Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Dimanche 16 février 2020 : 10657 concerts, 25921 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Headless Heroes : "The Silence Of Love"

Pop - Rock / FolkPop

Critique écrite le 06 novembre 2008 par Pierre Andrieu

Après son magnifique album The pirate's gospel, la magicienne folk pop Alela Diane récidive en posant sa sublime voix sur un disque de reprises commandité par deux producteurs américains, Eddie Bezalel et Hugo Nicolson... Dès le premier titre du disque de Headless Heroes, le génial True love will find you in the end de l'immense songwriter Daniel Johnston, la magie opère ; la voix inoubliable d'Alela Diane se pose admirablement sur des arrangements vraiment très classe dans le style "pop élégiaque... Lire la suite

GZA / Genius : "Pro Tools"

Soul Funk Rap

Critique écrite le 06 novembre 2008 par Sami

GZA/Genius n'est peut être pas le plus prolifique des membres du Wu Tang Clan mais contrairement à d'autres, aucune de ses livraisons solo n'a déçu jusque là. "Pro-Tools" ne déroge pas à la règle, c'est un album d'excellente facture, qui ne s'embarrasse pas de superflu. Point de remplissage, les singles "Alphabets" et "Paper plate" ne font pas d'ombre au reste du disque qui s'avère étonnamment homogène et court. Certes certains titres peinent à décoller comme ce "0% finance à l'intro guitare... Lire la suite

Populous And Short Stories : "Drawn In Basic"

Autres / Electro

Critique écrite le 05 novembre 2008 par Zeu Western Manooch

Publié chez les défricheurs Berlinois de Morr Music, sous le pseudo de Populous, l'Italien de Lecce, Andrea Mangia, croise, sur Drawn In Basic, ses premiers amours électro et abstraits avec de nouvelles données plus folk et soul. Un album, son troisième, qui navigue toutes voiles dehors sur ce lac malicieux qu'on appelle "Pop". Un rafiot où Mangia , associé au chanteur Short Stories, est à la fois l'amiral et le clando à fond de cale, le commandant de bord et le mécano. 16 titres polyphoniques donc,... Lire la suite

Genghis Tron : "Dead Mountain Mouth"

Metal - Hardcore / Grind / Electro

Critique écrite le 05 novembre 2008 par Senti

Suite à Cloak of love, premier EP témoin de leur créativité et de leur talent, le trio de Philadelphie Genghis Tron s'engouffre dans un premier album s'annonçant comme un des disques les plus passionnants de l'année. En effet, Dead Mountain Mouth, profitant pleinement de l'éclectisme du passé musical du combo, mêle à merveille hardcore, electronica et metal pour un résultat violent, étonnamment cohérent et spontané. Avec un DJ fan de Skinny Puppy et Kraftwerk, un amateur d'indie rock à la Drive Like Jehu... Lire la suite

Genghis Tron : "Board Up The House"

Pop - Rock / Electro/Grindcore

Critique écrite le 05 novembre 2008 par Senti

Le coup d'Asterohache asséné par Dead Mountain Mouth en 2006 plaçait directement les futures offensives de Genghis Tron parmi les plus attendues, limite à se promener un casque vissé sur la tête de peur de se prendre un rayon gamma derrière les oreilles à l'annonce de Board Up The House ("Barricade la maison"), album au titre préventif qui n'invite pas vraiment à pointer le museau dehors. Notoriété grimpante oblige (ou pas), le trio est désormais signé chez Relapse, initiative loin d'être louable lorsque... Lire la suite

Friendly Fires : "Friendly Fires"

Pop - Rock / ElectroDance

Critique écrite le 04 novembre 2008 par Pierre Andrieu

Extrêmement dansant, totalement électro pop disco dance, foutrement remuant, le premier album des Anglais de Friendly Fires est un brillant concentré d'énergie rock juvénile et de culture électronique. Partie prenante de la scène où évoluent The Rapture, Klaxons et Foals, Friendly Fires (le nom du groupe est un terme militaire décrivant un tir venant de son propre camps contre un soldat du même bord) possède la science du beat qui tue, de la ligne de basse qui provoque des déhanchements à l'insu de son... Lire la suite

Anaïs : "The Love Album (2008 / Universal)"

Pop - Rock

Critique écrite le 04 novembre 2008 par Stéphane Sarpaux

2 ans après son Cheap show et ses 450 000 albums vendus, Anaïs revient sur le devant de la scène avec The love album, réalisé avec Dan th the Automator, tête pensante du groupe Gorillaz. Mais ce n'est pas pour ses compositions crossover entre le rock et le hip-hop que l'aixoise a jeter son dévolu sur l'américain. C'est en tant que producteur de Lovage, un album sorti en 2003 qui, en voulant rendre hommage à Serge Gainsbroug, a écrit la parfaite bande-son "to make love to your lady by" (je vous laisse le... Lire la suite

Emiliana Torrini : "Me And Armini"

Pop - Rock

Critique écrite le 03 novembre 2008 par Pierre Andrieu

Joli retour gagnant pour l'islandaise Emiliana Torrini avec l'album Me and Armini, charmant "fait main" entre folk délicat, trip hop alangui, reggae doux, bossa nova poignante et pop entrainante... La voix suave de la belle illumine en effet des compositions bien foutues qui ont - en plus - le mérite d'être portées par des arrangements remarquables de sobriété. Tout cela fait du nouvel album d'Emilina Torrini un recueil de chansons parfait pour la saison automne/hiver 2008 ; frais, doucement... Lire la suite

AC/DC : "Black Ice"

Pop - Rock

Critique écrite le 01 novembre 2008 par Philippe

Il y a peu de groupes qu'on reconnaisse en 3 secondes. C'est pourtant le temps qu'il faut pour identifier sur Rock'n'Roll Train, le son mythique duo Gibson SG/ampli Marshall d'Angus Young, auquel s'ajoute un quart de secondes pour reconnaître la voix de goret que l'on châtre de Brian Johnson. Vendu dans un packaging noir brillant de toute beauté, ce dernier opus d'AC/DC est typique de la première à la dernière mesure à l'espèce d'orthodoxie du heavy blues inventée par le groupe, même huit ans après le... Lire la suite

Oldman : "Two Heads Bis Bis"

Pop - Rock / Experimental

Critique écrite le 30 octobre 2008 par Pierre Andrieu

Un disque proposant un voyage sonore passionnant de bout en bout par Oldman alias Charles-Eric Charrier, ex membre du groupe Man... Entre jazz aventureux, musique ambient envoutante, rock déstructuré et musique concrète étrange, Oldman ne choisit certes pas la facilité mais arrive parfaitement à captiver l'oreille grâce à ses paysages soniques aussi planants, qu'obsédants ou cinématiques. Sorte de machines infernales destinées à projeter des images surprenantes dans le cerveau des auditeurs, les six... Lire la suite

1771 à 1781 sur 5287 critiques trouvées