Accueil Chronique de concert Usthiax + Charlélie Couture (Festival Avec Le Temps)
Dimanche 18 novembre 2018 : 11832 concerts, 25248 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

Chronique de Concert

Usthiax + Charlélie Couture (Festival Avec Le Temps)

Usthiax + Charlélie Couture (Festival Avec Le Temps) en concert

Espace Julien - Marseille 19 mars 2011

Critique écrite le par

Usthiax by Pirlouiiiit 19032011

Deuxième soirée du festival Avec le temps à laquelle j'assiste et une nouvelle fois, elle m'amène à l'Espace Julien. Beaucoup moins de monde à mon arrivée que la semaine passée, sans doute suis je également présent un poil plus tôt sur place. Nous prenons donc place avec mon compère de chronique au premier rang.

Usthiax by Pirlouiiiit 19032011

Un jeune homme de 24 ans (c'est lui qui le dit) fait son entrée sur scène à l'heure prévue. Il entame sa prestation par une reprise de Steven Stills, après une longue introduction, constituée notamment de la traduction des paroles qu'il va chanter. A l'exception de ce premier titre, son set se composera de morceaux chantés en français. Ils sont précédés de belles explications à destination du public.

Usthiax by Pirlouiiiit 19032011

C'est très aéré et très rythmé en même temps. Avec son simple pied, Usthiax battra la mesure sans faillir d'un bout à l'autre de ses chansons. Elles parlent essentiellement d'amour et sont accompagnées de parties de dobro particulièrement réussies.

Usthiax by Pirlouiiiit 19032011

Le tout est en open tuning, avec pas mal de slide. C'est calme, beau, et ces petites tranches de vie sont très agréables, tout comme leur auteur du reste. L'album électronique (rien à voir du coup avec ce qui a été joué ce soir) en préparation méritera une attention particulière, au vu du plaisir ressenti à écouter cette demie heure de folk/blues aérien.

Charlélie Couture by Pirlouiiiit 19112011

A 21h30, Monsieur Charlélie et ses 4 musiciens prennent possession de la scène. C'est très (trop) fort et le mix est mauvais, la voix étant noyée dans l'ensemble. Je ne sais pas si c'est le fait de vivre à New York, mais notre Charlélie national a sortie l'artillerie lourde. Ses musiciens sont tous excellents, mais versent bien trop souvent dans la caricature niveau jeu de scène. Le bassiste, prend son instrument pour un fusil et le frappe souvent au lieu de le jouer.

Charlélie Couture by Pirlouiiiit 19112011

Ca n'influe pas sur le son qui en ressort, mais ça a le don de m'énerver. Pour un concert de Kool & the Gang c'est sans doute parfait, cela dit. Le guitariste nous propose des postures à la Slash armé de sa Les Paul. Le clavier quant à lui, sorte de Richard Anconina sous amphets, mâche rageusement son chewing gum tout le long du concert. Le batteur, enfin très doué, souffre d'après mes oreilles, d'un kit de batterie plutôt jazz qui l'oblige à frapper très fort pour soutenir le volume de ses compères, donnant à ses fûts un son de casserole.

Charlélie Couture by Pirlouiiiit 19112011

Oui, je suis dur, mais j'ai oublié de préciser que Charlélie Couture a bercé mon enfance, mon père écoutant ses albums en boucle. Il m'a d'ailleurs donné goût au bonhomme, à tel point que j'ai acheté et aime beaucoup son dernier album dont il assure justement la promo ce soir.

Charlélie Couture by Pirlouiiiit 19112011

Je châtie donc parce que j'ai un immense respect pour l'artiste. J'avoue que suis déçu du trop de tout qui nous a parfois été servi. C'est fort, plein de plans, soli et fins à l'américaine. Un titre reprendra d'ailleurs de longue le fameux riff des Blues Brothers. Le début du spectacle est donc de qualité, mais juste pas ce que je suis venu voir.

Charlélie Couture by Pirlouiiiit 19112011

La fin de la performance se révèlera plus mémorable. L'énervement voire l'ennui passent progressivement. Le tout est plus supportable niveau volume (les protections auditives ayant sans doute aidé). J'avoue aussi que lorsqu'il se met au piano, les morceaux de Charlélie sont souvent plus nuancés (ses musiciens sont bien obligés de jouer moins fort si l'on veut l'entendre...). Le blues, le boogie et les paroles tantôt chantées, tantôt parlées sont très agréables.

Charlélie Couture by Pirlouiiiit 19112011

Le phénix morceau épique de Fort Rêveur de 10 minutes se révèle en effet encore plus réussi dans cette version live, malgré la difficulté de garder l'attention si longtemps. Il sera suivi de La balade du mois d'août 75 qui ravit l'auditoire. Je m'habitue au très gros son sur les deux titres suivants, avant un 58th street bluesy à souhait qui m'emplira de plaisir. Les choses les plus simples sont parfois les meilleures.

Charlélie Couture by Pirlouiiiit 19112011

3 rappels successifs clôtureront les 2 bonnes heures de concert de fort belle manière. Le très joli Jacobi marchait précède LE tube introduit par "Il y en a une, je n'y couperai pas et sans elle, je ne serai probablement pas là ce soir". Comme un avion sans ailes reste en effet le morceau le plus connu et une putain de belle chanson. Le loup dans la bergerie sera marqué par un final démentiel très jazz/rock, où la batterie sera particulièrement adaptée. Enfin, l'excellent La vie facile montera progressivement en puissance, d'abord avec 2 guitares acoustiques, puis avec le bassiste à la batterie, le batteur au trombone et le clavier à l'accordéon.

Charlélie Couture by Pirlouiiiit 19112011

Le public applaudit à tour de bras et Charlélie remet ses lunettes d'aviateur et son chapeau melon, en route sans doute pour de nouvelles aventures. Je repars content de l'avoir enfin vu en concert, mais déçu d'artifices et de ficelles parfois trop lourdes nuisant à l'excellent fond qui caractérise cette musique.

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :


et une petite de Charlélie Couture ici

> Réponse le 23 mars 2011, par the Vaccuopilot

La répétition. Est-ce dans la répétition que transite le sens ? Je veux dire, cela a-t-il finalement un sens de réitérer à l'infini quelque chose de beau, et inversement, cela rend-il finalement beau de répéter quelque chose que l'on pourrait qualifier de fondamentalement inintéressant jusqu'à ce que sa répétition finisse elle-même par lui conférer un sens ? A partir de quelle quantité la répétition finit-elle par tuer, ou au contraire magnifier ? Libérer ou assigner l'objet à sa durée transforme-t-il son essence vitale ? Quand CharlElie Couture ne peut faire autrement, en 2011, que de clôturer un concert avec son "Comme un avion sans ailes" datant de 1981, quelle réelle différence entre ses 30 ans de vie d'artiste et le sort de la caissière de supermarché condamnée à scanner un nombre...  La suite | Réagir


Festival Avec Le Temps : les dernières chroniques concerts

Arthur H + Octave Noire (Festival Avec le Temps 2018) en concert

Arthur H + Octave Noire (Festival Avec le Temps 2018) par Lb Photographie
Espace Jullien, Marseille, le 22/03/2018
Cette année, le Festival "Avec le temps" fête ses 20 ans et ça se voit. Des talents émergents, des découvertes récentes, des "valeurs sûres" de la chanson française, une... La suite

Charlie O. + La Maison Tellier + Petit Fantôme (Festival Avec le Temps / Gravitations) en concert

Charlie O. + La Maison Tellier + Petit Fantôme (Festival Avec le Temps / Gravitations) par Pirlouiiiit
Espace Montevideo, Marseille, le 12/03/2017
Cette année le festival Gravitations couplé avec la presque fin de celui de Avec le Temps tombe en même temps que le Ccarnaval de la Plaine. Il a plu, ce matin mais ça n'a pas... La suite

Cléa Vincent + The Pirouettes (Festival Avec Le Temps) en concert

Cléa Vincent + The Pirouettes (Festival Avec Le Temps) par Sami
Poste à Galène, Marseille, le 11/03/2017
Après l'excellent concert de Pépite et Requin Chagrin à la Meson, on rejoint le poste à galène pour une soirée qui affiche également complet. Timing quasi parfait entre la... La suite

Pépite + Requin Chagrin (Festival Avec Le Temps) en concert

Pépite + Requin Chagrin (Festival Avec Le Temps) par Sami
Meson, Marseille, le 11/03/2017
Carton plein pour ce samedi avec deux belles affiches pour les amateurs de pop encore une fois à guichets fermés. Avant les rafraîchissants Cléa Vincent et The Pirouettes au Poste... La suite

Charlélie Couture : les dernières chroniques concerts

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par Janfi
Le Cargo de Nuit - ARLES, le 03/10/2014
Le Cargo de nuit d'Arles accueillait ce soir Mister CharlÉlie Couture, le plus New Yorkais des français. Ce Mutiste ou encore artiste pluridisciplinaire à la fois chanteur,... La suite

Entretien avec CharlElie à l'occasion de la sortie de l'album ImMortel en concert

Entretien avec CharlElie à l'occasion de la sortie de l'album ImMortel par Jacques 2 Chabannes
Néoules, le 15/09/2014
A New-Yorker in Méounes... (L'Autre Côté...) En marge de la sortie de l'excellent ImMortel chez Universal (à paraître tout bientôt, le 15 septembre 2014) et de l'ultime show de... La suite

CharlElie (festival de Néoules) en concert

CharlElie (festival de Néoules) par Jacques 2 Chabannes
Festival de Néoules, le 17/07/2014
"A New Yorker in Néoules..." (En attendant Septembre). C'est toujours délicat de revenir sur un musicien déjà chroniqué de Live quelques semaines auparavant - paraît-il ! -... La suite

CharlElie en concert

CharlElie par Jacques 2 Chabannes
Poste à Galène Marseille, le 30/04/2014
ImMortel et sans fards... Annoncé comme une sorte de Tour de Chauffe, avant tournée prévue dès la rentrée prochaine dans la foulée de la sortie d'un attendu ImMortel réalisé... La suite

Usthiax : les dernières chroniques concerts

Dominique A + Usthiax (festival Avec le Temps) en concert

Dominique A + Usthiax (festival Avec le Temps) par Phil2guy
Marseille Espace Julien, le 19/03/2013
Dominique A est à l'honneur ce soir à l'Espace Julien dans le cadre du Festival avec le Temps. Récemment auréolé d'une victoire de la Musique (meilleur interprète de l'année), on... La suite

Usthiax en concert

Usthiax par Kouros Kourosgali
Nomad Café, Marseille, le 22/11/2012
Quand il monte sur scène, c'est dans une obscurité bleutée d'anonymat. Ce bleu sous lequel il s'enfonce aux côtés des musiciens qui l'accompagneront ce soir, il ne peut que... La suite

Usthiax  en concert

Usthiax par pirlouiiiit
Biscuit & Biscuit - Marseille, le 22/06/2010
Après avoir eu une bonne excuse pour zapper la " fête de la musique " qui a pour moi autant de sens que la journée de la femme (c'est à dire celui de rappeler à ceux qui ne la... La suite

Alexis HK + Usthiax en concert

Alexis HK + Usthiax par vaccuopilot
Le Cabaret Aléatoire - Marseille, le 05/05/2010
Nan, je ne suis pas un intello qui méprise le sport le plus populaire de la planète : merde, faudrait pas que par réaction épidermique, les amateurs de ballon se mettent à... La suite

Espace Julien - Marseille : les dernières chroniques concerts

Agnostic Front + Street Dogs  + Indust  en concert

Agnostic Front + Street Dogs + Indust par pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 09/11/2018
Pas franchement l'habitude de me rendre à des concerts de hardcore en général mais là pour les "New York HXC legend" que sont Agnostic Front venus à l'Espace Julien à à... La suite

Lux Botté Show : Papet J, Moussu T e lei Joventz, Dance Hall Balèti, Gigi de Nissa, Jo Corbeau, Léo, Mauresca Fracas Dub, Mouss & Hakim, Sam Karpienia, le Son du Marché, Massilia Sound System, Oai Star, Toko Blaze, Where's Captain Kirk ? en concert

Lux Botté Show : Papet J, Moussu T e lei Joventz, Dance Hall Balèti, Gigi de Nissa, Jo Corbeau, Léo, Mauresca Fracas Dub, Mouss & Hakim, Sam Karpienia, le Son du Marché, Massilia Sound System, Oai Star, Toko Blaze, Where's Captain Kirk ? par Pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille , le 03/11/2018
Il vaut mieux que je n'attende pas trop si je veux pouvoir vous raconter sans trop d'oublis cette mémorable soirée en l'honneur de l'illustre Lux Botté. Car oui cela fait 10 ans... La suite

The Skatalites en concert

The Skatalites par Gilles Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 09/10/2018
SKA SUR ORBITE. The Skatalites... Les inventeurs du Ska... Formés en 1962... Avant de devenir les Skatalites, le groupe a joué sous plusieurs noms " The  Sheiks " en 1962, de... La suite

Deadwood + Binaire (Festival Impressions Visuelles et Sonores) en concert

Deadwood + Binaire (Festival Impressions Visuelles et Sonores) par pirlouiiiit
Espace et Café Julien, Marseille, le 29/09/2018
En complément de la chronique de Sami (parti avant que son carrosse en commun ne se transforme en citrouille) sur les concerts de DJ Daz, the Crush, FUR, La Canaille, et... La suite