Accueil Chronique de concert Uli Jon Roth
Mercredi 29 janvier 2020 : 11372 concerts, 25892 chroniques de concert, 5285 critiques d'album.

Chronique de Concert

Uli Jon Roth

Uli Jon Roth en concert

Portail Coucou, Salon de Provence 01 octobre 2016

Critique écrite le par

L'opportunité de pouvoir réécouter du vieux Scorpions, joué par Uli The Master himself, tout près de chez soi, ne se refuse pas.

Enfin entendre, ou réentendre c'est selon votre âge -cochez la mention périmée-, des pépites issus des Taken by force, In Trance et autre Virgin Killer, sans avoir à se fader les concerts mou du genou des Scorp de ces dernières années, m'enchantait totalement  !
Et puis, Uli Jon Roth, quand il ne lui prend pas l'envie de revisiter les sonates de Bach en version planantes au piano Midi, éclabousse de sa classe ce genre de morceau qui ont établi sa légende, bercés tant de jeunesse, et accompagné tant de vie.
Alors le temps de vérifier que la tournée " Scorpions revisited " ou " Tokyo tapes revisited " j'ai pas bien compris, n'allait pas être joué en version flamenco au xylophone par ce fantasque mais libre et génial Uli Jon Roth, nous voici rendu au Portail Coucou qui avait donc la bonne, la très bonne idée, d'accueillir la tournée en cette humide soirée d'octobre.


Arrivé un peu tard, et happé par ce petit bar fort accueillant dès mon entré (je n'ai aucune volonté contre les bars qui me happent dès mon entrée), je présente mes confuses au groupe ouvrant la soirée dont je n'ai pas retenu le nom, ni même écouté la moindre note.

Mais j'ai bien retenu la suite, par contre, et ce malgré les picon-bières qui t'attaquent les neurones et le foie.


Quel immense plaisir de retrouver ce touché et ce son si caractéristique d'Uli Jon dès l'entame du set sur All night long. AAAAAAAAHHH, mais quel pied dès les premières notes de guitare.....AAAAAAAAAAAAAAAHHH mais quelle angoisse dès les premières notes de chant  ! Putain mais ont dirait bien que c'est le même chanteur qu'y à quatre ans à Antibes?? il est revenu, lui???
Mais pourquoi jouer des titres aussi mythiques avec un chanteur pareil  ?

Uli, mon petit Uli, tu n'es pourtant pas sourd, alors pourquoi t'infliger ça et nous le faire subir  ? Que t'avons nous fait  ? Pourquoi t'entourer d'aussi bon zicos, d'un guitariste qui enterre toute concurrence tellement il déchire sa maman, et prendre un chanteur qui ressemble à Captain Caverne et semble attendre le bus pendant qu'il chante Catch Your Train  ?

D'accord il peut chanter dans le registre de Klaus Meine et atteindre de belles notes aiguës, mais putain on dirait qu'il chante dans sa salle de bain en prenant sa douche  ! Il s'emmerde le type, ça se voit. Tu le payes pas assez, c'est ça  ? Il a pas accès au loge pour se changer  ?
Pas d'engagement, pas d'émotion. Encéphalogramme plat.
Hein  ? Pourquoi  tu nous fait ça  ? Pouquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Uli  ??

Tss tss, désolé de m'emporter, mais j'ai bloqué les trois premier morceaux, impossible de rentrer dedans, dépité par cette voix et ce chanteur.
Pourtant Pictured Life, j'aurais du sauter au plafond, rire, pleurer. Mais non.


Mais heureusement, mon Uli, t'étais là. Calme. Serein. Le geste ample, le doigt précis, à faire pleuvoir les notes, à rendre ce moment magique. Quelle classe ce Sails Of Charon. Quel solo  !
Et là, tel un magicien, tu m'as hypnotisé et tu m'a emmené dans ton univers.

Sun in my Hand et son déluge de note (et surtout sans le chanteur, hi hi...) et ce We'll burn the Sky qui m'a figé ce sourire d'enfant sur mon visage et mis les larmes aux yeux.
Et je n'étais pas le seul. Oh non. Suffisait de regarder autour de moi et de voir ces sourires sur tant de visages. Un vrai moment de bonheur collectif, prolongé par ce In Trance.
Putain, mais qu'est ce que j'aime ce morceau  ! Même chanté par un calamar  .


Un calamar qui massacra le Starlight d'Uli en chantant faux. Mais alors faux  ! Manquait plus que ça  ! Et moi qui essayais de débloquer du chant...bon, à ce stade, je me suis dit que, peut être, éventuellement, il avait quand même quelques soucis de retour, en plus de son dilettantisme apparent, le garçon. C'est dommage, Uli avait sorti sa guitare double manche à 7 cordes et nous avait gratifié encore de soli incroyables.

Je dirai d'ailleurs d'Uli qu'il est époustouflant.
Époustouflant, on l'emploi pas tous les jours çuilà, d'adjectif, mais franchement, c'est le seul qui m'est venu à le voir jouer avec autant d'aisance, de calme et de feeling. Et puis il a une guitare qui s'accorde toute seule. Et ça, ça epoustoufle sévère aussi.


Et puis les loulous qui l'entourent étaient pas dégueux non plus, en dehors du chanteur-dont-on-ne-dira-pas-le-nom. On peut même affirmer que le second grateux, David Klosinski, si j'ai bien retenu son nom était un véritable tueur, à la dextérité hallucinante. Les duels de soli, les twins guitares, étaient proches de l'orgasme auditif.
Le bassiste ressemblait à un vieux punk tox et faisait plaisir à voir, le clavier, androgyne tatoué assurait méchamment, tout comme le batteur, métronome, sobre de bout en bout. Et tous ce petit monde, tourné sans cesse vers Uli, à le scruter, le guetter, maître de cérémonie de sa communauté.



Tout au plus aurions pu nous passer des soli de batterie, clavier et chant, certes courts mais déjà passé de mode dans les années 80's durant l'énergique I've got to be Free. Mais quel plaisir de se prendre ces pépites dans la gueule, tel que ce Dark Lady hypnotisant. C'est rien de le dire, mais j'ai pris un pied énorme, et je crois bien que c'était le cas du public présent aussi.

Avec près de deux heures de jeu au conteur, un All Along the Watchtower aux soli dantesques et un Little Wing classique pour clôturer le bal, et même un dernier instrumental sorti dont ne sait z-où, je ne dirais qu'une chose :

Uli Jon Roth m'a tuer.


Et merci au Portail Coucou pour cette belle soirée !

CAPTAAAAAAAAAAAIN CAAAAAAAAAAAAAAVEEEEEEEEEERNE !!!!!!!!!!!!!!!!!!

photos F. Forey

Portail Coucou, Salon de Provence : les dernières chroniques concerts

Soldièse en concert

Soldièse par Kris Tian
Portail coucou - Salon de provence, le 23/03/2017
Soldièse c'est de la production locale, c'est du bio et ça vous fera que du bien ! Je pourrais juste vous dire cela mais j'aimerais vous donner envie d'aller les écouter en live à... La suite

Black Strobe en concert

Black Strobe par Arnaud D
Portail Coucou - Salon de Provence, le 30/11/2013
Notre histoire avec Arnaud Rebotini et même le Portail Coucou auraient pu ne jamais commencer. Pour Arnaud, nous avons vu les premières minutes de son concert Techno au... La suite

Little Bob en concert

Little Bob par jorma
Portail Coucou - Salon de Provence, le 24/10/2013
Le Petit Robert poursuit sa destinée dédiée au rock n'roll et revient poser ses amplis dans le sud de l'hexagone pour notre plus grand plaisir, le temps notamment d'une date à... La suite

The Hyènes + The H.O.S.T en concert

The Hyènes + The H.O.S.T par Flag
Portail Couou - Salon de Provence, le 01/03/2013
Quel point commun y at-il entre une bande de pistoleros et une bande de vilains garçons d'au-delà du périphérique ? un concert au Portail Coucou de Salon de Provence. Le... La suite