Accueil Chronique de concert Yo La Tengo
Mardi 19 juin 2018 : 9944 concerts, 25029 chroniques de concert, 5218 critiques d'album.

Chronique de Concert

Yo La Tengo

Yo La Tengo en concert

Cabaret Sauvage, Paris 19 mai 2018

Critique écrite le par

Pour Noël, avec mon épouse, nous nous offrons un week-end à la capitale en mai avec comme point d'orgue une place pour le concert de Yo La Tengo. Fin mars sort le dernier album du trio. Je me l'offre pour mon anniversaire. Je suis un peu déçu. C'est un bon disque à écouter semi éveillé juste avant de tomber dans les bras de Morphée. C'est donc avec une légère appréhension que nous nous rendons au Cabaret Sauvage. Le lieu perdu au fond du parc de La Villette se mérite, à un quart d'heure de marche de la station de métro. Nous avions été prévenus auparavant qu'il n'y aurait pas de première partie mais deux sets de prévu. Du coup nous nous dépêchons pour ne pas en louper une miette.

Nous arrivons pile à l'heure dans ce lieu que nous pourrions qualifier de magique car c'est un chapiteau type Magic Mirror : structure en bois avec plein de petits miroirs et tentures de velours. Ça pose une ambiance. Sur scène, des vinyles, des bobines de film, une banane en plastique (tiens tiens ça me rappelle une célèbre pochette) sont accrochés au dessus des instruments. Pas mal de bazar : une batterie, une contrebasse, une basse, des amplis, des claviers dont un Ace Tone et une pelletée de belles guitares vont défiler sur scène.



Les trois loustics arrivent et attaquent par un long morceau instrumental. Ils sont très concentrés. Ira Kaplan, vêtu d'un T-shirt rayé noir & blanc, n'a pas vieilli d'un iota, James McNew, décidément très grand dans son T-shirt à message obscur (FUM ?) me fait penser à Max dans le film d'animation Mary & Max, et Georgia Hubley a des allures de Meryl Streep dans "Sur la route de Madison". Puis arrivent les chansons avec Georgia et Ira qui alternent au chant toujours épaulés par les chœurs des comparses. Quelles voix, mes amis ! (nous sommes loin de The Voice là...) Susurrées dans le micro, toujours justes, au bord du précipice, c'est du miel pour nos oreilles. Des couples s'embrassent. Un premier set d'une heure très intimiste aux ambiances très feutrées. Ira annonce qu'ils sont très contents de jouer dans un tel lieu et qu'il y aura deux sets. Nous sortons nous rafraîchir avec une bière puis nous revenons aux affaires.

Le groupe revient toujours aussi concentré, visiblement tendu (le souci de bien faire ?, la peur d'une fausse note ?) délivre un second set beaucoup plus électrique et enlevé. De couac, il n'y aura pas, toujours au cordeau et maîtrisé, ce groupe nous balade du folk au rock limite expérimental sans jamais nous lâcher. Une heure et demie plus tard, le trio termine avec une reprise Chris Knox. Nous quittons ce lieu avec la banane. Nous sommes aux anges...




Yo La Tengo : les dernières chroniques concerts

Yo La Tengo, Hot Chip, The Knife, Warpaint, Jagwar Ma, The Haxan Cloak, Savages, Mac Demarco, No Age, Connan Mockasin, Colin Stetson, Panda Bear, Danny Brown, Majical Cloudz, Omar Souleyman, Youth Lagoon, Pegase (Pitchfork Music Festival Paris 2013) en concert

Yo La Tengo, Hot Chip, The Knife, Warpaint, Jagwar Ma, The Haxan Cloak, Savages, Mac Demarco, No Age, Connan Mockasin, Colin Stetson, Panda Bear, Danny Brown, Majical Cloudz, Omar Souleyman, Youth Lagoon, Pegase (Pitchfork Music Festival Paris 2013) par Audreymllr
Grande Halle de La Villette, Paris, le 02/11/2013
Troisième édition du Pitchfork Music Festival Paris, qui a une fois de plus investi la Grande Halle de la Villette pour trois nuits de concerts, du 31 octobre au 2 novembre... La suite

Yo La Tengo par Kfr!
Trabendo - Paris , le 11/09/2007
Peu de groupes de cette envergure nous permettent de voyager avec cette facilité déconcertante. De la pop au rock psyché en passant par le blues et la country, les 3 compères, Ira Kaplan (chanteur-guitariste), sa femme Georgia Hubley (batteuse) et le bassiste James McNew savent le faire ; ils piochent dans leur fabuleux répertoire (une bonne... La suite

Cabaret Sauvage, Paris : les dernières chroniques concerts

Nada Surf (15ème anniversaire de l'album Let Go) en concert

Nada Surf (15ème anniversaire de l'album Let Go) par Lebonair
Le Cabaret Sauvage / Paris, le 05/02/2018
Le plus français des groupes américains, Nada Surf, est passé par le Cabaret Sauvage à Paris le lundi 5 février... Au cours d'une petite dizaine de dates ce mois-ci en France,... La suite

Royal Republic + Aaron Buchanan And The Cult Classics en concert

Royal Republic + Aaron Buchanan And The Cult Classics par Lebonair
Le Cabaret Sauvage / Paris , le 02/12/2017
En ce samedi soir, on est heureux de se rendreau Cabaret Sauvage, qui se situe dans le parc de la Villette, tout proche du Zénith et à un pas du canal de l'Ourcq. Cela faisait un... La suite

Israel Vibration en concert

Israel Vibration par lol
Cabaret Sauvage, Paris, le 16/06/2015
40 ans après l'enregistrement de son premier single (Why Worry), Israel Vibration se produisait devant le public d'un Cabaret Sauvage bourré à craquer. Le trio culte... La suite

Bunny Wailer en concert

Bunny Wailer par Lol
Le Cabaret Sauvage, Paris, le 20/07/2014
Comme chaque été, Le Cabaret Sauvage propose une série de concerts énormes pour les Parisiens en manque de congés payés. Les malheureux peuvent passer un été plein de vibes... La suite