Accueil Chronique de concert Vibrion & Dupain
Dimanche 26 janvier 2020 : 11201 concerts, 25890 chroniques de concert, 5285 critiques d'album.

Chronique de Concert

Vibrion & Dupain

Escale Saint Michel - Aubagne 14 janvier 2006

Critique écrite le par

L'Escale St Michel d'Aubagne organise ce soir une rencontre alléchante entre deux formations coups de cœurs de Live In Marseille, les occitans enragés de Dupain et le slam obsessionnel de Vibrion. Poésie, engagement et transe sont à prévoir. D'autant que les passerelles sont nombreuses entre les deux groupes et cela laisse envisager un bœuf prometteur. C'est en pensant à cela dans le bus qui nous mène à Aubagne qu'on en oublie presque de pester contre la pauvreté du transport public à Marseille et se dire qu'il va falloir faire du stop pour rentrer.

150-200 personnes c'est peu dans le public. Le marseillais est frilleux dès qu'il faut se déplacer, sortir de la ville et les deux formations ont pas mal jouer ces derniers temps. C'est con parce qu'en écoutant la bande-annonce de ce qu'il va bientôt y passer (Mon Côté Punk, On s'fait une bouffe, Oshen, La Compagnie Jolie Môme,...), le lieu mérite le détour pour sa programmation. Le programateur de l''Escale prend la parole pour insister le plaisir d'organiser cette rencontre. Et on se dit que c'est étrange que personne n'y ai pensé avant.

Le guitariste et le violoncelliste de Vibrion entre sur scène. Et déjà, je suis scotché. Impressionant comme ils dégagent autant avec leur musique. J'avoue être en admiration devant ce gratteux depuis un duo hypnotique avec un joueur de khora, lors du concert de soutien à CQFD. Discret, voir éffacé (une amie l'appele l'elfe à la fois pour sa discretion et son physique), il est capable de distiller les touches qui achèvent d'installer la magie de la musique de Vibrion. Après cette mise en bouche, le reste du groupe entre sur scène. J'ai pourtant assisté à beaucoup de concerts du groupe, et cette fois encore ils m'ont paru se surpasser. Pour celles et ceux qui n'auraient pas lu les chroniques précédentes, rappelont que Vibrion c'est du slam aux instrumentaux électro-acoustique obsessionnels et hypnotiques. Lorsque l'on pense slam, c'est le côté texte qui s'impose. Cela serait une grave erreur de négliger la part musicale de Vibrion. Même si les deux slammeurs (Eric Cartier et Fredéric Nevchehirlian) prennent possession de la scène, le trio en retrait (Christophe Isselée, le guitariste, Julien Lefevre le violoncelliste et Stéphane Paulin, le bassiste, percussionniste) peuvent d'une basse lourde, d'un riff acéré ou de quelques notes, d'une nappe de violoncelle obsédante renforcer cette ambiance envoutante. Fredéric Nevchehirlian est toujours habité par ses textes, il ne tient pas en place, ses mains parlant presque autant que sa voix, son flow est impressionant et la poésie fuse. Eric Cartier est plus calme, sa voix plus basse. Mais que ce soit sur les obsessionels la Cage ou G8 ans, il vous prend aux trippes et ne vous lache pas. Sam Karpiénia des Dupain viendra apporter ses choeurs sur Khora. Vibrion ? Un groupe ensorcelant. Surement la faute aux elfes !

Après une pause la tribu Dupain (Sam Karpiena au chant et à la harangue, Samuel de Agostini à la batterie, Pierre-Laurent Bertolino à la vielle à roue, Noël Baille à la basse et Daniel Caglione à la mandole) prend le relais. Ils sont remontés à bloc. Sam, en tribun social, prône la révolte, la chanson Les Vivants étant dédicacés au militants qui se bougent pour changer les choses. On savait le groupe engagé mais le dernier album enfonce le clou. Mais en plus de propos politiques, la musique de Dupain est des plus efficaces. entre la vielle à roue qui se fait obsédante, les percus et la basses qui enracinent le son et la mandoline qui oscille entre un son trad', dansant et une saturation très rock. On y retrouve la démarche de Gancha empega, les instruments traditionnels, le chant en occitan sont au service d'un son très urbain. L'héritage est actualisé. Le verbe est acéré, l'utilisation, nouvelle pour eux, du français encourage à l'ouverture. La salle est d'ailleurs à fond, ça danse, s'interpelle en occitan. Port-de-Bouc, berceau du groupe avec le quartier de La Plaine, est en force. Le troublant Feniant, en occitan, raconte l'histoire, locale et malheureusement universelle, de ce vieil ouvrier utilisé par son patron et jeter comme une merde. Dupain freine son rythme, les percus et la basse sont lourdes, la vielle à roue obsédante, on est pris aux tripes. L'ambiance repartira, toujours dansante et revendicative avec des titres comme Tout le mode, Les Vivants,... La complicité avec la salle est à son paroxisme et lorsqu'ils quittent la scène, le rappel ne tarde pas. Avec tout d'abord un duo hypnotique avec la vielle à roue et la batterie. Le son monte, te noue et explose. Fred de Vibrion interviendra dans un morceau avec son flow martelé et efficace. Lorsque le concert se termine, la bonheur est palpable.

Une excelente soirée avec deux groupes qui allient, chacun dans des style différents, poésie, hargne et instrumentaux tripants.

Photos à venir.

Une interview de Dupain sur les droits d'auteurs et la loi DADVSI : 40 minutes où ils parlent aussi de leurs parcours atypique d'une major à un label indépendant, de leur musique, prochain concert, sortie d'album etc... C'est sur : http://www.meltingtalks.com

Dupain : les dernières chroniques concerts

Dupain en concert

Dupain par Pirlouiiiit
Studio de l'Ermitage, Paris, le 14/04/2015
Mon boulot m'amenant de temps en temps à Paris pour un ou deux jours je regarde souvent si je ne peux pas en profiter pour aller voir un concert le soir. En dehors de la première... La suite

Dupain en concert

Dupain par pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 21/02/2014
Après un début de soirée au Lollipop Music Store pour le showcase de Benoit Dettori, j'ai foncé au Black Unicorn pour voir le XV de France tenter en vain de percer la défense du... La suite

Dupain + QWX (festival des langues et cultures minorisées) en concert

Dupain + QWX (festival des langues et cultures minorisées) par Pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 05/11/2013
Ce soir ne pouvant choisir entre musique kurde et occitane et rock bruyant j'ai décidé de faire le yoyo entre le Poste à Galène où se tient une des soirées phare du festival des... La suite

Dupain en concert

Dupain par Celine
la gare Maubec, le 09/03/2013
"Dupain se reforme et propose un concert à la Gare le 9 mars?!!! OUHAIAIAIAI!! Venez on y va!!" Et nous voilà parties à Maubec voir Dupain à la Gare, autant dire : nous voilà... La suite

Vibrion : les dernières chroniques concerts

Vibrion + Daffysam en concert

Vibrion + Daffysam par Pirlouiiiit
Nomad Café - Marseille, le 09/05/2008
Un petit mot vite fait à propos du concert de vendredi dernier (alors que personne n'a encore laissé de trace des concerts de Elektrolux, Spleen + Yael Naim , Massilia Sound... La suite

Lo Cor de la Plana, Vibrion, Moussu T, Grand Corps Malade (Fiesta des Suds 2006) en concert

Lo Cor de la Plana, Vibrion, Moussu T, Grand Corps Malade (Fiesta des Suds 2006) par Philippe
New Dock des Suds, le 26/10/2006
Comme toujours c'est avec réticence que je vais à la Fiesta des Suds, faux festival (pas de pass = pas de festival), vraie pompe à subventions, "fête populaire" du moins quand les... La suite

Nawal, Bains Douches & guests, Anita & Trio Fernandez, Musard, Anaïs, Vibrion (Marseille Solidarité Liban) en concert

Nawal, Bains Douches & guests, Anita & Trio Fernandez, Musard, Anaïs, Vibrion (Marseille Solidarité Liban) par Philippe
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 22/09/2006
Bien belle initiative ce soir, organisée par un collectif formé pendant l'été et manifestation placée fort intelligemment (pour éviter tout blabla sur une possible dérive... La suite

Vibrion par Delphine
Théatre des Salins - Martigues, le 25/11/2005
La voûte de la salle s'étoile, les lumières diminuent et c'est dans la chambre noire de la petite salle des Salins qu'apparaissent cinq silhouettes voilées voilant les volutes de la scène naissante : les membres du groupe Vibrion. Guitare et violoncelle initient les premières mesures. Le temps s'écorche, se libère. Suspension. Et chacun de se... La suite

Escale Saint Michel - Aubagne : les dernières chroniques concerts

Nafas + Temenik Electric en concert

Nafas + Temenik Electric par Marcing13
L'Escale - Aubagne, le 21/02/2014
Le plateau de la soirée proposé par la MJC d'Aubagne annonçait une soirée très variée en terme d'influences musicales, avec toutefois un dénominateur commun : la musique nord... La suite

L + AimbAss en concert

L + AimbAss par Flag
l'Escale - Aubagne, le 17/12/2011
AimbAss + L Amis lecteurs, écartez les enfants de cet écran.La première partie de cette chronique n'est pas à mettre entre tous les yeux. L'arrivée à l'Escale d'Aubagne se fait... La suite

Soma + Skip the Use en concert

Soma + Skip the Use par Mkhelif
L'Escale - Aubagne, le 08/04/2011
Ce soir deux groupes que je suis depuis un petit moment : Soma en première partie de Skip the Use à l'Escale d'Aubagne. Arrivé sur place je récupère ma place et demande les... La suite

Belphegor'z + LaFayette + the Last en concert

Belphegor'z + LaFayette + the Last par the Vaccuopilot
L'Escale - MJC Aubagne / Aubagne, le 29/01/2011
Si l'on pénètre dans une salle obscure depuis l'extérieur où il pleuviotte sur un début de nuit frileux et désertique et que l'audience y est clairsemée, on se presse... La suite