Accueil Chronique de concert Youngblood Brass Band - Royal Fato Combo
Mardi 18 juin 2019 : 9632 concerts, 25522 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.

Chronique de Concert

Youngblood Brass Band - Royal Fato Combo

Youngblood Brass Band - Royal Fato Combo en concert

Akwaba - Châteauneuf de Gadagne 06 Mai 2011

Critique écrite le par

Ayant la chance d'avoir pris place sur la passerelle au-dessus de la salle, on assiste à la mise en place dans une ambiance bon enfant des musiciens de Royal Fato Combo. Alors, ça révise la setlist ... Certains font de petits assouplissements pour se mettre en jambe au son du saxo et des guitares qui s'accordent. C'est cool de se sentir comme ça dans le feu de l'action !



Le public se met en place tranquillement dans la salle en dessous et tout le monde se met en place dans le noir : "Bonsoir !". Un son quasi moyenâgeux monte. On devine dans l'ombre qu'ils sont nombreux sur scène et quand la lumière vient enfin, on peut effectivement compter pas moins de 11 musiciens. C'est super rigolo autant de personnes sur un petit espace comme ça. Ils sont coude à coude et cela donne une ambiance de Big Bazar plutôt sympa. La musique me fait un peu penser à du Saint Germain, avec plein d'inspirations différentes, prises à la fois dans la Soul, le Jazz, le Hip-Hop ... C'est très inventif et on ne s'ennuie pas une seconde.

L'utilisation des instruments est super bien faite. La flute traversière envoie des notes saccadées, les cuivres sont très présents (dont une fille, la seule sur scène, au saxo basse). Les chanteurs vont se succéder, car cette troupe originale est composée d'artistes multicartes, ce qui ajoute encore à la fantaisie de cette belle bande de saltimbanques. Ça foisonne de sons de toute part, ils nous sortent des instruments de partout. La musicalité change en fonction de ces choix (plusieurs morceaux accompagnés d'un Kora nous donne un rap oriental pas désagréable du tout !)



Le public est emballé par ces rythmes entrainants, on danse sur place avec autant de plaisir sur les planches que dans la salle. Ils ont des looks fait de tout et de n'importe quoi. Le clavier est terrible avec son sweet à capuche et ses grosses lunettes noires & blanches. Ils enchaînent sans relâche les morceaux, alternent les chanteurs : à chacun son style, mais dans un même mouvement et une même unité. Ils s'y mettent à 2, à 3 ... certains sont pieds nus. C'est vraiment chaleureux et festif au plus haut point.

Ils nous font partager leur plaisir d'être sur scène et de jouer. On se sent embarqué par leur musique et entraîné dans leur mouvement irrésistible, sous leurs regards complices. Ils nous annoncent qu'avec Gato Processus on va passer "La Seconde !!" Les premiers rangs entament une super choré. Chaque morceaux raconte sa petite histoire, dont on suit la narration avec beaucoup de plaisir.



"Encore un peu d'énergie ?!! Aller, encore 10 minutes à partager !" Comme s'ils n'étaient pas assez nombreux, encore une demi douzaine de filles vient les rejoindre. Ce n'est plus une scène, mais le métro parisien aux heures de pointe !! On fini en feu d'artifice avec sautillement général au programme. Je ne sais pas encore ce qui nous attend ensuite, mais on peut dire que cette première partie a su mettre le feu à l'Akwaba !!



Setlist
Danse de L'Homme
Elle Attendait
Gestes Mécaniques
Pour Les Etoiles
Gato Processus
Suffisant
L'Etranger
Boeuf Carotte
Pipo To Pipo



Le groupe suivant se met en place presque comme s'il n'était même pas invité. Genre, On a vu de la lumière, alors On est rentrés. Tout en étant une joyeuse bande aussi, Youngblood Brass Band ne comprend "Que" 9 musiciens. On change d'univers avec ces américains de Madison, dont la musique très marquée par les cuivres, prend une couleur un peu plus Funk que ceux qui ont assuré la première partie de soirée. C'est plus musclé aussi, toujours avec une forte inspiration de Jazz et de Hip-Hop.



On est aussi plus dans le pro, bien rodé, et moins dans la douce fête loufoque que tout à l'heure (malgré la présence impressionnante d'un magnifique bombardon !!). En fait, je crois que je préfère quand ça ne chante pas ... Mais les morceaux n'en finissent pas de finir ... Et parfois, le trop devient l'ennemi du bien. Parce que le côté Free Jazz reste quand même un mouvement musical fait plutôt pour initiés.

Bref, ils sont bien sûr très content d'être là et trouvent que l'Akwaba est un chouette endroit pour faire de la musique. Ce sur quoi je suis tout à fait d'accord avec eux !!Mais ils partent dans de grandes explications en anglais ... Et je ne suis pas sure que tout le monde suive vraiment. La musique reprend possession de l'espace, mais les morceaux se suivent et se ressemblent quand même beaucoup. Le chanteur nous offre une sorte de rap assez monocorde, sur des morceaux longs, longs ..... Ceci étant, je dois reconnaitre que les premiers rangs sont absolument à fond. Ça pogote tant que ça peut et ça participe un max aux avants postes.



Je suis plus sensible aux solos de saxo et aux cuivres, quand ils sonnent à la manière d'une fanfare américaine, scandée par la grosse caisse et la caisse claire. Cela donne un côté Jazz de la Nouvelle Orléans à la formation. D'après ce que je comprends, leur inspiration vient d'ailleurs de l'ensemble des Etats-Unis. On était dans une boîte de New-York tout à l'heure et on partira vers Broadway ensuite. Mais je reste quand même en retrait tout au long de ce drôle de voyage. Et après 18 morceaux (rappels compris), "The last one" se termine dans un amusant bordel, avec d'inconscients téméraires qui se proposent de se lancer dans le public, pour se faire porter par dessus les têtes ... Sauf que le public n'est plus dense du tout (pas mal ont lâché l'affaire et sont dehors) et qu'il y a des trous partout, propice aux chutes de nos nageurs de vague humaine. Mais bon, à coeur vaillant rien n'est impossible et le principal est de s'amuser !!



Avant de partir, il nous parle de leur marchandising et amènent carrément une valise sur scène avec Cd et Tee-shirts : c'est plutôt rigolo comme conclusion. Mais, perso, je suis quand même restée en retrait pendant cette seconde partie de soirée.



Setlist
MOP
Avalanche
Is That A Riot ?
New Blood
Elegy
Ain't Nobody
Nuclear Summer
Why You Worry
Waiver
Eye On The Sparrow
Chinatown
Bone Refinery
Camouflage
Brooklyn
------------------------
Headbanger
Word On The Street
Bad
Hurricane

Royal Fato Combo : les dernières chroniques concerts

Royal Fato Combo, Jim Murple Memorial en concert

Royal Fato Combo, Jim Murple Memorial par Audrey H
Akwaba, Chateauneuf de Gadagne, le 06/03/2010
Départ pour Chateauneuf de Gadagne, où dans un décor rural, totalement décalé de la ville, je découvre l'Akwaba. Sur un site original, je suis surprise dès... La suite

Youngblood Brass band : les dernières chroniques concerts

Youngblood Brass Band en concert

Youngblood Brass Band par Sami
Espace Julien, Marseille, le 22/09/2018
Déjà les 20 ans de carrière pour la fanfare détonante du Youngblood Brass Band, ça se fête avec une tournée Européenne qui passe par Marseille, 7 ans après leur passage au Cabaret... La suite

Samenakoa + Youngblood Brass Band (Festival Tighten Up Series #7) en concert

Samenakoa + Youngblood Brass Band (Festival Tighten Up Series #7) par Mardal
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 07/05/2011
Soirée fanfare, ou plutôt Brass Band, terme plus honorable, au cabaret aléatoire, ce soir avec les Marseillais (Bouches-du-Rhône - France) Samenakoa et les Madisoniens (Wisconsin -... La suite

Marsatac : Youngblood Brass Band + The Cinematic Orchestra + Ty + Mos Def  en concert

Marsatac : Youngblood Brass Band + The Cinematic Orchestra + Ty + Mos Def par Sami
J4 - Marseille, le 29/09/2007
Beaucoup plus de monde que la veille, mais sensiblement pas le même public, ne serait-ce que capillairement parlant. Vendredi les franges se disputaient aux crètes, ce soir ce sont... La suite

Festival Marsatac : Youngblood Brass Band + The Cinematic Orchestra + Guns Of Brixton en concert

Festival Marsatac : Youngblood Brass Band + The Cinematic Orchestra + Guns Of Brixton par McYavell
Esplanade Saint-Jean / J4 Marseille, le 29/09/2007
Le programme de ce soir ne m'enchante guère. Je suis venu exclusivement pour The Cinematic Orchestra. Mais sait-on jamais, je suis souvent agréablement surpris par un ou plusieurs... La suite

Akwaba - Châteauneuf de Gadagne : les dernières chroniques concerts

Catfish + Kcidy en concert

Catfish + Kcidy par Lionel Degiovanni
Akwaba - Avignon, le 07/03/2015
Ce soir, départ pour le concert dans un lieu bien sympathique, l' AKWABA ! Je vais revoir ou plutôt redécouvrir CATFISH que j'avais pu découvrir lors du Paléo festival l'été... La suite

Kaly Live Dub - Ashkabad en concert

Kaly Live Dub - Ashkabad par Ysabel
Akwaba - Châteauneuf de Gadagne, le 01/02/2014
Ce soir, ce sont nos retrouvailles avec L'Akwaba ! Non pas que nous l'ayons boudé volontairement pendant cette année 2013 qui vient de s'achever, mais plutôt parce que ça c'est... La suite

Les Robertes + Heymoonshaker en concert

Les Robertes + Heymoonshaker par Lionel Degiovanni
Akwaba - Chateauneuf de Gadagne, le 02/11/2013
Ce soir-là, direction l'Akwaba, petit lieu très sympathique, dans le Vaucluse. Ce lieu est niché dans Châteauneuf de Gadagne et accueille souvent des petites perles. La... La suite

Natty Jean + Danakil Band + Dias + Korodjo + Conquering Sound en concert

Natty Jean + Danakil Band + Dias + Korodjo + Conquering Sound par Bertrand 13rugissant
Akwaba (Chateauneuf de Gadagne), le 16/03/2013
Soirée organisé par Korodjo c'est la Faites Sans OGM. Tout le weekend, des débats, des ateliers autour de cette problématique on ne peut plus d'actualité. Et pour animer nos petits... La suite