Accueil Chronique de concert (ma) Rue du Rock #5 (Festival Phocea Rocks) : Miss Paillette, Niwt, Copernic, The Insomniacs, January Sons, Yvi Slan, The Dirteez, Farouche Zoé, Harmonic Generator, Medusa, Roxys Angry, Duck Tape, Poutre, Conger! Conger!, Temenik Elektrik
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24778 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Chronique de Concert

(ma) Rue du Rock #5 (Festival Phocea Rocks) : Miss Paillette, Niwt, Copernic, The Insomniacs, January Sons, Yvi Slan, The Dirteez, Farouche Zoé, Harmonic Generator, Medusa, Roxys Angry, Duck Tape, Poutre, Conger! Conger!, Temenik Elektrik

(ma) Rue du Rock #5 (Festival Phocea Rocks) : Miss Paillette, Niwt, Copernic, The Insomniacs, January Sons, Yvi Slan, The Dirteez, Farouche Zoé, Harmonic Generator, Medusa, Roxys Angry, Duck Tape, Poutre, Conger! Conger!, Temenik Elektrik en concert

Rue Consolat, Marseille 24 septembre 2017

Critique écrite le par

Rue du Rock by Pirlouiiiit 24092017

Et de 5 ! C'est déjà l'édition #5 de la Rue du Rock par Phocea Rocks ! Comme le temps passe... Quand on repense aux deux premières, il y a de quoi mesurer le chemin parcouru, aussi bien en fréquentation (de moins de 500 à ... peut-être 2 500 ce dimanche ? en tout cas ça m'a paru bondé !), qu'en programmation (de 5 lieux à 7, voire 8 en comptant les Danaïdes en bonus) qu'en ... sécurité ! Se rappeler que la rue Consolat n'était même pas toujours fermée à la circulation pendant l'événement, selon les années et autorisations erratiques reçues... Alors que pour la deuxième année consécutive en 2017, on a en effet du non seulement tout bloquer, mais faire dégager toutes les voitures de la rue ! Heureusement, beaucoup moins sont parties en fourrière même si 3 ou 4 vraiment mal placées ont fini par être rattrapées par la patrouille municipale en début d'aprème. Bref, plus de préparation mais plus de confort après.

Rue du Rock by Pirlouiiiit 24092017

Le problème est qu'au fil des 5 éditions je suis passé presque à mon insu, de vaguement bénévole de l'association (en tant que chroniqueur gonzo amateur), à bénévole complet, vraiment mobilisé sur les petites et grandes choses à faire, défaire, et parfois refaire. Autrement dit : avant j'étais trop bourré pour faire une chronique correcte, et maintenant je suis trop occupé... Porteur de caisses, pieds, cables, gaffer multicolore de matériel, pousseur de diable (mon activité principale ce dimanche matin, ça, pousser : matos des scènes, cartons de T-shirts, packs de flotte...), déposeur/signaliseur de barrières, plus tard distributeur de bouchons d'oreille pour les parents étourdis, de programmes pour les un peu perdus, de conseils et d'infos diverses allant des toilettes les plus proches, aux concerts les plus lointains.

Rue du Rock by Pirlouiiiit 24092017

Me suis pas ennuyé donc, mais un peu au détriment de l'assiduité aux concerts. D'autant que comme le musicopathe qui illustre cette chronique (mais à un degré moindre), j'avais quand même envie d'en (entre)voir un maximum, quitte à n'y faire que de courts passages. Je ne m'autoriserai ici à parler que des groupes dont j'ai regardé au moins 2-3 chansons et donc, je vais certainement dire pas mal de conneries (...qui a dit "comme d'habitude ?"). Avec cette règle je termine quand même à 15 groupes (et encore, il semble que j'en aie vexé un en les ratant, désolé s'ils me lisent...)

Miss Paillette by Pirlouiiit 24092017

Pour Miss Paillette, traditionnel spectacle pour les minuscules, j'ai rien vu et à peine entendu, puisque je m'adonnais à mon passe-temps sadique mais habituel à la Rue Consolat : refuser les adultes, faire entrer tous les enfants et les asseoir en mode Tetris, le but étant d'en fourrer au moins quarante dans le minuscule Théatre de la Ferronnerie, ce que j'ai brillamment réussi et dépassé je dois dire (même s'ils ont peut-être eu un peu chaud)... Quoi qu'il en soit en ressortant, les minots semblaient très contents de ce spectacle de chanson rock, à guitare et accordéon (la Miss, connue sur son créneau, avait même attiré des adultes...), et les artistes aussi, qui ont bien vendu leur disque ! De toutes façons, depuis Rit et Catherine Vincent, ce qui se passe dans la Ferronnerie ... reste dans la Ferronnerie, c'est le secret des petits et leur moment spécial, respectons-le !

Rue du Rock by Pirlouiiiit 24092017

Après quoi je m'échappe pour passer manger/boire au catering juste avant de tomber d'inanition (la veille j'ai fait des travaux agricoles, ce matin le roadie, je suis donc bien courbaturé dès le début des concerts - la vieillesse est un naufrage, comme disait l'autre). C'est fort bon, gentiment servi, la Casa Consolat a du métier, c'est certain. En outre c'est un endroit où l'on est un peu en Italie, c'est un fait, e va bene cosi ! Je ne suis pas assez attaqué pour parler l'italien (alors que bourré, j'ai l'impression de le comprendre et de le parler couramment) mais ce mini-dépaysement est sympathique ! Ils ont aussi une tireuse de bière qui marche mieux que d'autres (on y reviendra) et même des toilettes accessibles : the place to be !

Niwt by Pirlouiiit 24092017

Le temps de s'échapper, bien requinqué par ce trop court moment assis, et me voilà Rue Chevillon, la "salle" préférée des groupes noisy. Avec son splendide t-shirt Céline Dion, le chanteur de Niwt sait attirer l'attention ! Faute de Castafiore permanentée dans le line-up, c'est pourtant un set de rock assez punchy et original, voire un peu foufou expérimental de ce trio qui va ouvrir les hostilités, sur le matos toujours aimablement prêté au festival par Jens l'Embobineur. La foule n'est pas encore ultra-dense mais il y a déjà de quoi se faire applaudir ! On peut aussi faire de belles photos en passant par derrière, ça circule encore un peu et ça ne va pas durer...

the Insomniacs by Pirlouiiiit 24092017

Dans la rue d'à côté, ce sont les Insomniacs, déjà aperçus à la Fête de la Musique, grisonnants du cheveu mais pas du style, qui déroulent du rock également énervé,un peu noisy aussi (...ont-ils dormi depuis les années 70, du coup ?), pas mal et chanté à plusieurs et en français (c'est toujours courageux !). Il paraît qu'ils aiment Enrico Macias et Sacha Distel, euh, je dois dire que leur influence reste assez peu perceptible, moins que celle de la scène alterno punk des années 90, en tout cas ! Pas à hurler d'originalité mais de la belle ouvrage, devant un public encore peu dense mais conquis, garni de quelques collègues à eux aussi, qu'ils saluent amicalement...

Rue du Rock by Pirlouiiiit 24092017

J'allais partir mais je croise alors le Grand Inventeur, l'Illustre Fondateur, Notre Leader Immarcescible et Bien-Aimé, Vincent "Vince" Palacio, a.k.a. Monsieur Campeur, créateur de Phocea Rocks et de la Rue du Rock ! Qui profite de quelques prétendus embarras sanitaires pour ne faire qu'une apparition chaque année, et éviter ainsi très élégamment de faire de l'ombre aux obscurs, suivistes et globalement assez méprisables disciples que nous sommes... Il faudrait quand même un jour lui organiser, ainsi qu'à Gina son amie, un crowdsurfing depuis le CQFD jusqu'à la Casa Consolat, quand la rue est bien pleine, pour les remercier de leur intuition d'origine !

Rue du Rock by Pirlouiiiit 24092017

J'avais déjà apprécié les balances de Copernic et leur zoli set de batterie dans la matinée, je dois dire que c'est mon premier vrai coup de coeur du jour (il est vrai qu'ils jouent au Garage de Thomas, comme chacun sait la "salle" la mieux exposée !) Riffs roboratifs, chant double et plaisant, compos assez stylées, heavy et psyché à la fois, une absence totale de pose, ils sont éminemment sympathiques et d'ailleurs, ils sont manifestement chargés de garder une petite brochette de fillettes qu'on a assise devant eux, les oreilles bien protégées, et à qui ils ont distribués de jolis goodies à leur effigie. Nice show - premier vrai moulon de l'aprème, et très bien servi à l'applaudimètre !

Rue du Rock by Pirlouiiiit 24092017

Passage obligé pour les bénévoles, je vis ensuite un moment un peu pénible, heureusement entouré de gens aimables et patients, à me battre contre la tireuse de bières de la Meson, qui aime servir ses bières ... bien moussues. Evidemment dans du plastique, c'est pire... Et évidemment le fût est vide au bout de quelques minutes (merci au bel inconnu qui nous a sauvé la mise, à Emma et moi, j'avais oublié comment on faisait !). Personne qui m'a vu faire ne voudra donc croire que je sais habituellement plutôt bien les servir (ayant grandi en Alsace)... Penaud et en sueur, j'accepterai évidemment de prendre la caisse dès que la vaillante Odliz proposera, elle, de remonter au front tireur - elle semble quand même s'entendre mieux que moi avec l'appareil.

Rue du Rock by Pirlouiiiit 24092017

Au fait, comme je ne sais pas si quelqu'un va le dire quelque part : bonne idée, cette année la Meson sert de camp de base pour le festival, en accueillant des distro diverses (oui enfin des disques, quoi), de la littérature rock, une expo photos qui a donné des nuits blanches à Pirlouiiiit (avec des extraits de chroniques bavardes comme pas possible). On y vend également des badges et enfin, enfin, des t-shirts Phocea Rocks, ceux qu'on nous réclamait depuis des années et qu'on a fort bien vendus (il en reste !). Bonne nouvelle, les ayants droits de Joy Division ne semblent toujours pas décidés à nous faire un procès en contrefaçon. Par contre, l'infâme Crapoulet en a adapté une version avec lapin, qui mériterait, elle, de sévères poursuites judiciaires...

Yvi Slan by Pirlouiiiit 24092017

Retour aux affaires dehors... où arrive le créneau fatal des 4 groupes. Boire ou courir, il va falloir choisir... Yvi Slan que je connaissais comme artiste d'électro intellectuelle, est devenu rockeur ... mais encore assez pointu, ambiance 60's, studio de Sam Phillips. Il se produit en solo au PIM avec une voix plaisante et une belle guitare, sans beat pour l'accompagner, parvenant néanmoins à emballer le set grâce à des rythmiques originales et soutenues. A noter, une belle et surprenante ballade traditionnelle irlandaise, à laquelle je n'ai hélas rien compris parce qu'il a aussi fait l'accent qui allait avec.

the Dirteez by Pirlouiiiit 24092017

Plus loin - et j'avoue que je ne me suis pas attardé, juste parce que je les connais déjà bien, nos Cramps à nous, les Dirteez, produisent leur rock garage chaloupé et toujours classieux, Madame Wild Cat Lou oscillant sur ses talons en honorant sa guitare, pendant que monsieur Clint Lhazar chante sans quitter son air hiératique, et que la section rythmique, plus expressive, défouraille derrière. Là aussi pas mal de leurs copains sont venus les voir, je ne m'inquiète pas pour l'affluence ni pour l'ambiance, même s'ils ne semblent pas pouvoir jouer aussi horriblement fort que ce qu'ils aiment faire d'habitude...

January Sons by Pirlouiiiit 24092017

Pendant ce temps chez Thomas, January Sons déjà aperçus il y a quelques mois, un de ces groupes consanguins comme Marseille les aime, avec des morceaux de plein d'autres groupes de poperoque dedans (Layne, The HOST...), pratiquent élégamment un style peu représenté cet après-midi : le folk-rock chanté en duo, en choeur et en harmonies, sans renoncer à une rythmique efficace guitare et demi-batterie, et de jolis pics émotionnels dus à des compositions élégantes. Ce concert est un de ceux qui m'ont capté le plus longtemps, d'autant qu'étant stratégiquement placés entre les autres, j'y suis repassé plusieurs fois. La fin du concert dégageait une belle intensité et a recueilli une vive clameur ! La meilleure scène, je vous dis...

Farouche Zoé by Pirlouiiiit 24092017

Nouveau créneau très chargé autour de 17 h : je m'avise que c'est déjà le dernier concert de la journée à la Gouache, galerie/atelier qui nous a rejoints avec enthousiasme cette année en tant que nouveau lieu ! C'est donc entouré de cartons multicolores (et tout à fait raccord avec la chemise du guitariste électrifié) que se produit le quatuor Farouche Zoé (& The Electric Boys, je crois ?), groupe suivi fidèlement et depuis longtemps par Pirlouiiiit, mais que je n'ai jamais croisé. Chanson française mais assez rock, bien composée et avec instrumentation recherchée (quelques accessoires soniques amusants comme une machine à écrire, un guitariste inspiré qui rajoute des enluminures), on sent le métier et c'est assez festif à écouter, d'autant que ce local intimiste leur va bien au teint. François vous en parlera néanmoins mieux que moi, je pense.

Harmonic Generator by Pirlouiiiit 24092017

Les Dirteez jouent encore (et ont finalement bien bondé leur rue) quand je me rends voir les jeunes de Harmonic Generator, également dans un "nouveau lieu" de la Rue du Rock : la scène "dimanche Canebière" des Danaïdes ! Jeunes certes mais dans le circuit local depuis plusieurs années, ils ont un gros son pop-rock stéroïdé, sous influence US voire Australie (d'après un musicien qui a déjà joué avec eux), déjà calibré pour les stades (qui sait, il y arriveront peut-être un jour?). On remarque dessuite l'abattage, les harangues au public et le jeu de scène enthousiaste du chanteur (j'ai même pensé à Bono quelques instants...), même si les autres ne sont pas en reste. Leur musique s'enrichissant d'accents gentiment stoner par moments (du costaud donc), c'est vraiment plaisant et surtout, ils savent mobiliser le public (je distribue quand même quelques bouchons aux minuscules qui trainent devant la scène... c'est fort !). En 12 minutes chrono, le chanteur est déjà torse poil.

Medusa by Pirlouiiiit 24092017

Serais bien resté encore un peu, mais en fait j'ai honte d'avoir rien foutu (comme bénévole) depuis un bon moment - on me rassure à la Meson, dont le bar et la méchante tireuse vont fermer incessamment. Plus besoin non plus de surveiller les barrières, la rue du Rock est tellement bondée que plus personne n'aurait l'idée de passer en voiture par là ! Direction Medusa à la Ferronnerie donc ! One-man band composé d'un garçon adorable et assez connu dans le circuit (ex-Trevor, où ils étaient deux fois plus nombreux, avec son pote batteur !), c'est cette fois-ci une face plus lumineuse (impossible de ne pas penser à Prince, trop de choses physiques et vocales le rappellent), même si ses riffs de guitare à lui, même très compressés et propres, restent clairement d'origine metal, ou au moins fusion. Gérant ses beats plutôt originaux sur laptop, c'est du chouette taf, ça groove bien et il ne se départit évidemment pas de sa banane légendaire. Définitivement, un artiste à garder dans le radar...

Roxy's Angry by Pirlouiiiit 24092017

A partir de là, ça va faire de plus en plus de bruit de scène en scène ! Avec Roxy's Angry d'abord, qui va me capturer un bon moment dans l'énorme public qu'il a pris dans ses filets sombres. D'influence assez gothique, cold wave (on pense à Sisters of Mercy, Siouxsie and co), on y entend une petite chanteuse très en colère (Roxy, donc ?), pas facile à apercevoir dans la foule, des grosses guitares et du synthé, parfois des rythmiques discoïdes (à la batterie, Sam Mouille, également ingé-son du Garage Thomas)... C'est joliment déprimant, dans son genre. Même si les musiciens ne font notoirement pas assez la gueule, étant ravis de jouer là ! Ce serait parfait pour danser en mode batcave dans un sous-sol sombre, mais curieusement ça le fait aussi en plein air... A revoir néanmoins dans un lieu plus approprié et donc plus sinistre, à l'occasion (crypte, sous-terrain abandonné, bunker en ruine, Hard Rock Café, ce genre...)

Duck Tape by Pirlouiiiit 24092017

Et c'est alors que je vais m'apercevoir (moi qui demandais naïvement ce matin s'il y avait ou pas un groupe de metal à l'affiche), que bon, il y a quand même des groupes bruyants, et même plusieurs à la même heure ! Quand on te dit Duck Tape, par exemple, tu te méfies pas, pas vrai ? Ils ont même pas un look de méchants ni rien. Et pourtant ! Batteur vraiment infernal, guitariste déchaîné (qu'on entend plus ou moins bien selon les pédales qu'il utilise) qui braille comme un beau diable (voix également un peu couverte), ils font un bouzin d'enfer qui fait headbanguer des garçons et même danser des filles, rappelant les riches heures du grunge dans un harmonieux (mais très brutal) mélange d'influences punk et metal... Ils sont tous les deux dans le rouge et apoplectiques pendant la moitié du set, mais arrivent finalement au bout, dans une grande clameur méritée. Quelle énergie pour un duo ! Leur Rich Kids m'avait bien tapé dans l'oreille sur la compile RdR#5 de Ganache Records... Essai transformé sur scène, disque à paraître !

Poutre by Pirlouiiiit 24092017

Dans un style à peine moins expansif, mais tout aussi teigneux sinon plus, les Poutre (déjà, ce nom ! j'adore) sont en train de démonter la gueule au public de la rue voisine. Noisy, rageux, le frontman hurle du fond de sa tête tout en gardant la physionomie d'un chanteur - il y a donc là une sorte de performance vocale.... Rock expérimental et très agressif, tout ça n'est pas si éloigné des congres qui joueront tout à l'heure. D'ailleurs c'est également un trio dont chacun est fort doué, rythmiques sauvages du gratteux, breaks foudroyants du batteur, basse tellurique, ils se "reposent" parfois... en jouant du simple punk noisy. Globalement un son pas très aimable pour les non-initiés mais hey, c'est la Rue du Rock, everybody's welcome et les spectateurs sont évidemment bien assez chauds pour les écouter ! J'admire quand même au passage la curiosité naturelle du public de notre grand petit festival à nous. Même les mamies à caddie du quartier s'arrêtent, pour se crier dans les oreilles en ricanant, amusées de ce raffut démoniaque qu'une d'elles va même filmer longuement au smartphone...

Conger! Conger! by Pirlouiiiit 24092017

Pour ma part j'atteins un stade de fatigue physique avancée, et, horreur suprême, je n'ai même plus très soif. Je retrouve heureusement ma petite famille enfin arrivée aux Danaïdes, pour un set très éloigné (vu l'affluence) de nos bien-aimés Conger! Conger! (qui ne se prononce pas "congé! congé!" comme on a pu l'entendre dans la journée). Conditions pas idéales car éloigné et avec un son curieusement un peu faible (à moins que ce ne soit la foule qui l'étouffe ?), ils font quand même le super job habituel et, même si je suis trop loin pour y entrer vraiment, je serai quand même chopé sur la longueur, en particulier par un Sorry Mom et un Born on the wrong side particulièrement tétanisants. Les enfants ont quand même passé le concert à se battre dans nos pattes, ça les a donc inspiré eux aussi manifestement ! Avis personnel, je trouve que leur album "Zidane" (ZAAD pour les intimes) est celui qui marche actuellement le mieux en live...

Temenik Electric by Pirlouiiiit 24092017

Quelques trucs rangés ou décrochés, barrières re-déplacées et agréables bla-blas de debriefing entre bénévoles heureux plus tard, et je passe encore quelques minutes au set de Temenik Elektrik. C'est bête, je me réjouissais pourtant de les voir et j'apprécie leur musique, particulièrement le chanteur assez magnétique sur scène... mais j'avoue que je m'escape bien avant la fin - je suis sûr que quelqu'un pourra vous raconter ce dernier concert ailleurs... En tout cas je n'ai pas raté le speech final et désormais traditionnel du Mystic Punk Pinguin et sa vigoureuse injonction à aller voir et revoir les groupes en salle, toute l'année (il en dresse un bel inventaire, ainsi que des asso qui organisent les concerts...). Ni celui du binôme de la Meson, partenaire précieux du festival, qui pensera à évoquer la mémoire de Phil Spectrum, activiste rock local disparu pendant l'été et qui avait participé, par le passé, en tant que technicien à la Rue du Rock...

Rue du Rock by Pirlouiiiit 24092017

Rideau pour moi sur cette Rue du Rock # 5, oui, à 20 h 30 parfaitement, rigolez si vous voulez, mais je suis carbonisé (...une heure après je roupillerai à poings fermés sur mon canapé devant les frasques du couple Underwood...). Magnifique édition, et nous (aka l'association Phocea Rocks) avons eu une chance incroyable encore cette fois, quand on y pense : événement gratuit, pas de sélection à l'entrée, plus de 2 000 personnes dans l'hyper-centre de Marseille et pas une putain d'embrouille, ni cette année... ni depuis 2013 : et avec tout ça, on a même pas réveillé une seule fois Jean-Claude de sa loooongue sieste...

Longue Vie à la Rue du Rock !

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

en bonus le timelapse au dessus du garage de thomas :
Rue du Rock by Pirlouiiiit 24092017


Phocéa Rocks : les dernières chroniques concerts

Rue du Rock #5 : Old Factory, Dareda, Parking Shell, Costa Fatal, Telescope Road, Steph & Clem, Galavar, ... en concert

Rue du Rock #5 : Old Factory, Dareda, Parking Shell, Costa Fatal, Telescope Road, Steph & Clem, Galavar, ... par pirlouiiiit
rue Consolat, Chevillon et Abeilles, Marseille, le 24/09/2017
Je tiens tout d'abord à remercier Philippe et Lumak pour leurs chroniques (auxquelles vous pouvez accéder en cliquant sur leurs prénoms) qui elles auront été postées dans les 3... La suite

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) en concert

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) par Lumak
Rue Consolat, le 24/09/2017
Le beau temps était au rendez vous pour la 5ème édition de la Rue du Rock avec cette année 22 concerts. Bien sûr, impossible de tous les faire mais en parcourant les différents... La suite

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. en concert

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. par pirlouiiiit
rue Consolat, Marseille, le 18/09/2016
Chronique bouche trou pour ce qui aura été à ce jour ma plus chouette édition de la Rue du Rock (la première avec la rue ouverte à la circulation, la deuxième avec l'autorisation... La suite

Rue du Rock #4 (Canine, Diplomacy Parker, No Exit Only, Mon Vier, Swan Ink) en concert

Rue du Rock #4 (Canine, Diplomacy Parker, No Exit Only, Mon Vier, Swan Ink) par Lumak
Rue Consolat, Marseille, le 17/09/2016
En me rendant vers la rue Consolat, je me dis que je vais la prendre d'en haut (côté bd Philippon) pour ne pas louper un seul lieu de concert !! Tout en redescendant, je me rend... La suite

Conger! Conger! : les dernières chroniques concerts

Conger! Conger! en concert

Conger! Conger! par pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 14/04/2017
Conger conger au Lollipop 4eme ! Vus comment s'étaient passés leurs passages précédents en en 2011, en 2013, en 2015 (tiens ils passent tous les 2 ans), impossible de rater ce... La suite

Catalogue + Not'Pain Quotidien + Conger! Conger! en concert

Catalogue + Not'Pain Quotidien + Conger! Conger! par odliz
La Machine à Coudre, Marseille, le 04/03/2017
Plongée au cœur de la deuxième soirée d'un week-end marathon à l'honneur des Conger ! Conger ! pour la release party de leur splendide white album. Ce samedi soir commence... La suite

Silver Gallery - Conger ! Conger ! en concert

Silver Gallery - Conger ! Conger ! par Phil2guy
La Machine à Coudre - Marseille, le 03/03/2017
" Release party " ce soir à la Machine à Coudre pour la sortie attendue du nouvel album de Conger Conger, This is a White Album, un double LP, s'il vous plait. Après une tournée... La suite

Hell Twisters, Catalogue, Conger! Conger! en concert

Hell Twisters, Catalogue, Conger! Conger! par Vv
Poste à Galène, Marseille, le 01/10/2016
Chroniquer un concert que l'on a pas vu, c'est peut-être la chronique ultime, n'est-ce pas ? Le summum du Gonzo. Mon défi, si je l'accepte, sera donc de faire un compte rendu de... La suite

Farouche Zoé : les dernières chroniques concerts

Stella Pire + Farouche Zoe & Electric Boys en concert

Stella Pire + Farouche Zoe & Electric Boys par Pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 19/05/2017
Habitué à ce que les concerts à la Machine à Coudre commencent plutôt tard, j'ai pris mon temps à la sortie du très sympathique concert de Sages comme des sauvages à La Meson, du... La suite

Farouche Zoé & les Electric Boys en concert

Farouche Zoé & les Electric Boys par Pirlouiiiit
Intermédiaire, Marseille, le 13/05/2016
Dernière étape d'une longue soirée qui m'a conduit au Lollipop Music Store, à la Passerelle, au Poste à Galène, à la Casa Consolat, et à l'Espace Julien. A vrai dire j'étais... La suite

Farouche Zoé par TARA BISCOTTE
La Machine à Coudre - Marseille, le 15/02/2013
Quel plaisir de retrouver le Farouche combo en ce vendredi soir bien frisqué à la MACHINE A COUDRE la première nouveauté c qu ils ont changé de nom, ils répondent à présent au charmant sobriquet un poil plus british, de FAROUCHE ZOé & the Elastic boys la deuxième étant qu il se sont transformés en un abracadabra un seul, en un trio composé des... La suite

Farouche Zoé en concert

Farouche Zoé par Nathalie
Le baby Marseille, le 17/04/2009
Nous sommes les premières à arriver ce soir au Baby pour le concert de Farouche Zoé et c'est Hugo, l'un des 3 membres fondateurs du groupe qui nous accueille. C'est l'occasion... La suite

Harmonic Generator : les dernières chroniques concerts

Electric Mary / Harmonic Generator en concert

Electric Mary / Harmonic Generator par jorma
Le Moulin club Marseille, le 18/10/2016
Comment faire une chronique écrite d'un concert d'Electric Mary  ? Leur concert, tu peux pas broder dessus, ni faire de la littérature. C'est juste direct dans ton cœur et... La suite

The Escape + Harmonic Generator + Sidharta en concert

The Escape + Harmonic Generator + Sidharta par Maryflo
Le Baby - Marseille, le 12/07/2009
Encore une bonne soirée parce qu'une bonne programmation ce soir au Baby, comme souvent d'ailleurs! En première partie the Escape que j'avais déjà vus au Jas'Rod le 05 juin. Cette... La suite

(ma) Fête de la musique : Harmonic Generator + Misa + 3 francs 6 sous + Sygmathe + Technicolor Hobo + Dissonant Nation en concert

(ma) Fête de la musique : Harmonic Generator + Misa + 3 francs 6 sous + Sygmathe + Technicolor Hobo + Dissonant Nation par Maryflo
Salon & Aubagne (13), le 21/06/2009
Sans vous raconter toutes mes pérégrinations de ce jour, voici quelques uns des groupes écoutés (en fait je devrais dire ceux pris en photos parce que j'en ai écouté d'autres) à... La suite

Dissonant Nation +The Escape + Elora + HarmonicGenerator + Ex'Odd en concert

Dissonant Nation +The Escape + Elora + HarmonicGenerator + Ex'Odd par Maryflo
Jas'Rod - Les Pennes Mirabeau, le 05/06/2009
Dernière soirée pour le collectif Jas'Rod avant les vacances estivales et pour clôturer cette saison la programmation se veut conséquente : pas moins de 6 groupes prévus ! Alors... La suite

January Sons : les dernières chroniques concerts

January Sons + The Inspector Cluzo en concert

January Sons + The Inspector Cluzo par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 23/02/2017
En première partie, un supergroupe local et apparemment récent, les January Sons, composé de morceaux des déjà souvent vus et tout à fait recommandables Ashbay, The HOST, et de... La suite

Temperance Movement + January Sons en concert

Temperance Movement + January Sons par Fred B
Club Moulin, Marseille, le 03/02/2017
Petite configuration ce soir au Moulin qui reçoit les anglais de Temperance Movement. Seul le hall est ouvert, mais du coup la salle est bien pleine de vieux rockers. Il faut dire... La suite

Miss Paillette : les dernières chroniques concerts

Miss Paillette  en concert

Miss Paillette par Pirlouiiiit
théâtre du Strapontin, Marseille, le 11/11/2017
J'avais déjà beaucoup aimé le peu du set de Miss Paillette en ouverture de la dernière édition de la Rue du Rock, mais je dois reconnaitre que je n'en avais vu que 3 morceaux. Du... La suite

Poutre : les dernières chroniques concerts

Poutre + Kill the Thrill en concert

Poutre + Kill the Thrill par Mystic Punk Pinguin
Machine à Coudre - Marseille, le 21/05/2009
En attendant dans le sas, un nouveau venu me demande qui est en train de jouer. Me la pétant connaisseur, je réponds Lee Zeirjick, mon interlocuteur me regarde avec des yeux ronds... La suite

Poutre + Ici, vous êtes un touriste + N-Twin par Mystic Punk Pinguin
Le Lounge - Marseille, le 13/04/2008
Semaine hétéroclite avec l'accordéoniste fou Scott Taylor, le folk rabbitien de French Cowboy, la fanfare moldave Vagabontu et donc pour terminer un plateau noise / alternatif ce soir... Vu que c'était le groupe N-Twin qui organisait, j'y vais assez en confiance niveau choix musical. Je manque Bruit qui court, premier groupe toulousain... La suite

rue du rock : les dernières chroniques concerts

Rue du Rock #5 : Old Factory, Dareda, Parking Shell, Costa Fatal, Telescope Road, Steph & Clem, Galavar, ... en concert

Rue du Rock #5 : Old Factory, Dareda, Parking Shell, Costa Fatal, Telescope Road, Steph & Clem, Galavar, ... par pirlouiiiit
rue Consolat, Chevillon et Abeilles, Marseille, le 24/09/2017
Je tiens tout d'abord à remercier Philippe et Lumak pour leurs chroniques (auxquelles vous pouvez accéder en cliquant sur leurs prénoms) qui elles auront été postées dans les 3... La suite

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) en concert

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) par Lumak
Rue Consolat, le 24/09/2017
Le beau temps était au rendez vous pour la 5ème édition de la Rue du Rock avec cette année 22 concerts. Bien sûr, impossible de tous les faire mais en parcourant les différents... La suite

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. en concert

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. par pirlouiiiit
rue Consolat, Marseille, le 18/09/2016
Chronique bouche trou pour ce qui aura été à ce jour ma plus chouette édition de la Rue du Rock (la première avec la rue ouverte à la circulation, la deuxième avec l'autorisation... La suite

Rue du Rock #4 (Canine, Diplomacy Parker, No Exit Only, Mon Vier, Swan Ink) en concert

Rue du Rock #4 (Canine, Diplomacy Parker, No Exit Only, Mon Vier, Swan Ink) par Lumak
Rue Consolat, Marseille, le 17/09/2016
En me rendant vers la rue Consolat, je me dis que je vais la prendre d'en haut (côté bd Philippon) pour ne pas louper un seul lieu de concert !! Tout en redescendant, je me rend... La suite

Temenik Electric : les dernières chroniques concerts

Temenik Electric + Bamba Wassoulou Groove + Ricardo Ribeiro + Breabach (Babel Med Festival) en concert

Temenik Electric + Bamba Wassoulou Groove + Ricardo Ribeiro + Breabach (Babel Med Festival) par Sami
Dock des suds, Marseille, le 18/03/2016
Petit retour sur ce deuxième soir de cette 12ème édition, antidote parfait à la morosité ambiante et au psychodrame qui se jouait au Vélodrome au même moment. Un vrai succès... La suite

Nafas + Temenik Electric en concert

Nafas + Temenik Electric par Marcing13
L'Escale - Aubagne, le 21/02/2014
Le plateau de la soirée proposé par la MJC d'Aubagne annonçait une soirée très variée en terme d'influences musicales, avec toutefois un dénominateur commun : la musique nord... La suite

Festival ZikZac Idir + HK et les Satimbanks +Temenik Electric + Z Star en concert

Festival ZikZac Idir + HK et les Satimbanks +Temenik Electric + Z Star par bertrand
Aix en provence, le 20/09/2013
Enieme changement de lieux pour ce festival metissé et du coup, nomade... Une programmation fidèle à ce festival. Une valeur sure depuis des années. Ce soir, je suis... La suite

Interview de <i>Temenik Electric</i> en concert

Interview de Temenik Electric par Flo R David
Marseille, le 31/08/2013
Medhi, pour ceux qui découvrent encore, tu es le chanteur de Temenik Electric. Comment tu définirais ton groupe ? Temenik Electric c'est cinq personnes qui font du rock, et qui... La suite

The Dirteez : les dernières chroniques concerts

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) en concert

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) par Lumak
Rue Consolat, le 24/09/2017
Le beau temps était au rendez vous pour la 5ème édition de la Rue du Rock avec cette année 22 concerts. Bien sûr, impossible de tous les faire mais en parcourant les différents... La suite

Festival Phocea Rocks : the Dirteez + Eastern Committee  en concert

Festival Phocea Rocks : the Dirteez + Eastern Committee par pirlouiiiit
Molotov - Marseille, le 06/07/2013
Ce soir je dois faire un effort un peu plus important que les autres soirs pour sortir ... Pas que je n'aime pas les 2 groupes bien au contraire, mais c'est juste que hier,... La suite

Empty bottles + The Dirteez en concert

Empty bottles + The Dirteez par The Two Headed Dog
Enthropy - Marseille, le 10/04/2010
10 avril Enthropy 21h30, Empty Bottles, référence à la salle de concert mythique de Chicago ou hymne à un style de vie ? Les Empty Bottles commencent devant une poignée de... La suite

The Dirteez - In the loving memory of Lux Interior (hommage aux Cramps) en concert

The Dirteez - In the loving memory of Lux Interior (hommage aux Cramps) par Pirlouiiiit
Poste a Galene - Marseille, le 13/03/2009
Hier j'étais déjà au Poste au Galène pour les Fuzztones et en première partie je découvrais les Devilish avec au chant Clint Lhazar et a la guitare Wild cat Lou. Du coup... La suite

Yvi Slan : les dernières chroniques concerts

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) en concert

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) par Lumak
Rue Consolat, le 24/09/2017
Le beau temps était au rendez vous pour la 5ème édition de la Rue du Rock avec cette année 22 concerts. Bien sûr, impossible de tous les faire mais en parcourant les différents... La suite

Yvi Slan + Fedor + Sonic Seducer (Soirée Boompop) en concert

Yvi Slan + Fedor + Sonic Seducer (Soirée Boompop) par Pirlouiiiit
Café Julien, Marseille, le 16/12/2016
Encore une grosse soirée où j'ai fait des aller-retours entre plusieurs lieux (fort heureusement situés assez proches les uns des autres). Il y a plusieurs mois lorsque Sylvain... La suite

Entretien avec <i>Yvi Slan</i> en concert

Entretien avec Yvi Slan par Jacques 2 Chabannes
Marseille, le 14/06/2013
Yvi Slan Vendredi 14 juin 2013 Marseille suinte sans retenue sous ses aisselles, victime d'une subite et inattendue canicule de concours. Yvi Slan est à la bourre, lui,... La suite

Sampaca 2 : Cyril Benhamou + Yvislan + Elvas + DJ Rebel + Denis Dezen par Java
Escale Saint-Michel Aubagne, le 24/02/2006
J'avais bien évidemment entendu parler du projet Sampaca porté par l'association d'Armando Coxe, Cocotte Musique. L'idée de créer une plate-forme d'échanges artistiques entre Sao Paulo et Marseille me paraissait une initiative formidable tant les deux villes semblent avoir des choses à se dire. Après avoir raté pour mon plus grand malheur une... La suite

Rue Consolat, Marseille : les dernières chroniques concerts

Rue du Rock #5 : Old Factory, Dareda, Parking Shell, Costa Fatal, Telescope Road, Steph & Clem, Galavar, ... en concert

Rue du Rock #5 : Old Factory, Dareda, Parking Shell, Costa Fatal, Telescope Road, Steph & Clem, Galavar, ... par pirlouiiiit
rue Consolat, Chevillon et Abeilles, Marseille, le 24/09/2017
Je tiens tout d'abord à remercier Philippe et Lumak pour leurs chroniques (auxquelles vous pouvez accéder en cliquant sur leurs prénoms) qui elles auront été postées dans les 3... La suite

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) en concert

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) par Lumak
Rue Consolat, le 24/09/2017
Le beau temps était au rendez vous pour la 5ème édition de la Rue du Rock avec cette année 22 concerts. Bien sûr, impossible de tous les faire mais en parcourant les différents... La suite

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. en concert

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. par pirlouiiiit
rue Consolat, Marseille, le 18/09/2016
Chronique bouche trou pour ce qui aura été à ce jour ma plus chouette édition de la Rue du Rock (la première avec la rue ouverte à la circulation, la deuxième avec l'autorisation... La suite

Rue du Rock #4 (Canine, Diplomacy Parker, No Exit Only, Mon Vier, Swan Ink) en concert

Rue du Rock #4 (Canine, Diplomacy Parker, No Exit Only, Mon Vier, Swan Ink) par Lumak
Rue Consolat, Marseille, le 17/09/2016
En me rendant vers la rue Consolat, je me dis que je vais la prendre d'en haut (côté bd Philippon) pour ne pas louper un seul lieu de concert !! Tout en redescendant, je me rend... La suite