Accueil Chronique de concert Yak, Slaves, Foals, It It Anita, Crack Cloud, Deerhunter, Jacco Gardner, Flavien Berger (Festival Check In Party 2019)
Dimanche 13 octobre 2019 : 13689 concerts, 25714 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.

Chronique de Concert

Yak, Slaves, Foals, It It Anita, Crack Cloud, Deerhunter, Jacco Gardner, Flavien Berger (Festival Check In Party 2019)

Yak, Slaves, Foals, It It Anita, Crack Cloud, Deerhunter, Jacco Gardner, Flavien Berger (Festival Check In Party 2019) en concert

Guéret 23 - 24 août 2019

Critique écrite le par



Un festival de rock indé dans la Creuse ? Qui aurait pu le croire ? C'est pourtant le magnifique cadeau que nous ont fait Terre du Milieu et Shut Up & Dig !, les deux assos à l'origine de ce beau projet. Bien calé en cette période de fin août, afin de finir en beauté nos vacances d'été, Check In Party enchaîne 3 soirées sur le lieu plutôt atypique et inconnu de l'Aérodrome de Guéret Saint Laurent. Retour sur les coups de cœurs du vendredi et samedi !


Yak

On rentre sur le site sous le son des Puts Marie, qui ont commencé au loin. Le site est agréablement bien agencé, avec trois scènes entre lesquelles on circule facilement, et des espaces un peu à l'écart où l'on peut se poser, et se reposer. Après un passage à l'attrayant stand de bières et vins locaux aux choix fournis (qui restera très convoité par la majorité du public tout au long du séjour), on se cale devant la Air Force Stage en attendant Yak. 18h50 Oliver Henry Burslem et ses camarades se pointent sur scène, pour un set de rock nerveux qui va monter crescendo. Parce que le garçon au chant se montre pour l'instant assez réservé et distant. Pour se mettre en jambes convenablement, on a tout de même droit aux vrombissements de guitares sur "White Male Carnivore" et "Bellyache", prélude à quelque chose de plus sauvage. Chut. En attendant, place au très beau slow "Words Fail Me", où le gars démontre qu'il peut être aussi bien crooner à la Jarvis Cocker que bestial. Comme ce rire satanique qu'il lance soudain entre deux titres. Et sur les premières notes qui suivent, on exulte. Victoire ! Absente depuis un bon moment de leur setlist, on reconnaît le titre le plus fédérateur des anglais, "Victorious", de retour ce soir. Le pogo est lancé, et désinhibe enfin Oli qui, entre deux titres se montre plus volubile et nous assène d'un "You're a slave to the algorithm". Ce n'est pas faux... Mais là, en ce moment, on se soumet plus volontiers au son de l'explosif "Hungry Heart". Setlist parfaite, merci Yak !


Slaves

Un quart de tour à gauche et nous voilà placés devant la grande scène, pour assister au live de Slave, duo originaire du Kent. On rentre directement dans le vif du sujet avec le titre "They Lives They Wish They Had" issu de leur dernier album "Acts of Fear and Love" sorti en août 2018. Les Anglais balancent leur post punk dansant et mélodique, dans une ambiance à la fois nonchalante et frénétique. Croisement entre le punk des seventies et du bon gros rock, avec une touche hip hop supplémentaire dans le phrasé.



Les deux gaillards, le batteur Isaac Homlan, torse nu, le guitariste Laurie Vincent, en mini short vert fluo, cheveux peroxydés, et tatoué de la tête aux pieds, sont de bonne humeur, et enchaînent les tubes "Magnolia", "Bugs" et autres joyeusetés électrisantes, en communion totale avec le public. Vient alors "The Hunter", titre phare du premier album "Are You Satisfied ?" clouant sur place l'auditoire par sa puissance, au milieu d'un magnifique soleil couchant, tout ce qu'il y a de plus romantique !


Foals

Tête d'affiche de la soirée, et très attendus (bon nombre de spectateurs sont venus pour eux ce soir, la date du festival étant l'une des rares apparitions du groupe en France cette année). Les Anglais de Foals viennent de sortir un très bon album intitulé "Everything Not Saved Will Be Lost, Part 1", dont la deuxième partie devrait voir le jour cet automne. On avait un souvenir très mitigé de leur passage à Tinals en 2016, qui avait comblé de joie les fans, mais qui n'avait pas personnellement touché. Plus ouverte à leur dernier disque, le set de ce soir est franchement plaisant, sans toutefois être la claque de la soirée (ce sera pour plus tard, suspense).



On se plait à remuer sur "On The Luna", "My Number", "In Degrees" ou encore "What Went Down", et une piste de danse géante s'ouvre devant nous. On ne remercie pas, ironiquement, le chanteur Yannis Philippakis pour sa brillante idée de la soirée : celle de jouer à faire asseoir tout le public, et de le faire décoller au moment propice d'une explosion de guitare. Car, si toi aussi tu es resté ridiculement coincé à terre à cause d'un rhumatisme naissant qui te fait te sentir un peu plus vieux que les autres, non, tu n'étais pas seul... Mention spéciale pour le titre "Spanish Sahara", ce slow absolument planant qui provoque à chaque fois un trip mélancolique formidable.


It It Anita

On se presse pour aller chercher une part du gâteau d'anniversaire de Laurent. Tu le connais ? Non ?! Alors direction la petite scène. Laurent, c'est un peu comme ton meilleur pote, celui qui t'épaule jusque tard dans la nuit, quand t'es fatiguée, que t'as un peu trop bu, ou que tu bades parce que t'as rompu avec ton mec, ou ta copine. Tu l'écoutes attentivement, et tu te sens beaucoup mieux après. Laurent, c'est le patronyme du très bon dernier album, vivifiant, des Belges d'It It Anita. Un an tout juste qu'il est sorti sur le label Vicious Circle. Et le groupe lui a réservé un concert magistral ce soir pour fêter cette date. Faut dire qu'ils se sont appropriés le style noise rock 90's de façon assez remarquable. Les guitares se font lourdes, les voix hurlées, l'énergie démentielle.



Dans la mêlée, on reconnait les très bons titres "User Guide" et "11". Il est tard, il fait froid, on est fatigué, mais qu'est-ce qu'on est heureux au milieu de cette foule qui s'agite ! On se repose sur le super tube pop "Denial" et on repart très vite au contact. Le chanteur aussi, parcourant des longueurs dans la fosse tel un champion de natation. La batterie s'invite elle aussi au milieu du public. C'est du grand n'importe quoi, et on aime ça. L'effet de la déflagration noise qui vient de s'abattre sur la scène est redoutable. La grosse claque ! Il est temps d'aller nous vautrer tout repu dans notre lit. Merci Laurent !


Crack Cloud

On entame la deuxième journée, toujours aussi ensoleillée, par le post punk explosif de Crack Cloud, choisi à la place d'Altin Gün qui officiait sur la grande scène. Car on était bien curieux et pressé de les voir, ces jeunes Canadiens. S'articulant autour du batteur et chanteur Zach Choy, les 5 autres membres s'emploient à la maîtrise de leur instrument sur des rythmiques foisonnantes et précises, agrémentées de touches de saxo et clavier bien dosées. Sur une petite scène Spitfire pleine à craquer de matos. Le son est riche et énergique, le chant spasmodique. Le groupe Sloy me traverse alors l'esprit. Alerte tube ! On reconnait les premières notes de la longue intro de l'excellent titre frénétique "Drab Mesure", où la rythmique se fait encore plus rapide. Malgré l'heure de passage précoce (il est 19h) le public réagit et convulse de joie. Et ce ne sont pas les notes jazzy punk tribal d'"Image Craft" qui viendront ternir l'ambiance. Si vous pensiez que le son de l'album manquait un peu de profondeur, allez vite contredire ces mauvaises pensées en courant les écouter en live. En parlant de son, on est très agréablement surpris par sa grande qualité, sur ces deux soirées et sur chacune des scènes, point important pour le côté immersif !


Deerhunter

Changement d'ambiance quand on arrive devant la Air Force Stage (la scène du milieu pour les non-initiés) où l'on se prépare à se régaler des tubes pop rock expé et rêveuse de Deerhunter. La dernière fois qu'on les avait vu, c'était à Tinals en 2018, et on se souvient que Bradford Cox était tellement heureux d'être là et impatient de jouer, qu'il nous avait gratifié, nous, fans présents pendant les balances, d'un titre en entier du nouvel album à paraître, en prélude du live. Aujourd'hui, le très bon "Why hasn't everything already disappeared ?" est sorti et on a bien eu le temps de l'assimiler avant ce concert. Pas de surprise, que des valeurs sûres, le groupe enchaîne les tubes "Helicopter", "Take Care", "Futurism", "He Would Have Laughed" avec toujours autant de classe, et une présence singulière qu'on apprécie tellement. Brandon Cox a l'air encore de bonne hum... - "JOHN DWYER, SHUT THE FUCK UP, IT'S NOT YOUR TURN !!!" - ...eur. Trop tard, le chanteur des Oh Sees, qui fait ses balances en même temps, nous l'a tout énervé, gentiment. Après avoir fait ricaner tout le public, les Américains repartent de plus belle avec "Coronado" et sa ligne de saxo de toute beauté. Et puis, dès les premières notes de "Desire Lines", on trépigne d'impatience. On sait que le final va être grandiose. On le vit. On jubile. Déjà la fin, pas vraiment le temps que le trip redescende, on se précipite, affamés d'émotions, vers le prochain voyage.


Jacco Gardner

Sur le coup, on a quand même hésité quand l'heure du grand dilemme de la soirée a sonné : Jacco Gardner ou Oh Sees ? Oh Sees ou Jacco Gardner ? Alors qu'on a déjà vu 3 fois les garageux timbrés emmenés par John Dwyer, nous n'avions rêvé qu'une fois seulement sur l'elfe hollandais, le choix fut ainsi vite fait. On s'assoit tranquillement parmi les nombreuses personnes déjà présentes, encerclant la petite scène surélevée. Jacco (on prononce apparemment Yako) et sa partenaire s'installent tout près devant nous, clavier, bidules électroniques et guitare en mains. Il suffit à présent de fermer les yeux et de se laisser envelopper par le son en quadriphonie qui sort des enceintes tout autour de nous. Expérience captivante. Le parti pris de jouer en entier son dernier album instrumental est audacieux, "Somnium" s'éloignant en effet de ses amours premiers pop folk, et s'orientant vers des sons plus électro-synthétiques. Si l'envie d'ouvrir un instant les yeux nous reprend, c'est un spectacle saisissant qui s'emploie devant nous. L'horaire et l'endroit parfait, les lumières du soleil couchant juste derrière le visage serein du magicien émerveillent. Aucune parole, aucunement besoin ici, Jacco et sa camarade transmettent tout par la musique, à la fois onirique, psychédélique, stratosphérique, relevant même parfois de la science-fiction. Les nappes de synthés enchevêtrées et la guitare mélodique nous plongent dans une transe envoûtante. Un plaisir indescriptible. Et pourtant déjà la fin. On rouvre les yeux, la nuit est tombée. On reste assis quelques minutes encore, essayant de reprendre nos esprits. On sait que pour nous, après des moments si intenses, la soirée est pliée.


Flavien Berger

On part divaguer quelques instants encore sur le son électro hypnotique et rêveuse de Flavien Berger. Entouré de marionnettes fantôme qui virevoltent autour de lui, le gaillard fait s'émanciper ses titres en live. Quand d'autres pourraient se limiter à copier facilement leur version studio, lui s'obstine à rendre le tout différent, intéressant et même drôle, lorsqu'il balance quelques boutades entre les morceaux. Le son est puissant, le set est beau.



On ne peut le nier, on a passé deux soirées formidables : entre la programmation exceptionnelle, une organisation soignée (qui n'a pas rêvé de ne jamais faire la queue pour aller prendre une pinte, se restaurer ou aller aux toilettes ?), un temps magnifique, l'accueil au top du personnel et bénévoles, l'ambiance "à taille humaine" décontractée... Cette première édition du Check In Party marquera sans nul doute l'esprit des festivaliers pendant un long moment. Et on est prêt à parier que beaucoup seront une nouvelle fois du voyage l'année prochaine !



Photos : Titouan Massé www.facebook.com/titouanmassephoto, www.instagram.com/tmphotograph, twitter.com/titouanbzh, titouanmasse.tumblr.com (sauf photo Jacco Gardner par María Pandiello)...


Crack Cloud : les dernières chroniques concerts

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 16/08/2019
Après une première journée très réussie (prog classe, public nombreux et temps doux et sec) jeudi 15 août, La Route du Rock Collection Été 2019 se poursuit le vendredi avec... La suite

Deerhunter : les dernières chroniques concerts

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 17/08/2019
Dernier jour de La Route du Rock Collection Été 2019, avec plein de belles choses à voir en live sous la pluie au milieu d'un public un peu moins nombreux que les jours... La suite

Deerhunter (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Deerhunter (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Curieusement placés en ouverture de journée (peu après 18 heures !) sur la grande scène extérieure du This Is Not A Love Song Festival, les très rares et déjà cultes... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 3-3 : Fabulous Sheep, Rolling Blackouts, Loheem, Park Hotel, Le Sound Truck, Deerhunter, Harold Martinez, The Breeders, Ezra Furman, Idles en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 3-3 : Fabulous Sheep, Rolling Blackouts, Loheem, Park Hotel, Le Sound Truck, Deerhunter, Harold Martinez, The Breeders, Ezra Furman, Idles par Philippe
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Le samedi, c'était par ici ! Troisième et déjà dernier jour (dommage, on commençait juste à prendre le rythme !) au festival TINALS. Météo fraîche (un petit vent moyennement... La suite

Deerhunter + Dan Deacon + Baths + Lower Dens + Factory Floor (Festival Super Mon Amour ! 2011) en concert

Deerhunter + Dan Deacon + Baths + Lower Dens + Factory Floor (Festival Super Mon Amour ! 2011) par Pierre Andrieu
Gaîté Lyrique, Paris, le 09/04/2011
Défricheur et audacieux depuis ses débuts il y a quatre ans, le festival Super Mon Amour ! - dont l'édition 2011 était organisée à la Gaîté Lyrique à Paris, mais aussi à... La suite

Flavien Berger : les dernières chroniques concerts

-M-, Flavien Berger, Polo & Pan, Xavier Rudd, Bertrand Belin, Emilie Zoe, Tamino (Paléo Festival 2019)  	 en concert

-M-, Flavien Berger, Polo & Pan, Xavier Rudd, Bertrand Belin, Emilie Zoe, Tamino (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse , le 24/07/2019
Tamino Le deuxième jour de Paléo démarre avec un jeune belge, Tamino. Cet artiste fait une sorte de pop rock crépusculaire, mélancolique. Sa voix est une caresse, de celles... La suite

Flavien Berger + Malik Djoudi + Muddy Monk (Festival Avec Le Temps) en concert

Flavien Berger + Malik Djoudi + Muddy Monk (Festival Avec Le Temps) par Sami
Espace Julien, Marseille, le 15/03/2019
Soirée sold out encore une fois pour le festival "Avec Le Temps", après les affiches à guichets fermés de la semaine (Clara Luciani mercredi, Bertrand Belin jeudi, raté avec... La suite

Flavien Berger + Cannibale + Bodega + Mermonte + Marble Arch (La Route du Rock Collection Hiver 2019) en concert

Flavien Berger + Cannibale + Bodega + Mermonte + Marble Arch (La Route du Rock Collection Hiver 2019) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 22/02/2019
Bien mis en jambes par la soirée de la veille à l'Antipode avec les concerts très stimulants pour la psyché de Jacco Gardner et Toy dans le cadre de La Route du Rock Hiver, on... La suite

Marsatac : Ghost of Christmas, Richie Hawtin, Maestro, French79, Thylacine, Flavien Berger, Andromakers, MSTRFCT, Agoria et Louisah, Chris Liebing, Paranoid London en concert

Marsatac : Ghost of Christmas, Richie Hawtin, Maestro, French79, Thylacine, Flavien Berger, Andromakers, MSTRFCT, Agoria et Louisah, Chris Liebing, Paranoid London par Marcing13
Friche Belle de Mai Marseille , le 24/09/2016
Nous revoilà samedi à Marsatac pour une soirée sous le signe de la musique électronique. Et comme ce fut le cas la veille, l'affiche promet une sacré plateau et des beaux concerts!... La suite

Foals : les dernières chroniques concerts

Red Hot Chili Peppers, Foals, Petit Biscuit, Alice Roosevelt, The Staches, Foreign Diplomats, Boogàt, The  Inspector Cluzo, Sate (Paléo Festival 2017) en concert

Red Hot Chili Peppers, Foals, Petit Biscuit, Alice Roosevelt, The Staches, Foreign Diplomats, Boogàt, The Inspector Cluzo, Sate (Paléo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon, le 18/07/2017
Me revoilà de nouveau en Suisse pour participer au 42ème Paléo Festival. Comme à son habitude, l'organisation est toujours au top et je prie pour qu'il n'y ait pas de pluie (ou le... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2016
Il en a fallu, des amitiés fidèles depuis nos lointaines études, des tentes défoncées puis des hébergeurs adorables et constants, des déménageurs compatissants, des mamans... La suite

Casseurs Flowters, Alice Cooper, Fauve, Foals, -M-, Joris Delacroix, Gaëtan Roussel, Gesaffelstein, New Politics, Plaza Francia, Salut C'est Cool, Benjamin Clementine, François & The Atlas Mountains, Dakhabrakha, Eli Paperboy Reed (Festival Art Rock 2014) en concert

Casseurs Flowters, Alice Cooper, Fauve, Foals, -M-, Joris Delacroix, Gaëtan Roussel, Gesaffelstein, New Politics, Plaza Francia, Salut C'est Cool, Benjamin Clementine, François & The Atlas Mountains, Dakhabrakha, Eli Paperboy Reed (Festival Art Rock 2014) par Ludmilla A.
Saint-Brieuc, le 24/05/2014
JOUR 1 : AIR SUR LA TERRE Plaza Francia Arrivée à Saint-Brieuc trop tard pour voir The Craftmen Club lancer les festivités au Forum et le concert de TEMPLES, qui... La suite

Jacco Gardner : les dernières chroniques concerts

Toy + Jacco Gardner + MNNQNS (La Route du Rock Collection Hiver 2019) en concert

Toy + Jacco Gardner + MNNQNS (La Route du Rock Collection Hiver 2019) par Pierre Andrieu
Antipode, Rennes, le 21/02/2019
Après 6 heures passées sur l'autoroute de l'enfer, on arrive à temps pour profiter d'un sympathique apéritif houblonné dans la bonne ville de Rennes, juste avant de plonger la... La suite

Traams, The KVB, Jacco Gardner, Tess Parks, Noir Boy George, Bryan's Magic Tears (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

Traams, The KVB, Jacco Gardner, Tess Parks, Noir Boy George, Bryan's Magic Tears (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) par paskal
Trabendo, Paris, le 03/03/2017
En raccourci, le nom du festival est "Paris Psych Festival"... Si en effet ce festival se passe bien à Paris, voire en proche banlieue, par contre le psyché n'est qu'un élément... La suite

Jacco Gardner + Jonathan Terrell en concert

Jacco Gardner + Jonathan Terrell par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 20/01/2016
Pour commencer l'année 2016, Jacco Gardner a offert un concert parfait à la Coopérative de mai, le 20 janvier... On avait déjà apprécié les superbes mélopées psyché pop... La suite

Jacco Gardner + Michael Rault en concert

Jacco Gardner + Michael Rault par Xavier Averlant
La Péniche, Lille, le 20/11/2015
Premier concert post-attentat et ça nous a fait du bien de replonger dans l'univers des salles de concert une semaine après le drame survenu au Bataclan. C'est à la Péniche... La suite

Slaves : les dernières chroniques concerts

Download Festival 2018 : Wolf Alice - Royal Republic - Slaves en concert

Download Festival 2018 : Wolf Alice - Royal Republic - Slaves par Lebonair
Base Aérienne - Bretigny sur Orge (91) , le 17/06/2018
Présentation Download France 2018 - 3ème édition La troisième édition française du Download Festival s'est déroulé durant 4 jours du 15 au 18 juin dernier sur la base... La suite

Slaves (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Slaves (This Is Not A Love Song Festival 2017) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 11/06/2017
Dimanche 11 juin 2017, 20 heures... Plutôt que d'être le cul posé sur notre canapé devant notre putain de télé à attendre fébrilement les résultats des élections législatives... La suite

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2017 : Bror Gunnar Jansson, Frank Carter & the Rattlesnakes, Slaves (+ Whitney, Kokoko, Laura Sauvage) en concert

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2017 : Bror Gunnar Jansson, Frank Carter & the Rattlesnakes, Slaves (+ Whitney, Kokoko, Laura Sauvage) par Philippe
Paloma, Nîmes, le 11/06/2017
This Is Not A Love Song ! Ou plutôt TINALS, puisqu'on est désormais presque intimes, avec cette troisième édition pour nous (la deuxième en famille), où l'on est comme toujours... La suite

Yak : les dernières chroniques concerts

The Schizophonics + Yak + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) en concert

The Schizophonics + Yak + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 20/02/2019
Encore une belle soirée proposée par le festival itinérant Les Nuits de l'Alligator ! Et, pour une fois, les vieux rockers prétentieux (et sourds) de la butte - le centre de... La suite

Yak + The Schizophonics + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) en concert

Yak + The Schizophonics + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) par Cédric Rizzo
La Maroquinerie, Paris, le 18/02/2019
Ce soir à la Maroquinerie, la scène risque d'être un poil trop petite pour accueillir l'alléchant plateau que nous sert l'Alligator pour la première nuit de ce festival... La suite

Ty Segall, Interpol, Angel Olsen, Mac DeMarco, The Moonlandingz, Yak, The Proper Ornaments (La Route du Rock Collection Eté 2017) en concert

Ty Segall, Interpol, Angel Olsen, Mac DeMarco, The Moonlandingz, Yak, The Proper Ornaments (La Route du Rock Collection Eté 2017) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 20/08/2017
Dimanche 20 août, c'est déjà le dernier jour de La Route du Rock Collection été 2017 au Fort de Saint-Père avec un final en apothéose réunissant des artistes passionnants et en... La suite

Thee Oh Sees, Dead Meadow, Liminanas, Yak, Alex Maas, Follakzoid, Rats On Rafts, Marietta, Golden Dawn Arkestra, Sonic Boom, Silver Apples, La Femme, Bantam Lyons, The Underground Youth, Zombie Zombie, Sheraf, Sunflower Bean, La Hell Gang, Yeti Lane  (Festival Levitation France 2016) en concert

Thee Oh Sees, Dead Meadow, Liminanas, Yak, Alex Maas, Follakzoid, Rats On Rafts, Marietta, Golden Dawn Arkestra, Sonic Boom, Silver Apples, La Femme, Bantam Lyons, The Underground Youth, Zombie Zombie, Sheraf, Sunflower Bean, La Hell Gang, Yeti Lane (Festival Levitation France 2016) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 17/09/2016
Impeccable quatrième édition pour Levitation France, les 16 et 17 septembre à Angers, au Quai, une nouvelle salle très classe et beaucoup plus grande que le Chabada où avaient... La suite