Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Dimanche 16 février 2020 : 10657 concerts, 25921 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Leute : "Numéro Zéro"

Chanson française

Critique écrite le 26 avril 2008 par Pirlouiiiit

Il y a maintenant 4 ans un jeune groupe au patronyme allemand (Leute = les gens en allemand) sortait une démo 11 titres #0 ... le revoici un peu moins jeune (donc plus mur ?) avec un premier vrai album toujours intitulé numéro zéro dans lequel on retrouve la plupart des titres du précédent. Leute ferait il du sur place ? Non, pas du tout, car entre temps Etienne Le tourneur et les siens, à savoir Guillaume Mongens (contrebassine/basse/...), Jérémy Paulin (batterie/percus), Cyrille Levy (guitares),... Lire la suite

Kate Maki : "On High"

Autres / Country-Folk

Critique écrite le 25 avril 2008 par Zeu Western Manooch

Premier album de cette belle canadienne à parvenir à nos oreilles,pourtant déjà son troisième en tant qu'auteur-compositeur-interprète. Un passage de frontière qui serait le fruit d'une rencontre importante de Maki et d'un personnage aux faits d'armes d'ores et déjà reconnus: le frontman des Giant Sand, le desperado Howe Gelb. On High est donc né d'un échange de bons procédés entre les deux artistes, Kate posant son chant sur le Son Angel Like You (signé chez Thrill Jockey) du gars de Tucson échappé... Lire la suite

José James : "The Dreamer"

Jazz - Blues

Critique écrite le 25 avril 2008 par Zeu Western Manooch

Ce serait sur la foi d'un morceau tiré d'une démo (une reprise a capella du classique de Coltrane, Equinoxe) que le cultissime DJ anglais, Gilles Peterson, aurait décidé sans hésiter de signer sur son label Brownswood Recordings, le magnifique José James. Grand bien lui en a pris. The Dreamer est donc la concrétisation de cette rencontre, le premier album d'un jeune crooner de Brooklyn, d'origine Irlando-Panaméenne, au talent fou. Auteur-compositeur (7 de ces 10 titres sont de lui) et interprète, ... Lire la suite

Films Lim 101-120 : "Films Lim 101-120"

Pop - Rock

Critique écrite le 23 avril 2008 par Philippe

Dans la Vallée d'Elah, un film de Paul Haggis avec Tommy Lee Curtis Deux excellents films américains la même semaine, nous sommes gâtés ! Après le virtuose et passionnant Collision, Paul Haggis change assez nettement de style avec ce film d'un classicisme presque ostentatoire, eastwoodien : Dans la Vallée d'Elah. Qui met en scène Hank Deerfield (Tommy Lee Jones, renfrogné mais touchant dans sa détresse), vétéran du Vietnam qui part à la recherche de son fils récemment revenu d'Irak, et disparu de sa... Lire la suite

The Ocean : "Precambrian"

Metal - Hardcore

Critique écrite le 23 avril 2008 par linus

Pour ceux qui ne connaissent pas The Ocean (également connu sous le nom de The Ocean Collective), il s'agit d'un collectif berlinois formé autour d'un noyau dur dont fait partie Robin Staps (guitariste). On retrouve sur cet album 26 musiciens dont 9 chanteurs (mais où tous sont utiles à l'instar de Slipknot qui fai pâle figure à coté) D'abord, le packaging (qui, j'avoue, représentait à la base la raison de l'achat de ce disque). Oeuvre du graphiste norvégien Martin Kvamme (notamment connu pour ses... Lire la suite

Films Lim 081-100 : "Films Lim 081-100"

Pop - Rock

Critique écrite le 22 avril 2008 par Philippe

Indigènes, un film de Rachid Bouchareb Voilà donc enfin Indigènes, le film qui fit sensation l'été dernier à Cannes. On se rappelle Jamel, Roshdy et les deux Sami entonnant le chant des combattants africains dans un silence ému au Palais des Festivals, et raflant un Prix d'Interprétation collectif. Celui-ci était-il affectif, culturel... politique ? Peut-être, mais il n'est pas volé ! Car chacun des quatre incarne superbement l'une des motivations qui pouvaient pousser, il y a soixante ans, de pauvres... Lire la suite

Films Lim 061-080 : "Films Lim 061-080"

Pop - Rock

Critique écrite le 19 avril 2008 par Philippe

Les Poupées Russes, un film de de Cédric Klapisch, avec Romain Duris, Kelly Reilly, Cécile de France, Audrey Tautou... 5 ans après l'Auberge Espagnole, délicieuse chronique générationnelle fourre-tout et hommage appuyé au programme Erasmus, le grand Cédric Klapisch récidive en reconvoquant son Antoine Doinel à Lui, le joli-coeur et indécis Xavier, toujours fort plaisamment joué par Romain Duris, et aussi toute sa bande de potes polyglottes. Le lien est habilement fait avec le premier film dès le début,... Lire la suite

Nicole Atkins : "Neptune City"

Pop - Rock

Critique écrite le 16 avril 2008 par Pirlouiiiit

Depuis que les hasards des splits m'a fait croiser la route de cette chanteuse new yorkaise (NY / NJ pour être plus précis) je suis avec intérêt sa progression vers un succès qui parait inévitable. Il faut dire que Nicole est dotée d'une voix bouleversante, dans la lignée de ces chanteuses américaines genre Joan Osborne, qui rendent instantanément les chansons intemporelles. Apres un premier EP Bleeding Diamonds qui l'a fait remarquer par la maison de disque qui s'occupe d'elle maintenant, la revoici... Lire la suite

Emily Jane White : "Dark Undercoat"

Pop - Rock / FolkBlues

Critique écrite le 15 avril 2008 par Pierre Andrieu

Très bel album de folk/pop mâtiné de blues et de rock, Dark Undercoat d'Emily Jane White constitue une jolie surprise... Les superbes compositions de cette parfaite inconnue sonnent comme si elles étaient hors du temps et hors des modes ; on pense aux titres les plus marquants et calmes des discographies de Cat Power, Shannon Wright et Tori Amos. Dès les premières notes de chaque titre, Emily Jane White capte l'attention ; après, son talent d'écriture, sa voix troublante et les arrangements ultra sobres... Lire la suite

Midnight Juggernauts : "Dystopia"

Pop - Rock / Electro

Critique écrite le 15 avril 2008 par Pierre Andrieu

Et hop, un album remuant et branché entre électronique planante et pop groovy : les Midnight Juggernauts cassent la baraque avec une flopée de tubes électro pop extrêmement dansants et évocateurs. Les Australiens tournés vers les étoiles (filantes) de Midnight Juggernauts surfent avec allégresse sur la vague fluo/années 80 et ça fonctionne à plein régime sur la majorité du disque ! Voix vocodérisées à la Daft Punk, feulements aigus à la Bee Gees ou tentatives réussies pour singer vocalement David Bowie... Lire la suite

1931 à 1941 sur 5287 critiques trouvées