010
Première soirée réjouissante, roborative et rafraichissante à l'occasion du très conseillé festival BBMix au Carré Bellefeuille à Boulogne-Billancourt avec les concerts de... La suite