Accueil Chronique de concert Ulysse Von Ecstasy - Sungraze
Mardi 19 juin 2018 : 10342 concerts, 25030 chroniques de concert, 5218 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ulysse Von Ecstasy - Sungraze

Ulysse Von Ecstasy - Sungraze en concert

Bistro de la Mairie - Le Derrière - Clermont-Ferrand 5 février 2018

Critique écrite le par

4ème soirée pour l'Electric Palace, festival musical en parallèle de celui du Court Métrage à Clermont-Ferrand, qui nous invite chaque soir à quelques concerts, dans des lieux divers et variés.

Après une soirée à la Maison du Peuple la veille, plutôt ennuyeuse pour moi, mais pas mal de monde semblait avoir apprécié, notamment le groupe toulousain de pop Ruby Cube qui faisait se trémousser énergiquement les premiers rangs; et une organisation de fin de soirée assez moyenne, pour rester polie : on vire les gens juste après les concerts, dont la majorité viennent de remplir leur verre (pourquoi continuer à servir alors qu'il ferme 2 minutes après?!), parce que oui, on pensait tous papoter un peu au bar... et on se retrouve comme des cons à les boire sur le trottoir.

Bref, ce soir, direction le Bistro de la Mairie pour ce premier concert, de bonne heure, à 18h30. Et parce qu'un festival hivernal ne serait rien sans ses conditions climatiques associées (ça serait beaucoup moins drôle, avouons-le... ) on se motive donc à braver les trottoirs tapissés de neige, tombée toute la journée, en essayant de ne pas se casser la gueule tous les 2 mètres dans une glissade malencontreuse...



Oups, le quatuor lyonnais, Ulysse von Ecstasy, a déjà débuté son set lorsque j'arrive dans le bar. Je m'installe alors à la seule table restée libre, pour apprécier leur dreampop que j'avais découverte sur les 4 titres de leur Bandcamp. Le son, pas mauvais dans ce contexte pas toujours facile, malgré le clavier et batterie peut-être un peu en retrait par rapport aux 2 guitaristes dont la ferveur permet de compenser. On se laisse alors facilement entraîner par Ulysse dans son voyage musical aux paysages variés, en parcourant des titres de pop radieuse, aux nuances folk, ou teintés de riff rock un peu plus rugueux. Bref, on ne s'ennuie pas. Qui plus est, leur attitude tout en modestie, nous inspire de la sympathie. La voix, passionnée, du chanteur, relevée par les choeurs des 3 autres protagonistes s'intègrent agréablement aux mélodies sur lesquelles le guitariste fait résonner sa Fender Jaguar avec une certaine dextérité. L'ensemble fonctionne, et le public enthousiaste demandera un rappel mérité.



Deuxième bonne surprise du soir, la météo ayant eu raison des concerts initialement prévus sur la place de la Victoire, Sungraze est annoncé au dernier moment au bar le Derrière à 20 heures. Nickel, ça s'enchaîne parfaitement avec la fin du set précédent. Le bar est déjà bien vivant quand on y arrive, la "scène" installée dans la véranda. Ce trio clermontois, à formation plutôt récente (allez jeter une oreille sur les 3 titres dispo sur Soundcloud!), reprenant des membres de Brain Zero et The Elders pour les connaisseurs, nous dévoile donc tout au long de leur set des titres aux influences pop rock british quelque peu sauvage, mêlées d'un doux délire psychédélique. Les titres s'enchaînent, avec une fougueuse efficacité, les mélodies enivrantes et les montées en puissance rock'n roll nous grisent, haussant la température au rythme des décibels, on en oublie un instant la froidure du soir qui commençait à nous piquer les extrémités lors de notre arrivée. On notera aussi qu'au cours du set, bassiste et guitariste s'amusent à échanger leurs rôles, sans baisser d'intensité, bien au contraire...

Anecdote "mec bourré" : il arrive, pas méchant, mais toujours un peu chiant, numéro un de sa catégorie "girouette", vous savez, l'opposé du "parpaing", celui qui se pose massivement dans un coin et s'endort, celui-là, on l'aime parce qu'on le remarque pas. Et bien ici, c'est le contraire, il tient absolument à rester debout, vaillant, au milieu du public, malgré son corps incontrôlable, son centre de gravité se modifiant aléatoirement toutes les 2 secondes, et nous, autour, esquivant ses tentatives d'adossement, avec cette impression de jouer à la loterie: "Alleeez, le premier qui se le ramasse a perdu !". Au moins, lui, avec son antigel dans le sang, il ne devait pas avoir bien froid ! Allez, sans rancune, on t'en veut pas, enfin pas trop.

Les malchanceux ayant raté ce soir Sungraze pourront les découvrir le 16 février à la Coopé dans le cadre des Showcase Club, et c'est gratuit, alors pourquoi s'en priver ? Nous, en tout cas, on les retrouvera avec un plaisir indéniable ! On prend alors le chemin du retour, et même si on pense avoir perdu un orteil, complètement gelé, dans l'affaire (et je ne parle même pas de musiciens, stoïques, avec leurs doigts engourdis au bout d'une heure de set), on se dit qu'on a quand même passé une super soirée !





Photo Sungraze : Annick Clavaizolle


Bistro de la Mairie - Le Derrière - Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Jeremy Jay + Angelo Spencer + Le Marquis de Jonard en concert

Jeremy Jay + Angelo Spencer + Le Marquis de Jonard par pierre andrieu
Bar de la Mairie, Clermont-Ferrand, le 01/10/2008
Pop, pop, pop, la soirée organisée par les Handclapping Girls au Bar de la Mairie avec Angelo Spencer, Jeremy Jay - deux pensionnaires du mythique label K Records - et Le... La suite

John Cunningham en concert

John Cunningham par Pierre Andrieu
Bistro de la Mairie, Clermont-Ferrand, le 23/11/2016
Charmants instants pop & folk au Bistro de la Mairie, à Clermont-Fd, en compagnie d'un authentique gentleman, le très doué songwriter originaire de Liverpool John Cunningham,... La suite