Accueil Chronique de concert Whirlwind Heat + The White Stripes
Mardi 28 mars 2017 : 11777 concerts, 24353 chroniques de concert, 5150 critiques d'album.

Chronique de Concert

Whirlwind Heat + The White Stripes

Le Transbordeur, Villeurbanne 27 mai 2003

Critique écrite le 30 mai 2003 par cOxOfthemOOn

Pfiouuu ! Je ne me remets pas de cette soirée de folie !

Première bonne surprise de la soirée : une première partie est finalement prévue. Il s'agit de "Whirlwind Heat", les protégés de Jack White. Leur formation est assez originale : un batteur (convulsif), un bassiste (convulsif) et un chanteur/claviériste (convulsif). Un point commun entre ces trois jeunes personnes ? Leurs tee shirts ! ;o)
Non mais sérieusement, ils sont tous plus énervés les uns que les autres. Leur son est on ne peut plus crade. Un désir destructeur (vivifiant pour le public) les a parcouru pendant leur set. Ce fut une bonne première partie.

Voici le temps venu pour The White Stripes d'enflammer le Transbo. Le spectacle commence avec les roadies (leur look en particulier) en costard et chemises noires avec cravate rouge et chapeaux melons... Du pas vu. La scène entière est en rouge-blanc-noir.
Ca y est, Meg et Jack montent sur scène, les mouvements de foule se font sentir, le public hurle... Tous les ingrédients pour passer un bon concert sont réunis. On frémit dès les premiers accords en entendant le son caractéristique de Jack White... en live ! C'est énorme ! Les frissons me parcourent le corps (et l'esprit...).
Meg est surprenante mais excellente à regarder jouer de part sa désinvolture naturelle... Elle et son instrument ne semble faire qu'un (ou plutôt "qu'une"). Son jeu est parfait.
Jack, de son côté, retourne le transbo à grands coups de riffs ravageurs ! Monsieur se paie des impros à en péter ses cordes (Ball and biscuits), sa voix est parfaitement affutée...
Son visage est des plus expressifs lorsqu'il débale ses textes : il alterne des yeux rieurs avec des regards noirs de psychopathe. Ce type est énorme.
Un des éléments qui font la grande classe de The White Stripes est le fait qu'ils font ce qu'ils veulent en ne se souciant absolument pas du commerce (la presse anglaise a élu Jack White comme le "rocker" le plus cool). Cela s'est vu confirmé par la playlist : les quatre
albums y sont passés, aucun n'a été privilégié... et certainement pas Elephant. Respect.

D'habitude, je suis toujours euphorique lorsque je sors d'un concert... Je ne me rends compte que le lendemain des "ratés" du show. Là, rien n'y fait, je ne redescends pas de mon nuage.
J'ai la très agréable impression de n'avoir pris que du bon dans les oreilles durant toute une soirée.

Jack ! Meg ! S'il vous plaît, revenez vite nous voir !
Vous êtes la preuve vivante que le rock 'n roll n'est pas mort !

 Critique écrite le 30 mai 2003 par cOxOfthemOOn


White Stripes : les dernières chroniques concerts

The White Stripes (Rock en Seine 2004) en concert

The White Stripes (Rock en Seine 2004) par Pierre Andrieu
Domaine de Saint-Cloud, Paris, le 27/08/2004
Le sexe de groupe, c'est pas mal - paraît-il -, mais on ne nous enlèvera pas de la tête que rien ne dépasse une bonne séance de Rock 'n Roll à deux, quand les partenaires sont... La suite

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ... en concert

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ... par Philippe
Paris, parc de Saint-Cloud, le 27/08/2004
Le petit dernier des festivals avait bien une affiche qui justifiait le déplacement de loin, pour un amateur de rock. Bonne surprise : accès en métro super facile et fléché, le... La suite

The White Stripes par Manolo
Zénith, Paris, le 16/10/2005
J'adore les White stripes... mais concert un peu court (1h20), je sais c'est long une tournée mondiale... De plus, le son était mauvais avec des basses tres chargées. Enfin, Jack white reste un super guitariste et ça vaut le détour ! La suite

The White Stripes + Whirlwind Heat en concert

The White Stripes + Whirlwind Heat par Pierre Andrieu
Le Transbordeur, Villeurbanne (69), le 27/05/2003
Après avoir permis de découvrir les épatants Von Bondies lors de la tournée consécutive à l'album White Blood cells, les White Stripes ont cette fois emmené le groupe Whirlwind... La suite

Le Transbordeur, Villeurbanne : les dernières chroniques concerts

Rival Sons en concert

Rival Sons par Fred Boyer
Le Transbordeur - Lyon, le 12/02/2017
Nous voici donc à Lyon, dans cette superbe salle du Transbordeur pour voir enfin en tête d'affiche un groupe qui, ces dernières années, est abonné aux premières parties... La suite

Sum 41 + Paerish en concert

Sum 41 + Paerish par Cathy Ville Solvéry
Le Transbordeur à Villeurbanne, le 26/01/2017
Groupe canadien de punk rock tendance skate core ayant connu son heure de gloire dans les années 2000 (à l'instar de combos tels que Blink 182 ou Green Day), Sum 41 fait salle... La suite

Le Voyage de Noz en concert

Le Voyage de Noz par P Surjeanlouismurat
Transbordeur, Lyon, le 15/03/2016
Le Voyage de NOZ, fabriquant de rock, Since 1986. Ils l'ont montré: - qu'ils ne sont "pas encore morts" pour reprendre un de mes titres préférés (que j'ai choisi de... La suite

Babyshambles en concert

Babyshambles par Vince-O-Matic
Transbordeur, Lyon, le 15/02/2014
Peter Doherty est grand et il serait temps que ça se sache, bordel ! Pourquoi, parmi tous les impeccables concerts de la fine fleur du "rock indé" vus récemment, celui des... La suite